English English English        Réduire la page        Agrandir la page          page couleurs pastel  

Epistémologie Generale        Chapitre VI-12       

 

VI-12 Les manipulations mentales
& dictionnaire de la novlangue

 

(Permalien)

Section I: les manipulations mentales proprement dites

Démystification: qui manipule

(Permalien) Tout d'abord, le but de ce chapitre est bien de dénoncer les manipulations mentales, comme atteinte à l'intégrité et à la liberté des personnes, aussi graves que des mutilations physiques. Mais pour cela il est important de connaître ces méthodes.

En général, quand on parle de manipulations mentales, chacun voit la paille dans l'oeil des autres, et pas la poutre dans le sien. Ainsi, certains ont peur des «sectes» ou d'autres groupes «étranges» ou exotiques, quitte à se réfugier dans un «ordre établi» répressif encore plus bizarre ou dangereux. D'autres au contraire pensent que «la société» ou «le gouvernement» les manipule, quitte à adhérer à des théories conspirationnistes qui sont pourtant des manipulations bien visibles.

En fait l'expérience montre que l'on trouve des manipulateurs dans tous les milieux, y compris chez des gens que l'on juge «sérieux» ou «gentils». On trouve même des cas là où on ne s'y attend pas, comme par exemple dans l'écologie (vin «bio», chanvre «incombustible», etc.) ou dans la spiritualité (sectes, faux channelling, faux contactés, faux tulkous, etc. J'en ai une collection).

 

Bien entendu, la plupart des gens qui dénoncent les manipulations mentales se gardent bien d'expliquer comment on est manipulé. La raison en est fort simple: si ils l'expliquaient, alors nous verrions que eux aussi nous manipulent. On a tout de même des cas d'ignorance crasse: par exemple, dans un «documentaire sur les sectes», un «journaliste» de Charlie Hebdo indiquait «végétarisme» et «méditation» comme «manipulations mentales»! A un tel degré d'ignorance, sûr que ces gens sont très facilement manipulables.

 

En réalité, une manipulation mentale réussie utilise le propre fonctionnement de notre cerveau, pour déclencher un sentiment, une névrose d'opinion, ou une croyance, sans que nous nous rendions compte que c'est le manipulateur qui a provoqué ce changement. Le manipulé pense alors que ces éléments de conscience résultent de sa propre volonté, de son propre ressenti. Au point que parfois il ne se rappelle même pas des paroles du manipulateur!

C'est ce qui rend les manipulations mentales particulièrement immorales, bien davantage que les méthodes de coercition classiques: une intrusion au coeur même de notre pensée, de nos sentiments, voire dans la structure même de notre personnalité. Le bouddhisme place les manipulations parmi les actes les plus criminels, dont les auteurs vont dans les enfers glacés, où, bien pire encore que la douleur de la chair éclatant sous le gel, ils ressentent l'effroyable tristesse de toutes les vies qu'ils ont brisées.

 

Les méthodes de manipulation mentale ne sont ni complexes, ni ne demandent de connaissances exquises. Elles sont simples et bien connues. Tout sociopathe, tout égocentrique ou malhonnête les retrouve instinctivement, simplement en nous regardant dans cette optique. C'est pour cela qu'il n'est guère utile de chercher «qui» manipule, ni de faire porter le blâme à tel ou tel gouvernement, courant politique, institution, groupe religieux, secte, etc. La seule chose réellement utile en fait est que tout le monde apprenne à se protéger des manipulateurs, et pour cela connaisse leurs méthodes. Idéalement il faudrait les apprenne à l'école. C'est ce que nous allons faire dans cette section, en classant ces méthodes par catégories similaires. (Catégories un peu arbitraires, car elles se recoupent largement)

Pour les exemples, j'essaie de saupoudrer un peut tout le monde. Mais désolé j'ai davantage fréquenté les milieux écolos et spirituels, alors j'en ai ramassé davantage là. Il faut dire que les fausses notes se repèrent plus facilement dans une symphonie que dans du rap, hi hi hi hi!

Avis à ceux qui ne me lisent pas: bon, je sais que c'est inutile dans ce cas, mais j'écris tout de même que vous augmentez le risque d'être manipulés par des malhonnêtes qui auront lu ce chapitre. Je décline toute responsabilité dans ce cas. Si vous cultivez délibérément l'ignorance, alors ce qui arrive est de votre seule faute.

Le mensonge et ses variantes

(Permalien) Le mensonge reste la manipulation mentale la plus classique et la plus fréquente. Tout l'art de mentir réside dans la fabrication et la présentation d'un mensonge, de telle manière qu'il soit accepté par la victime. En général, personne n'accepte un mensonge flagrant ou gratuit. Le menteur doit alors habiller son mensonge d'un «vecteur», appât ou leurre, qui porte alors la «charge utile» au-delà des défenses de la victime, pour semer la dévastation dans son coeur ou dans son esprit. Il existe de nombreuses façons de faire:

- Utiliser une autorité (véritable ou factice): télévision, fausses vidéos facebook, mâle dominant, costume, blouse, vraie autorité, etc. Ainsi la télévision ment environ 20% du temps (comme n'importe qui peut le constater immédiatement en comparant ses discours et la réalité). Elle ne touche que les marginaux qui lui font encore confiance, mais ils sont encore suffisamment nombreux pour fausser les élections.

- Utiliser une faiblesse psychologique de la victime. Par exemple un époux jaloux se jettera sans réfléchir sur toute accusation de tromperie, qui flatte son goût pervers. Il est alors facile de jeter la dévastation dans sa famille.

- Une situation de souffrance. Les victimes d'activités criminelles (guerres, pollution, banditisme...) accepteront toute accusation contre leurs agresseurs, même absurdes. Par exemple lors de la bataille d'Okinawa, les sadiques s'amusaient à dire à la population qu'ils seraient torturés, pour les inciter à se suicider, ou à se terrer dans des tunnels avec leurs sociopathes adorés. Plus récemment, les sentiments de colère et de frustration causés par les attentats terroristes on permis la propagation de mensonges racistes pourtant fort passés de mode.

- Dans une situation inexpliquée (mort ou disparition non élucidée, phénomènes inconnus ou inhabituels, dénégation gouvernementale, etc.) la frustration de ne pas savoir fera s'accrocher à des indices partiels, permettant la propagation de mensonges qui autrement seraient jugés idiots ou absurdes. Un exemple a été l'affaire des soi-disant abductions extraterrestres VII-2), créditées par l'attitude bizarre du gouvernement des USA sur les ovnis. L'affaire permettait aux propagateurs de mensonges de se poser en personnes importantes. La disparition inexpliquée de l'avion MH370 a donné lieu à une floraison de menteurs qui prétendaient «savoir» ce qui s'est passé, en se réclamant de «voyance», ou «d'enquêtes» en chambre, et bien sûr que les gouvernements mentaient. Ce cas est intéressant, car d'habitude ces élucubrations ne passent pas. Mais en cas de mystère, les gens cherchent désespérément toute «vérité» où se raccrocher.

- Le mensonge par omission consiste à ne rien dire de faux, tout en incitant à penser quelque chose de faux. Le plus gros actuellement connu est que les états ont une «dette», justifiant des politiques d'austérité sadomasochistes. L'omission est de ne pas dire que la dite dette est seulement un artifice de comptabilité (chapitre VI-8)

- Le mensonge par amalgame. Par exemple en ce moment (Janvier 2019) ont lieu en France les manifestations de «gilets jaunes». La plupart sont pacifiques, mais les médias font porter à l'ensemble du mouvement les exactions d'une petite minorité, afin de discréditer le dit ensemble.

- Le mensonge par faux type de logique (chapitre I-7) est le quotidien des «débats» télévisés, qui présentent souvent une dialectique Yin Yang comme une opposition de clan, par exemple jeunes contre vieux, progressistes contre traditionalistes, femmes contre hommes, écologistes contre économistes, etc. Les médias ont alors beau jeu de mettre dans l'arène des «penseurs» suffisamment stupides pour ne pas se rendre compte qu'aucun des deux ne peut gagner. Ce procédé assure des revenus publicitaires aux médias, et une factice sensation de liberté d'expression aux spectateurs assis à bouffer des chips au lieu d'agir à quelque chose d'utile.

- Le mensonge par confusion, «simplification», etc. Les choses étant souvent compliquées, certaines personnes se raccrochent souvent à de telles «simplifications». Il est alors facile de leur faire accepter une «explication simple», qui leur paraît plus juste, mais qui occulte un élément essentiel de la vérité.

- Les oppositions horizontales, confusions verticales, ou confusions d'axe (chapitre I-5), sont méconnues, mais extrêmement fréquentes. C'est la raison pour laquelle j'y consacre un chapitre entier, avec des exemples. Ces confusions sont à l'origine de la plupart des disputes sociales et politiques, ou des idéologies.

- L'adhésion névrotique à des clans et partis est très dangereuse, car la victime accepte toute affirmation de leur part, tandis que la névrose supprime la perception des problèmes et mensonges. Ainsi leur parti ou leur religion peut les gaver d'un flot continu d'ordures sans qu'elles protestent. Plus généralement au chapitre VI-11 j'analyse comment la caricature droite-gauche de la politique aboutit à manipuler les élections avec une grande précision.

- Les préjugés résultent en le même effet: la victime accepte toute affirmation malveillante sur les cibles du préjugé. C'est la base du racisme, du populisme, des extrémistes, et d'autres partis politiques pathologiques.

Amalgames, confusions et glissements

- (Permalien) La généralisation abusive part d'un cas particulier pour généraliser à un ensemble. Par exemple, face à un Arabe délinquant, ou à un végétarien agressif, dire que tous le sont. Ou simplement le laisser entendre. C'est certainement une déficience intellectuelle, mais c'est aussi un réflexe conditionné, qui nous vient de nos ancêtres chimpanzés. Le rôle du manipulateur peut alors consister simplement à ne pas démentir, puisque nous avons déjà commis l'erreur pour lui.

- Un concepts vicieux qui en induit un autre. Le cas le plus flagrant aujourd'hui concerne la soi-disant dette des états: l'existence de cette «dette» induit l'idée que nous sommes en faute, et donc que nous devons être punis par des mesures d'austérité sadomasochistes. Des politiciens sadiques peuvent alors s'amuser à réduire les retraites, les médicaments, etc. sans protestations. Et personne ne se demande comment une dette aussi astronomique a pu s'installer (En fait on voit au chapitre VI-8 que cette dette est un simple jeu d'écriture: C'est la création monétaire courante qui est «due» au lieu de donnée. Qui plus est elle est donnée à des sociétés privées.)

- Un virus idéologique (chapitre V-12) est une affirmation simpliste, incomplète ou improuvée, qui induit des pensées qui vont bien au-delà de cette affirmation. Par exemple, en présence d'un végétarien, dire que «il ne faut pas être sectaire» est vrai, mais cela inocule l'idée que les végétariens seraient sectaires. Il existe de nombreux virus idéologiques de ce genre: «Chacun sa vérité», «la vérité est relative» «Il ne faut pas faire de morale» «C'est ton inconscient qui te fait dire ça» «C'est la nature humaine, on n'y peut rien», etc. Par exemple la «nature humaine», bien que sans existence scientifique ni spirituelle, est régulièrement justifiées pour des opinions négatives et le maintient de l'ordre sadomasochiste. Mais les «révolutionnaires» et «écolos» ont aussi les leurs: «C'est naturel», «l'instinct», «les gènes» etc. ou au contraire «c'est chimique» «c'est trafiqué», pour justifier... la même chose.

Des notions récentes comme le Brexit ont été des virus idéologiques efficaces: une formule concise rassemblant toutes les frustrations dans une action totalement irréfléchie, chaotique et sans plan pour après. Très efficace pour ruiner le pays visé, par les propres mains de ses habitants.

Une autre virus idéologique récent est la notion de «faits alternatifs»: on a vu des «journalistes» poser très sérieusement des questions commençant par «maintenant que nous sommes dans la société post-faits...»

Un virus idéologique Marxiste est la notion comme quoi il faut être sale. Le moins que l'on puisse dire, c'est pas vraiment dans les écrits de Marx...

- Le procès d'intention. Par exemple, dans le problème du changement climatique, les suicidaires affirment souvent que ceux qui sont conscient du problème ont en fait un «agenda» politique. C'est le procès d'intention: accuser quelqu'un de motivations cachées. Mais c'est aussi une projection: l'accusation s'applique en fait à ceux qui la profèrent.

Induire sentiments et pensées

(Permalien) Un exemple simple: une émission de télévision décrit une théories conspirationnistes à propos d'extraterrestres, des pyramides, etc. Normalement ces idioties sont ridicules ou lassantes. Mais une musique pathétique et angoissante transforme la clownerie en révélation étrange ou extraordinaire.

Le magma d'émotions sans objet qui sert de «musique» dans les supermarchés poursuit une fin similaire: une forme d'anesthésie, qui diminue nos défenses et notre perception du temps. Vous êtes entré pour un article bien précis, pensant en avoir pour dix minutes. Mais entre rechercher le rayon (qui a bien sûr changé de place) et en profiter pour acheter d'autres trucs, vous ressortez une heure plus tard, et êtes étonné d'avoir passé tant de temps.

La grisaille des villes, leur cacophonie, les formes carrées du «modernisme», les tags hideux qui essaient de vous crever les yeux, le rap, les musiques «variété» gluantes, les télévisions dans les lieux d'attente, poursuivent tous le même but: saturer votre sensibilité avec des émotions sans objet, sans vous laisser une seconde être vous-mêmes ou jouir de la vie.

Plus généralement, on associe un mensonge à un vecteur émotionnel, qui va le faire passer. On a eu un excellent exemple avec une série télévisée comme «Santa Barbara»: les gentils étaient tous des Blancs, et les méchants tous des Hispanos, le tout dans un chaos d'attachements «amoureux» égotiques, absurdes ou tragiques. Quelque soit le personnage auquel on s'identifiait, on alternait émotions positives et négatives, mais dont la moyenne donnait finalement... le racisme anti-Hispanos, apparu à l'époque. Avec les résultats connus aujourd'hui. Il s'agit d'un cas complexe, mais on nous montre aujourd'hui les «souffrances» de gens exposés à des... compteurs électriques «Linky». Ou aux «infrasons» des éoliennes...

Provoquer des réactions neurologiques

(Permalien) Le principe ici est de provoquer une réaction neurologique, selon le principe de l'enfumage des abeilles. Souvent on pense que l'enfumage consiste à semer la confusion avec des fausses informations. Mais c'est en fait bien plus profond: quand une abeille sent la fumée, elle passe en mode lutte contre le feu. Mais ce faisant, comme elle n'a pas la capacité d'accomplir deux tâches à la fois, elle perd conscience de la nécessité de défendre la ruche contre le pillage. Ce phénomène neurologique se produit aussi chez les humains:

- Des cris, un conflit ou une dispute monopolisent l'attention, et font donc cesser les débats constructifs. Les agités apparaissent alors comme les seuls termes du débat. En politique c'est le rôle des clowns extrémistes.

- Similairement, une personne qui se met à parler bruyamment (littéralement ou métaphoriquement) centre l'attention. Une autre façon de faire est de se poser en opposition: chacun tente alors de corriger la personne. Cela place alors le contradicteur au premier plan, comme la personne pertinente. De plus, chaque correction lui donne l'occasion de proférer d'autres âneries. C'est ainsi qu'une poignée de barjots climatosceptiques ont pu passer pour un large mouvement, et retarder de plus de vingt ans les solutions pour le climat.

- Les «buts immédiats» font perdre de vue les véritables finalités ou le sens de nos vies.

- Les «nécessités économiques» détournent similairement des véritables buts. C'est ainsi que beaucoup de gens aux projets nobles ou utiles se retrouvent à passer leur temps dans un «emploi» inutile, au lieu de recevoir les moyens de travailler à leur projet. Moyens qui existe pourtant, puisque des milliards sont offerts à des spéculateurs sans aucun projet.

- Le bruit paralyse la pensée, et rend la perception des vibrations impossible. C'est la raison pour laquelle les fabricants laissent les voitures faire tant de bruit, ou que les motos en rajoutent. C'est la seule vraie raison de tous ces nouveau outils idiots et inutiles, au bruit délibérément désagréable: râteaux à moteur, taille-haies, etc. C'est la raison pour laquelle la télévision trafique la composition spectrale des voix, afin de mieux traverser les murs, et que ses speakers parlent plus fort que les interviewés. Méditer ou simplement jouir de la vie est plus difficile avec une télévision qu'avec une rage de dents! Toujours pour le même motif, voyous et fêtards crient pour pomper notre énergie et nous empêcher de jouir de la vie. Faute de pouvoir nous torturer ou massacrer comme ils aimeraient, tous ces gens consacrent une énergie considérable à nous empêcher d'être nous-mêmes, simplement en faisant du bruit. Contrairement à la lumière, nous n'avons aucune défense naturelle contre le bruit, car rien dans notre évolution Darwinienne ne nous a préparés à vivre avec des milliers d'idiots sautillant et caquetant autour de nous, leurs égos amplifiés par des machines.

- Les vibrations (chapitre V-17) des couleurs et des formes ont un effet énorme sur nos sentiments, et donc sur nos décisions. C'est la raison pour laquelle on nous dit que les vibrations ne sont pas prouvées scientifiquement, qu'elles n'existent pas. Pourtant tout le monde sait très bien ce que c'est! Le gris dominant dans le monde actuel (béton, métal, voitures, costumes, jeux vidéo, couleurs délibérément désaturées) favorise le pessimisme et la dépression, et donc indirectement la soumission. Les formes carrées et agressives qui nous envahissent avec ce «modernisme» ultra-propre, cassent notre sensualité. Les gens se réfugient alors dans le porno, qui au moins flatte la sexualité physique. Mais ce faisant ils ne font que passer à l'autre extrême: l'animal au lieu de l'inhumain. C'est pourquoi il y a tant d'incitations à la pornographie, pendant que l'érotisme et l'amour sont dénigrés. Il va de soit qu'attaquer les êtres humains à un niveau aussi fondamental que leur vibration est forcément le fait de gens qui sont profondément malades.

Intimidation et autres jeux sadomasochistes de domination et soumission

(Permalien) Les «systèmes» (chapitre VI-13) de pouvoir politique, religieux, économique, financier ou psychologique, n'ont pas d'autre justification que d'amusement sadomasochiste. Pour les dominants bien sûr, mais aussi souvent pour les dominés, qui y trouvent leur compte d'autres façons: confort factice d'être «accepté», ou de ne pas avoir besoin de réfléchir.

On me dira que les dominés ne sont pas consentants. Justement, si, ils le sont, au moins en partie. Des gens vraiment non-soumis cherchent à échapper au système par des alternatives: économie sans argent, communautés de vie sans pouvoir, lieux de pensée libre, art libre, etc. Ce faisant, ils commencent par ne pas commencer à avoir ces «problèmes psychologiques» qui ruinent presque toujours ces activités. J'ai moi-même participé à plusieurs tentatives de ce genre, et à chaque fois les gens reconstruisaient immédiatement un nouveau système de contrôle psychologique, au lieu de se libérer. Je l'ai vu trop souvent et en trop d'endroits différents pour penser que c'est par hasard ou que j'aurais joué de malchance. Et je trouve encore des exemples en 2019.

En réalité, une personne qui cherche réellement à échapper au système se rendra vite compte que la domination se fait par la psychologie, et cherchera donc à maîtriser sa psychologie. Mais il peut le faire même couvert de chaînes.

 

Je me suis toujours demandé comment les malades sociopathes pouvaient déceler tous ensemble en quelques fractions de secondes que j'étais une de leurs cibles favorites. Je l'ai vu de nombreuses fois au lycée, et plus tard quand j'ai fréquenté des gauchistes et d'autres pseudo-alternatives. Je cite ici une expérience contraire: quand j'étais au Collège Naval à Brest, il y avait un bizutage grotesque, et en plus dangereux (Interdit par la direction, mais souvent pratiqué en cachette). Un jour ils m'ont coincé devant le bar de la cafétéria, pour faire l'idiotie en question. Mais quand on a des lunettes, on sait que ce genre de brutalités peuvent avoir des conséquences graves. L'option de dommage minimum est alors de se laisser faire. Je n'ai donc pas réagi à leurs mains se levant vers moi. Ils se sont alors tous dégonflés! Mais le plus curieux est qu'ils aient tous réagi exactement de la même façon, en moins de quelques dixièmes de secondes! La télépathie étant exclue entre sociogagas, il ne reste qu'une seule explication: ils ont tous réagi à un même code inconscient, à un signe que j'ai émis sans le savoir. Je suppose que ces codes datent des chimpanzés, et qu'ils sont en quelque sorte gravés en dur dans nos cerveaux. Ce qui expliquerait que ni les victimes ni les dominants n'en aient conscience. Les sociopathes non plus, mais, ne contrôlant pas le cours de leurs pensées, ils sont disponibles pour réagir immédiatement aux dits codes.

Je ne me suis jamais trop intéressé aux dits codes, n'étant pas psychiatre. Juste je remarque quand quelqu'un s'y laisse prendre. Sur les réseaux sociaux ou mondes virtuels, les codes les plus physiques ne sont pas visibles. Mais j'ai remarqué que les sociopathes détectent quand même leurs cibles, et que plusieurs peuvent même se synchroniser. En général c'est quand on aborde des sujets qu'ils considèrent tabou: gentillesse, écologie, végétarisme, non-violence, etc. Ou plus subtilement, quand on émet des affirmations nuancées au lieu de leurs sempiternelles oppositions dualistes, montrant ainsi qu'on n'est pas dans «leur camp». Depuis que je connais le problème, j'évite systématiquement de montrer ma sensibilité à eux (en leur répondant). Mais même ainsi, certains cherchent quand même l'affrontement, parfois pendant des années.

Il en résulte donc un moyen simple de détecter les sociopathes... et leurs sycophantes de soumis. Mettez un infirme, un Juif, un non-dualiste, et regardez-les se mettre tous contre lui, dans leur avidité à se rassurer sur leur «normalité».

Amusements sociopathiques: destruction de la personnalité

(Permalien) Un cas extrême est le «gas lighting», un amusement sadique visant à détruite la confiance en soi d'une victime. Ce jeu était pratiqué sous le nom de zersetzung dans un club sadomaso de l'ex République «Démocratique» Allemande, la STASI. Les documents révélés lors de leur arrestation ont fourni une liste impressionnante de victimes, dont ils empoisonnaient la vie avec des fausses accusation visant leur vie sociale, professionnelle, ou privée. Mais le principe du zersetzung est encore plus vicieux: altérer l'environnement de la victime, tout en déniant ces altérations, de manière à lui faire perdre sa confiance en soi. Par exemple la victime trouvait des traces évidentes d'intrusion à son domicile, comme des objets changés de place, mais sans autre preuve de la dite intrusion. La victime pensait alors être victime d'hallucinations ou autres désordres mentaux. Ou bien des mensonges étaient servis aux amis et familles de la victime, pour l'isoler socialement: accusations d'adultère, d'homosexualité, d'espionnage. J'affirme que les malades auteurs de ces insanités le faisaient vraiment pour s'amuser, contre des gens qui le plus souvent ne faisaient rien de politique, et qui ont été étonnés de trouver leur nom dans leurs listes. Voir ce que dit Psychcentral sur les symptômes du gas lighting, et comment le détecter.

Il s'agit là d'un cas extrême, par son ampleur et son application «scientifique». Mais ces pratiques sont extrêmement courantes. On ne pense tout simplement pas qu'un partenaire ou un ami puisse être malade à ce point. Le symptôme le plus visible pour une victime est que le malade lui procure un intense déplaisir, une culpabilité, qu'elle se sent nulle, au point de déprimer, voire d'avoir une envie de se suicider. Beaucoup de suicides «inexplicables» arrivent de cette façon. Mais les victimes ne consultent pas de médecin, de peur que ce soit elles qui soient considérées comme malades, «déprimées», «paranoïaques», etc. Et c'est ce qui arrive souvent: même un médecin a du mal à accepter qu'une situation puisse être aussi perverse... quand il n'est pas tout simplement complice.

Plus subtilement, le malade apparaît comme un «sage», voire un «réaliste». Comment alors le différentier d'un vrai réaliste? C'est extrêmement simple: un vrai réaliste proposera des solutions pour réaliser les buts de notre vie, alors qu'un malade cherchera à nous détourner de ces buts. Une des raisons pour laquelle j'ai mis plusieurs années pour réaliser la duplicité des «amis de la douceur et de l'harmonie», est qu'ils déclaraient m'encourager, y compris dans mes propres buts. Mais ils y mettaient en fait des obstacles «nécessaires», comme de construire un atelier (j'en avais déjà un), ou de m'accuser d'être «accroché à l'ordinateur» ou d'être «un intellectuel». Lors de ma période gauchiste à Bordeaux, c'étaient les accusations systématiques de «phallocratie».

Ce genre de procès d'intention, impossible à contredire, est une signature précise d'un système de répression parfois sophistiqué, poursuivi patiemment pendant des années, souvent organisé lors de réunions secrètes d'un sous-groupe de la communauté concernée. C'est ce que j'ai fini par comprendre, chez les «amis de la douceur et de l'harmonie», lorsque mon ex-compagne s'est un jour amenée en disant «nous avons décidé». N'étant pas sociopathe elle-même, elle s'est trahie stupidement de cette façon. «Mes» gauchistes de Bordeaux avaient aussi de telles réunions secrète, comme le jour où ils avaient décidé d'exclure une femme parce «qu'elle ne participait pas». Mais si on n'a pas de telles preuves, on refuse d'envisager une telle situation, de peur d'être paranoïaque.

 

Les proxys. Les sociopathes aiment également utiliser des proxys contre nous: des personnes qu'elles montent contre nous, et qui nous feront du mal sans raison apparente. Mais ils ne sont pas les seuls, c'est un procédé de manipulation très fréquent. Un des exemples les plus extraordinaires que j'ai pu trouver concerne l'instinctothérapie, qui (dans les années 1985-90) avait une méthode de recrutement radicale: ils disaient à tout le monde «vos amis sont convertis et enthousiastes», donnant l'impression d'une expansion foudroyante de leur mouvement. Mais surtout, beaucoup de personnes ont alors abandonné ou condamné leurs amis qu'ils pensaient être convertis à un truc aussi idiot que l'instinctothérapie. C'est ainsi que Burger se vengeait des gens qui ne le prenaient pas au sérieux. Mais au même moment, Viviane, la directrice des «amis de la douceur et de l'harmonie», utilisait le même procédé, et je pense qu'elle a conduit plusieurs femmes à abandonner leur mari. Dont ma compagne, je sais donc de quoi je parle. Je l'ai vu également utiliser des assistantes sociales comme proxys, contre mes enfants. Ce qui semble assez facile, vu leur faible niveau de psychoéducation, voire leur manque d'expérience de base dans la vie, j'ai vu plusieurs fois dans ce métier des gamines qui n'avaient même pas eu d'enfants elles-mêmes.

 

La triangulation est le fait pour un sociopathe, d'utiliser vos proches ou amis (les proxys) contre vous. Ainsi, il ne se dévoile pas lui-même. Et en cas de problèmes, ce sont les proxys qui lui servent de fusible. Le principe est simple: le malade «prévient charitablement» une autre personne d'un problème que vous auriez. Il précise qu'il vaut mieux ne pas aborder la question avec vous, afin que le proxy évite de vérifier.

Vous, bien sûr, ne voyez rien, seulement qu'un de vos amis ou proches qui soudainement devient froid et distant, voire hargneux. Et vous vous demandez ce que vous avez fait de mal.

Cela est arrivé plusieurs fois aux «Amis de la Douceur et de l'Harmonie», ou plusieurs personnes sont devenues brusquement distantes. Un des rares symptômes visible est que le proxy se met soudainement à vous regarder fixement, j'ai eu plusieurs fois le coup, sans comprendre à l'époque. J'ai aussi vu un travailleur social faire cela: un inconnu s'est alors mis à me regarder fixement. Le proxy n'étant généralement pas un sociopathe lui-même, il n'est pas si habile à jouer ce jeu.

Comme vu ci-dessus, l'instinctothérapie utilisait massivement ce procédé, et j'ai moi-même laissé tomber plusieurs amis, croyant qu'ils étaient devenus instinctos.

La création des fake news et manipulation des réseaux sociaux

(Permalien) Les fakes news ne sont pas une nouveauté, on cite souvent les protocoles des sages de Sion, un faux antisémite abondamment utilisé par les nazis, mais en fait d'origine soviétique. Une des fake news soviétique les plus connues est l'affirmation que le sida aurait été créé dans un laboratoire de l'armée américaine. Mais il y en a probablement eu des centaines d'autres. La CIA a d'ailleurs été leur meilleure émule, on lui attribue un discours radiophonique de Norodom Sihanouk, patiemment découpés et recollé mot à mot pour manipuler son peuple. Une gageure à l'époque, où il fallait physiquement couper et scotcher des rubans magnétiques, au point que l'on se demande si cette histoire ne serait pas aussi un mensonge de propagande. Mais aujourd'hui on peut faire cela en quelques minutes, avec un logiciel d'édition que tout le monde a sur son PC.

Mais la manipulation d'Internet et des réseaux sociaux, a poussé la chose à un degré que même Orwell n'avait pas imaginé. Et ce, sans même besoin d'un gouvernement central tout de même peu décoratif et coûteux à maintenir.

 

Une fake new doit paraître vraisemblable, par exemple prétendre être un résultat scientifique, un fait historique ou immédiat, une déclaration d'une personnalité, etc. Cette simili vraisemblance doit être suffisante pour ne pas attirer l'attention: la victime ne vérifie pas, et le tour est joué. Bien sûr tout le monde ne l'accepte pas, mais les naïfs sont suffisamment nombreux pour faire pencher les élections du mauvais côté. Après les élections, les démentis peuvent dégonfler les fake news les plus connues. Mais c'est trop tard: elles ont construit des névroses d'opinion, qui, elles, restent, et filtrent alors les véritables faits et démentis. Ou bien ce démenti ne les atteint tout simplement pas dans leur bulle Internet qui les isole des sources fiables. Cette bulle Internet est entretenue par des sites manipulant les liens que la victime reçoit, mais la victime peut aussi s'isoler elle-même, par exemple dans un rejet dualiste du «système».

 

Une bulle Internet se forme lorsque une personne ne surveille pas les cookies de suivi publicitaire: sa réputation la suit alors d'un site manipulateur à l'autre, qui lui servent alors toujours des histoires dans le sens du poil, confirmant la névrose d'opinion.

C'est la raison pour laquelle tant de sites reçoivent des «revenus publicitaires» totalement disproportionnés, même pour des pubs inexistantes. Google et facebook sont typiquement dans ce cas, ayant reçu des milliards pour des pubs plutôt discrètes. Mais la plupart des «médias Internet» sont basés sur le même «business model»: être payés pour manipuler. Même sans autre but. Même si ce n'est pas de la grosse manipulation électorale: simplement montrer des «djeuns» faisant une «teuf» à la bière est déjà une manipulation sociopolitique, destinée à casser la jeunesse idéaliste, en lui renvoyant une image pourrie d'elle-même. Il est facile de s'en rendre compte, par exemple sur Youtube: Depuis une fenêtre privée, vierge de tout historique, en tapant une lettre au hasard, il n'apparaît presque que des vidéos crades de «djeunes», mais aucun des contenus fantastiques qu'il y a pourtant sur ce site.

 

Enfin, les fake news se protègent elles-mêmes de toute remise en cause. Par exemple que le vaccin MMR donnerait l'autisme, se protège par la dénonciation des lobbies big pharma qui nous cacheraient la vérité. Et les écolos se laissent prendre, car il y a des précédents: le lobby des cigarettiers, de l'amiante, etc. En fait la fake new d'origine est un faux dénoncé par les sites de fact check. Mettez de site dans vos signets: ses enquêtes sont plus utile que Google (ce qui n'est pas peu dire).

 

Les réseaux sociaux sont également facilement manipulables, par des faux comptes, des robots de vote, des trolls répandant des fausses nouvelles ou créant des polémiques pourrissant la vie sociale. Il y a encore quelques années, je n'osais pas parler des réseaux de manipulation des frères Koch ni des trolls d'olgina, mais aujourd'hui tout est sur Internet. On connaît donc la source de la quasi-totalité des fake news et des «mouvements» réactionnaires sur internet. Et on sait même combien sont payés les trolls: entre 2500 et 3000 dollars par mois. Imaginez, pour un Pakistanais, c'est une fortune.

 

Il est donc important, pour se protéger, de:

☺ Toujours avoir un bloqueur de pub dans notre navigateur Internet. Cela coupe le financement des sites de verbiage ou de mensonge (On peut toujours le débloquer pour quelques sites avec des pubs pertinentes). Opera a un bloqueur natif.

☺ Ne jamais cliquer sur une bannière affirmant qu'ils respectent notre vie privée: c'est ainsi qu'ils la violent, en se targuant de votre «consentement»! De plus, ces sites font souvent partie d'un réseau d'escrocs: si on accepte sur un site, alors tous les autres sites en sont informés. Ils peuvent alors violer votre vie privée en se targuant de votre consentement. Ils peuvent alors vous servir du contenu manipulé, selon ce qu'ils appellent vos «préférences», vous verrouillant ainsi dans votre bulle Internet. Il va sans dire que le contenu de tels sites est pervers. Un site honnête n'a pas besoin de vous demander de baisser vos défenses en entrant!

☺ Eviter d'utiliser Google (qui vient de se faire pincer à financer des groupes climatosceptiques, Octobre 2019. Mais ce n'est que le nième scandale). Utiliser plutôt DuckduckGo qui respecte notre vie privée, Ecosia qui plante des arbres, Qwant plus précis que Google, ou Lilo qui fournit des nouvelles écolos (2019).

☺ Ne jamais accepter une nouvelle curieuse, inattendue ou choquante, sans vérifier de diverses sources. Le cas typique fut en 2016 la fausse accusation contre la candidate Hilary Clinton de diriger un réseau pédophile. Cette accusation faisait très type-intelligent-qui-connait-bien-le-système, mais le fait qu'aucune enquête de police ne soit mentionnée, même pas d'enquête journalistique, aurait du alerter les plus naïfs dès le début. Similairement dans les années 1970 à Toulouse circulait une atroce histoire de groupe néo-nazi ayant attaqué et mutilé une étudiante. Mais un jour quand j'ai demandé des données plus précises, on m'a répondu que ces néonazis s'étaient juste fait «casser la figure», sans plainte, ni enquête de police, ni rien! L'affaire était donc clairement une fausse nouvelle, inventée par des malades sadiques jouissant du désarroi qu'ils provoquaient.

☺ Toujours consulter les sites de fact check, comme ProPublica ou Snopes. Ce dernier fournit même un moteur de recherche interne, permettant de trouver ses enquêtes.

La falsification des études scientifiques

(Permalien) L'histoire récente est bien sûr l'ensemble des escroqueries liées à la dénégation du changement climatique. Mais le terrain avait déjà été bien préparé par les marchands de drogue, de tabac, d'amiante, de nucléaire, de pesticides, etc. Plus tôt on avait les justifications scientifiques du racisme, de la lobotomie, etc.

Le principe est simple: à partir d'un ou deux escrocs, mais capables de présenter un titre universitaire, on construit des «fondations» ou des «revues» privées, qui postent alors des «études» falsifiées, mais satisfaisant tous les rituels d'une publication scientifique: blouses blanches, titres universitaires, comité de lecture, encre noire sur papier blanc, citations, calculs statistiques complexes, larges échantillons de «sujets», publications multiples se recoupant, et même des soutiens ici et là au sein des vraies universités. Puis, quand la «théorie» est «acceptée», elle est discutée dans les vraies universités, et devient donc «la science».

Cela a été fait de multiples fois, avec le Lysenkisme («science communiste»), le béhaviourisme, la sociobiologie (dénégation de la conscience), etc. (D'autres exemples au chapitre II-7). Aussi les fausses théories sur les effets du tabac, sur le changement climatique, etc. avaient-elles une porte d'entrée dans les universités les plus respectables. Ces dernières les ont rejetées, mais ces fausses idées continuent à graviter autour, dans des faux sites scientifiques, des «fondations» et des «think tanks» où les gens du commun ne peuvent pas les différentier de la vraie science.

Une autre variante a été l'appel de Heidelberg, où on a incité des vrais scientifiques à signer un texte apparemment bénin, avec juste en bas, en petits caractères, un avertissement très général contre «les extrémistes». Mais l'appel a ensuite été utilisé pour critiquer Greenpeace et les militants écologistes... Les scientifiques ont alors compris qu'ils s'étaient faits rouler, et ils citent aujourd'hui l'Appel de Heidelberg comme un exemple de manipulation. Mais plusieurs autres «appels» similaires ont eu lieu depuis, par des «scientifiques» qui étaient les seuls à ne pas voir le changement climatique.

 

Tout cela présente l'apparence de la science, et peut même abuser les véritables scientifiques pendant des années. Cela abuse aussi très efficacement les politiciens, qui continuent à baser dessus des décisions importantes, malgré les avertissements des scientifiques honnêtes.

Pour le grand public confronté au danger d'une usine, ou à une maladie professionnelle, etc. ce système se traduit par une de ces innombrables et interminables «batailles d'experts», donnant l'impression que la science est imprécise ou incapable de trancher. Pourtant si ce sont des experts, ils devraient soit être d'accord, soit reconnaître mutuellement les limites de leur savoir. Pour qu'ils ne le fassent pas, il faut forcément qu'au moins un des deux soit un faussaire. Et en général, il est très facile de savoir lequel: c'est celui qui fait mal, tout en prétendant que c'est vous la victime qui êtes parano, qui simulez, etc.

 

La dénégation de la crise climatique a illustré ces méthodes ad nauseam: données tronquées (cherry picking), confusions entre les échelles temporelles (confusion entre les ères géologiques, les glaciations, l'ère industrielle, etc.), fake news comme l'influence du cycle des taches solaires, etc. Le tout asséné des millions de fois sur tous les forums que peut compter Internet. La facture payée par les frères Koch à cette seule fin s'élève a deux milliards de dollars, ce qui permet de payer près de 20000 trolls à temps plein pendant cinq ans (Tarif Tiers Monde). J'ai même vu passer un post affirmant que le rôle du CO2 n'est «pas falsifiable»!!! Justement si il l'est, tant dans le sens Poppérien que... dans le sens courant du mot.

La fausse logique de la sophistique.

(Permalien) Les sophismes sont des raisonnements faux, mais qui peuvent être convaincants, car ils contiennent des vices logiques peu apparents. Un sophiste est donc quelqu'un qui recherche uniquement la persuasion, mais sans se référer à la vérité. C'est donc bien un manipulateur, une sorte de prestidigitateur de l'esprit. Mais c'est surtout un mauvais sans scrupules, que la dite vérité dérange.

Si Socrate et Platon revenaient aujourd'hui, nul doute qu'ils dénonceraient immédiatement les climatosceptiques, comme source la plus abondante de sophismes de toute l'Histoire de l'Humanité. Citons quelques exemples:

Sophisme: «Le climat a toujours changé». Exact, mais dans des contextes différents les conséquences étaient toutes autres (et si nous devions les supporter ce pourrait même être pire que aujourd'hui. Imaginons les USA couverts par les glaces, ou au contraire sèches comme le Sahara)

Sophisme: «il y a eu des époques avec un taux de CO2 plus élevé, mais pas une température plus élevée». Exact, mais avec une disposition des continents différente, le climat ne réagissait pas de la même façon au CO2 que aujourd'hui. Un détail que seul des scientifiques peuvent trouver.

Il y a d'autres confusions volontaires, comme avec le cycle des taches solaires, confondus avec un cycle climatique.

De telles manipulations ne touchent évidemment pas des personnes sensées. Mais elles touchent suffisamment de monde pour influencer les élections, et par là accomplir leur objectif suicidaire.

Les virus idéologiques

(Permalien) Nous avons défini les virus idéologiques au chapitre V-12: une affirmation générique, sans contenu en elle-même, mais qui induit des raisonnements ou des conclusions vicieuses. Nous en avions même listé quelques-uns:

- «Chacun sa vérité», ou «la vérité est relative». dernier argument pour quelqu'un qui a reçu la démonstration que «sa» vérité est fausse.

- «Il ne faut pas faire de morale». parfait pour justifier n'importe quoi. Très employé par les éducastrateurs chechant à dévoyer les enfants.

- «C'est ton inconscient» (nombreuses variantes: «ton égo», «ton idéologie» «ton mental», etc.). Pour se donner un vernis de psychologie, de spiritualité, de voyance, etc.

- «C'est naturel» «l'instinct» «les gènes» etc.

- «C'est la nature humaine, on n'y peut rien». Généralement pour justifier des opinions réactionnaires.

Les virus idéologiques sont très populaires dans les milieux intellos ou pseudo-progressistes. Le plus souvent, ils servent à couper la discussion, en présentant un point de vue faux comme indiscutable. Plus subtilement, ils induisent différents opinions, qui apparaissent alors comme des «faits» indiscutable. Par exemple «il ne faut que des contraceptions naturelles» est une arnaque courante pour avoir des enfants tout en prétendant ne pas en vouloir: préparez-vous pour la pension alimentaire.

La politique a aussi les siens, comme l'emploi, la crise, etc. qui servent à justifier n'importe quoi, y compris contre l'emploi et contre l'économie.

Section II: les études scientifiqueS sur les manipulateurs

Les livres et recherches scientifiques sur les manipulations mentales

(Permalien) «1984» de Georges Orwell reste la description classique d'une société totalitaire, où les personnes refusant l’assujettissement sont pourchassées et torturées. Il a introduit des concepts comme le «memory hole» (modification des archives pour soutenir les magouilles présentes), la novlangue (langue modifiée afin de faire perdre des concepts importants, voir le dictionnaire de la novlangue que je propose) et, comme cela a été fait aux USA en 2016, les «faits alternatifs» (dont la très prémonitoire Terre plate) destinés à casser notre esprit critique et notre sens de ce qui est vrai ou pas: la «double pensée» permet alors d'accepter les incohérences du système sans se poser de questions.

 

«Le meilleur des mondes» de Aldous Huxley décrit au contraire une utopie apparemment heureuse, mais où des conceptions absurdes sous-jacentes, couplées au manque total d'introspection des personnages, mènent à des situations toutes aussi douloureuses que 1984.

 

«Le Harcèlement moral: la violence perverse au quotidien» de Marie-France Hirigoyen, psychiatre victimologue. Ce livre a été une révélation pour beaucoup: il décrit le fonctionnement des sociopathes (chapitre V-13), et comment ils cherchent à nous détruire ou à nous nuire. Ainsi beaucoup de comportements qui nous semblent des simples problèmes inter-personnels sont en fait des agressions délibérées par des malades psychopathes. Et contre ces agressions la seule ressource est de fuir. Ce livre est le premier d'une série abondante et de nombreuses réflexions. On consultera aussi avec profit les déclarations de référence des psychiatres sur psychcentral, et leurs méthodes pour repérer les manipulateurs.

 

«La ponérologie politique: Etude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques» de Andrew M. Lobaczewski, psychologue. Ce livre a eu un accueil bien plus discret que les précédents. Il décrit pourtant une donnée essentielle, à laquelle Marie France Hirigoyen ne consacre qu'une seule phrase: les malades sociopathes sont très habiles à obtenir le pouvoir, à quelque niveau que ce soit: en famille, en religion, au travail, en politique. C'est en fait essentiellement leurs actions pathologiques, amplifiées par les instruments du pouvoir, qui mènent aux dictatures, guerres et répression politiques. Ou qui, en démocratie, donnent l'impression que la société est un «système» hostile et corrompu. On trouve donc bien entendu les sociopathes dans les régimes totalitaires, mais ils arrivent aussi à s'immiscer dans les démocraties, dont ils paralysent plus subtilement le fonctionnement (chapitre VI-11). Très classiquement ils sont aussi à l'origine de la dégénérescence des religions, et bien sûr les créateurs des sectes.

Etre pervers ne protège même pas.

(Permalien) Les sociopathes n'ont aucun contrôle sur leurs propres mécanismes psychologiques. Ce sont, rappelons-le, des psychotiques, chapitre V-13, incapables de prendre conscience de leur anormalité, et encore moins de souhaiter la guérir. Il est donc extrêmement facile de manipuler un sociopathe. Toutefois on ne peut pas lui faire faire n'importe quoi: il ne fera que quelque chose de mal, ce qui n'est pas très utile. De plus, contrairement aux personnes normales, il n'ont pas d'empathie: on ne peut donc jamais les intimider ni les casser, ils continueront toujours leurs idioties.

La principale méthode pour manipuler un sociopathe est de lui montrer qu'il ne compte pas pour nous. Je cite un exemple personnel: j'étais dépendant d'un sociopathe pour me conduire au repas, chaque midi. J'attendais donc qu'il se lève et vienne. Mais à chaque fois, il prenait de plus en plus de temps, faisant semblant de chercher quelque chose, ou de finir un travail, pendant que je battais la semelle. Un jour, au lieu de manifester mon impatience, je me suis assis avec un bouquin. Il s'est levé immédiatement, et n'a plus jamais recommencé son petit jeu. C'est ainsi que je me suis rendu compte que cette personne était un sociopathe, et que beaucoup de ses actions passées s'expliquaient par son seul désir de nuire.

Pourquoi on ne peut pas gagner contre un sociopathe ou un manipulateur

(Permalien) On peut dire en gros que tous les manipulateurs, qu'ils soient grands tortionnaires de goulags ou petits bizuteurs de cour de récré, qu'ils soient pseudo-gourous de secte ou prêtres dépravés d'une grande religion, qu'ils soient petit escrocs marginaux, assistantes sociales perverses ou directeur de grande banque, on peut dire qu'ils sont tous des malades, en simplifiant des sociopathes: cherchant à faire le mal, tout en sachant très bien que c'est le mal. Ce qui leur donne une façon très particulière de fonctionner et d'interagir avec nous, qu'ils sont incapables de changer, et qui en finale les rend très reconnaissables, une fois que l'on comprend que le problème vient d'eux.

En gros, on pourrait les comparer à des joueurs qui ne suivent pas la même règle que les autres. Imaginons que sur un échiquier, vous déplaciez les pièces selon les règles du jeu, mais de façon à dessiner une fleur. (Je sais que le jeu d'échec n'est pas fait pour ça, mais imaginons l'expérience). A deux partenaires cherchant le même résultat, c'est facile! Mais un sociopathe jouera toujours pour vous mettre échec et mat. Bon, si on connaît la situation, il serait stupide de s'y engager. Mais imaginons que nous croyons que le sociopathe poursuit le même objectif que nous. Nous n'hésiterons alors pas à lui faire confiance, en mettant par exemple une de nos pièces en échec, pour dessiner un pétale. Nous ne savons pas, nous n'imaginons même pas qu'il ne respectera pas notre fleur. Lui, par contre, verra dans notre mouvement une «faiblesse» qui lui donne une occasion de nous casser. Sachant très bien que nous voulons dessiner une fleur, il placera alors sciemment ses pièces de manière à ce que nos propres mouvements nous mettent en échec. Il ne pensera que à ça, car pour lui seule compte l'affirmation de son égo: la poésie de la fleur n'a aucune importance pour lui. Votre but dans la vie, il appelle ça votre comportement irrationnel, votre empathie, il appelle ça votre faiblesse, car les deux lui offrent la possibilité de vous nuire et de vous éliminer. En effet, toute interaction sociale normale nécessite la confiance, car on va délibérément s'exposer à des mauvaises actions, espérant simplement que le partenaire ne les commettra pas. Exactement comme quand on met une pièce en échec pour dessiner notre fleur. Et il y pensera à chaque tour, car il n'a rien d'autre à faire de sa vie. Alors que vous vous ne pensez qu'à construire votre fleur.

Et cela peut durer des années, par exemple dans un mariage: vous cherchez à construire votre bonheur à deux, et lui fait tout pour le casser. Si vous pensez qu'il joue correctement le jeu du couple, alors vous ne comprenez pas d'où viennent les disputes et la souffrance. Vous vous demandez quelle erreur vous avez commise. C'est ainsi qu'il détruit votre personnalité: manque de confiance en vous, sensation d'être mauvais, etc.

Si vous vous rendez compte du problème, et que vous commencez à l'affronter d'égal à égal, selon les règles de SON propre jeu, alors vous aurez affaire à un joueur chevronné, totalement dénué de tout scrupule, alors que pour vous tout est nouveau. Et même dans l'hypothèse peu probable où vous arrivez à le faire décrocher de vous, alors il aura quand même gagné: vous vous êtes pervertis en jouant selon ses règles.

 

C'est pourquoi une des règles essentielle quand on a affaire avec des sociopathes ou manipulateurs est de ne jamais entrer dans son jeu sociopathique, et plus généralement de conflit entre égos. Le mieux évidemment est de rompre le contact, mais ce n'est pas toujours facile. Il peut en effet en coûter de larges pans de notre vie: notre travail, notre famille, notre communauté, nos enfants! C'est ce qui s'est passé quand j'ai quitté les «amis de la douceur et de l'harmonie»: finies les méditations à la campagne et les merveilleuses bandes dessinées des Eolis (dont je n'ai plus reçu l'inspiration pour la suite que j'avais promise). J'ai du retourner en ville et trouver du travail. Je pensais au moins que la justice m'aiderait à libérer mes enfants, peut-être ma compagne. Mais la solidarité entre sociopathes s'est vengée sur mes enfants, qui ont subi plusieurs années de maltraitance sans que je puisse la dénoncer à la justice. Il a fallu que eux-mêmes dénoncent les problèmes à l'école. Et encore, on leur a fait payer de deux ans supplémentaires de harcèlement par des travailleurs sociaux sociopathes, qui ont durement éprouvé leur confiance en eux.

 

Souvent la seule solution est d'accepter l'humiliation de la destruction de notre propre égo. Ou de faire le sacrifice de notre désir de vengeance ou de réparation, sur l'autel de la reconstruction d'une personnalité saine et positive. Un enjeu qui va demander toute notre attention, passant donc avant toute revanche, et même fondamentalement incompatible avec un tel sentiment.

En cela, on pourrait considérer que les sociopathes sont exactement ce que les Catholiques appellent des démons: pour échapper à leur emprise, il faut un renoncement total, proche de la mort. L'élimination complète de tout mal en vous. Ce qui reste de vous est alors l'essentiel, et votre victoire.

Section III

(Permalien)

Dictionnaire de la novlangue

Préambule

La novlangue est un concept décrit dans le roman de Orwell «1984». C'est un procédé de manipulation qui consiste à modifier le sens des mots. Par exemple, dans le roman, le mot «paix» est utilisé pour décrire la préparation à la guerre. Si alors quelqu'un veut parler de paix, il n'y a plus de mot disponible, ou bien son discours apparaît confus et contradictoire. Une telle manipulation est bien trop efficace pour ne pas être utilisée à tout bout de champ, et pas seulement chez les «socialistes» totalitaires que Orwell dénonçait. Aucune époque, ni aucun domaine n'est épargné.

Mais plutôt que de donner des explications complexes sur un domaine qui n'a pas de règles générales, je fournis un dictionnaire de la novlangue, que je mettrai à jour aussi longtemps que je pourrai. Ainsi de nombreuses manipulations sont-elles dénoncées dans un format extrêmement pratique et compact, même si le sujet n'a pas trouvé place dans mes autres textes. Mais vue la quantité de texte ici, les mises à jour fréquentes, et la possibilité de m'en servir à d'autres fins, j'ai placé cette section dans un fichier php include séparé, que je pourrai alors montrer dans d'autres pages.

 

 

Pour les mots en «isme» ou «iste», une tendance de l'évolution de la langue est de les réserver aux systèmes de pensée dogmatiques (par exemple: rationaliste, spiritualiste) par opposition avec l'attitude d'esprit libre correspondante dans le même domaine (par exemple: rationnel, spirituel). Toutefois ce n'est pas une règle à laquelle on peut se fier: par exemple le Bouddhisme n'est pas un système dogmatique... et le cyclisme n'est même pas un système de pensée!

 

 

Les manipulations du langage sont souvent faites dans des circonstances historiques très précises, pour des enjeux extrêmement limités et aussitôt oubliés. Mais les sens biaisés restent ensuite, et prennent souvent la place du sens véritable, pourrissant la communication de tout le monde. Souvent on ne se rappelle même plus le sens authentique, ni qui a effectué la manipulation; mais elle peut rester en place pendant des siècles. Certains exemples cités ici remontent à l'Antiquité! La guerre sémantique, comme les mines anti-personnel, les obus à l'uranium ou les défoliants, peut continuer à générer souffrances et destructions longtemps après que ses auteurs soient morts et leurs minables motivations avec.

 

 

Un cas important est celui de mots qui ont été inventés par des personnes précises, par exemple «Utopie» ou «Convivialité». Ces mots ont été créés par des personnes connues, qui ont fait connaître leur sens de manière détaillée dans des livres connus et accessibles au grand public. La moindre des choses dans ce cas est de leur reconnaître la paternité du mot et de ne pas chercher à modifier son sens. Utiliserait-on le mot «Relativité Générale» pour désigner une pseudoscience? De toute évidence non, car cela serait pourrir l'idée d'Einstein. Alors pourquoi serait-on autorisé à utiliser le mot «Utopie» pour nommer autre chose qu'un projet ou modèle social?

 

 

Certaines personnes prétendront que les modifications que je dénonce comme novlangue font partie de l'évolution naturelle du langage. C'est un peu facile, surtout quand c'est eux qui prétendent que leurs manipulations sont de l'évolution naturelle, et pas nos additions. Ce que je n'accepte pas est qu'un texte écrit à une certaine date soit compris plus tard avec un sens opposé. Qu'une personne qui ait tenté d'exprimer quelque chose de généreux et positif soit prise plus tard pour un fachiste ou un égoïste. L'évolution va dans le sens de l'amélioration, de l'enrichissement, de la clarification. Ce qui va dans l'autre sens, ce n'est pas de l'évolution, c'est du pourrissement.

 

 

D'autres prétendent aussi que le français est ce que les gens parlent. Cette position est celle de beaucoup de rédacteurs de dictionnaires, qui s'empressent de reprendre systématiquement toutes les nouvelles bourdes et manipulations comme étant la «définition du Français». Une telle façon de faire donne une légitimité forte et définitive à du charabia ou a des manipulations. Les dictionnaires devraient au contraire être une source de clarification et de culture, en précisant l'historique des mots, leurs différents sens, et les manipulations dont ils ont fait l'objet. Par exemple: «Utopie n.m. 1. projet (Origine: Thomas Moore). 2. novlangue: impossible.». Au moins cette façon de faire sera claire et utile pour tout le monde.

 

 

Se montrer ainsi critique vis à vis des dictionnaires de référence est avant tout une défense de la Liberté de Penser, qui passe par la conservation de notre patrimoine de Communication et d'Expression, de notre faculté à nous comprendre entre nous, humains, grâce à un langage clair, connu de tous et suffisamment fixe.

 

 

Enfin, on remarquera que les ajouts les plus anciens datent de 1994. A l'époque, j'avais encore mon premier ordinateur, un Amstrad PC1512, avec les grosses disquettes de 5 pouces et le lecteur qui faisait schlonk schlonk schlonk. Je sortais juste des «Amis de la Douceur et de l'Harmonie», et était en pleine bataille judiciaire pour en sortir mes enfants. De la novlangue, j'en avais donc plein à portée de main. J'ai donc commencé ce dictionnaire, sans savoir si il servirait un jour. Quand Internet est apparu, en 1997, j'ai pu commencer à publier mes créations, pour les rendre utiles à tous. Mais j'ai entre temps entrepris de multiples autres activités, d'où le retard. Le livre «Epistémologie Générale» arrivant à sa fin m'offrait enfin une occasion de publier ce dictionnaire, dans le chapitre sur les manipulations.

 

 

Le dictionnaire

 

 

(S')Affirmer (1998)

Sens réel: être soi même, se dégager de l'influence d'autrui, par des actes philosophiques, culturels, etc. librement choisis

Sens novlangue: déranger les autres, les menacer, leur nuire (bruit, violence). Se conformer à un modèle pré-établi à la mode.

Origine de la manipulation: zonards, mouvement crado-punk, bandes fachistes des «cités sensibles».

Prévalence: médias, certains psychologues, sectes, et les milieux ci-dessus.

Voir aussi: Personnalité

 

 

Agressivité (1996)

Sens réel: attaquer, prendre l'initiative d'un conflit, dans le but de nuire, de faire souffrir, de voler, de détruire, etc. Parfois réduit à simplement: prendre une initiative énergique, sans notion de nuire.

Sens novlangue: Aller vers, prendre l'initiative.

Origine de la manipulation: jargon certains textes psychologiques, ou publicitaires.

Effet de la manipulation: inciter à penser que la violence est nécessaire, voire que cette affirmation est un résultat scientifique.

Remplacement: ne jamais employer le mot dans ce sens spécial, même dans ce contexte particulier. Parlons plutôt d'initiative, de pugnacité. Toujours dénoncer le sens malhonnête.

 

 

Alcool (1998)

Sens réel: Drogue légale en Occident. Psychédélique et euphorisante à faible dose occasionnelle. Fortement addictive. L'usage répété produit des troubles de la personnalité et des maladies graves. L'overdose peut être mortelle.

Origine de la clarification: scientifiques et spécialistes des drogues, brochure de la Gendarmerie Nationale.

 

 

Aménagement (du territoire) (1995)

Sens exact: améliorer, de créer de nouvelles possibilités, sans détruire ce qui existe déjà.

Sens novlangue: idéologie où la nature et la vie sont considérés comme un néant, pour justifier n'importe quelle destruction ou invasion.

Origine de la manipulation: Baragouin technocratique et administratif, probablement dans les années 1970.

Remplacement: Parler de respect de la poésie, des habitants, d'insertion écologique des industries...

 

 

Amender, Amendement (2001)

Sens exact: rendre meilleur.

Sens politique: rendre moins bon. C'est le processus par lequel une bonne loi se voit réduire sa portée ou sa pertinence, par l'ajout d'exceptions et de moyens de la contourner. Par exemple, l'abolition du privilège de violation de propriété des chasseurs (la loi Verdeille de sinistre mémoire) est très positive, mais en pratique si on ne prend pas l'initiative de démarches administratives avec un calendrier rigoureux, elle ne peut être appliquée.

 

 

Ami (2019)

Sens exact: relation amicale, don mutuel d'énergie entre deux personnes, sans relations sexuelles ou assimilées.

Sens novlangue 1: désir de garder une personne disponible pour lui demander de l'aide.

Sens novlangue 2: relation de clan avec une personne, un groupe, etc.

Voir aussi: Amour, petit ami

 

 

Amour (1994)

Sens exact 1: désir d'apporter du bien ou de l'aide à une ou des autres personnes.

Sens exact 2: relation amoureuse, don mutuel d'énergie et de tendresse entre deux personnes, incluant des relations sexuelles ou assimilées.

Sens exact 3: relation familiale, don d'énergie aux enfants en croissance.

Sens exact 4: respect de la parole d'un maître spirituel, dévotion

Sens acceptable: désir de jouir de quelque chose, désir d'être avec une personne.

Sens affaibli: désir sexuel sans sentiment.

Sens novlangue 1: attachement, possession, désir de garder cette personne disponible pour lui demander de l'aide.

Sens novlangue 2: relation de clan avec une personne, un groupe, etc.

Voir aussi: copain, ami, petit ami

L'amour est le sentiment le plus important, qui conditionne bien trop de choses pour être galvaudé ou dénigré. Il faut rappeler le sens authentique de ce mot, à tout propos et hors de propos, et toujours le distinguer de l'attachement, du désir ou de la possession.

 

 

Anarchie (1998)

Sens exact: Idée ou pratique de rejet de tout système autoritaire ou centralisé, au nom de la liberté (libertaire). Bel idéal quand il est opposé à des dictatures, des religions perverties ou des systèmes immoraux comme le capitalisme.

Sens novlangue: Forme de fachisme (anarfachisme) quand il s'en prend à des organisations collectives positives, des pratiques spirituelles valables ou à la discipline personnelle indispensable pour maîtriser son esprit et acquérir la véritable liberté.

Attitude à suivre: éviter d'employer un mot aussi mal famé.

 

 

Animal (1998)

Sens réduit: Les Chiens et les chats. Le reste ce n'est que de la viande.

 

 

Anticonformiste (1998)

Sens exact: refuser de s'habiller, se comporter, etc. selon l'ordre établit restrictif.

Sens novlangue: refuser de s'habiller en faisant référence à des idéologies crado-punk ou aux bandes fachistes des «cités sensibles».

 

 

Antisémitisme (2004)

Sens véritable: qui méprise ou attaque les Juifs.

Sens novlangue: qui critique la politique d'Israël.

 

 

Aparatchik (1998)

Sens exact: en russe (soviétique ou ex-soviétique) littéralement, homme d'appareil, qui ne retire son pouvoir que de sa position sociale, en dehors de toute légitimité ou sincérité personnelle. Ce sens en fait pourrait se généraliser à tout fonctionnaire ou homme de parti qui doit sa puissance uniquement à sa place mais pas à sa compétence ni à son honnêteté.

Sens confus: des gens valables qui utilisent légitimement la puissance qui leur a été accordée.

 

 

Apolitique (1994)

Sens exact: Qui n'appartient pas à un parti ou à une tendance politique, ou qui n'a pas d'activité ou d'engagement dans ce domaine.

Sens novlangue: de droite, réactionnaire, ou toute autre signification politique implicite.

Remplacement: Mot à éviter, peu utile. On ne conçoit pas une activité quelle qu'elle soit qui ne soit en aucune façon concernée par la politique et les débats qui l'animent. Tout au plus certaines activités particulières (enseignements spirituels, santé, aide humanitaire...) peuvent choisir de s'exercer délibérément à l'écart des activités et débats politiques pour se garantir Sérénité ou impartialité (ou sécurité). Dans ce cas, il vaut mieux dire neutre ou politiquement neutre.

 

 

Art (1998)

Sens exact: Tout ce qui contribue, par diverses formes d'habileté, à créer de la Beauté, du sens, des belles vibrations, ou encore exprimer un projet social, philosophique, spirituel, etc.

Sens novlangue 1: placé dans un musée, pour que l'on y oublie de l'utiliser en vrai.

Sens novlangue 2: tout assemblage de sons, images, etc. même cacophonique ou réactionnaire, parfois immoral, choquant ou grotesques. Art moderne, rap, «variétés», etc.

Voir aussi: Voir à spectacle pour le folklore particulier.

 

 

Assumer (s') (1998)

Sens Exact: être responsable de soi, matériellement ou psychologiquement. Etre capable de contrôler ou réparer les conséquences de nos actes.

Sens novlangue: se débrouiller sans aide, même si on est malade, handicapé, etc. (J'ai entendu ça chez des écolos, si si si...)

 

 

Athé (2005)

Sens exact: qui ne reconnaît pas un niveau divin.

Sens correct 1: athée par doute cartésien (élaboré ou naïf).

Sens correct 2: athée tout en reconnaissant l'existence de règles ou de principes de morale qui ne dépendent pas de choix individuels ou sociaux.

Sens péjoratif: qui refuse le niveau divin par refus du bien. Qui refuse toute morale, et par conséquent l'idée de tout principe spirituel qui sous-tendrait cette morale. Qui refuse la démarche spirituelle (Surtout chez les autres).

Attitude juste: certains mots très péjoratifs tels que «mécréant» ou «infidèle» ne devraient pas être employés sans discernement pour désigner tous les athées. Je propose de les employer que dans le cas du refus du bien. Quant à les employer pour désigner des membres d'une autre religion, c'est toujours une faute.

 

 

Austérité, politique d'austérité (2019)

Sens exact: néant. Ces politiques n'ont pas de justification économique, au contraire elles sont très nuisibles.

Sens novlangue: pratiques sadomasochistes de type findom, cherchant à faire souffrir des personnes non-consentantes en les humiliant, accusant et réduisant leurs moyens de vie.

 

 

Avatar

Sens exact: (Du Sanscrit) apparence physique prise par un dieu en visite dans ce monde. (Les avatars de Vishnou).

Sens affaibli: dans un monde virtuel, apparence que prend un utilisateur aux yeux des autres utilsateurs.

Sens péjoratif: dégénérescence d'un objet, d'un projet.

Attitude juste: trouver d'autres mots qui ne dénigrent pas le sens premier.

 

 

Babacoule (1994)

Sens exact: néant.

Sens novlangue: Injure punk contre les Hippies, apparue en 1978 dans le journal «Libération», et popularisée par le mouvement crado-punk.

«Baba cool» était inconnu à l'époque des Hippies, et Baba» seul était peu employée à l'époque. L'origine est l'Hindi «Baba», père, ou maître spirituel. «Cool» est un mot anglais bien connu pour signifier non-violent, ou plus généralement aimable, calme, agréable à fréquenter. Accoler les deux termes a été une dérision punk apparue en 1978.

Origine de la manipulation: journal «Libération», vers 1978.

 

 

Baiser (2003)

Sens grossier 1: mots grossier dénigrant l'acte sexuel, ou l'assimilant à une humiliation de la femme par l'homme.

Sens grossier 2: casser, tromper, vaincre, escroquer. Comme si faire subir un acte sexuel était une de ces actions!

Tout cela pue. Et en dit long sur la soi-disant «libération» de ceux qui emploient ce vocabulaire et ces concepts.

 

 

Beatnick (1994)

Sens exact: Mouvement culturel américain contemporain des Hippies (1960-1970) de même «aspect» extérieur, mais qui s'en différenciaient par plusieurs points essentiels: pas de spiritualité, pas de non-violence, musique rock, pensée plus ou moins d'extrême gauche.

Sens dévié: confusion ou amalgame avec les Hippies.

 

 

Béhaviourisme (1998)

Théorie scientiste qui tente d'éliminer toute morale ou recherche du bonheur en prétendant que les domaines de l'esprit et de la conscience ne pourraient pas être étudiés scientifiquement. Bien que sous ses formes extrêmes elle soit condamnée par les scientifiques, elle n'en a pas moins une grande influence pernicieuse sur de nombreux domaines scientifiques aujourd'hui, notamment les tabous sur l'étude de la conscience et de l'esprit, ou les crimes contre les animaux (vivisection) et les difficultés chroniques de la science à appréhender les aspect éthiques de son activité. De nombreuses théories scientistes, psychologiques, sociologiques, économiques, en reprennent les dogmes, sans la nommer.

 

 

Beur (2003)

Arabe, dans le langage des bandes fachistes des «cités sensibles». Employer ce mot cautionne ces bandes et assimile les Arabes à ces bandes. Mot raciste donc, à proscrire.

 

 

Biologie (2000)

Curieusement cette science qui se veut la science de la vie n'en étudie que les aspects les moins vivants (organisme, biochimie, génétique...) au point d'être incapable de seulement discuter du sens de la vie ou du bonheur. C'est pourtant la première question que je lui poserais.

 

 

(nourriture) Biologique (1998)

Une sorte d'hypostase courante dans les milieux écolos est qu'un produit biologique serait forcément issu d'un mode de production artisanal qui coûte cher en travail humain. (Ce qui a longtemps freiné le développement du bio, et ne va pas dans le sens de la réduction du temps de travail).

 

 

Bloudjine (1998)

A l'époque des Hippies symbole de libération.

A l'époque des crado-punk et des bandes fachistes des «cités sensibles», symbole de conformisme. Note, un bloudjine qui se déchire par véritable usure ne peut pas faire plusieurs déchirures parallèles. Porter des bloudjines déchirés plusieurs fois est bien une mode idiote.

 

 

Branché (1998)

Sens réel (1970): en relation avec un mouvement social positif (ou au moins avec la mode correspondante).

Sens novlangue (1990): en relation avec des mouvement réactionnaire ou crado-punk.

 

 

Catho (2004)

Mot ambigu, selon contexte. Soit il rejette le christianisme dévoyé (bigoterie, pudibonderie, autoritarisme) soit les valeurs chrétiennes authentiques (Amour, compassion, charité, non-violence, gentillesse). Mais je l'ai carrément entendu employer contre des valeurs avancées qui ne se réclamaient pas particulièrement du Christianisme: non-violence, respect des autres, etc. A éviter donc. A noter qu'il est plus récemment (2004) emplyé par des gens qui au contraire se réclament du catholicisme correct.

 

 

Chômage (2003)

Sens réel: Le fait, pour une personne, de ne pas trouver un employeur pour du travail contre l'argent dont elle a besoin pour vivre. Ce concept contient plusieurs hypostases dangereuses.

Hypostase 1: avoir un emploi est présenté comme un devoir social par des gens qui par ailleurs refusent d'assurer la juste répartition de ce même travail.

Hypostase 2: une activité hors du cadre de l'empoi n'est pas comptée comme travail.

Sens novlangue: pratique sadomasochiste (findom) consistant à humilier les gens et à les faire souffrir en restreignant le nombre d'emplois disponibles.

Le chômage n'est observé que dans l'économie capitaliste. Partout où le travail sert à satisfaire les besoins il n'y a pas de chômage. De toutes façons il y a tant à faire aujourd'hui que obliger des gens à ne rien faire est vraiment irrationnel.

 

 

«Cités sensibles» (1998)

Sens exact: zone de non-droit où des voyous font la loi et terrorisent les autres habitants.

Cette expression est sujette à de nombreuses idées fausses:

- Les bandes se targuent faussement de défendre des idées sociales avancées.

- Les bandes ne sont pas «les pauvres».

- Les bandes ne sont pas «les Arabes»

- «Les flics» ne briment pas «les jeunes». Dans les cités la police brille plutôt par son absence ou par son inefficacité.

- «Les flics» ne causent pas les exactions, qui ont lieu même en leur absence.

- Les bandes ne s'en prennent pas à ceux qui sont censés être à l'origine de leurs problèmes, mais bien à d'autres pauvres: femmes seules, vieux, autres jeunes, handicapés...

- Les bandes sont foncièrement racistes (regroupement par races, conflit entre bandes de races différentes) et sexistes (pas de filles dans les bandes, interdiction de sorties aux femmes dans les quartiers, mépris explicite de la féminité).

 

 

Clip (vidéo) (1998)

Genre de vidéo, en théorie, courte présentation d'un sujet, d'une personne. En pratique, présentation superficielle, caricaturale ou de mauvaise qualité technique.

Voir aussi: zapper

 

 

Clochard (1998)

Sens exact: personne incapable d'une vie sociale normale: logement, hygiène, etc.

De nombreuses idées fausses entourent ce mot.

- Pauvre n'égale pas clochard. L'auteur a connu des clochards riches, et même un chef d'entreprise clochard.

- A l'inverse, un pauvre peut se retrouver, à son corps défendant, avec l'aspect d'un clochard, mais si vous lui offrez une douche il acceptera avec gratitude alors qu'un vrai clochard la refusera.

- Les clochards seraient généreux et philosophes. En réalité le vernis philosophique ou charitable que manifestent beaucoup de clochards n'est jamais bien profond, simple alibi ou symptôme parmi d'autres de leur état mental.

- Que un SDF et un clochard sont la même chose. C'est faux, et une insulte grave à toute personne qui se retrouve à la rue.

En réalité, être un clochard est la manifestation d'un état de délabrement psychologique, de laisser aller. Les problèmes que posent les clochards ne seront jamais résolu sans aborder le problème de cet état psychologique. La véritable charité commanderait même de commencer par là.

Quant aux vrais pauvres, ils n'ont pas besoin de soupe populaire et de regards navrés, mais juste d'une société un peu moins insensée qui ne sécréterait pas chômage ni d'exclusion.

Important: clochards comme SDF refusent souvent la nourriture qu'on leur offre, ce qui peut être pris pour un manque de sincérité. Toutefois la raison est différente: certains ont reçu de la nourriture empoisonnée. Si vous voulez les aider sans donner d'argent, offrez-leur plutôt de payer leurs courses dans un magasin.

Voir aussi: zonard, marginal et SDF

 

 

Communauté

Sens ordinaire: tout regroupement de personne qui partage une vie ou une activité commune. La communauté urbaine. La communauté Linux. La communauté des journalistes.

Sens plus positif: regroupement de personnes qui habitent ensemble, sur la base d'un mode de vie ou d'un projet commun. Une communauté monastique. La communauté de l'Arche de Lanza del Vasto.

Sens politique: Les communautés, le mouvement communautaire des années 1960.

Sens novlangue: dénigrement des précédents, présentés comme des lieux immoraux..

Voir aussi: Marginal

 

 

Communautarisme (2004)

Sens Exact: néant.

Sens novlangie: Imputation d'intention ou projection, accusant des gens à se rassembler contre la société, en fonction de critères superficiels comme la race, la religion, etc.

Origine: politiciens français inspirés par l'extrême droite, dans les années 2002-2003

Remplacement: Dénoncer l'«esprit de clan» ou «le repli» aurait été bien plus clair et parfaitement suffisant pour dénoncer les excès sans viser des communautés ou des races.

Attitude juste: éviter d'employer un mot aussi ambigu et porteur d'imputation d'intention. Toujours demander à ceux qui l'emploient ce qu'ils entendent par là.

 

 

Communication com (1994)

C'est sans doute la manipulation la plus visible et la plus éhontée de ces dernières années.

Sens Exact: Tout échange équitable de paroles, d'information, de sentiments, etc. entre personnes, DANS les DEUX SENS.

Sens novlangue: Publicité, propagande. Tous ont en commun d'être à SENS UNIQUE, et avec une motivation égocentrée que la cible est forcée d'accepter.

Origine de la manipulation: vers la fin des années 1980, «professionnels» du harcèlement publicitaire, puis de la propagande. Cette manipulation a été acceptée et s'est répandue à une vitesse stupéfiante, malgré son caractère évident, héénorme et scandaleux. Elle a été popularisée par de nombreux journalistes, administratifs et politiciens... et même par des gens qui «dénoncent la communication (propagande)». Cette confusion est activement entretenue, jusque dans les manuels scolaires publics, qui offrent des cours de «communication».

But de la manipulation: Justifier la publicité? Un tel amalgame semble d'intérêt assez limité. Ces gens auraient-ils fait cette manipulation simplement parce qu'ils ont l'habitude de manipuler, à propos de tout et de rien? Auraient-ils honte de faire de la publicité? Quel qu'en soit la motivation, mesquine ou perfide, cet acte est une grave attaque contre la Liberté de communication.

Attitude juste: grave manipulation à dénoncer impérativement à toute occasion.

Baragoin à éviter: «communiquer sur» un sujet. On communique AVEC les gens, pas sur eux.

Ce mot peut servir de test pour voir le sérieux d'un dictionnaire.

 

 

Communion (1994)

Sens exact général: Union très profonde, basée non pas sur l'échange d'idées, d'informations ou de sentiments (communication) mais sur le partage d'une même vision, ou d'un même ressenti profond de la situation, ou de la vie en général. Ainsi la communion pourra amener des gens à avoir les mêmes idées, sentiments ou comportements, même sans communiquer entre eux.

Sens exact particulier: Le rituel chrétien de Communion, qui reprend l'idée ci-dessus, de communion entre le pratiquant et Dieu. Je rappelle le sens de ce mot, car bien trop souvent, la cérémonie est comprise comme un simple rituel d'admission à un clan, sans communion réelle.

 

 

Communisme (1998)

Voir marxisme

 

 

Concept (2003)

Sens exact: la représentation mentale d'une chose, qui sert à l'esprit à appréhender les objets du monde, comme une pince qui sert au forgeron à saisir le fer qui travaille. (étymologie commune conceptus). Par exemple le concept de chaise est l'idée d'un meuble bas pour s'asseoir dessus, voire tout objet approchant.

Sens baragoin: Vu l'importance de ce mot, il est assez arrogant de l'avoir détourné pour signifier l'aspect d'une revue, d'une image publicitaire, etc. Même si on ne qualifie pas cela de novlangue, on ne peut nier qu'il s'agit de baragouin source de confusion.

 

 

Consensus (2003)

Sens exact: le fait que tous les partenaires d'un groupe, d'un projet, d'un conflit, arrivent à s'accorder tous et chacun d'entre eux sur une décision, sur un projet.

Sens novlangue: l'avis de seulement certaines personnes auto-jugées sérieuses.

 

 

Contemporain (art, musique, architecture...) (1996)

Sens normal: tout ce qui est de l'époque présente, par exemple musiques du monde, peinture Nouvel-Age, architecture écolo...

Sens novlangue: l'art dit «moderne», très marginal, produit glacial et déshumanisé de l'idéologie moderniste, connu du public seulement parce qu'il est lourdement financé par les politiques et les administratifs. Cette manipulation permet de refuser des artistes vivants parce qu'ils ne sont pas «contemporains»…

 

 

Convivialité (1994)

Voilà bien un exemple de manipulation caractérisée, d'autant plus cynique que le mot avait une définition précise, contemporaine et parfaitement connue de ceux qui l'ont déformée. Ce mot peut donc servir de test pour voir le sérieux d'un dictionnaire.

Sens Exact: Ce mot a été créé par le philosophe Ivan Illich (défense du tiers-monde, société, écologie) dans son livre «la convivialité», publié en 1973. Il qualifie un système, politique, économique, social, ou technique, qui peut facilement être contrôlé par la vie sans imposer de contraintes anti-vie telles que de hautes qualifications, un excès de travail coupé de la nature, des problèmes sociaux, ou un centralisme important. Un tel système suppose beaucoup de relations et de communication entre ses acteurs. Ce livre est important et connu, car à l'origine de nombreuses idées et réflexions développées plus tard par le mouvement écologiste (au sens large). Les manipulations suivantes sont donc clairement délibérées:

Sens affaibli: facile d'emploi, intuitif. (notamment en informatique)

Sens impropre: Certains dictionnaires donnent: qui communique facilement (Petit Larousse Illustré, 1981), ou jovial, voire qui aime faire la fête! (confusion avec convive).

Sens novlangue: Dans les années 1980, le mot a été appliqué à des messageries pornographiques ou à des bistrots! Je le trouve même en 1999 pour qualifier un livre d'horreur!

Origine de la déviation: le journal «Libération», qui ne pouvait pas prétendre ignorer le vrai sens.

 

 

Cool (1999)

Sens véritable: Non-violent, calme, relaxé, de bonne humeur, agréable à vivre, agréable à fréquenter, à l'origine chez les Hippies (Petit Larousse Illustré, 1981: Calme, décontracté...)

Sens novlangue1: trouvé dès la fin des années 1970 ce mot pour dire: qui boit du vin, mange de la viande, s'habille en noir, etc....!!! Il y en a qui sont gonflés, tout de même!

Sens novlangue 2 (2003 et suivants): tout ce qui est à la mode crado punk

Origine de la manipulation: le mouvement crado-punk. Ce genre de manipulation s'appelle une réduction (du sens): un mot au sens fort et utile est utilisé hors de propos, ce qui fait oublier le sens véritable.

Sens Dégénéré (2015): à la mode, remarquable, souvent expéditif ou violent.

Attitude juste (2019) Il semble que ce mot ait repris un sens plus positif: intéressant, remarquable, désirable, etc.

 

 

Copain (2019)

Sens exact: amitié, mais avec moins d'implication.

Sens novlangue: copinage, favoriser des gens sur la base de critères superficiels.

 

 

Créatif Création (1998)

Voir art

 

 

Crédible (1998)

Voir sérieux. (Avec une nuance de faire confiance, dans le sens exact).

 

 

Critique (1994)

Sens exact original: entre artistes, discuter des moyens employés par l'un d'entre eux, d'évaluer les éventuelles erreurs ou limites, pour mieux faire par la suite.

Sens dégénéré: critiques d'art non-artistes, qui critiquent alors qu'ils ne font rien eux-mêmes. Se donner l'étiquette «critique» devint vite un moyen, pour des personnes malintentionnées justifier leur présence dans un débat où elles n'étaient pas invitées, où elles n'avaient rien à dire puisqu'elles n'étaient pas partie prenante du travail en cours et n'avaient pas de motivation correcte pour ce travail.

Aujourd'hui le mot s'est généralisé à tous les domaines, et entre autres dans l'information, la philosophie, etc. Mais le plus souvent ce mot désigne une attitude négative d'ignorants qui s'insinuent dans un domaine où ils sont totalement étrangers, voire franchement hostiles, à seule fin de dénigrer, détruire ou décourager. Toutefois une critique destructrice est justifiée s'il s'agit d'idées négatives (critique du fascisme par exemple).

 

 

Cynique (2001)

Voici l'exemple de novlangue le plus ancien que j'aie trouvé: 2500 ans! La guerre sémantique peut tuer bien après le conflit. Les mines anti-personnel tiendront-elles aussi longtemps?

Sens exact: une école philosophique grecque antique, les Cyniques, fondée au 5eme ou 4eme siècle avant JC par Antisthène, et dont le représentant les plus célèbre n'est autre que Diogène. Ces gens, au nom de la liberté et de la recherche du bonheur, rejetaient les conventions sociales et les principes moraux associés.

Il n'est toutefois pas clair si ce refus était conditionné aux bonheur des autres, ou si il ne servait que leur égo, comme déjà dans le sens novlangue:

Sens novlangue, devenu standard à cause de l'ambiguïté ci-dessus: qui rejette toute morale, au seul profit de ses intérêts personnels ou de son égo.

Attitude juste: eh oui, comme dans le roman de Orwell, il n'y a pas de mot pour désigner le refus des conventions arbitraires motivé par le bonheur! Dire «cynique» dans ce cas incite à penser que ce refus n'est justifié que par les intérêts ou par l'égo.

 

 

Débat (1994)

Sens Exact: échange de réflexions et d'arguments, visant à faire le tour d'un sujet, à en voir tous les aspects, les implications pour les différents participants, à des fins pédagogiques, de recherche, ou de prise de décision. Il peut arriver qu'il soit houleux!

Sens novlangue: combat, entre participants qui n'ont aucune intention de faire des concessions. Un tel débat comprend alors forcément des procédés de logomachie ou de manipulation. Cela peut être apparemment très courtois, mais c'est toujours parfaitement hypocrite!

 

 

Décontraction (1994)

Sens Exact: Action, ou son résultat, de relâchement des tensions musculaires ou psychiques, à des fins de repos, de thérapie, ou de préparation à la méditation.

Sens baragouin: état de plaisanterie, d'inconséquence. Habillé autrement qu'en costume-cravate.

 

 

Défouler (se) (2004)

Sens exact: En principe se livrer à des jeux, simulacres de bagarre, etc. pour relâcher la tension produite par une situation de travail, de contrainte, de souffrance. Remarquons que des personnes saines d'esprit n'ont habituellement pas besoin de se défouler.

Sens novlangue: se livrer à des brimades, du tapage, du vandalisme.

 

 

Démocratie Libérale (1999)

Sens exact: Système politique où seul compte l'argent.

Homonyme à ne pas confondre: Démocratie tout court.

 

 

Déva (1998)

Esprit des lieux. Ce mot habituellement utilisé par divers mouvements (spiritualisme, Nouvel Age...) est en fait une traduction inexacte. En Inde, un Déva est une déité (Littéralement: un Bienheureux, comme dans le Christianisme). Alors que les esprits des lieux sont appelés les Nagas (littéralement: des Serpents, avec en Inde un symbolisme positif).

Attitude souhaitable: Utiliser plutôt le terme «esprit des lieux», tout en rappelant «déva» et «naga», si besoin.

 

 

Dévotion (1994)

Sens Exact: Attitude de respect et de confiance envers un enseignement, une pratique ou un maître spirituel.

Voir aussi: Amour.

Sens dévié: bigoterie, salamalecs bien en vue de tout le monde.

Sens novlangue: soumission d'un adepte à sa secte. L'attitude de soumission servile sans esprit critique n'est PAS de la dévotion, et c'est faire œuvre de confusion que d'utiliser le mot dans ce sens.

 

 

diable (2000)

Sens exact: symbole, personnification ou principe du mal, de la souffrance, de la destruction. Il souhaite la souffrance pour tous, y compris de ceux qui l'adorent.

Sens novlangue: De nombreux manipulateurs affirment ne pas croire en Dieu ni au Bien, mais ils parlent ou se comportent comme si le diable était réel.

 

 

Dialectique (1994)

Sens Exact: cheminement de la pensée, méthode pour. Par exemple: dialectique Yin☯Yang. Voir aussi ce mot.

Sens novlangue: Conflit ou lutte d'idées. Certaines personnes vont même jusqu'à affirmer que les opinions et vues philosophiques n'ont jamais de validité en elles-mêmes, mais qu'elles naissent, s'imposent et disparaissent au gré des rapports de force. Comme ça ils peuvent tenter d'imposer leurs idées sans base philosophique réelle…

 

 

Disco (1998)

Genre «musical» simpliste dont le but semble de casser le sens de la danse (notre relation avec le corps et le mouvement), en proposant un rythme machinal et inexpressif. Les personnes qui ont le sens de la danse peuvent danser sur n'importe quel rythme, même sans l'avoir appris, mais pas sur le disco.

Forme de paupérisme artistique: une pseudo-musique sans musiciens, sans vie, sans aucune expression, avec juste un mauvais synthé à quatre sous, qui est à un vrai synthé ce qu'une caisse à savon est à un vrai violon. Alors que dire du rap, de la techno...

 

 

Diversité (2019)

Sens exact: des gens d'origine diverses, de modes de vie divers, etc.

Sens novlangue: des gens bizares s'opposant aux gens normaux.

 

 

Dualité, duel (1998)

Voir: non-duel, non-dualité

 

 

Echange (1994)

Sens exact: Toute action ou don plus ou moins réciproque. Si un échange doit forcément être équitable ou symétrique, alors c'est un échange conditionné, généralement appelé contrat. (l'un ne donne que à condition que l'autre donne une contrepartie équivalente). Dans de nombreux domaines (économie, amour, soutient humanitaire, éducation...) l'échange non-conditionné (par exemple un don à quelqu'un qui souffre, qui est dans la pauvreté...) pourrait éviter bien des souffrances. Voir mon livre «La vraie Economie» pour ces questions délicates.

 

 

Ecologie politique (1994)

OOooohp, j'en vois qui rougissent. Le scoop, coco: du novlangue entre écolos. Ouvrez grandes vos oreilles. Dès ses débuts dans les années 1970, le mouvement écologiste s'était différencié des mouvements naturistes en se posant comme un mouvement de pensée et d'action politique, dans le sens où tout acte social ou mode de vie contribue à former la société. Mais vers 1978, quand il a commencé à y avoir des emplois de députés à gagner sous l'étiquette écologiste, certains ont alors commis une première manipulation-réduction du mot en se disant «écologie politique», pour se distinguer des militants politiques non présents aux élections. Plus tard (1993) une nouvelle manipulation a été faite, par certains chefs du parti des Verts, consistant à réduire encore le sens à ceux qui se classent à gauche, au lieu de préserver l'originalité du mouvement. Les voilà, ces verts qui rougissent...

 

 

Ecologue (1994)

Sens bien français... Les scientifiques en écologie de ce pays ont dû se faire appeler ainsi, car leurs administraillons, hi hi hi, les confondaient avec les vilains écolos, antinucléaires et greenpeaceux, et leur coupaient tous les crédits! Mot inutile et stupide. Sauf si vous avez des crédits à demander à des administraillons idiots...

 

 

Economie (1998)

Sens exact: Ensemble des activités et méthodes destinées à satisfaire les besoins de tous.

Sens novlangue: Ensemble des activités et méthodes destinées à enrichir certains au détriment de tous.

Nécessité (ou impératif) économique, sens novlangue: choix délibéré de passer des intérêts personnels de quelques privilégiés avant la justice sociale, l'écologie, etc.

 

 

Ego (1998)

Sens novlangue, ici en premier, car c'était le sens original, mais très contestable: selon certains psychologues, l'égo est notre personnalité, dans ce qui la différencie de l'influence des autres.

Sens spirituel: l'ensemble des conditionnements psychologiques qui nous font nous comporter de manière égocentrique, ou penser comme si nous étions plus importants que les autres.

Sens scientifique: l'activité du cerveau, ses déterminismes et son moteur d'inférence, par opposition à la conscience en tant qu'entité spirituelle, voire divine. Je définis ce sens dans mon livre «Epistémologie Générale»

 

 

Elever, élevage (1994)

Sens exact: l'éducation, l'élévation spirituelle, la croissance des enfants...

Sens novlangue: exploitation animale.

 

 

Emploi (1998)

Sens exact: néant.

Sens novlangue: activité dans le cadre du système de l'argent et des contrats. Ce mot est souvent employé avec l'hypostase malsaine que quiconque n'a pas une activité dans le système de l'argent et du salariat est inutile, et que toute activité en dehors de ce système est sans valeur. Voir aussi insertion

 

 

Enclavé (1998)

Baragoin administratif: Se dit d'un lieu où il y a des projets d'autoroute.

 

 

enfer (d') (2000)

Beaucoup de gens parlent de l'enfer pour en dire du bien, comme d'un endroit «branché». Laissez-moi douter un peu: l'enfer est, par définition, un lieu où l'on souffre, un lieu où on n'est pas libre. Alors si vous suivez des gens qui vous invitent à aller dans des endroits «d'enfer», vous êtes prévenus. D'ailleurs ils n'attendront même pas votre mort pour vous faire souffrir.

Voir aussi: diable

 

 

Esotérique (2005)

Sens exact: En religion ou en spiritualité, qui traite de domaines spirituels non directement visibles à l'œil, comme par exemple de la nature de Dieu ou le karma, par opposition avec ce qui est directement visible (exotérique) comme les rituels ou une pratique éthique.

Sens ramolli: incompréhensible, compliqué, abscons, inobservable, spéculatif.

Sens novlangue: Dans le cas de la dénégation de la spiritualité, prétend que la spiritualité est pure construction intellectuelle sans existence propre.

Origine de la manipulation: athées intégristes.

Attitude à suivre: dénoncer explicitement le sens pervers du mot, lui redonner son sens originel, ne pas l'employer dans d'autres sens.

 

 

Esthétique (1998)

Voir art

 

 

Ethique (2003)

Voir Morale

 

 

Eugénisme (1999)

Sens exact: ensemble de méthodes et objectifs visant à procréer de meilleures personnes.

Sens novlangue: sélection des individus en fonction de la race, religion, etc.

 

 

Euthanasie (1998)

Sens véritable: assurer une fin de vie douce, quand les soins palliatifs ne sont plus efficaces, tout en assurant au mieux l'arrivée dans l'au-delà.

Sens novlangue extrême 1: se débarrasser de gens que l'on n'aime pas.

Sens novlangue extrême 2: meurtre inexcusable

Attitude juste: Le débat est en fait complexe, entre les données médicales disponibles, les possibilités des soins palliatifs, la volonté de la personne, les impératifs spirituels de la transition vers l'après-vie, le problème de la douleur, de la perte de conscience, etc.

 

 

Exclusion (2004)

Voir insertion

 

 

(S')Exprimer Expression (1998)

Sens exact: manifester ce qui est profond en nous. Les vrais artistes déploient souvent des efforts considérables pour obtenir ce qui leur a été inspiré.

Sens novlangue: faire n'importe quoi, du moment que c'est facile. C'est encore mieux si c'est vulgaire, sale, moche, bruyant. Et si ça dérange des gens, c'est qu'ils sont «bourgeois». Le résultat est «notre expression» et personne n'a le droit de le critiquer. Par contre les partisans du sens novlangue ont tous les droits pour traîner les vrais artistes dans la boue.

Voir aussi: Art et s'affirmer

 

 

Extasy (1999)

Drogue dure et dangereuse liée à l'idéologie fachiste crado-punk.

 

 

Fanatisme (1994)

Ce mot ne soulève pas d'ambiguïté de sens, mais ses nouveaux «synonymes»

intégrisme et fondamentalisme en posent. Voir ces mots.

 

 

Fachisme (1998)

Généralement ce mot désigne un régime politique autoritaire, pratiquant des actes cruels ou violant les droits de l'homme, comme le régime nazi. Généralement les régimes d'extrême droite sont considérés comme répondant à cette définition, mais force est de constater que ceux d'extrême gauche y répondent aussi très souvent. Mais la définition la plus intéressante du fachisme semble celle donnée par Wilhem Reich: le refus d'accepter les énergies de la vie. Cette définition peut s'appliquer à bien des régimes politiques, mais aussi à des comportements individuels: narcissiques pervers, délinquance, briseurs de familles, bizutage, etc.

Mais, à côté du fachisme de type dictature autoritaire genre hitler et de ses émules, dont le type est le fameux «1984» de Georges Orwell, est apparu une nouvelle sorte de fascisme de type libéral et n'importe-quoi-iste, prévue dans le non moins fameux «meilleur de mondes» d'Aldous Huxley, et qui mène exactement au même résultat. Il est illustré aujourd'hui par les mouvements crado-punk et les bandes des «cités sensibles», ainsi que par certaines formes extrêmes de génétisme ou de scientisme.

En toute rigueur, il y a une faute d'orthographe, car on devrait écrire «fascisme», et même prononcer «fassisme». Mais ce mot réfère très spécifiquement au fascisme Italien. Pour éviter la confusion et signaler un sens bien plus général, je préfère garder la faute, très répandue et consacrée par l'usage.

 

 

Faible (2003)

Langage des sociopathes: Victime désignée. Personne capable de modifier son comportement pour éviter de la souffrance à autrui. Personne qui a quelque chose à défendre, susceptible de s'indigner sous la calomnie.

 

 

Fait alternatif (2019)

Sens réel: mensonges, souvent énormes ou délirants.

Sens novlangue: n'importe quoi écrit sur Internet ou dit à la télé devient la vérité.

Effet de la manipulation: embrouiller la notion de fait vérifiable.

Prévalence: A partir des élections aux USA en 2016.

 

 

Fantazy (2003)

Sens normal: ce mot est sensé être synonyme de épique. Le style épique mettant en scène une lutte du bien contre le mal, ce dernier est forcément montré, mais juste ce qu'il faut pour montrer qu'il est le mal.

Sens novlangue: dans le style fantazy, la lutte du bien contre le mal est au contraire un prétexte pour étaler joyeusement ce mal, et montrer en détail des scènes répugnantes voire sataniques. Préférer le mot épique. Et le style.

Conduite à tenir: mot ambigu, à éviter.

Et ne pas adapter de roman épique en film style fantazy, nom d'un Valar.

 

 

Féministe Féminisme (1998)

Sens Exact: mouvement de pensée et d'action dont le but est de rétablir une égalité entre hommes et femmes, face à certaines ségrégations sexistes dont ces dernières sont victimes.

Sens novlangue: Sexisme contre les hommes, suprémacisme féminin.

 

 

Fête (1999)

Sens Exact: moment de plaisirs et de jeux en groupe.

Sens novlangue: moment où l'on consomme de l'alcool ou d'autres drogues abrutissante, où l'on s'adonne à de l'humour grossier, etc. Quoi de plus triste que ces gens qui ont besoin de tout cet attirail pour se sentir bien, et qui nous font la gueule quand ils en sont privés!

On peut en fait faire fête tous les jours, et c'est bien ce que je fais. Mais je ne le dis pas aux tristes de mon entourage, car en général ça les met en colère de voir qu'on peut s'amuser quand eux n'en sont pas capables.

Voir aussi: teuf

 

 

Fille (2003)

Sens exact: jeune femme pas encore en couple, et qui peut offrir son coeur.

Sens vulgaire ou sexiste: femme vue seulement comme un corps désirable.

 

 

Foetus

Sens novlangue: ce mot est une fiction juridique privant l'enfant à naître de son statut d'être humain, et le réduisant à un bout de viande dont on peut disposer.

Effet de la manipulation: banaliser l'avortement, cacher le côté sinistre.

Prévalence: A été créé par les partisans de l'avortement, et est utilisé officiellement depuis par les médecins et les pouvoirs publics.

 

 

Fondamentalisme (1994)

Voir aussi: fanatisme, intégrisme. C'est le mot anglais pour «intégrisme»

 

 

Foutbole (1998)

Sens exact: jeu.

Sens dévié: religion fanatique.

Suggestion: pour éviter le franglais, dire: «jeu de balle au pied»... rien que pour voir la tête des fanatiques! Et le sport là dedans? Ou, tout simplement le plaisir du corps dans le jeu? Rien à voir, là où il y a que de l'argent et des spectateurs gras.

 

 

Génétique Génétisme (1998)

Sens Exact: étude des gènes, avec éventuellement pour but d'améliorer la condition humaine: santé, eugénisme.

Sens novlangue: idéologie fachiste scientiste réduisant la vie à du matériel expérimental, comme quoi toute les idioties qui peuvent être faites doivent absolument être faites.

 

 

Géopolitique (1998)

Sens réel: néant.

Sens novlangue: impérialisme.

 

 

Gibier (1998)

On trouve encore au vingtième siècle des gens qui emploient ce mot pour désigner les animaux sauvages.

Attitude juste: donner des baffes.

 

 

Gourou (1994)

Etymologie: Mot Sanscrit archi millénaire.

Sens exact: Personne qui a réalisé une haute spiritualité, et qui peut en donner l'élan, l'exemple, ou des enseignements pour nous guider. Ce mot est généralement réservé à la spiritualité. Toutefois un psychothérapeuthe, même scientifique, fonctionne comme un gourou.

Sens affaibli, à éviter: personnage influent: Un gourou de la finance.

Sens novlangue grave, 1: escroc, manipulateur, faux maître de secte.

Sens novlangue grave 2: utiliser ce mot pour dire que le fait même d'être un enseignant spirituel est considéré comme une escroquerie ou une manipulation.

Origine de la manipulation: Vers 1974 en France, éclatent le scandale des sectes, immédiatement instrumentalisé par les médias et les administrations en rejet de toute forme de spiritualité.

Attitude à tenir: En ce 21eme siècle l'ignorance n'est plus de mise dans le domaine spirituel. On peut donc considérer que employer ce mot dans les sens novlangue est toujours une manipulation délibérée. Vu l'importance du concept, Il faut revendiquer énergiquement son sens exact du mot.

 

 

Goût (2003)

Sens Exact: préférence personnelle (subjective) parmi les belles expériences possibles.

Sens novlangue 1: Goût bourgeois. Prétendant définir le «bon goût» pour tous par un choix extrêmement restrictif et souvent triste, pudibond ou masochiste. En son nom on n'a le droit de rien faire.

Sens novlangue 2: Mode «des jeunes», prétendant définir ce qui est «branché» ou «cool» par un choix extrêmement restrictif et souvent triste, pornographique ou masochiste. En son nom on a le droit de faire n'importe quoi.

 

 

Hérésie, Hérétique (2001)

Sens exact: Une des nombreuses conceptions particulières sur la spiritualité et la nature du Christ, notamment dans le christianisme primitif.

Sens novlangue: doctrine décrétée par dogme comme comme fausse ou abominable. Le dogmatisme est une faute spirituelle grave.

Sens atténué: Le mot est employé dans le langage courant sans connotations spirituelles, soit au sens propre, soit plaisamment pour indiquer une condamnation ridicule ou démesurée.

Origine de la manipulation: C'est pas Jésus, c'est pas les Apôtres, c'est pas les Saints...

Attitude juste: éviter d'employer ce mot lourdement discrédité, et rappeler son sens de condamnation arbitraire.

 

 

Hippies (1994)

Sens exact: mouvement social et culturel utopiste américain (et un peu européen) caractérisé par une non-violence poussée à l'extrême, ainsi qu'à une recherche de la Poésie et de la gentillesse, qui les a fait appeler «Flower People» (les fleuris). Leur culture: mode de vie communautaire, recherche spirituelle encore confuse, musique douce (surtout guitare sèche et chants) est restée peu connue en France (Joan Baez). Célèbres aussi par leur liberté de vêtements et de coiffure. Le mouvement a échoué, faute de maturité, par le refus de la société, ou par des déviations comme la drogue.

Sens novlangue: injure réactionnaire et de faible niveau intellectuel contre les non-violents ou porteurs de cheveux longs. Cette ridicule phobie des cheveux longs est un peu passée de mode; il faut dire qu'elle a parfois frisé la paranoïa.

 

 

Homoparentalité (2004)

Phantasme sexuel de certains homosexuels qui veulent imiter une famille avec des enfants. Inventer un mot donne l'impression que la chose existe et est reconnue.

 

 

Hygiène

Sens exact: ensemble de règles et de pratiques visant à nous protéger d'agressions contre la santé, ou à maintenir notre corps et notre esprit en bon état.

Sens scientiste: seules sont considérées comme hygiène les protections contre les microbes: vaccins, propreté excessive. Mais les protections contre la pollution, les aliments inadaptés, la malbouffe, le bruit, les agressions morales, la publicité agressive, ne sont pas considérés comme de l'hygiène, mais comme des trucs d'écolos et de rêveurs.

Sens novlangue 1: rejet intégriste et pudibond de certaines pratiques comme le naturisme, dormir nu, père célibataire élevant une fille, etc.

Sens novlangue 2: Phobie du corps, considéré comme une chose honteuse et sale.

 

 

Icône

Sens exact: image religieuse chrétienne, dans les églises orthodoxes.

Sens affaibli: image servant à démarrer un logiciel, en informatique.

Un peu de respect, trouvons autre chose. Sinon le jour où on cherchera de la spiritualité on trouvera de l'informatique!

 

 

Idéalisme Idéaliste (1994)

Sens exact: partisan du Bien, du progrès, d'un idéal généreux, d'un projet harmonieux. L'idéaliste conséquent est en quelque sorte un ingénieur de l'esprit.

Comme la réalité est souvent source de limitation par rapport à nos projets et idéaux, le mot a souvent une connotation non-péjorative d'optimisme (idéaliser, ce serait l'idéal).

Sens très spécial ou ancien: théorie comme quoi l'univers est une projection de notre pensée individuelle. Ne pas utiliser ce mot dans ce cas: solipsisme convient très bien.

Sens novlangue 1: même chose que le sens exact, mais pour le dénigrer.

Sens novlangue 2: Pour le dénigrer toute motivation spirituelle, sentimentale, éthique ou artistique, qui ne peut se réduire à des désirs matériels, égocentriques ou de pouvoir...

But de la manipulation: Tout ça pour faire croire que les personnes optimistes ou idéalistes sont «dans le domaine des idées», immatériel et donc illusoire, et qu'elles n'auront pas d'efficacité concrète!

Voir aussi: réaliste et utopie

 

 

Idéologie (2003)

Sens exact: système axiomatique (selon les logiciens) ou système conceptuel (selon les spiritualistes), auquel il est adhéré sans fondement, ou bien qui contient des erreurs, ou des affirmations irréalistes.

Sens novlangue: le mot est utilisé contre toute idée que le manipulateur désapprouve.

Origine de la manipulation: marxisme, qui est lui-même le prototype de l'idéologie.

 

 

Identité identitaire (2003)

Sens Exact: Ce qui permet d'identifier une personne, un groupe, parmi les autres.

Sens novlangue 1: Chez les bandes fachistes des cités sensibles, un clan.

Sens novlangue 2: baragouin politico-médiatique: imputation d'intention paranoïaque à l'encontre d'un groupe, comme quoi il chercherait à se distinguer de la société, ou qu'il lui serait hostile.

Attitude juste: personnellement, comme identité, je me contente de celle très générale d'être humain, et je ne revendique que le renouvellement de mon passeport quand il est périmé.

 

 

Illuminé Illumination (1995)

Sens Exact: la plus haute réalisation spirituelle, caractérisé par une compréhension complète, claire et lumineuse de la réalité (le sens exact varie selon les traditions). Une personne qui a réalisé cet état.

Sens ordinaire: D'une manière générale, même dans le langage le plus courant le symbolisme de la lumière désigne ce qui est beau, bon ou bien: idée claire soudaine, ce qui est simple à comprendre, ce qui fait du bien…

Sens novlangue: fou, exalté. Utiliser un terme spirituel d'une si grande valeur pour désigner la folie est une déformation grave. Toujours se méfier des gens qui inversent le symbolisme de la lumière. En notre époque de renouveau spirituel, c'est un acte très suspect, et un mensonge délibéré de la part de personnes qui affirment être instruites (politiciens, scientifiques, administratifs, enseignants, journalistes...)

Attitude souhaitable: Ne pas galvauder le mot ou l'idée. Rappeler le sens exact.

 

 

Immigré (2003)

Un des nombreux euphémismes pour parler des Arabes sans se sentir raciste. Peine perdue, c'est devenu aussi un terme raciste. Pour ma part, je n'aime pas les euphémismes. Un chat est un chat, un Arabe est un Arabe, et un raciste est un crétin.

 

 

Industriel (1998)

Sens exact: activité ou production de l'industrie.

Sens novlangue écolo: trafiqué, toxique

Voir aussi: naturel

 

 

Ineffable (1994)

Sens exact: Sensation ou expérience qui ne peut se comparer à rien de connu, qui n'a aucun mot pour la désigner dans la langue. Exemple: les concepts dont le mot est novlanguisé deviennent ineffables.

Sens confus: très beau, très agréable.

Voir aussi: sublime

 

 

Infidèle (2005)

Voir Athée

 

 

Information (1995)

Sens Exact: Une information décrit la réalité, qu'elle soit matérielle (actes, objets, paroles) ou intérieure (sentiments, intentions). Elle nous renseigne sur ce que sont objectivement les autres.

Sens novlangue 1: texte ou image quelconque. La personne qui l'a produit ou qui nous le présente se moque de savoir si il correspond à une réalité; son seul but est de provoquer une réaction émotionnelle propre à servir telle ou telle propagande ou magouille, ou tout simplement à faire regarder le spot publicitaire qui suit.

Sens novlangue 2: mensonge, diffamation, fausse accusation.

Sens novlangue 3: propagande idéologique.

Attitude à suivre: dénoncer le sens novlangue et traiter comme des menteurs et des manipulateurs ceux qui l'emploient. Dénoncer et boycotter les médias qui déforment la réalité. Leur faire des procès pour diffamation.

 

 

Informatique (2000)

L'informatique semble être une grande dépoétisante et désacralisante de vocabulaire: Icône, Avatar, convivialité, et même ordinateur sont tous des mots qui servaient à désigner des concepts importants.

Une chose que j'aimerais également que les fabricants de logiciels comprennent, c'est que quand je me sers d'un traitement de texte pour écrire une poésie, alors je fais de la poésie, pas de l'informatique. Ce n'est pas le moment de débuguer ni de faire des configurations absconses. Le jour où ils y penseront, cela se verra: ils proposeront des rimes dans les traitements de texte (vérifié en 2020: toujours pas).

 

 

Informé (1998)

Sens Exact: qui sait, qui dispose de moyens d'informations sûrs.

Sens novlangue: qui lit la presse de son clan, la presse pourrie ou d'autres sources d'intoxication. Qui accepte les arguments matérialistes, impérialistes, nucléaires, etc.

 

 

Insertion sociale (1998)

Le concept est ambigu: on considère qu'une personne est insérée quand elle a une place dans la société. Toutefois les critères se réduisent souvent au seul emploi, sans considération culturelle, sociale, familiale, affective, ou de la contribution philosophique de la personne. Alors que au contraire une personne riche peut n'avoir aucune valeur sociale.

L'insertion est aussi à double sens: Si une personne doit accepter de participer à la société, cette société doit aussi reconnaître ce que sont vraiment tous ses membres, et leur accorder à tous le même droit d'influencer la société.

Voir aussi: intégration

 

 

Instable, instabilité (2001)

En informatique, euphémisme pour dire d'un système qu'il plante. Et il plante quand il est mal fait: travail bâclé à cause de la concurrence, ou bug introduit exprès pour pouvoir ensuite proposer un service après-vente coûteux.

Origine de la manipulation: Chez qui vous savez. Mais j'ai aussi vu des logiciels «libres» qui ne fonctionnaient qu'avec un service après-vente onéreux...

 

 

Instinct (1994)

Ce mot n'a pas de définition univoque et précise, et sa variété de sens prêtent tous plus ou moins à discussion.

Sens 1: Comportement ou désir inné, programmé génétiquement. Les différents instincts humains sont le désir homme-femme, l'Amour familial, le jeu, la faim, le rapprochement de groupe, l'aversion envers les dangers, l'attirance pour la nature, le soleil, les fleurs et les chants d'oiseaux, le sens alliesthésique. L'instinct naturel est très variable d'une personne à l'autre. Il peut être également amoral ou immoral, par exemple le racisme.

Sens 2: forme d'intuition animale, comme de retrouver son chemin dans des conditions impossibles, ou s'adonner à des soins, etc (J'ai eu un collègue de travail qui a vu revenir un chien perdu à travers cinquante kilomètres de campagne inconnue).

Sens 3: pressentiment ou prescience d'un danger. Il peut soit s'insérer dans le flot normal des pensées, soit apparaître dans un instant de superconscience.

Sens 4: geste accompli sans raisonner, par le système nerveux de base, comme par exemple le tir instinctif.

Sens bizarroïde: certains opposent les «bas instincts», générateurs de troubles et de perversité, aux motivations nobles et morales.

Sens novlangue 1: la croyance est largement répandue en l'existence d'un instinct plus ou moins extrasensoriel, infaillible et souverain, en quelque sorte sacré, qui dicterait impérieusement la conduite à tenir dans une incroyable variété de situation, y compris quand la nature serait logiquement prise à dépourvu. Ceci est bien commode pour justifier n'importe quel comportement asocial ou criminel, mais ce concept ne correspond à aucune réalité.

Sens novlangue 2: Pulsion ou à priori malsain, répugnant ou immoral, à laquelle on donne la valeur impérative d'un commandement divin.

Origine de la manipulation: Si certains, dans les années 1980, ont pu tenter de répandre la dégoûtante secte «instinctothérapie», ils sont toutefois loin d'être les premiers à justifier leurs vices de cette façon, et on peut même se demander si sade lui-même est le premier.

Attitude à suivre: Sans doute faudrait-il réduire l'usage du mot pour désigner des programmations génétiques strictes (le sens reconnu par les scientifiques) et dans les autres cas utiliser intuition, sentiment, intention, prescience...

 

 

Intégration (2005)

Sens exact: Le fait, pour un immigré, de trouver sa place dans la société d'accueil, d'arriver à y fonctionner de manière heureuse pour lui et pour les autres.

Sens novlangue: Le fait pour un immigré, de devenir athée et de s'habiller comme les français.

Voir aussi: Insertion

 

 

Intégrisme (1994)

On a ici un cas très spécial, un mot «né novlangue», une manipulation anticipant le besoin réel. Cela est très grave, en une époque qui manque cruellement de religieux intègres.

Sens réel inféré, mais n'existait pas avant le sens novlangue: intègre, face à des compromis ou déviations plus ou moins inopportunes.

Sens novlangue: déviation religieuse de type pharisaïsme ou violent.

Origine de la manipulation: propagande anti-Iran.

Sens novlangue (1995): musulman.

Sens novlangue «branché» (1995): toute personne qui fait quelque chose sincèrement.

Remplacement: Mot à éviter, pour ne pas cautionner les différentes propagandes qui s'en sont servi. Dire Fanatisme. Dogmatisme, intolérance. Pour dire le sens exact spolié: intégrité, Sincérité, Pureté, Cohérence.

Voir aussi: fondamentalisme.

 

 

Intellect, intellectuel, intellectualiste. (2000)

Il est de bon ton, dans une grande variété de milieux («de gauche», spiritualistes, Nouvel Age) de dénoncer l'intellectualisme, a partir d'arguments pertinents (sclérose de l'intelligence, négation de l'intuition, du ressenti...). Malheureusement, on se contente souvent ainsi de faire une simple inversion de valeur, pouvant aller jusqu'à un retour aux croyances arbitraires (déguisées en «intuition»), ou à une dictature sentimentale. Voire à une dictature tout court, comme au Cambodge.

L'anti-intellectualisme est aussi... un a priori intellectuel, de refus de la confrontation avec des personnes plus intelligente ou plus instruites, et donc capables de repérer les erreurs du manipulateur.

 

 

Internet (1998)

Sens Exact: moyen de communication et d'accès aux connaissances.

Sens novlangue 1: zone de non-droit où tout est possible. Forme de panique où les lois ordinaires n'ont plus cours.

Sens novlangue 2: support de pub.

 

 

Intuition (1994)

Il y en a plusieurs sens légitimes, pour un concept assez vaste.

Sens Exact 1: Accès direct à une connaissance qui ne passe pas par une réflexion déductive ni par un raisonnement. C'est une capacité des réseaux neuronaux de notre cerveau.

Sens exact 2: l'apparition d'un sentiment ou d'une vibration, une sensibilité, comme par exemple la capacité à ressentir ce que sont les gens, simplement en voyant leur visage (A ne pas confondre avec la morphopsychologie qui est une analyse intellectuelle. D'ailleurs fausse) Ajouté en 2020: cette capacité est appelée empathie, et elle est une fonction normale du cerveau. Elle peut être étendue avec des méditations du type «se mettre à la place des autres».

Sens exact 3: capacité à ordonner des connaissances directement, ou à sauter des étapes du raisonnement pour aller directement au but: un logiciel d'usage intuitif.

Sens exact 4: paradigme profond qui se crée spontanément, et peut amener des gens divers et éloignés à des attitudes communes. Par exemple l'intuition écologique, ou une invention réalisée par plusieurs personnes indépendamment mais simultanément.

Sens exact 5: acquisition supra-sensorielle d'informations, de sentiments ou d'idées, lors d'états de conscience ordinaires (prémonition face à un danger) ou supérieurs (NDE, hautes réalisations spirituelles).

Sens mal approprié: Certains scientifiques, en désaccord avec les dictionnaires, désignent ainsi la faculté de créer et d'utiliser les images mentales. Il s'agit en fait de visualisation, une capacité connue et utilisée depuis des siècles dans les mondes spirituels ou artistiques.

Sens novlangue: a priori, idée que l'on veut imposer et justifier en la présentant comme une intuition, c'est-à-dire quelque chose qu'on ne pourrait pas contester car sensé être supérieur à une connaissance intellectuelle.

 

 

Jeu de rôle (1998)

Sens normal: Jeu où chaque joueur joue un rôle, comme au théâtre, mais sans scénario préétabli, juste un cadre. On considère que l'ordinateur et Internet ont rendu les jeux de rôles possibles, mais en réalité les enfants y jouent depuis des millénaires.

Sens novlangue: Jeu violent, anti-poétique, immoral, voire satanique.

 

 

Jeune (1998)

Sens exact courant: d'âge réduit.

Sens exact moderne: personne ou état d'esprit idéaliste, ouvert, sympathique, adaptatif. Ceci n'a rien à voir avec l'âge du corps: certaines personnes ne sont jamais vieilles, d'autres le sont déjà à 14 ans. Tout au plus pourrait-on dire que certaines générations voient plus de jeunes que d'autres.

Sens novlangue 1: membre du mouvement crado-punk, voyou... (tout le contraire du sens moderne!)

Sens novlangue 2: personne qui a tous les droits et à qui il faut obéir.

 

 

Jogging (1998)

Sens franglais: néant.

Sens anglais: gigotage. Il n'y a qu'à regarder. Dire gigotage pour éviter le franglais. Si on veut faire du sport, on peut faire du footing. C'est encore franglais, mais ça a meilleure allure.

 

 

Junk science (2003)

Novlangue climatosceptique: les études scientifiques qui démontrent l'existence de dangers réels.

En fait la junk science, c'est toutes les fausses études négationnistes qui cachent l'existence de dangers réels: falsification de résultats scientifiques, mensonges dans les médias, infiltration et pressions sur les pouvoirs publics, etc. tentant de ressembler à de la science.

 

 

Keuf (2003)

Policier, dans le langage des bandes fachistes des «cités sensibles». Mot inutile. Pourquoi cautionner ces affreuses bandes, alors que nos chers policiers et gendarmes ne manquent pourtant pas de surnoms affectueux: flics, condés, cognes, bignolons…

 

 

Keum (2003)

Mec (voir ce mot) en langage des bandes fachistes des «cités sensibles». Mot inutile, l'employer cautionne ces bandes, et toute leurs idéologies sexistes et phallocrates.

 

 

Laïcité (2004)

Sens exact: Le fait pour des gens de choix philosophiques et spirituels différents de cohabiter harmonieusement. Forme de gouvernement qui ne propose ni n'impose de choix dans le domaine philosophique ou religieux.

Sens novlangue 1: Athéisme, matérialisme. Forme de gouvernement qui réprime les religions ou la pratique spirituelle. Plus subtilement, forme de gouvernement se disant démocratique, mais qui impose des valeurs d'égocentrisme, de matérialisme ou de concurrence qui s'opposent à la spiritualité ou à la religion.

Sens novlangue 2: racisme, par l'opposition à certaines religions. Ce sens a été récemment réactivée par les islamophobes d'extrême droite, et à débouché sur plusieurs lois ou «règlements» qui instaurent une discrimination contre la pratique spirituelle.

 

 

Libéral Libéralisme (1994)

Sens exact: pour la liberté.

Sens novlangue: pour l'argent, contre l'état. C'est le credo de la plupart des partis de droite.

Sens pataouète: Aux USA, à l'encontre des conventions mondiales, la droite appelle la gauche «liberals». On ne sait plus très bien où ils en sont.

Conduite à tenir: éviter ce mot.

Voir aussi: marxisme, gauche, Libertarien

 

 

Libéré sexuel (1994)

Sens Exact: libéré des absurdes tabous sexuels et sexistes, selon les conceptions libertaires et féministes qui avaient cours dans différents mouvements: Mai 1968, Communautés, Hippies, etc. (voir ces mots)

Sens novlangue: qui a seulement inversé les valeurs et se croit libre de faire n'importe quoi avec son sexe: méconduites, vices, irrespect, sexisme, séduction, abandon de couple ou d'enfants, transmission de maladies dangereuses...

Origine de la manipulation: ceux qui n'ont rien compris, mais alors rien!

 

 

Libertaire (1998)

Partisan de la liberté. Ce mot est peu employé, voire employé dans un sens péjoratif, du fait que c'est celui qu'utilisent les anarchistes. Il faudrait théoriquement utiliser ce mot plutôt que le très capitaliste «libéral». Mais vu ce que les anarchistes en ont fait...

Ajouté en 2020: ne pas confondre avec Libertarien.

 

 

Libertarien (sens spécial USA, 2019)

Mouvement politique d'extrême droite préconisant le rejet de la morale et l'élimination des gouvernements, afin de laisser libre cours aux seuls intérêts des entreprises.

 

 

Liberté (1998)

Sens exact: faculté ou possibilité de pouvoir accomplir ou réaliser nos désirs, nos aspirations, notre épanouissement. La liberté peut être contrecarrée par des obstacles extérieurs, naturels, ou par la volonté d'autres personnes. Mais elle est le plus souvent limitée bien avant par notre propre état d'esprit, nos préjugés, nos limitations mentales.

Sens novlangue 1: droit absolu de faire tout ce qui nous passe par la tête, sans tenir aucun compte des autres et souvent même à notre propre détriment.

Sens novlangue 2: principe au non duquel il faut se taire, s'abstenir de réclamer ses droits ou de se faire respecter, pour respecter la «liberté» au sens novlangue 1 de nos agresseurs.

Sens novlangue 3: principe au nom duquel il faut absolument faire tout ce qui peut nous détruire: drogue, violence, faire le fou au volant, etc.

Sens novlangue 4: a l'opposé du principe de précaution, il faut absolument tout faire ce que la science permet, même si on sait que cela est dangereux et inutile.

Voir aussi: tolérance

 

 

Liberté d'expression, liberté de la presse (2006)

Sens véritable: Droit d'exprimer diverses opinions, critiques, styles, idées, styles artistiques, etc. sans être restreint a priori par des intérêts de pouvoir ou idéologiques. Il existe deux limites connues à la liberté d'expression:

-- s'en tenir à dire des choses exactes.

– ne pas nuire.

Sens novlangue ou baragouin journalistique: droit de dire des imbécillités, de calomnier, de se moquer, etc.

 

 

Lofteur (2003)

Entendu ce mot en 2002 comme insulte grave (allusion à une émission de télé«realité» particulièrement bête).

 

 

Look (1998)

(écrire louque pour éviter le franglais) Ce mot, apparu dans le journal «Libération» vers 1978 fait un amalgame réducteur entre l'aspect extérieur d'une personne («un look de cadre sup» pour une personne en costume-cravate) et ce qu'elle est réellement (dans ce cas, la personne est supposée être forcément un capitaliste, alors qu'elle pourrait être par exemple une personne spirituelle habillée de cette façon). Ce mot n'a pas d'utilité, seulement de signer l'appartenance de celui qui l'emploie à l'ambiance crado-punk. Il est l'exact équivalent dans cette idéologie de l'ancienne notion de «goût» bourgeois, et tout aussi normatif.

 

 

Lucide Lucidité (2006)

Sens normal: faculté d'être conscient, ou, plus particulièrement, de connaître tous les enjeux d'une situation, éventuellement sans se cacher les plus désagréables.

Langage des sociopathes: faculté de ne tenir compte d'aucune morale, d'aucun remords, d'aucune sensibilité à autrui.

 

 

Manga (1998)

A l'origine, le nom de l'œuvre de Hokusai, un des plus grands dessinateurs japonais du 19eme siècle, à l'apogée de l'art classique de ce pays. Le mot a été récupéré pour désigner un style de bande dessinée japonais lié à diverses idéologies crado-punk Les stéréotypes de ce style, souvent caricaturaux, constituent une antithèse extrême de l'art classique japonais (mentons pointus au lieu de visages arrondis, yeux surtout pas bridés…). Aujourd'hui les mangas ne sont plus tous crado-punks, et il existe de très belles productions utilisant ces stéréotypes, mais il vaudrait mieux éviter d'employer ce style ou de le cautionner.

 

 

Maoïsme (1998)

Idéologie fachiste comme quoi les plus bêtes et les plus incultes doivent brimer tous les autres. Grands experts en massacres, novlangue et tortures.

 

 

Marginal, marginaux (1994)

Il semble que ce mot ait fait l'objet d'une double novlanguisation, dans un sens puis dans l'autre.

Sens original: à l'écart de la société, qui la refuse. Drogué, Clochard, délinquant.

Sens modifié 1: Mouvement marginal, ou mouvement communautaire: mouvement politique et social des années 1968-75 qui a tenté de construire concrètement une meilleure société en marge de l'ancienne, qu'ils jugeaient irrécupérable.

But de la manipulation: Pas clair, probablement une tentative marxiste d'embrigader les délinquants, clochards ou drogués. Ça n'a pas été une fameuse idée.

Sens modifié 2: utiliser le sens original pour nommer le mouvement politique.

But de la manipulation: Discréditer le mouvement communautaire, et, d'une manière générale toute tentative de réforme sociale concrète, en assimilant le refus d'un mode de vie imposé avec l'incapacité à vivre en société.

Remplacement: Appeler un délinquant un délinquant, et le mouvement le «mouvement communautaire». Eviter le mot «marginal». Surtout au tribunal, ils le prendront toujours au plus mal.

 

 

Marijuana (2004)

Une drogue sans intérêt. Sauf pour le dealer.

 

 

Marxisme (1998)

Idéologie qui présente la désagréable ambiguïté d'être à la fois idéaliste (fraternité, égalité...), dualiste (opposant les gens) et anti-spirituelle. Cette ambiguïté se retrouve forcément dans les résultats, puisque souvent les marxistes ont commencé par massacrer tout le monde, avouant par là leur propre incapacité à résoudre cette contradiction.

 

 

Mec (2003)

Homme, en langage vulgaire. Selon ce contexte, ce mot contient diverses connotations inopportunes: sexisme dans un sens ou dans l'autre, pornographie, idéologies fachistes des bandes des «cités sensibles»

 

 

Mécréant (2005)

Voir Athée

 

 

Millénarisme (2003)

Sens exact: Croyance en une fin du monde d'origine divine (d'après les peurs de l'an 1000 au Moyen Age). Certaines sectes prennent ce prétexte pour promouvoir des actions violentes ou illégales.

Généralisation abusive: Critiquer les écologistes, qui avertissent de dangers réels, d'origine humaine. Il s'agit clairement d'un argument de propagande malhonnête. Au fait, l'an 2000 est passé, alors cet argument ne tient plus.

 

 

Mondialisation (2020)

Sens exact: le fait de passer à une économie mondiale, une culture mondiale, etc.

Sens novlangue: colonisation par le capitalisme. Capitalisme international au-dessus des lois.

 

 

Morale (1994)

Sens exact 1: LA Morale. Respect de la vie et du Bonheur des êtres. La Morale absolue n'est pas une construction intellectuelle et de ce fait ne peut être appréhendée sans l'aide de l'Intuition ou de la méditation. Plus précisément il faut avoir réalisé la non-dualitéentre des termes apparemment contradictoires, par exemple la discipline et la liberté.

Sens exact 2: UNE morale. Ensemble de règles de conduite envers les autres êtres conscients, envers la vie, et envers soi-même, en principe inspiré par le sens 1. Ces règles ont normalement pour but d'assurer l'intégrité et le Bonheur de tous les êtres. Il en existe historiquement plusieurs importantes, et de très nombreuses autres sont connues.

Sens novlangue 1: dénigrer le sens exact 2 et surtout 1.

Origine de la manipulation: ancienne, avec les mouvements libertins ou anarchistes. Repris aujourd'hui par des éducateurs, travailleurs sociaux et autres, qui ne veulent pas «faire la morale»... dans une société où le rejet de toutes les valeurs est devenu un jeu. Malheur à ceux qui perdent... On en arrive même au point où, face à une règle de morale, certains font arrgh shocking comme les bourgeoises d'autrefois devant un mollet nu.

Sens novlangue 2 très grave: système de règles arbitrairement choisies et imposées aux autres de manière à préserver une idéologie ou des intérêts particuliers: travail-famille-patrie, morale bourgeoise, etc.

Voir aussi: consensus, éthique, vertu

Attitude juste: voir mon livre «Epistémologie Générale», sixième partie, pour un exemple d'approche objective de la morale, sur des bases suffisamment solides.

 

 

Musique (1998)

Sens exact: Les anciens dictionnaires donnaient comme définition: Art de combiner les sons de manière agréable. Mais, afin de ne pas choquer les crado-punks, les dictionnaires les plus récents ont supprimé «de manière agréable».

Sens novlangue crado-punk: tout assemblage de sons désagréable.

Voir aussi: rap.

 

 

Mystère Mystérieux (1994)

Sens originel: représentation théâtrale de thèmes spirituels ou religieux abstraits, illustrés par une parabole. Le but étant de s'identifier à un être réalisé, ce qui est à coup sûr plus productif que de s'identifier à un personnage de film d'espionnage ou de polar.

Sens courant: inconnu, incompréhensible.

Voir aussi: les Mystères grecs et antiques.

 

 

Mythe (2005)

Sens exact: récit fondateur d'une culture, d'une civilisation ou d'une religion, qui en fournit la trame d'interprétation. Un récit mythologique peut être réel, interprété à partir de faits réels, ou complètement imaginaire, sans que cela n'atténue sa fonction.

Sens baragoin ou novlangue: fait ou événement imaginaire. Eviter d'employer ce sens, qui relève au mieux d'une confusion.

Sens novlangue: Fait dont on refuse l'existence. Par exemple une personne incapable de vivre en couple dénoncera «le mythe de l'amour parfait» pour se disculper de son incapacité.

 

 

Naïf (1998)

Sens original: un être naturel, simple, spontané, qui n'a pas déjà été formé par un contexte ou un apprentissage. Par exemple un artiste naïf.

Sens péjoratif: une personne un peu bête, crédule. Cette connotation péjorative est dommage, vu le sens original. Il faudrait clarifier la langue.

 

 

Nana (2003)

Femme, en langage vulgaire. Selon ce contexte, ce mot contient diverses connotations inopportunes: sexisme dans un sens ou dans l'autre, pornographie, idéologies fachistes des bandes des «cités sensibles»

Mais le pire est que le personnage éponyme de Zola était une prostituée mangeuse d'hommes...pas vraiment un bon modèle!!

 

 

Nationalisme (1998)

Il y a deux sens, un positif et un négatif:

Sens positif: la culture et la spécificité d'un peuple.

Sens négatif: La haine des étrangers.

Le problè est que, ` chaque fois que l'on invoque le sens positif, le sens négatif se sent appelé. Il vaut donc mieux ne pas parler de nationalisme du tout.

 

 

Naturel (1998)

Sens exact: production de la nature, qui existe sans activité humaine.

Sens novlangue écolo: paré de vertu de santé, d'infaillibilité, etc. (amanites phalloïdes, alcool...) voire malveillance envers tout ce qui est issu de l'intelligence et du travail humain. Ceci est une graine d'un totalitarisme vert, à écraser avant qu'elle ne lève.

Voir aussi: biologique et industriel.

 

 

Naturiste (isme) (1998)

Philosophie ou pratique de la relation à la nature, attitude de communication sensuelle ou sensible avec la nature. Les naturistes sont parfois nudistes, mais pas nécessairement. Les nudistes ne sont pas forcément naturistes.

Attitude juste: naturisme quand il y a communion ou philosophie, et nudisme quand il n'y en a pas.

 

 

Neurodiversité (2019)

Ce concept est contestable, car il part du principe que des états du cerveau seraient une «autre forme de normalité». Ce pourrait être vrai dans certains cas, mais d'autres conditions sont clairement un problème pour les vivtimes.

 

 

Non-duel Non-dualité (1998)

Sens exact: Le fait de deux propositions logiques, ou deux objets, soient vrais simultanément, bien qu'étant contradictoires d'après la logique Aristotélicienne. A l'origine il s'agit d'une notion du domaine spirituel, mais j'en donne une définition scientifique dans la première partie de mon livre « Générale».

Contresens possible: Il faut faire attention que certains auteurs (scientifiques notamment) emploient le mot non-duel pour dire duel, et vice versa, d'où des confusions possibles. J'ai choisi l'avis majoritaire, celui des spécialistes (spiritualité) que les dictionnaires confirment plus ou moins.

 

 

Normal (1998)

Sens exact 1: Qui est en bonne santé physique et mentale.

Sens exact 2: Qui se comporte de manière sociable, appropriée aux situations.

Sens exact 3: Habituel.

Sens imprécis: En médecine, sociologie, etc. il y a souvent confusion entre moyenne et normal.

Sens novlangue: Qui se comporte selon l'idéologie dominante. Matérialiste. Qui ne se pose pas de questions sur la vie. Qui n'a pas de sensibilité, qui ne voit que l'argent et ses lois.

 

 

Nouvel Age ou Nouvelle Ere (Niouèdge chez les snobs) (1994)

Mouvance culturelle et spirituelle qui s'est constituée progressivement aux Etats-Unis puis en Europe, à partir de 1980, caractérisée par une recherché spirituelle et naturiste souvent naïve. Il trahit un nouveau besoin de spiritualité qui ne se reconnaît pas dans les religions traditionnelles, jugées sclérosées ou trop directives. Cette liberté a résulté en un fourre-tout où se côtoient l'intéressant, le folklorique et le nul: émergence de «l'ère du Verseau» ou d'une rapide période d'éveil, astrologie, médecines douces, massages et yogas divers, contacts extra-terrestres, médiumnité («channeling» souvent bidon), écologie, naturisme, peinture, musique, cristaux, géobiologie, numérologie... Généralement discret et peu politisé, ce mouvement a apporté de très intéressantes productions artistiques en peinture et en musique (censurées dans la grande distribution française) mais aussi des croyances et des sectes, certaines dangereuses. Pour ces raisons, aujourd'hui (2020) le Nouvel Age n'existe plus en tant que tel, même si ses artistes continuent d'opérer. Ceux qui veulent réellement accomplir un travail spirituel profond se trouveront vite insatisfaits des approximations du Nouvel Age, et ils retourneront finalement vers les grandes traditions éprouvées, seules aujourd'hui à même de proposer un travail spirituel réellement fondé et efficace.

Sens dévié: injure contre ce qui est spirituel.

 

 

Nucléaire (1998)

Culte satanique pratiquant le sacrifice humain. Mais les pourchasseurs de sectes ne s'en aperçoivent pas, car ce sont les générations futures qui sont sacrifiées.

 

 

Nudisme, nudiste (1998)

Pratique consistant à vivre nu dans la nature ou en public. Voir naturiste

 

 

Objectif (1994)

Sens exact: Valable pour tout le monde de la même façon, qui ne dépend pas d'un point de vue personnel ou particulier: La forme d'un objet est objective, indépendamment de l'image en perspective que l'on en a selon notre point de vue. (Voir aussi subjectif). Par exemple les lois de l'Harmonie des couleurs sont objectives, indépendamment des divers goûts personnels ou culturels possibles parmi ces harmonies.

Sens novlangue scientiste: Matériel, tangible, par opposition avec abstrait, supposé à priori être du seul domaine de la croyance ou du rêve. Pronucléaire, etc.

Sens novlangue plus général: Qui voit plus particulièrement les motifs de reculer, de douter, d'être dans le mal, que les raisons d'espérer, d'avancer, de faire du bon travail. Pessimiste, partisan du mal. Qui voit plus les choses sales, cruelles et moches.

Origine de la manipulation: sans doute ancienne, mais s'est répandu dans le langage administratif et capitaliste surtout vers les années 1970, et scientiste dans les années 1980.

 

 

Opinion (1998)

Dans l'absolu les opinions ne servent à rien. En effet la seule chose intéressante est de connaître la réalité, qu'elle soit matérielle, spirituelle, morale, etc. Toute projection de notre esprit, que ce soit dogme, erreur ou croyance, nous éloigne de cette réalité, nous la voile, ce qui ne peut mener qu'à des incohérences et à de la souffrance.

En pratique, la réalité n'étant pas connaissable directement, mais seulement selon un processus d'essai et erreurs (l'évolution des théories scientifiques dans le domaine matériel, ou l'évolution de la conscience individuelle dans le domaine spirituel) où des théories se succèdent, approchant chacune un peu plus la réalité. Cette imperfection de notre appréhension humaine peut expliquer les erreurs individuelles ou les limites d'une époque, mais elle ne peut justifier:

-ni l'atteinte aux libertés d'opinion.

-ni le droit de faire n'importe quoi au nom de la liberté d'opinion.

-ni le conformisme idéologique.

-ni des opinions perverses (sadisme, égocentrisme, impérialisme...).

-ni le sophisme comme quoi la réalité est affaire d'opinion personnelle (même pas dans le domaine artistique ou esthétique).

-ni de trouver normal ou inévitable que les opinions s'affirment selon des rapports de force.

-ni de dire que l'évolution des connaissances, de l'esprit ou de la civilisation se fait sans but ni direction, qu'elle ne serait pas une recherche de la vérité, du Bien.

 

 

Ordinateur (2000)

La société IBM, en créant en français le mot «ordinateur», a pensé que l'ordination des prêtres était devenue un phénomène trop rare pour que l'on rencontre encore des «ordinateurs» de prêtres. C'est leur opinion...

 

 

Ordre (ordre social, forces de l'ordre, maintient de l'ordre...) (1998)

Sens exact: maintient de la paix sociale et du droit des gens face à des abus ou à des violences.

Sens novlangue: maintient des abus et des violences à l'encontre de la paix sociale et au droit des gens. Exemple: les «forces de l'ordre» ont protégé la construction d'une centrale nucléaire, qui est pourtant une atteinte très grave à l'ordre public.

 

 

Païen, paganisme (2001)

Sens novlangue très péjoratif: Toute religion autre que le Christianisme.

Origine de la manipulation: l'empereur romain Théodose, vers 380.

 

 

Paranoïaque (2004)

Sens exact: malade mental grave, souvent dangereux, dont un des principaux symptômes est d'attribuer des intentions hostiles à son entourage.

Sens affaibli: personne qui se sent menacée à tort, qui voit des manipulations ou des complots partout.

Sens novlangue: personne qui dénonce une agression ou persécution dont elle est réellement victime. Le coupable cherche alors à faire passer la victime pour folle.

 

 

Pardonner Pardon (1994)

Sens exact noble: être capable de pacifier les émotions négatives envers une personne, après avoir souffert ou avoir été lésé par les actes de cette personne, et de revenir à un état d'Amour ou de Bienveillance sincère envers elle, même si on ne lui dit pas.

Sens ramolli: compromis, convention de non-agression passée avec une personne qui nous a lésé ou fait souffrir.

Sens complètement déliquescent: oublier, pousser tout sous le tapis, et recommencer les mêmes idioties à la première occasion. Faire semblant que tout va bien et éluder les problèmes, plaquer un vernis charitable dessus. S'exposer inconsidérément.

Sens novlangue: le pardonneur est considéré comme naïf ou masochisme.

Sens novlangue vraiment cynique: Faire le grand seigneur et «pardonner» à sa victime. Toujours se méfier des personnes qui pardonnent aisément ou avec grand spectacle. Ajouté en 2000: faux pardon, ou le coupable qui pardonne à la victime.

 

 

Partager (1998)

Sens novlangue: se priver au profit d'autres. Si vous êtes avec des gens qui ne vous aiment pas, il vous demanderont de partager (vous priver) même si il y a assez pour tout le monde, ou même si ils n'ont pas besoin de ce que vous avez.

 

 

Partenaire (2003)

Sens Exact: personne avec qui l'on partage une relation ou une activité.

Sens novlangue: personne avec qui l'on a un conflit ensemble.

 

 

Pastel

Sens réel: couleur pure (saturée) diluée avec du blanc. A l'origine il s'agissait du bleu pastel pâle utilisé pendant la Renaissance, puis des pastels, sortes de craies pour travailler à l'estompe sur fond blanc.

Sens novlangue: couleur mutée (désaturée), diluée avec du gris. Ceci s'appelle en réalité «gris coloré».

Effet de la manipulation: empêcher notre appropriation des hautes vibrations.

Prévalence: De nombreuses photos, films, actualités journalistiques, etc. ont leurs couleurs mutées, afin de casser les vibrations naturelles. Une imprimante Brother LC985 a un filtre gris appelé «naturel» activé par défaut, qu'il faut décliquer à chaque usage pour avoir les couleurs naturelles.

 

 

Patois (2003)

Mot spécifiquement français sans traduction dans aucune autre langue. Il a été créé pour discréditer les langues autres que le Français parlées sur le territoire: Occitan, Basque, Breton, Flamand, Allemand, Catalan, ainsi que les différents dialectes ou accents français autre que celui de Paris (Au 18eme siècle seul le dialecte parlé à la cour de Versailles était considéré comme du bon français). Sa position proche du pouvoir a donné sa suprématie au dialecte de Paris; mais pour d'autres oreilles l'accent parisien «pointu» est très reconnaissable et assez laid.

 

 

Pédoclaste (2006)

Individu particulièrement répugnant, pire que nazi je dirais, qui brise les enfants en prenant parti contre l'un des parents et organisant leur discorde et leur séparation. Se rencontre en particulier chez les travailleurs sociaux et certaines professions juridiques.

 

 

People, pipole (2004)

Baragoin journalistique: mot sans signification et anglicisme inutile.

Origine de la manipulation: presse crade se réjouissant de diffamation et de violation de la vie privée. on reconnaît un journal de la «presse people» à ce qu'il a toujours une publication judiciaire en couverture.

Attitude juste: Ne pas utiliser ce mot. Si quelqu'un vous en parle, prononcer péopleu. Puis, comme il ne manquera pas d'un gros lourdingue pour vous dire que ça ne se prononce pas comme ça, excusez-vous de votre ignorance et ecrivez: pipole.

 

 

Personnel, personnaliser, personnalité (2004)

Sens Exact: ensemble de perceptions et d'actions qui sont personnels, et non pas copiés sur d'autres personnes.

Sens novlangue: comportement standardisé à la mode, ou imposé par la télé.

Voir aussi: (s')Affirmer.

 

 

Petit ami (2019)

Terme minimisant une relation amoureuse, ou désignant une relation amoureuse superficielle, sans lendemain.

Attitude juste: ne pas employer cette expression.

 

 

Peuple (2003)

Sens Exact: tout le monde, en excluant logiquement des minorités privilégiées ou le gouvernement.

Sens novlangue: les personnes les plus sales, stupides, réactionnaires ou violentes.

Voir aussi: Populisme.

 

 

Phallocrate (1998)

Sens exact: sexiste, qui n'aime pas les femmes, dans le cas d'un homme

Origine: mouvement féministe (années 70)

Sens novlangue: Homme. Injure sexiste contre les hommes. Tout homme qui manifeste un intérêt sexuel pour les femmes.

Origine: mouvement féministe (années 70)

(Vous avez compris, vous?)

Clarification: bien entendu le mouvement féministe revendique l'égalité, et donc le respect des hommes comme des femmes. Les injures contre les hommes viennent du mouvement suprématiste féminin, qui utilise l'esprit dualiste pour parasiter le mouvement féministe et le détruire de l'intérieur.

 

 

Plan social (2003)

Plan de licenciement.

C'est sûr, quand il n'y a pas de licenciements on n'appelle pas ça comme ça.

 

 

Populaire (2004)

Sens véritable: ce qu'aiment, pensent et font la grande majorité des gens, à l'exclusion des diverses élites, dirigeants et privilégiés.

Sens novlangue: ce qu'aiment, pensent et font les gens les plus sales, athées, ignorants et stupides, à l'exclusion des personnes normales et honnêtes qui sont allées à l'école.

 

 

Populisme (1998)

Idéologie comme quoi ce sont les gens les plus stupides, mentalement limités, vulgaires et sales qui doivent diriger la société. A ne pas confondre avec la démocratie, où tout le monde peut donner son point de vue.

 

 

Pornographie (1998)

Attitude sexuelle perverse attachant au plaisir sexuel une idée de honte, de saleté, d'interdit, afin de nous priver de la belle vibration de l'amour et de la force de libération qui en découle. Voir aussi pudibonderie

 

 

Positiver (2003)

Baragoin publicitaire: récupération éhontée du concept de pensée positive.

 

 

Positivisme (1998)

Théorie scientiste qui tente de réduire toute la vie à ce qui est matériellement observable. Bien que sous ses formes extrêmes elle soit condamnée par certains scientifiques, elle n'en a pas moins une grande influence pernicieuse sur de nombreux domaines scientifiques aujourd'hui, notamment les tabous sur l'étude de la conscience et de l'esprit, sur les phénomènes inexpliqués, le dénigrement de la spiritualité, et même des blocages psychologiques sur certaines disciplines physiques (cosmologie «avant» le Big-Bang, effets quantiques… quoi qu'en 2020 ces tabous disparaissent).

Le positivisme s'étend aussi à d'autres domaines, droit, économie, sociologie, psychologie, où il est toujours un déni de précisément ce qui est le plus humain dans ces domaines. Voir le chapitre II-7 la discussion sur le positivisme.

 

 

Prise de tête (2004)

Toute activité dépassant les moyens intellectuels d'un gosse de quatre ans. Plus subtilement, c'est l'idée d'effort qui est dénigrée: faire ce qu'on a envie est bien, alors que faire quelque chose d'utile ou nécessaire est une prise de tête.

 

 

Procédurier (2004)

Sens véritable: personne qui aime lancer des procédures judiciaires, le plus souvent abusivement.

Sens novlangue: personne qui lance une procédure judiciaire justifiée pour se défendre, et que les coupables veulent faire passer pour abusive.

 

 

Psychédélique (1998)

Sens exact: qui exacerbe les sentiments, les sensations. Etymologiquement: «qui rend l'âme visible». C'est dans ce sens que les Hippies employaient ce mot.

Généralisation: une mode, un style. Il existe des musiques psychédéliques, et même certaines musiques classiques méritent parfaitement cet adjectif.

Sens novlangue: Aujourd'hui les dictionnaires (le Larousse, ou wikipédia) parlent de l'état provoqué par le LSD. Honte à ces gens de ne savent éprouver des sentiments qu'avec des drogues. Et ils nous font des leçons après...

 

 

Public (le) (1998)

Sens exact: tout le monde, avec toute la variété de goûts, d'opinions, modes de vie, centres d'intérêts, etc....

Sens baraguoin: Ceux qui emploient ce mot le font souvent pour rechercher une sorte d'approbation de leur goûts ou opinions personnels. Donc le public est, selon les besoins, constitué exclusivement de punks, d'anti-arabes, de foutboleurs de canapé, etc. mais jamais de vous et moi. (voir aussi spectacle)

 

 

Publiphobe (1998)

Sens exact: néant

Sens novlangue: une personne normale qui se défend des agressions publicitaires.

Origine de la manipulation: publicitaires.

Simple, non?

 

 

Pudeur (1998)

Sens exact: réaction de défense face à des agressions comme la pornographie, le sexisme, le matérialisme, le prosaïsme... consistant à cacher son corps, ses sentiments ou son esprit.

Sens idiot: considérer que le corps est un objet de honte qui doit être caché.

Voir aussi: pudibonderie.

 

 

Pudibonderie (1998)

perversion sexuelle attachant au plaisir sexuel une idée de honte, de saleté, d'interdit, afin de nous priver de la belle vibration de l'amour et de la force de libération qui en découle.

Voir aussi: pornographie

 

 

punk (1998)

Idéologie fachiste et réactionnaire, limitatrice et anti-liberté, basée sur une manipulation mentale comme quoi tout ce qui est beau, porteur d'espoir ou de progrès, serait «ringard» et «bourgeois».

Origine: Vers 1977 a eu lieu en Angleterre le véritable mouvement punk, qui tentait de dénoncer une image trop figée du militant sclérosé et récupéré. Ce mouvement se pensait irrécupérable, de par son lien avec les ordures («punk» signifie littéralement «ordure»). En fait ce mouvement est celui qui a été le plus récupéré de tous. Cette manipulation était visible très précocement dans des articles du journal «Libération», sans doute en réaction contre les mouvements alternatifs (écologie, communautés...) encore puissants à cette époque. Mais elle a eu probablement d'autres sources, pour s'être répandue si rapidement en dehors de l'audience restreinte de ce journal. Par exemple les gros éditeurs de musique y ont aussi activement contribué, en imposant ce style de musique comme étant «la mode des jeunes».

 

 

Puritanisme (1998)

Voir: pudibonderie

 

 

Quantique (2020)

Sens Exact: en physique, une loi fondamentale disant que certains phénomènes se produisent selon un petit nombre de valeurs, au lieu de continûment.

Sens élargi: toute chose qui est comptée, ou qui expérimente des sauts dans sa définition.

Sens baragoin: Certains escrocs utilisent ce mot pour vendre des poudres de Perlimpinpin «quantiques». Suite à ces idioties j'ai dû modifier le titre du <chapitre VII-4 de mon livre «Epistémologie Générale» de «Comment les phénomènes psychophysiques seraient quantifiés» vers «Modalités d'apparition des phénomènes psychophysiques» afin que personne ne confonde mon travail avec ces idioties.

 

 

Raciste (2002)

Sens Exact: qui n'aime pas les gens de race différente de la sienne.

Sens novlangue: Blanc (langage des bandes fachistes des «cités sensibles»).

 

 

Radio Libre (1998)

Sens exact: Vers 1978-1980 existaient en France des radios pirates dont le but était de permettre une véritable expression populaire, ou l'expression d'alternatives ou d'idées avancées.

Sens novlangue: Le gouvernement Mitterand a, en 1981, légalisé ces radios, mais en attribuant les fréquences uniquement à des radios pornographiques (dites radio caca à l'époque) ou fachistes (dites «de jeunes», diffusant du rock, puis du rap, etc.) mais pas aux radios d'expression (écologistes, libertaires, de quartier, spirituelles, africaines, etc.). Il en a résulté la fin des radios libres.

 

 

rap, rapeur (1998)

Sens exact: anti-musique destinée à agresser l'auditeur ou à casser toute notion de beauté.

Origine du pet: émanation des mouvements crado-punk de des bandes fachistes des «cités sensibles». Il est également très curieux de voir avec quelle rapidité le rap a été imposé par les médias et les éditeurs de musique, alors que tant d'autres styles intéressants ou positifs sont tenues sous le boisseau.

Voir aussi: tag.

 

 

Rationnel (1994)

Sens Exact: Qui est du domaine du raisonnement, de la logique.

Sens novlangue 1: Partisan de: matérialisme, athéisme, argent, paperasse, capitalisme, technocratie, pollution, nucléaire, autoroutes, guerre, pouvoir, force, etc.

Sens novlangue 2: Faire passer son égo ou ses intérêts avant les autres. C'est un des dogmes des études en économie, particulièrement des simulations éconophysiques. Ce dogme est la raison pour laquelle ces études «démontrent» toujours qu'on a besoin du capitalisme.

Sens novlangue 3: anti-beauté, anti-nature, anti-esprit.

But de la manipulation: servir de grotesques intérêts, en évitant que des considérations morales ou humaines ne viennent les dénoncer.

 

 

Rationalisme (1994)

Il y a une ambiguïté notable sur le sens de ce mot. Normalement, un rationaliste est une personne partisane du sens exact du mot «rationnel». Mais le plus souvent les gens qui se disent rationalistes tentent en réalité de réduire la vie à ses seuls aspects matériels, à l'exclusion de toutes bases sensible, morale ou spirituelle qui leur sont inaccessibles. Ils excluent également toute motivation autre que égocentrée. Cette idéologie est souvent utilisée comme caution par des activités criminelles comme le nucléaire, la destruction de la nature, la vivisection, etc..

Faute de consensus sur le sens exact du mot, il vaut mieux éviter son usage.

 

 

Rave, raver (2003)

Sens novlangue: personne qui assiste à des rassemblements non autorisés de musique techno, etc. et profite de l'occasion pour imposer bruit et saleté à la population locale.

 

 

Réalisme, Réaliste (1994)

Sens Exact: qui considère ce qui existe, qui tient compte de la réalité, indépendamment de son caractère bon ou mauvais. Par exemple, en science ou en technique, une simulation réaliste reproduit le comportement d'un phénomène réel, avec une exactitude suffisante.

Sens réduit: comme la réalité est souvent source de limitation par rapport à nos projets et idéaux, le mot a souvent une connotation pessimiste: par exemple, un compromis réaliste, par rapport à un idéal que l'onn'arrive pas à atteindre. Mais le mot n'a pas intrinsèquement ce sens.

Sens novlangue 1: pessimiste, partisan du mal et des limitations.

Sens novlangue 2: Politiquement réactionnaire, partisan de l'argent, du capitalisme, du nucléaire, de la souffrance, etc.

Sens novlangue 3: Motivation qui s'explique par des désirs matériels, égocentriques ou de pouvoir, par opposition à des motivations spirituelles, sentimentales, éthiques ou artistiques.

 

 

Realpolitik (1998)

Sens novlangue: Politique faisant abstraction de toute morale et de toute humanité pour satisfaire uniquement des appétits de pouvoir.

 

 

Rebeu (2003)

Voir Beur

 

 

Réconciliation (2003)

Sens Exact: Le fait de, entre ennemis ou personnes qui se sont fait du mal, de revenir à un état d'amitié sincère, sans plus de ressentiment ou de désir de vengeance.

Sens novlangue 1: Le fait de se soumettre à nouveau à une personne qui nous a déjà fait du mal.

Sens novlangue 2: Le fait de protéger des criminels, comme les collaborateurs en France en 1945, ou les tortionnaires d'Algérie.

 

 

Récréatif (2019), à propos de drogues

Sens réel: néant

Sens novlangue: fiction juridique comme quoi les drogues auraient un usage légitime et positif

Origine de la manipulation: Intellectuels et lobby de la drogue

 

 

Recyclable (1998)

Au début, les prétentions de cet ordre n'allaient pas plus loin que des logos (d'où l'addition de ce mot à la date indiquée). Mais aujourd'hui 2020 les industriels comprennent l'intérêt du recyclage. On a donc un exemple d'évolution positive du langage et de ce qu'il recouvre.

 

 

Réel, réalité. (1998)

Certaines personnes parlent de «leur» réalité, pour se justifier, et de «votre» réalité, pour vous enfoncer. Il vaut donc mieux être clair et parler d'objectif (les autres, ce qui existe) ou subjectif (soi, ce que l'on perçoit), éventuellement non-duels. Mais ces mots ont aussi des connotations catastrophiques. Cette constante guerre des significations montre bien l'importance des enjeux.

 

 

Réinsertion (2004)

Voir insertion

 

 

Relaxation (1994)

Voir à décontraction.

 

 

Religion (1996)

Sens traditionnel: Système de connaissance du monde, de relation avec le plan divin, et mode de vie pratique en découlant, généralement donné par des personnes qui ont eu des capacités ou des révélations particulières.

Sens moderne: Attitude de recherche et de pratique d'une vie morale et respectueuse d'autrui, ou de recherche et de compréhension des lois de la vie et de l'esprit.

Sens perverti: Attitude d'attachement affectif exclusif à un système plus ou moins fermé de croyances ou de dogmes.

Sens novlangue 1: (très ancien) système de dogmes et de pouvoir, prétendant être une religion.

Sens novlangue 2: (moderne) Ce mot est employé pour dénigrer toute recherche spirituelle ou morale et l'assimiler à une croyance sans fondement.

 

 

Représentant (2005)

Sens Exact: personne qui retransmet l'opinion d'un groupe dans une assemblée où des décisions sont prises, en faisant abstraction de ses opinions personnelles.

Sens novlangue: personne qui dispose d'un mandat dont elle fait ce que bon lui semble.

 

 

Représentatif (2005)

Sens Exact: Qui représente la variété d'une population, d'un groupe, etc. Par exemple, dans un sondage d'opinions, un échantillon représentatif réagit comme la totalité de la population, y compris en présentant des opinions diverses, majoritaires ou minoritaires. (Créer des échantillons représentatifs est une discipline complexe basée sur la statistique).

Sens novlangue: Qui ne représente que les technocrates, capitalistes, matérialistes, etc.

 

 

Respecter (2003)

Sens Exact: respecter quelqu'un, ne pas lui nuire, ne pas le dénigrer, l'accepter.

Sens novlangue: avoir peur de quelqu'un, se soumettre à lui, se faire racketter.

Origine de la manipulation: bandes fachistes des cités sensibles.

 

 

Responsable (1994)

Sens exact 1: Capable de prendre des décisions appropriées. Capable d'assumer les conséquences de ses actes (et de les corriger, si elles sont mauvaises).

Sens exact 2: Chef. Personne qui a la charge de.

Sens juridique: celui qui va payer.

Sens novlangue: Capitaliste, administraillon, rationaliste, etc.

 

 

Ringuard (1998)

Sens original: mot wallon (ringuèle) désignant un outil long d'égoutier ou de fondeur (j'ai vu les deux versions). On peut supposer que ces ouvriers prenaient une pause très cambrée en arrière, pour éviter de recevoir des projections désagréables ou dangereuses. Cette image a probablement été utilisée pour stigmatiser les pudibonds qui se pinçaient le nez et prenaient des allures très raides et dégoûtées à la simple vue d'un mollet d'enfant.

Sens exact: personnage rigide, pudibond, passéiste

Sens novlangue: personnage libre, poétique, évolué.

Origine de la manipulation: Le mouvement crado-punk (et les journalistes de Libération un peu avant) ont opéré cette inversion de sens, eux qui prennent des airs raides et dégoûtés à la vue d'une infime vertu morale et de la moindre beauté.

Attitude juste: utiliser ce mot nous assimile aux crado-punks.

 

 

Romantisme (1998)

On peut voir en gros deux sens à ce mot, sans chercher à savoir lequel est apparu le premier:

- Vibration poétique et lyrique, un peu naturiste, à base de grand amour, large et illimité...

- forme de masochisme des choses tristes ou tragiques, sans espoir.

Souvent les deux sont mêlés. Toujours faire attention, car certains livres se disant romantiques peuvent briser notre cœur.

 

 

Rythmé (musique) (1998)

Sens Exact: dominé par le rythme, au lieu de l'harmonie ou de la mélodie.

Sens novlangue crado-punk: bruyant, fachiste.

 

 

Salaud, salope (2003)

Sens exact (grossier): personne sale ou mauvaise.

Sens novlangue, minable et sexiste: dénigrement des femmes qui aiment le sexe. Dénigrement pornographique des femmes, ou du sexe en général. Le comble est que c'est par des personnes qui désirent du sexe!

 

 

Science, scientifique (1994)

Sens exact 1: méthode basée sur le raisonnement (pensée rationnelle) et les faits observables, qui permet d'explorer le monde réel. On dit aussi une épistémologie. La science est efficace, mais aujourd'hui son action a été arbitrairement limitée aux seuls domaines matériels.

Sens exact 2: Ensemble de connaissances sur le monde acquis par cette méthode.

Sens exact 3: Ensemble des personnes et institutions qui appliquent cette méthode.

Sens perverti: croyance en l'exactitude absolue et la toute puissance de la science (scientisme).

Sens novlangue 1: Matérialisme, négation de toute connaissance ou expérience qui ne peut se réduire à quelque chose de matériel.

Sens novlangue 2: technocrate, Partisan du nucléaire et de l'effet de serre, des tripotages de la conception, des OGM (2003), etc…

Mon livre «Epistémologie Générale» a précisément pour but de lever ces ambiguïtés, et de proposer une science complète qui inclurait les domaines de l'esprit.

 

 

Scientisme (1994)

Sens exact: Attitude de croyance en la toute puissance de la science physique. Cette attitude est psychologiquement équivalente à une religion (au sens perverti) moderne dont les prêtres seraient les scientifiques et les temples les laboratoires, avec le peuple des adorateurs ignorants.

Origine de la manipulation: Ce mot est apparu récemment pour faire le distinguo entre 1) la science proprement dite, en principe dépourvue d'à priori idéologiques et moraux, et 2) une idéologie réactionnaire et inquisitoriale qui s'est donné pour but de combattre l'écologie, les médecines douces, la parapsychologie, les ovnis, la spiritualité, voire l'esprit humain lui-même. La base du scientisme est le refus de toute motivation autre que matérialiste égocentrée, maquillé en discours sur l'objectivité et la rationalité. Voir ces mots. Cette origine est ancienne, mais elle prend des formes organisées et dangereuses pour les libertés publiques, comme la propagande négationniste anti-écologie des barons des médias américains (Ajouté en 2019: il aurait mieux valu écouter mes avertissements...)

 

 

SDF (1998)

Ce mot apparu vers 1996 désigne indistinctement deux sortes de personnes: les pauvres et les clochards. Ceci permet deux sortes d'amalgames opposés:

-Les clochards ne seraient que des pauvres, ce qui évacue tout le problème que représente leur état psychologique et permet d'en rendre la société seule responsable.

-Toute personne qui devient pauvre deviendrait un clochard, non seulement dans son aspect mais aussi dans son psychisme, ce qui évacue tout le problème que représente la pauvreté et permet d'en rendre la personne seule responsable.

Attitude juste: garder le terme de clochard pour son sens réel, et le terme de SDF pour une victime.

 

 

Secte (1994)

Sens ancien: avant les années 1973-1974 ce mot désignait seulement un groupe, une organisation spirituelle, une religion de petite taille, ou une division d'une plus grande. On le trouve souvent dans la littérature de cette époque, et encore en Anglais, ou dans le bouddhisme, sans aucun sens péjoratif.

Sens récent: Suite aux scandales (1975) d'organisations prétendument spirituelles qui pratiquaient des formes de manipulation mentales ou d'esclavage, le mot a pris un sens très péjoratif, voire insultant, déplorant des pratiques malhonnêtes, allant de la simple escroquerie à la torture psychologique voire au meurtre.

Sens novlangue: Toute organisation spirituelle, par amalgame avec celles visées par le sens récent. La pratique spirituelle elle même, ou des pratiques curatives associées (voeux, jeunes, retraites, donations...) sont considérés comme des mauvais traitements.

Origine de la manipulation: Réaction anti-spiritualiste, ignorance collective, journalistes de la presse pourrie.

 

 

Sectaire, sectarisme (1994)

Sens exact: Personne aux vues étroites, ou méprisant ceux qui n'ont pas les mêmes opinions qu'elle.

Sens novlangue: Toute personne qui a un engagement précis contre un vice ou une attitude nuisible. (Végétariens, non fumeurs, non buveurs, non violents, pratiquants spirituels, hétérosexuels, chastes, personnes avec des engagements ou voeux religieux, etc.

Origine de la manipulation: Personnes sectaires introduites dans les milieux naturistes, spiritualistes, écologistes, communautaires, etc.

Voir aussi: secte, tolérance et intégrisme.

 

 

Sécurité, sécuritaire, forces de sécurité (2000)

Ces deux mots se sont prêté à plusieurs niveaux de manipulation et contre-manipulation.

Sens exact: situation ou état où les gens n'ont pas à craindre d'agressions, d'accidents ou de risques quels qu'ils soient. Les opérations des forces de sécurité (ou police, ou forces de l'ordre, ou forces de protection) ont pour but de maintenir cet état face à des accidents ou à des agressions.

Sens novlangue: les forces dites de sécurité (ou police, ou forces de l'ordre, ou forces de protection) servent en fait à des agressions: dictature, répression des droits ou des mouvements sociaux.

Second niveau de manipulation: Les bandes fachistes des «cités sensibles» et autres délinquants dénoncent le «tout sécuritaire», alors que l'action de la police contre eux est parfaitement légitime pour protéger les citoyens des actes de délinquance.

Novlangue Informatique: Bug. Quand une fonction d'un logiciel ne marche pas, le fabriquant dit que la fonction a été retirée par mesure de sécurité.

 

 

Selfie

Sens réel: néant. Ne pas utiliser ce mot pour un autoportrait, ni pour une photo souvenir respectueuse de la scène.

Sens novlangue: autoportrait réalisé de manière à déformer les traits de manière grotesque, en s'appropriant et dénaturant l'arrière plan en une célébration de l'égo de la personne qui se photographie.

Prévalence: Publicité massive par les médias et les grandes sociétés internet.

 

 

Sensuel (1998)

Sens exact: communier par les sens avec la nature ou avec les autres. Qui jouit ou fait jouir par les sens.

Sens novlangue: sexuel. Limiter ainsi ce mot renie la communion à la nature, la conscience à l'instant, etc. Dans ce cas bien sûr le sexuel est forcément pornographique.

 

 

Sérieux (1994)

Sens exact 1: Qui se donne les moyens d'être efficace.

Sens exact 2: Qui compte, qui mérite d'être pris en considération.

Sens exact 3: grave, tragique.

Sens ridicule: Habillé d'un costume et d'une cravate. (doucement vieillissant)

Sens novlangue: Matérialiste. Partisan de: argent, paperasse, capitalisme, technocratie, pollution, nucléaire et effet de serre, autoroutes, guerre, pouvoir, force, etc.

 

 

Sexe (1998)

Sens réel: une des joies de la vie, conséquence de l'Amour.

Sens novlangue 1: pornographie

Sens novlangue 2: le sexe considéré comme un vice, par pudibonderie

 

 

Sionisme (2004)

Ce mot contient une ambiguïté que peu connaissent, mais que beaucoup cultivent allègrement. A l'origine ce mot était employé par les Juifs pour désigner le droit d'avoir une patrie, droit que personne ne peut leur contester. Mais il est aujourd'hui utilisé par les gauchistes comme une insulte grave pour critiquer la politique d'Israël: dans ce sens un sioniste serait un impérialiste raciste. Ainsi les Juifs comprennent toute critique du gouvernement Israélien comme une forme de racisme. Créer une confusion qui vise spécialement les Juifs serait-il le but recherché?

 

 

Signe ostentatoire d'appartenance religieuse (2005)

Sens exact: néant.

Sens novlangue:

-L'idée qu'une religion est un clan (d'où l'expression d'«appartenance», tout à fait impropre d'un point de vue spirituel)

-L'idée que les objets religieux n'ont pour seule fonction («signe») que de montrer («ostentatoire») cette «appartenance», même si leur fonction réelle est toute autre (rappel de conscience, bénédiction, pudeur).

-Généralisation abusive à toutes les personnes qui ont une démarche spirituelle de problèmes qui ne sont posés que par certains (intégristes, et encore l'expression ne vise que les intégristes musulmans, pas les intégristes catholiques ni les intégristes athées).

Une telle quantité d'erreurs de pensée dans une expression si courte ne peut être due au hasard. C'est une manipulation savamment conçue, dont le résultat net est d'implanter l'idée que c'est «la religion» qui pose problème.

Origine de la manipulation: bien connue, en France, 2004, politiciens, intellectuels et journalistes racistes et mécréants (athées par refus du bien).

 

 

Société (2001)

Sens exact 1: Un groupe de personnes pouvant avoir divers types de relations entre elles.

Sens exact 2: La société: l'ensemble de tous les individus, en tant que groupes ayant diverses interactions entre eux.

Sens novlangue: LA SOCIETE ensemble de limitations et de lois sado-maso établies par un petit groupe d'individus qui prétendent parler au nom de tous.

 

 

Sociobiologie (1998)

Sens novlangue natif: Théorie scientiste fachiste, dont le but est d'éliminer toute morale ou recherche du bonheur en tentant de réduire les domaines de l'esprit et de la conscience à des phénomènes biologiques. Bien que sous ses formes extrêmes elle soit condamnée par les scientifiques, elle n'en a pas moins eu une influence pernicieuse sur de nombreux domaines scientifiques aujourd'hui: tabous sur l'étude de la conscience et de l'esprit, crimes contre les animaux (vivisection) et les difficultés chroniques de la science à appréhender les aspect éthiques de son activité.

Sens légitime dérivé: étude scientifique du comportement des insectes sociaux.

 

 

Soviet (1994)

Sens exact: qui se rappelle ce qu'était sensé être un soviet? Une assemblée du peuple, décisionnaire, dans un quartier, un village, une usine... soit donc une forme de démocratie directe très intéressante.

Sens novlangue: le mot a été récupéré par le Parti Communiste Soviétique, qui l'a vidé de sons sens et remplacé par de simples organes exécutifs locaux, imposant la politique du gouvernement central sans aucun retour local.

 

 

Spectacle (1998)

Le monde du spectacle, de l'art et du cinéma a son petit novlangue spécifique, souvent bénin ou ridicule, mais parfois dangereux. Par exemple, si vous êtes invités à une «matinée», il vous faut attendre quatre heures de l'après-midi. Et pour une «soirée» c'est après minuit. Attention un film d'«action» est un film de violence, et «Suspense» ou «thriller» est terrifiant. Si vous êtes invité à un film «fantastique» ou «fantazy» fuyez c'est une horreur, tandis que «charme» est pour porno, «comédie» ou «divertissement» pour bêtification, «comique» pour vulgaire, et «variété» pour vide de toute signification. «Critique» est pour censure, et «dérangeant» ou «décapant» casse tout indistinctement.

«Hollywoodien» (2000) est pour dénoncer un certain style simpliste et populiste des années 1950 et 1960, mais attention une tendance récente à Hollywood est pour la recherche historique exacte et la dénonciation des falsifications: Indiens d'Amérique, Tibet... avec quelques films beaux et profonds que les négationistes historiques continuent pourtant de qualifier d'«Hollywoodiens»... C'est ce glissement progressif du sens qui est le fonctionnement même de la novlangue spontanée.

 

 

Spontané, spontanéité (1998)

Sens Exact: sans calcul, sans moule culturel ou idéologique préétabli .

Sens novlangue: droit absolu de faire tout ce qui passe par la tête de mauvais, quelles que soient les conséquences.

 

 

Subjectif (1994)

Sens exact: Dépendant d'un point de vue personnel ou particulier: L'image que l'on a d'un objet donné est subjective, dépendante de la perspective que l'on en a. Les goûts personnels et préférences culturelles sont subjectives, parmi les différentes Harmonies des couleurs possibles.

Sens novlangue 1: terme dénigrant les partisan de la vie, de l'espoir, du progrès, les optimistes les partisans du Bien, les écologiste, spirituels, pacifiques, etc.

Sens novlangue 2: terme dénigrant tous les aspects profonds de l'humain et de la vie qui ne peuvent être appréhendés par une démarche rationaliste ou matérialiste, comme la morale, les sentiments, la nature de la conscience, le but de la vie, etc..

Origine de la manipulation: s'est répandue dans le langage administratif et capitaliste surtout vers les années 1970, et scientiste dans les années 1980.

Remplacement: Selon le contexte et les interlocuteurs, il peut être utile d'employer des mots comme partial, personnel, sensible, selon le sens négatif ou positif. Mais, vu la gravité de la manipulation, il est toujours intéressant de revendiquer le sens exact du terme. Dans la vie concrète, surtout en cas de dispute, il est important de ne pas se faire piéger à faire un «cas personnel» de revendications plus générales à propos de la primauté de la sensibilité humaine sur une vision étroite, matérialiste ou sans scrupule. Vision étroite qui la plupart du temps ne sert que de paravent à de grotesques intérêts… très subjectifs.

 

 

Subjectivisme (1994)

Sens novlangue natif: Mot inventé par la propagande scientiste et rationaliste pour qualifier ce qu'elle juge «subjectif»: la morale, les motivations altruistes, l'amour de la nature, les sentiments; la Poésie, l'Esprit, etc.

Sens exact piqué à la novlangue: héhé! Pourquoi ne pas employer ce mot dans son sens étymologique, très intéressant. Cela permettrait aux écologistes, spiritualistes, médecines douces, etc. de commencer par faire le ménage chez eux, vu que ces mouvements ne sont pas exempts de «quelque» contenu subjectif.

 

 

Sublime, sublimer, subliminal (2003)

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ces trois mots n'ont pas la même étymologie, et leurs sens sont très différents.

Subliminal: en dessous le seuil de perception mais qui a quand même un effet sur le cerveau. Par exemple une affiche publicitaire avec une femme habillé en ocre. Du coin de l'œil, on a l'impression qu'elle st nue, ce qui attire l'œil vers l'affiche.

Sublime: très intense ou très différent, au-delà des perceptions habituelles, très élevé. Ce sens est voisin de ineffable.

Sublimer: d'après la psychanalyse, on transforme en création artistique ce qui n'était au départ qu'un désir très matériel. Ce processus, si il existe, n'a pas l'air sain.

 

 

Tabac (1998)

Drogue légale en Occident. L'effet est l'élimination des consciences les plus subtiles. L'usage provoque de graves maladies, chez le consommateur et chez son entourage. (tabagisme passif, enfant dans l'utérus). La dénégation de ce fait a été l'objet de fraudes scientifiques organisées (affaire Ragnar Rylander).

Origine de la clarification: scientifiques et spécialistes des drogues, brochure de la gendarmerie. Et en plus c'est marqué sur tous les paquets.

 

 

tag, tagueur (1998)

Images arrangées de manière à être le plus laid possible. Couleurs sales ou criardes, références sataniques, lettres tordues ou tournées à l'envers, visages grotesques et difformes, formes pointues et agressives qui nous crèveraient volontiers les yeux…

Ce style de graffiti fachiste est une expression du mouvement crado-punk, résultat typique de l'idéologie comme quoi n'importe quoi est de l'art. On imagine la fortune qu'ils dépensent, en peinture et en temps de travail, pour pouvoir ainsi souiller tous les murs du pays.

Voir aussi: rap

Attitude juste: dire «graffiti» ou «bombage». Même si les graffitis ne sont pas forcément appréciés sur nos murs, ils n'ont pas la laideur soigneusement étudiée des tags.

 

 

tatcherisme (1998)

Refoulement sexuel s'exprimant aussi par un étouffement de l'économie («restrictions budgétaires») et de la recherche scientifique. On observe que les politiciens qui pratiquent le premier font toujours les deux autres. Les pays qui pratiquent ce genre de politique le paient par un retard économique ou intellectuel important. (Ajouté en 2019: la preuve)

 

 

Techno («musique») (2003)

Voir rap

 

 

Technocratie (1994)

Sens Exact: Attitude irrationnelle, croyance comme quoi les critères techniques sont impératifs et doivent primer sur toute autre considération, humaine, sentimentale, poétique, etc.. Pouvoir absolu et arbitraire des bureaucrates et technocrates, nouvelle race de seigneurs.

Sens novlangue: Eh oui, trouvé ce mot pour désigner les protecteurs de la nature et des animaux «de Bruxelles» dans de la propagande électorale, en 1994, de la part d'une organisation que nous ne nommerons pas mais dont le but était de défendre la chasse, la pêche et d'autres traditions cruelles. Il y en a qui ne manquent pas d'air, tout de même.

 

 

Téléréalité (2003)

Sens exact: néant.

Sens novlangue: les différents types d'émission appelées ainsi sont justement tout le contraire de la réalité. Certaines présentent un monde artificiel de riches tous beaux et jeunes, d'autres des mises en scènes machiavéliques où des gens sensés vivre amicalement ensemble sont en réalité mis en concurrence par une grosse incitation financière à s'exclure les uns les autres. Des caméras dans les toilettes, des «électeurs» délateurs anonymes qui désignent les perdants, des gens qui confient leurs peines pour se faire insulter et humilier, des mises en scène grotesques… tout cela pue le Meilleur des Mondes d'Huxley, à moins que ce soit une version moderne «propre» des incroyables spectacle de tortures publiques dans les arènes romaines. Que de telles choses puissent seulement exister est déjà inquiétant; qu'il y ait si peu de protestations est éloquent sur le degré de décrépitude des téléspectateurs et des pouvoirs publics sensés contrôler les médias. Tous ces gens vivent dans leur monde. Un monde vraiment pas beau.

 

 

Terroir (1998)

Sens exact: Culture et traditions, notamment des paysages, langues, agriculture et recettes d'une région.

Sens baragouin: exclusivement à alcool, viande, chasse, foie gras, etc.

 

 

Terroriste (2003)

Sens exact: personne ne peut exprimer le moindre soutient pour ces dingues qui font sauter des avions ou des voitures piégées, détruisant des dizaines ou des centaines de vies innocentes, sans même que l'on comprenne bien pour quelle raison il font cela.

Sens novlangue: On ne peut pas non plus oublier que, entre 1940 et 1944, des gens que l'on qualifie aujourd'hui de Résistants étaient alors traités de terroristes, par des gens qui étaient la seule cause de toute la violence de cette époque. Et on peut facilement trouver d'autres exemples plus récents.

Réfléchissons donc avant de traiter quelqu'un de terroriste…

 

 

Teuf (2003)

Fête, dans le langage des bandes fachistes des «cités sensibles».

Employer ce mot cautionne les bandes. A éviter.

 

 

Tolérant Tolérance (1994)

Sens noble: Attitude de respect des différences et des convictions d'autrui. Respect de la Liberté de penser et de vivre selon son choix. A l'origine ce concept a été créé pour mettre fin aux absurdes guerres de religion, et (re)créer un sain climat d'entente et de partage entre les pratiques diverses. Cette nécessité est plus que jamais d'actualité.

Sens affaibli: Attitude de compromis laissant faire quelque chose que l'on réprouve ou que l'on estime nuisible: maisons de tolérance, tolérance envers la drogue, le tabac... (parfois dans le langage administratif, pour accepter une entorse aux règles)

Sens novlangue 1: Ne rien faire contre les vices ou incohérences diverses (non poésie, tabac, alcool, méconduites sexuelles, etc.) (voir aussi sectarisme)

Sens novlangue 2: Supporter les agressions et les souffrances infligées par les vices ou les inconséquences d'autrui. (voir aussi liberté)

Origine de la manipulation: Personnes de faible valeur psychologique infiltrées dans les milieux naturistes, spiritualistes, écologistes, communautaires, etc.. C'est souvent une projection psychologique, car ces personnes sont elles-mêmes très intolérantes, et sauvages contre les valeurs qu'elles détruisent ainsi.

Remplacement: Le concept même est un peu pipé, puisqu'il n'indique en rien ce pour quoi il faudrait être tolérant, et au nom de quelle référence morale.

 

 

Travail

Sens exact: Toute activité que l'on a pas envie d'accomplir, mais qui est nécessaire pour réaliser un but donné.

Sens réduit: Uniquement une activité salariée ou dont le résultat est vendu. Toute autre activité n'est pas comptée dans les statistiques économiques.

Sens novlangue 1: leur activité, pour des voleurs, cambrioleurs, trafiquants, etc…

Sens novlangue 2: Des activités inutiles et qui ne rapportent rien à personne, mais qui consomment quand même du temps de vie humaine et des ressources: publicité, finance…

 

 

Utopie

Ce mot est sans doute l'exemple le plus classique de manipulation du type novlangue. Au point que ce mot peut servir de test pour voir le sérieux d'un dictionnaire.

Sens réel: Projet de société. A l'origine, le philosophe Thomas Moore a inventé ce mot pour présenter sous forme de fiction ses conceptions d'une société idéale. Par généralisation, il désigne un exemple de société type, comme illustration et démonstration de telle ou telle conception.

Sens novlangue: impossible, irréalisable, voire dangereux (confusion avec dystopie).

Effet de la manipulation: bloquer nos projets de changer la société, ou d'innover.

Prévalence: Tous les manipulateurs et réactionnaires utilisent ce mot pour dire «impossible». Au point que c'est un des meilleurs critères pour les reconnaître.

Remplacement: projet de société, plan, modèle, archétype. Mot à ne jamais employer dans le sens de: impossible. Revendiquer le sens exact, l'utiliser.

 

 

Variété (1998)

Genre musical d'où toute expression ou signification a été extirpée, production stéréotypée pour les besoins de l'industrie du spectacle. (Sauf Sardou, quel fantastique coup de chance pour eux, ils sont arrivés à trouver un artiste réac qui sait chanter). Généralement la «variété» n'est d'aucun intérêt, mais il arrive parfois que les disquaires rangent dans cette catégorie des choses intéressantes qu'ils ne veulent pas mettre en valeur.

 

 

Verlan (1998)

Sens historique: langage des clochards et des bandits.

Sens actuel: langage des bandes fachistes des «cités sensibles» (Beur, keum, keuf, etc.) Employer ces mots cautionne ces bandes et leur idéologie. En particulier, dire «keum» (ou même «mec») cautionne un modèle machiste, vulgaire et sexiste de l'homme. Mots inutiles, à remplacer par le sens exact, quand il y en a un. S'il y en a pas c'est qu'il n'y a rien à dire.

 

 

Vérité (1998)

Sens exact: Ce qui est réel, ce que l'on peut constater dans le monde physique, ou dont on peut constater la validité dans les mondes abstraits comme les mathématiques, la morale, la philosophie. Voir aussi réalité.

Sens novlangue 1: L'opinion personnelle du locuteur

Sens novlangue 2: Pour les pervers et autres inquisiteurs, toute affirmation ou accusation arbitraire. Se sont ajoutés plus récemment les théories conspirationnistes, comme les «truthers» aux USA.

 

 

Vertu (1994)

Sens exact courant: règle de morale, attitude respectueuse de.

Sens exact noble: Dans les anciennes traditions, le mot vertu signifie puissance, pouvoir, capacité. Ce mot est parfois employé en Français dans le sens de pouvoir: «en vertu du Théorème de Pythagore...». L'idée est qu'appliquer une véritable Vertu (attitude ou règle morale) n'est pas un voeu pieux au résultat hypothétique et lointain, mais bien la mise en jeu d'une puissance opérationnelle dont on peut constater les effets, parfois spectaculaires et immédiats.

Sens perverti: pudibonderie, affectation de moralité.

Sens ridicule pour ceux qui n'avaient pas encore compris: pucelage (seulement pour les femmes, les hommes étant dispensés d'obligation «morale» à ce sujet.)

 

 

Vibration (1994)

Si ce mot se maintient malgré les dénigrements multiples dont il est l'objet, c'est bien parce qu'il est important et irremplaçable. Curieusement, son sens a été affaibli ou galvaudé, mais pas vraiment modifié. Une vibration est plus subtile qu'une émotion ou une sensation; c'est ce qui reste quand ils sont passés. Les sons, couleurs, odeurs, l'aspect et la lumière d'un paysage, le ton de la parole, la mimique et l'apparence d'une personne sont porteurs de vibrations. Même si peu de personnes admettent l'existence des vibrations (puisque c'est du «Nouvel-Age»), la plupart des gens les perçoivent plus ou moins consciemment, et les appellent de termes plus vagues tels que «ambiance» «impression» ou «effet».

Le mot vibration prête à confusion, car il suggère qu'il y a «quelque chose» qui vibre mécaniquement (éther ou autre). Ou encore on confond avec le son, et l'auteur a vu des spiritualistes chercher à «entendre» la vibration ou les «harmoniques subtils» d'un mantra. Par contre, il en va des vibrations comme des ondes radio: on est attiré par celles qui sont de la même «longueur d'onde» que nous (puisque le mot est apparu en même temps que la radio). C'est ainsi que naissent les amitiés et les amours, ou que l'on est attiré vers tel ou tel type de situation. Que l'on perçoive consciemment ou non des vibrations, elles atteignent toujours notre psychisme. Etre inconscient des vibrations (ou pire les nier) peut donc nous exposer à des manipulations, voire à de graves dangers, par exemple en fréquentant des gens malintentionnés aux vibrations inquiétantes, ou en acceptant sans se méfier les vibrations délétères de l'«art moderne», ou les vibrations sataniques des musiques crado-punk.

Le mot a été inventé par un des premiers peintres abstraits, Kandinsky. Ses tableaux ne «représentent» rien, simples taches de couleurs sensées porter une vibration. Cet art a été poussé bien plus loin depuis.

 

 

Viol (1999)

Sens Exact: tout rapport sexuel avec une personne non-consentante ou incapable de consentement éclairé (mineur, handicapé mental, animal...)

Sens novlangue: tout rapport sexuel entre un homme et une femme. Même imaginaire, cet acte mérite punition.

Origine de la manipulation: «féministes» dualistes, suprématistes féminines. C'est typiquement un exemple où dénoncer une injustice, mais sans apporter de progrès spirituel, maintient le même niveau d'injustice, juste inversé.

 

 

Viril, Virilité (1998)

Sens exact: Qualité d'un homme de type bien masculin, sa faculté à plaire aux femmes, à les rendre heureuses en amour ou sexuellement.

Sens novlangue: violent, agressif, sexiste. Cette manipulation délibéré est ancienne (Les Romains, ou plus loin encore) et doit être dénoncée sans remords car il y a vraiment quelque chose d'ignoble à assimiler la sexualité à une forme de violence.

 

 

Visualiser (1999)

D'une manière générale, il s'agit de créer une image mentale, soit en se remémorant un souvenir, soit en la créant de toute pièce. Dans le second cas il s'agit alors d'une forme d'imagination. Les visualisations sont très utilisées en spiritualité, et c'est bien d'imagination guidée qu'il s'agit, et non pas d'un procédé extrasensoriel où l'image doit «venir».

 

 

Xénophobe (2005)

En France, en violation avec la liberté d'expression ou d'information, il est interdit de dire que certains politiciens ouvertement racistes sont racistes. Mais «xénophobie» reste une alternative autorisée pour signifier la même chose. En effet on sait très bien que plus le xéno est bronzé, plus le phobe est enragé.

 

 

Yin☯Yang (dialectique) (1998)

Sens exact: d'après le Taoïsme, deux valeurs apparemment opposées mais simultanément vraies. La dialectique qui en résulte. Par exemple féminin☯masculin, autorité☯liberté, froid☯chaud... Ce sont des qualités d'un objet dont on parle. Voir la littérature spirituelle qui en parle, ou mon livre «Epistémologie Générale» première partie.

Sens pataouète: certains dictionnaires courants définissent faussement le Yin et le Yang comme des «énergies» ou des «principes cosmologiques».

 

 

Zap, zappeur (1998)

Un des mots inutiles introduit par le journal Libération dans les années 1977-1979, qui illustre bien l'attitude crado-punk face à la vie: rester en dehors de la vie, à côté, fuir, ne jamais s'impliquer, zapper les beaux sentiments, zapper toutes les occasions de faire quelque chose d'intéressant, et rester toujours avec ce petit sourire niais qu'ont les membres des bandes des «cités sensibles» quand ils tiennent les murs.

Sens dérivé: Je me suis fendu d'une adaptation: Une télécommande, c'est une zapette. Bon j'avais mis mon copyright, mais j'ai trouvé ce mot dans de nombreux endroits, bien avant de l'avoir publié.

 

 

Zonard (1998)

A l'époque des hippies ou des communautés marginales, sortes de clochards jeunes et chevelus, se réclamant de ces mouvements, qui s'installaient dans les communautés, les parasitaient et en repartaient quand ils avaient épuisé toutes les ressources.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Epistémologie Generale        Chapitre VI-12       

 

 

 

 

 

 

Idées, textes, dessins et réalisation: Richard Trigaux.

 

 

 

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

 

 

 

Notice légale et copyright. Sauf indication contraire (signe © dans la barre de navigation) ou exception légale (pastiches, exemples, citations...), tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas faire un miroir de ce site, sauf si il disparaît. Merci de ne pas copier le contenu de ce site, sauf pour usage privé, citations, échantillons, ou pour faire un lien. Les liens bienveillants sont bienvenus. Tout usage commercial interdit. Si vous désirez en faire un usage commercial sérieux, contactez-moi. Toute utilisation, modification, détournement d'éléments de ce site ou des mondes présentés de maniére à déprécier mon travail, ma philosophie ou les régles morales généralement admises, pourra entraîner des poursuites judiciaires.