Pour le Bonheur de tous les Etres -- L'auteur -- Motivation -- Forums -- Soutenir ce site

Spiritualité:  En ce 21eme siècle spirituel (forum1) -- Une présentation du Bouddhisme

Université Shédroup Ling: Epistémologie Générale ( news1 ) -- L'Abduction Tranquille ( news1 ) ( forum1 ) -- La Vraie Economie ( publi1 )

Ressources pour un Monde Meilleur: écologie, bonheur, vie, art, esprit, livres, musiques, films...

Livres et Romans: Le monde merveilleux des Eolis -- De la science fiction actuelle: Dumria  new:Araukan  new:Typheren -- Tolkien: Rêve Elfique (forum1) -- Les Elfes du Dauriath -- Un gros projet 3D (forum1) -- Manifeste des mondes virtuels -- Vivons notre idéal dans les mondes virtuels 3D! -- Elf Dream, l'idéal elfique

Réagir: L'heure d'été (forum1) -- Droits de l'enfant violés en France -- Tabac et alcool sont des drogues -- Internet et liberté -- Logiciels buggués -- Epidémies nouvelles et hygiène de base -- Racisme et sexisme à rebours -- Une bonne constitution pour l'Europe? -- Devoir de mémoire -- Génération plombée?

English English English        Réduire la page        Agrandir la page          page plus lisible  

EPISTEMOLOGIE GENERALE ©

Nouveau, 21 Juin 2017: un chapitre sur la survie de l'humanité (sixième partie)

Etendre notre connaissance depuis les domaines matériels
jusqu'aux domaines de l'esprit

L'Epistémologie est la façon dont nous pouvons comprendre le monde, les méthodes pour recueuillir des connaissances sur la réalité. Aujourd'hui la science se veut la championne de la connaissance du monde. Mais il apparaît vite qu'elle est incomplète: elle est très forte en physique, moyenne en médecine, et incapable d'appréhender l'éthique, la nature de la conscience, ou le sens de la vie. Le but de l'Epistémologie Générale est de corriger cette erreur. Pour cela, elle remet pas en cause la science traditionelle, mais au contraire elle généralise les méthodes traditionelles valables aux domaines «abstraits», qui sont les plus pertinents pour nous.

 

Ecrire à l'auteur --- Démarrer un forum protégé

Soutenir ce site

 

Ressources sur le contenu du livre --- Nouvelles sur l'Epistemologie Générale

 

L'Epistémologie Générale se veut un moyen de réaliser enfin le projet du Siècle des Lumières, ou de grands scientifiques comme Einstein, ou encore d'auteurs de science-fiction comme Jules Verne: une science universelle, qui soit capable de répondre aux grandes questions de la vie, de trouver des solutions aux grands problèmes, pas seulement de créer des bombes ou des machines à laver. Une science curieuse, une science ouverte, en phase avec les attentes des citoyens, pas une science frileuse qui dénie l'existence même de ce qu'elle ne sait pas expliquer.

 

L'Epistémologie Générale n'est pas une «science alternative» et elle se démarque clairement de ce genre de démarche. Elle ne retire rien à la science traditionnelle, bien au contraire elle reprend les méthodes déjà utilisées dans les «sciences exactes», comme les mathématiques ou la physique, et, moyennant quelques indispensables adaptations, les généralise aux domaines «abstraits» comme la métaphysique, l'éthique, l'étude de la conscience ou spiritualité, afin d'obtenir une connaissance objective de ces domaines. Bien entendu quelques limites apparaissent, compréhensibles ou inattendues, mais le résultat essentiel est que ces domaines ne sont plus un champ libre pour des «croyances», des «opinions» arbitraires ou des sectes. Au contraire on obtient une science riche et humaine, qui fait chaud au coeur.

 

S'occuper de faits «abstraits» tels que la conscience nécessite de vérifier leur statut métaphysique: Comment la conscience peut-elle exister, si elle n'est pas matérielle? Pour cela, il faut examiner les conceptions métaphysiques de la science classique, basées sur la matière. Mais cela, curieusement, mène à une compréhension totalement différente de la physique: la matière, l'espace et le temps cessent d'être des «dieux» absolus, mais juste un mode d'existence parmi une infinité d'autres modes possibles. Ceci fait que l'Epistémologie Générale ne traite pas seulement d'éthique, mais qu'elle a aussi beaucoup à dire en physique.

 

Reconnaissance scientifique?

Les personnes compétentes avec qui j'ai pu parler de l'Epistémologie Générale m'ont fait part de leur intérêt.

Toutefois la reconnaissance scientifique d'une théorie est un processus complexe qui comprend son examen par suffisamment de scientifiques. A ma connaissance, un tel processus n'est pas en cours. Donc toute affirmation comme quoi l'Epistémologie Générale ne serait «pas scientifiquement reconnue» serait trompeuse. De plus, l'Epistémologie Générale remet un dogme en cause. Or précisément il ne doit pas y avoir de dogmes en science. Rejeter l'Epistémologie Générale sans répondre au problème de ce dogme ne constituerait donc pas un argument valable, ni même une parole utile.

 

Discussions en ligne!

J'organise des discussions (presque) tous les samedis, à 21h française, (20hGMT, noon SLT). La prochaine sera les samedi 26 Novembre, sur la façon de recevoir les événements négatifs, afin qu'ils ne nous détruisent pas, mais au contraire qu'ils nous servent de matériau pour nous construire.

Je m'appelle Yichard Muni dans Inworldz. (navigateur 3D ici) Si vous êtes nouveau, venez en avance, car il faut un moment pour se créer un personnage et prendre le système en main. Si besoin demandez de l'aide aux mentors ou dites-leur que vous venez de ma part.

Les livres

 

Diagramme quadripolaire

J'ai d'abord publié «Epistémologie Générale» version 1 en l'an 2000, sur papier (ISBN:274832877-9). Cette version 1 est toujours disponible en français, sur Amazon.fr et en anglais sur Amazon.com et d'autres libraires en ligne. Mais surtout Google a mis cette première version obsolète de Epistémologie Générale en ligne (sans mon autorisation ni reversement de bénéfices).

 

Le livre «Epistémologie Générale» a sept parties: 1ere partie: La logique - 2eme partie: L'épistémologie - 3eme partie: La métaphysique - 4eme partie: La physique - 5eme partie: La conscience - 6eme partie: La société - 7eme partie: La vie. Les chapitres sont numérotés de 1 à 69, indépendament de la partie.

 

Toutefois les «éditeurs en ligne» se contentent de faire payer la mise en ligne, mais sans faire connaître les oeuvres qu'ils publient. Ainsi cette version 1 est restée confidentielle, et n'a pas été évaluée comme je le souhaitais. Les rares commentaires étaient toutefois positifs.

 

Face à cette situation, j'ai décidé de mettre le livre en ligne. J'en ai profité pour le relire, le mettre à jour (Eh oui, les choses avancent vite de nos jours) ou simplement vous faire profiter de la clarification de mes idées. En particulier, les parties 4 et 7 ont été complètement réécrites, afin de corriger quelques graves erreurs (pas de mon fait: les revues de «vulgarisation» auxquelles je me référais ont la fâcheuse habitude de «simplifier» la science)

Le résultat de cette réécriture est «Epistémologie Générale version 2» en cours de publication sur cette page. Afin d'éviter toute confusion entre les deux versions, les chapitres sont renumérotés avec le numéro de partie en chiffres romains, un tiret et un numéro de chapitre dans la partie.

Mais j'en ai aussi profité pour en faire une version simplifiée: «Epistémologie particulière version 2», (comme un cours particulier, c'est plus sympa qu'à l'amphi) sans les complexes justifications scientifiques, mais plus accessible au grand public.

 

Une nouveauté depuis la première version est la persécution de la science par des groupes de pression idéologiques tels que les manipulateurs «climatosceptiques» ou des intégristes religieux. Il va de soi que je défend la science, même classique, contre l'obscurantisme ou les théories conspirationnistes.

 

Epistémologie Particulière

Voici la version «en italien», pour ceux qui aiment les choses simples:

Présentation de «Epistémologie Particulière»

Index de «Epistémologie Particulière»

Première partie: la logique

Seconde partie: l'épistémologie

Troisième partie: la métaphysique

 

Les parties suivantes ne sont pas encore en ligne:

Quatrième partie: la physique

Cinquième partie: la conscience

Sixième partie: la société

Septième partie: la vie

Epistémologie Générale
Première partie: la logique

Voici la version «en latin», pour ceux qui aiment les choses compliquées:

(Les numéros de chapitre ne correspondent pas à la version 1)

 

Présentation de «Epistémologie Générale»

 

PREMIERE PARTIE: LA LOGIQUE

 

Index de la première partie

 

I-1 Qu'est ce que la logique?

Rappel de base: A l'aide de la logique, la conscience fait des affirmations concernant des objets, puis fait des raisonnements en déduit d'autres affirmations concernant d'autres objets.

I-2 Critique de la Théorie des Ensembles

Les axiomes de la Théorie des Ensembles, loin d'être des absolus, représentent déjà un certain choix qui sélectionne les résultats qu'ils sont sensés démontrer. Ainsi la logique Aristotélicienne concerne des objets parfaitement séparés les uns des autres et dont les propriétés sont parfaitement vraies ou parfaitement fausses.

I-3 La logique Aristotélicienne... et les autres

D'autres objets aux propriétés différentes mènent à d'autres formes de logique: graduée, floue, non-dualité, dialectique Yin-Yang...

I-4 Logique Quadripolaire©

Une logique non-Aristotélicienne que j'ai découverte et qui est très puissante. Dans une dialectique Yin-Yang on introduit une notion d'harmonisation plus ou moins poussée entre les deux termes, ce qui fait deux axes: un Yin-Yang horizontal, et un bien/mal vertical. Dans de nombreuses problématiques sociales, psychologiques, etc. très concrètes, (exemples commentés) cette approche lève de nombreuses confusions, qui génèrent des conflits et des souffrances.

I-5 Fautes de raisonnement dans la Logique Quadripolaire

Confusion d'axe©, non-discernement entre situations réciproques© ou homonymes©, fautes de construction du diagramme et autres erreurs mènent à une variété de problèmes parfois subtils en société, politique, éthique, spiritualité... La compréhension de la Logique Quadripolaire amènerait le soulagement rapide de bien des souffrances.

I-6 Conclusions pratiques concernant la Logique Quadripolaire

La Logique Quadripolaire, bien que de présentation différente, est une logique à part entière au même titre que la logique Aristotélicienne, et ses applications concrètes sont tout aussi importantes.

I-7 Validité d'une logique

Qu'est ce qui détermine la logique à utiliser? Chacune correspond à différentes propriétés des objets de la réalité, sur lesquels on constate son efficacité ou non, sa validité. Si historiquement les cultures du monde on développé des logiques différentes, leurs apports respectifs appartiennent à tous.

I-8 La logique quadripolaire est-elle rationnelle?

Toutes les logiques sont également rationnelles et objectives quand elles sont appliquées correctement à des objets pour lesquelles elles sont valides. Les croyances, distorsions et limitations psychologiques ne sont pas des moyens pour accéder à la réalité ni à la vérité, ils ne sont pas «des logiques». Toutefois les notions de rationalité et d'objectivité sont contestées, ce qui nécessite d'en rediscuter le sens exact. Le biais psychologique©. Comme un problème similaire a lieu pour l'épistémologie, l'essentiel de cette discussion a été reporté à la seconde partie.

I-9 constructions conceptuelles et réalité

Une réalité transcendante ne peut être appréhendée en entier par un système conceptuel unique. Différent systèmes, avec des axiomes et des logiques différentes, sont indispensables pour donner une compréhension approximative mais suffisante de cette réalité. Exemples: La notion de Dieu, la psychologie, les études bouddhistes.

I-10 Indéterminisme logique

Les différentes logiques fournissent toutes des cas où elles ne permettent pas de déduire ce qui va se passer: paradoxes, indéterminisme d'actualisation©... La réalité qui obéit à ces systèmes logiques doit alors se débrouiller pour trouver quand même un comportement.

I-11 Abus de langage

Pourquoi des expressions comme «c'est logique» «logique de guerre» «logique du coeur» sont imprécises ou abusives.

 

Seconde partie:
L'Epistemologie

 

Index de la seconde partie

 

II-1 Rappel: l'épistémologie

L'épistémologie est la science de la connaissance: Comment acquérir des connaissances sur le monde. Une épistémologie est une méthode pour explorer et connaître la réalité, généralement basée sur la notion de preuve. Le type en est l'épistémologie scientifique.

L'épistémologie classique, ou physique: Notions de preuve, reproductibilité, témoignage, réfutabilité, théorie, rôle des institutions, contrôle par les pairs...

II-2 Brève histoire de la science

Rappel des différentes époques de la science, du timide Galilée au matérialisme triomphant. Organisation de la recherche aujourd'hui.

II-3 Repousser les limites de la science

Si la science comme moyen de connaître le monde triomphe en physique et en techniques, elle est par contre remarquablement absente dans les domaines immatériels comme la spiritualité, l'éthique, la signification de la vie, la politique... au point que l'on dit que ces domaines «ne sont pas de la science»! Comment une science exacte a t-elle pu limiter elle même ses objectifs au monde matériel? C'est que la notion de réalité a été confondue avec la notion de matière! On peut sortir de cette impasse, puisque on le fait bien avec les mathématiques. Essai de la même méthode pour l'étude de la conscience. Pour éviter des erreurs, nécéssité d'une nouvelle épistémologie généralisée.

II-4 L'Epistémologie Générale©

Alors que l'épistémologie scientifique classique se réduit à la preuve matérielle, l'épistémologie générale reprend les mêmes méthodes mais en étendant la notion de preuve à d'autres domaines, en particulier éthiques et spirituels. Ceci permet, dans une certaine mesure, d'étendre la notion de science, d'objectivité et d'exactitude à ces domaines.

Notion de preuve spirituelle. Reproductibilité et réfutabilité dans le domaine spirituel. Une nouvelle épistémologie est possible, mais elle pose des problèmes particuliers car le biais psychologique ne peut être éludé par un système analogue à celui employé en physique: il doit être appréhendé et éliminé par un nouveau système original. Contrôle par les pairs.

II-5 Discussion sur l'Epistémologie Générale©

Si une épistémologie spirituelle ne permet pas de répondre directement à des questions naïves telles que «Dieu existe t-il?» elle permet d'explorer l'esprit humain et de bâtir une éthique rationnelle et non-arbitraire. Une telle épistémologie existe depuis près de deux mille ans chez les penseurs bouddhistes.

II-6 Rationalité et rationalisme

Alors que la rationalité est un état d'esprit pragmatique qui utilise des moyens efficaces pour atteindre son but, tout en restant capable de recul critique et de remise en cause, le rationalisme est une idéologie qui ne peut admettre ce qu'elle ne contrôle pas. A ce titre elle peut être socialement dangereuse.

Opposition science matérielle rationnelle contre croyances spirituelles irrationnelles: dépliage à l'aide de la logique quadripolaire. Mise en évidence de deux autres lieux: scientisme, et science spirituelle exacte. Petit glossaire de termes tels que science, scientisme, rationnel, rationaliste...

II-7 Idéologies scientistes

Diverses idéologies arbitrairement élevées au rang de vérités scientifiques: scientisme, rationalisme, matérialisme, athéisme, amoralité, race et gènes, théories économiques, positivisme, sociobiologie, béhaviorisme, réductionnisme... avec en prime également quelques bévues du Nouvel Age.

En se rappelant qu'il ne s'agit que de déviations de groupes par ailleurs valables...

II-8 Tabous scientistes

Certains thèmes, pourtant accessibles à la science matérielle classique, ne sont pas étudiés par elle, au prétexte qu'il s'agirait de sujets «non-scientifiques». Cette attitude (irrationnelle) est contre-productive, car elle peut conduire à négliger des découvertes intéressantes, à occulter des aspects majeurs de la vie, et contribue à renforcer les vraes idées irrationnelles que l'on prétendait ainsi combattre. Elle peut même être socialement dangereuse et condamnable.

Exemples: médecines naturelles, vie extraterrestre, écologie, esprit et spiritualité, connaissances incluses dans les religions et les traditions, expériences de proximité de la mort (NDE), réincarnation, pouvoirs spirituels, ovnis, phénomènes rares, éthique, prédictions de la mécanique quantique...

Sous réserve de vérification définitive, nous admettons ici l'ensemble de ces faits comme des faits d'observation, en accord avec notre épistémologie générale.

II-9 Le combat épistémologique.

L'étude des phénomènes inexpliqués a été régulièrement freinée par des canulars, des «sceptiques», des manipulations, etc.

Plus grave, dans un domaine où la pensée elle-même peut modifier les résultats des expériences, on a besoin de prendre des précautions particulières, comme de «blinder» la recherche contre les influences parasites, dans une sorte de «cage de Faraday».

La psychophysique a aussi ses dangers et impératifs éthiques spécifiques.

Troisième partie partie:
La Metaphysique

 

III-1 application des deux parties précédentes: la métaphysique

Sans tabou, on est libre de parler de métaphysique. L'existence de notre univers matériel ne peut que résulter d'éventuels faits métaphysiques, et non l'inverse.

III-2 Les nombres imaginaires: Faire une maison qui existe avec des briques qui n'existent pas.

Rappel sur les nombres imaginaires et comment on les utilise pour faire quelque chose qui existe avec quelque chose qui n'existe pas.

III-3 L'absurdité créatrice

Même en mathématique on ne peut rien démontrer de manière absolue. Tout existe par rapport à une base indémontrable, qui contient souvent un paradoxe. Cette situation nous laisse une marge de création. Exemples.

III-4 Univers de nibs©

Généralisation du chapitre précédent à notre univers matériel, puis à tous les univers, que l'on peut ramener à une suite logique de causes et d'effets, qui est capable de générer un «espace» et un «temps» tout à fait équivalents aux nôtres.

III-5 La matière et l'univers existent-ils?

La grande erreur de la science est de définir ce qui existe par ce qui est observable par les sens. Ainsi on ne peut comprendre pourquoi cet univers observable «existe», pourquoi il est «concret» alors que les autres seraient «abstraits». Que signifie «matière» selon la physique moderne. Critique de la physique naîve, du positivisme. Comment fonctionnent les sens, et comment apparaît la sensation d'«existence concrète». Brutale mise à mort de la notion d'existence matérielle absolue.

III-6 Les modes d'existence

Sous forme d'une série de postulats: Une conscience existant dans un autre univers «abstrait» peut être consciente comme nous et expérimenter la même sensation de «réalité concrète», ce qui achève de démontrer que notre univers est lui aussi un système logique autogénéré pas plus «réel» que les autres. Niveaux de réalité. Existence stable de notre univers.

III-7 Vérification concrète: et si on allait y voir?

Faute de moyen physique de vérification directe, il est nécessaire de trouver un moyen de voir ce qui se passe dans un autre univers. Des expériences de conscience pourraient donner ce moyen. Une expérience folle et salissante. Une expérience tibétaine plus sage.

III-8 Généralisation: univers physiques, univers psychiques©, principe conscient.

Tout comme il existe des univers physique (rappel), il peut exister des univers psychiques. Nature du principe conscient immatériel, toujours sans rien supposer de mystérieux qui expliquerait tout. Univers psychophysiques©.

III-9 Vérifier

Les faits parapsychologiques, s'ils existent, sont expliqués rationnellement par la théorie, et ils en sont une preuve. C'est pourquoi il est scientifiquement correct de les étudier objectivement. Vu l'enjeu en termes de bonheur et de vie, il est aussi humainement très important de le faire. Ces faits valident aussi l'existence d'un principe conscient immatériel, contre la vue réductionniste scientiste.

III-10 Conclusion

Les faits parapsychologiques, s'ils existent, sont expliqués rationnellement par la théorie, et ils en sont une preuve. C'est pourquoi il est scientifiquement correct de les étudier objectivement. Vu l'enjeu en termes de bonheur et de vie, il est aussi humainement très important de le faire. Ces faits valident aussi l'existence d'un principe conscient immatériel, contre la vue réductionniste scientiste.

III-11 Chacun a t-il sa vérité?

On peut admettre qu'il existe des différences, partageables, entre les gens et leurs différentes façons de percevoir et comprendre le monde. Mais pas «chacun sa vérité»!

Quatrième partie partie:
La Physique

 

IV-1 But de cette partie

Un bon système métaphysique doit être capable de prédire les lois de la physique. Pourquoi cette partie a été réécrite, et de quelle physique on parle.

IV-2 La physique quantique.

Cette présentation de la physique quantique, celle qui est enseignée à la faculté, n'a pas prétention d'être exhaustive, mais plutôt de présenter en quoi la physique quantique est différente de notre conception habituelle de la physique matérielle. Interférences entre électrons, effet tunnel, expérience d'Aspect... sont tous bien plus simples à expliquer en tant que processus d'anto-génération logique, sans mystère ni paradoxe.

IV-3 La nature du temps

Le temps, insaisissable et mystérieux pour le matérialisme, s'explique très simplement et directement comme le déroulement du processus d'autogénération logique, perçu comme le temps qui passe. Relativité et temps, flèche du temps et entropie, boucles temporelles, temps et histoire de l'univers.

IV-4 La nature de l'espace

Similairement, l'espace n'apparaît pas comme existant par lui-même, mais comme la structure (au sens de la Théorie des Ensembles) de l'ensemble des nibs. Ainsi ce que les physiciens appellent les propriétés de l'espace ne sont en fait que des constantes du sytème d'autogénération logique. Ainsi l'espace apparaît comme une propriété émergente, comme la notion de pression en thermodynamique statistique. Une simulation pour le prouver.

IV-5 l'espace-temps relativiste

Ce chapitre raisonne par étapes: la Relativité comme la perception perspective de l'espace abstrait de de Minkowski. Le placement des nibs dans l'espace, d'abord dans une interprétation classique, puis dans un processus d'autogénération logique. Comment les nibs génèrent l'espace. Interprétation dans la Relativité restreinte, puis dans la Relativité générale (champ gravitationnel).

IV-6 Principe Anthropique, rebouclage logique et création

Le principe anthropique faible (hasard) ou fort (création). Une autre interprétation, le rebouclage logique, peut influencer fortement l'évolution de la vie, donnant l'apparence d'une création. Mais il peut aussi être une cause majeure de certaines lois de la physique.

IV-7 Causes des lois de la physique

Lois de conservation. Gravitation. Incertitudes de Heisenberg, espace flou à petite échelle. Propriétés du vide. Certaines lois de la physique résultent de contraintes logiques, d'autres ont été créées lors d'événements contingents (pendant le Big Bang).

IV-8 Théorie des champs.

Si les photons ne sont que des échanges d'énergie entre deux nibs, alors il n'y a pas besoin de supposer «quelque chose» qui se déplace sur leur trajet. Si il en est ainsi, alors les champs peuvent aussi étre interprétés comme l'influence d'un grand nombre de nibs, au lieu d'être des entités mystérieuses existant par elles-mêmes. Les physiciens procèdent toutefois à l'inverse: les photons ne sont que des perturbations du champ. Les deux points de vue sont en fait non duels. Cette discussion mène à une démonstration générale comme quoi tous les univers sont quantiques, y compris les univers de conscience, de par l'impossibilité mathématique de résoudre le cas général des équations différentielles avec des fonctions continues.

IV-9 Peut-on créer des lois de la physique?

La théorie de l'auto-génération logique prédit que des lois de la physique nouvelles peuvent apparaître quand les lois existantes mènent à une indétermination logique. Ceci a effectivement été observé dans l'expérience RHIC à Brookhaven. Ainsi l'apparition de lois de la physique ne résulte pas de causes mystérieuses, mais uniquement des conditions physiques prévalentes au moment où cela arrive. Exemple de l'apparition des trois générations de particules.

On peut aller plus loin: la conscience peut provoquer une telle indétermination, au niveau des neurones. Exemple du libre-arbitre, qui doit nécessairement violer les lois de la physique.

IV-10 Cosmologie

Quelques réflexions «classiques» sur divers sujets tels que l'expansion de l'univers, la matière noire, les comètes.

Un modèle original sur la formation des galaxies, qui explique la plupart des mystères.

Cinquième partie partie:
La Conscience

 

V-1 But de cette partie

Quelques définitions utiles à l'étude scientifique de la conscience.

V-2 Relation entre la conscience et le cerveau

Réfuter les explications pseudo-scientifiques sur la conscience. Sa véritable définition en tant que processus d'autogénération logique, independant du cerveau physique, tout en étant fortement déterminé par lui. L'apparition de la conscience dans l'évolution et à la naissance, comparaison avec «l'âme» des religions, et la possibilité de l'influence de la conscience sur le cerveau.

V-3 Le libre-arbitre

Définition du libre arbitre comme exemple de transfer d'information de la conscience vers le cerveau. Si le raisonnement et la sensibilité émotionelle peuvent apporter une certaine liberté, ils ne sont pas de telles occasions d'échapper au déterminismes matériels des neurones. Une telle occasion viole forcément les lois de la physique, apparaissant comme un phénomène parapsychologique diffus ou évident.

Libre arbitre, responsabilité légale et responsabilité spirituelle, face à l'horreur de la condition de la conscience psychologique.

V-4 Domaines avec influence de la conscience

l'expérience 1) du RHIC, avec violation de la symétrie des particules, et la 2) violation des lois de la physique des neurones sous l'effet du libre-arbitre, ont une base logique en commun: selon la théorie de l'autogénération logique, un indéterminisme logique produit l'apparition d'une nouvelle loi d'autogénération.

Examen du fonctionnement d'un réseau neuronal de prise de décision, et comment le libre arbitre peut produire un «instant magique», un domaine temporaire agissant comme si il était un des apprentissages du réseau.

V-5 le sens de la vie, le bien et le mal

Libre de tout déterminisme physique, la conscience produit elle-même ses propres buts. Trouver objectivement le but de la vie est alors fort simple, et permet dans la foulée de définir objectivement et précisément le bien et le mal, le bonheur, la liberté, la morale, à l'abri de toute argutie ou dogmatisme.

V-6 Nature et cause de la transcendance

Une réponse simple à la question essentielle de la Transcendance, en tant que cause logique commune à un grand nombre de phénomènes physiques ou de la conscience. Sa nature paradoxale la rend improuvable, tout en permettant de décider de son existence. Interprétation scientifique et religieuse.

V-7 Compléments

Comment appréhender les paradoxes. Conscience et objectivité scientifique. Le principe d'économie d'absurdité. Instant magique et loi d'autogénération logique de la conscience. Entropie et conscience. Dieu est beau noble et magique.

V-8 Les états de conscience

Interprétation des divers états de conscience, d'après la théorie comme quoi la conscience est un processus d'autogénération logique interagissant avec le cerveau: veille, sommeil, rêve, méditation, paralysie du sommeil, OBE, instants de super-conscience, mémoire, coma.

V-9 NDE, Après-vie et réincarnation

Même chose que précédament, plus une analyse fine des différentes étapes d'une NDE et ce qu'elles nous apprennent sur la façon dont la conscience est connectée à chaque partie du cerveau. Vues sur les mondes spirituels, et comment la réincarnation pourrait se produire.

V-10 Evolution de la conscience: de l'animal à l'illumination spirituelle

L'évolution de la conscience, de l'animal à la conscience neurologique.

L'évolution spirituelle, comme moyen d'échapper à la conscience neurologique. Ce qu'est vraiment l'égo, pourquoi il faut le détruire, et ce qui arrive quand on le fait.

Analyse scientifique des concepts de la haute spiritualité, et explication des phénomènes parapsychologiques qui l'accompagnent.

V-11 Le Karma traditionnel

Aprè clarification des préconceptions courantes, la notion traditionnelle de karma apparaît équivalente à la notion scientifique classique de cause à effet.

V-12 La conscience névrotique

L'état habituel d'une personne sans pratique spirituelle ou psychologique d'introspection, est la conscience psychologique (ou neurologique), qui se manifeste sous forme d'une collection de névroses. Comment la névrose nous manipule, les opinions, la névrose de «l'ordre établi», le biais psychologique, les névroses positives, et surtout comment on se sort de ce bazar: La psychoéducation, qui mène à la société psychoéduquée.

V-13 La conscience psychotique et les sociopathes

Une analyse détaillée des méthodes de manipulation des sociopathes, et leur rôle en politique: la ponérologie. On a plus de chances de guérir les enfants sociopathes, si on cesse la politique de l'autruche à ce sujet.

V-14 Le fonctionnement du cerveau

Après quelques rappels de base, Le processus d'auto-ajustement du cerveau, puis le processus d'auto-construction du cerveau par des mécanismes auto-formateurs. Comment les variations ou les échecs de ce mécanisme peuvent mener à la variété de goûts, d'orientations, voire de troubles mentaux, sans relation simple avec les gènes.

V-15 L'éducation

A la lumière du chapitre précédent, l'éducation comme un moyen de développer des personnes libres et heureuses. La maturation du cerveau, l'éducation sensuelle et affective, la psychoéducation, et l'acquisition de connaissances. Les systèmes éducatifs.

V-16 Instinct, intuition, phobies, phantasmes, etc.

Après clarification des préconceptions courantes, ce que sont vraiment ces choses, ce que l'on peut en attendre. En particulier l'instinct n'est pas un dieu, il doit au contraire se soumettre à la morale.

V-17 Prana, chakras, vibrations, énergies, dimensions, esprits de la nature, embrasseurs d'arbres et tout ce que les moldus détestent

Examen critique de divers concepts, activités ou phénomènes, à la lumière de ces théories sur la conscience.

V-18 La conscience des robots

La conscience peut-elle apparaître dans un cerveau artificiel? Comment traiterons-nous alors ces consciences, dans un monde où la religion officielle dénie la conscience? Les critères pour le libre arbitre chez les robots. Discussion sur les projets pour échapper à la mort en se réincarnant dans des robots: il ne suffit pas de faire une copie du cerveau...

Sixième partie partie:
La Société

VI-1 But de cette partie

Comment l'étude scientifique de la conscience (dans la partie précédente) permet de nous engager dans l'étude scientifique de la société, l'éthique, etc.

VI-2 Fondements de l'éthique

Le but de la vie trouvé au chapitre V-5 permet de fonder une éthique objective, constante et indépendante de la culture. Les trois fondements de l'éthique. Leurs bases métaphysiques et leurs implications spirituelles.

VI-3 Outils pour la compréhension de l'éthique

La simplicité des fondements de l'éthique vus au chapitre précédent ne doit pas cacher la complexité des situations réelles: situations non-Aristotéliciennes, situations de dépendance, les catégories de personnes, et les difficultés à guider les gens. Ce chapitre ne propose pas de solution miracle, mais de nombreux outils intellectuels, dont certains ont déjà fait preuve de leur grande efficacité.

VI-4 Ethique générale

(pas encore publié) Ce chapitre déduit les principales régles proprement dites de l'éthique: respect des personnes, droits fondamentaux, satisfaction des besoins, etc. Les conventions comme la propriété ou le pouvoir sont aussi discutés de manière critique: leur utilisation massive aujourd'hui n'en fait pas des faits auto-existants ou impossibles à changer.

VI-5 Amour et sexualité

Ce chapitre analyse les nombreux problèmes spécifiques à ce domaine: bases biologiques du désir et son utilisation par la conscience, origine des différents désirs, et leurs conséquences. La conclusion générale est la liberté, non-duelle avec le besoin de respecter la sensibilité des autres. Ce qui se traduit par ne pas étaler nos activités en public, et en particulier par le refus des conversions forcées.

VI-6 Unions, familles et enfants

Analyse des différents types d'union, dans la perspective de la préservation du bonheur des membres et de la satisfaction des besoins des enfants qui en dépendent. Relation de l'union avec la société au sens large. Définition du véritable amour, et comment l'entretenir. Droits des enfants.

Impact sur les enfants des pratiques comme les mères porteuses, l'adoption homosexuelle, etc.

VI-7 Ecologie

Rappels de base sur l'écologie, ses connexions scientifiques et spirituelles.

Comment la société en général, et l'économie en particulier, doivent s'insère dans les cycles écologiques. Solutions techniques, sociales et spirituelles.

Le besoin humain de vivre dans un monde naturel, avec d'autres formes de vie.

VI-8 Economie

Analyse des systèmes existants ou proposés.

La solution juste, La Vraie Economie, est basé sur l'altruisme au lieu de l'égocentrisme. Toutefois elle ne peut fonctionner que dans la non-action, faute de quoi un contrôle est toujours nécessaire dans une économie fonctionnant dans l'égocentrisme.

VI-9 Culture, art et esthétique

(pas encore publié) Même l'esthétique repose sur certaines bases objectives, qui sont apparues au fil de l'Evolution, et qui définissent notre humanité. Exemple des fleurs. La relation avec le corps et sa définition de l'humanité.

VI-10 La politique

Nouveau Les histoires de clans et de prise de pouvoir ne sont que des gamineries, ou de l'enfumage. Le véritable but de la politique est de servir la société et les personnes, en prenant des décisions d'ordre général. Analyse des systémes existants, afin de dégager le bon système, basé sur une coopération non-duelle entre les différentes activités.

VI-11 Pourquoi la démocratie ne marche pas

Comment les opinion dualistes paralysent systématiquement les votes, menant à la sempiternelle opposition 49-51% entre deux partis pratiquement identiques.

Etude d'une possible solution pour rassembler les votes positifs, et un réseau pour travailler ensemble.

VI-12 Les manipulations mentales

(pas encore publié) Les manipulations mentales utilisées par les gouvernements et les médias.

VI-13 Le «système»

(pas encore publié) Bien qu'on ne soit plus en dictature, les gens continuent à se soumettre à des pouvoirs parasites ou à des «ordres établis» anti-liberté ou anti-vie, que personne ne peut arrêter ni neutraliser. Les égrégores négatifs. Les pouvoirs secrets.

VI-14 La société idéale

(pas encore publié) La psychoéducation permet aux gens de diriger leur société sans plus se faire parasiter par un «système». Structure fractale du pouvoir de décision. Aperçu de ce à quoi peut ressembler une telle société: non-violence, liberté, abondance pour tous, variété.

VI-15 L'humanité peut-elle disparaître?

new Les différentes causes pouvant entraîner la disparition de l'Humanité. Si une disparition totale est peu probable, les imbécilités actuelles peuvent amener de fortes réductions de la population, ou à une stase totalitaire bloquant notre évolution.

VI-16 L'avenir de l'humanité

(pas encore publié) Etude d'une société idéale à court terme. Les différentes méthodes pour contrôler notre évolution: psychoéducation (la moins chère), évolution spirituelle, eugénisme, évolution Darwinienne (la plus chère) Etude de l'évolution à long terme.

Septième partie partie:
Phénomènes inexpliqués

 

VII-1 contexte et déontologie

Comment étudier des phénomènes difficiles à observer, soumis à ostracisme ou moquerie, ou qui parfois se révèlent de pures fabrications.

VII-2 OVNIs

Histoire du phénomème et de l'attitude de la société à son égard. Désinformation réductrice (debunking) et amplifiante (théories conspirationnistes)

Les études scientifique sur les ovnis.

L'«abduction», les «contactés».

VII-3 RR3

Les visions d'ovni les plus extraordinaires impliquent des objets (souvent appelés «vaisseaux spatiaux») et l'apparence de personnages (souvent appelés «extraterrestres»), et surtout d'incompréhensibles violations de presque toutes les lois de la physique. Tentative d'explication de ce qui se produirait, avec la théorie de l'autogénération logique. Quelques tests difficiles mais possibles.

VII-4 Une vision quantique des phénomènes parapsychologiques

Ce titre ne doit pas tromper: il ne s'agit pas «d'expliquer la parapsychologie par la physique quantique». Toutefois nous avons vus dans la troisième partie et la quatrième partie que tout système d'autogénération logique est forcément quantique. Cela est connu pour la physique, et aussi facilement démontrable pour la conscience. Si on considère un phénomène psychophysique comme un échange d'information entre les deux, alors ils apparaissent aussi selon des modalités quantiques. Tentative de classification de ces phénomènes selon le sens où cet échange d'information a lieu.

VII-5 Autres phénomènes inexpliqués

Etude cas par cas de différent mystères authentiques ou vé,rifiés. Des faux mystéres sont aussi décrits, pour éliminer les confusions. Pour cela leur «statut» est indiqué.

Huitième partie partie:
La Vie Extraterrestre

VIII-1 But de cette partie

Le but de cette partie, entièrement nouvelle, est d'évaluer la probabilité de rencontrer une vie extraterrestre, et ce qui s'en suivrait si cela arrivait. Nous commencerons par l'étude des différents facteurs de l'équation de Drake, mais en ce qui concerne le devenir des civilisations, nous utiliserons les données de la cinqième partie sur la conscience, et de la sixième partie sur la société.

VIII-2 Formation des étoiles et des planètes

Une description originale de la façon dont les planètes se forment et se différencient à partir d'un nuage cosmique. Ce modèle rend compte des différents systèmes solaires observés, sans exiger d'événements extraordinaires ou rares. Evaluation du facteur fp de l'équation de Drake.

Confirmations observationelles récentes.

VIII-3 Les conditions connues pour la vie sur une planète

Analyse des différentes conditions physiques et chimiques favorisant ou interdisant la vie. Evaluation du facteur ne de l'équation de Drake.

VIII-4 L'apparition de la vie sur une planète

Comment le complexe ordinateur à ADN des cellules a t-il pu apparaître à partir d'éléments chimiques bruts. Evaluation du facteur fl de l'équation de Drake.

VIII-5 Un modèle simulant l'évolution

Un modèle statistique simple et bien connu montre comment la vie est forcée d'évoluer à un rythme régulier, tant que les bonnes conditions sont présentes, menant à l'apparition obligatoire des civilisations. Evaluation du facteur fi de l'équation de Drake.

VIII-6 Civilisation: le facteur spirituel

La durée L d'une civilisation ressort de leur esprit (capacités, décisions, etc.) d'où le qualificatif de spirituel pour les deux derniers termes de l'équation de Drake. En particulier, comme cela est visible chez nous aujourd'hui, leur capacité à durer dépend étroitement du développement de la psychoéducation.

Par contre, une fois cette capacité établie, les civilisations peuvent s'engager dans des voies radicalement différentes, qui donneront alors des valeurs de fc très différentes selon les modes de détection SETI.

VIII-7 Le voyage interstellaire

Sans préjugé comment les civilisations peuvent vraiment voyager dans l'espace. Il ne semble pas y avoir de moyen vraiment praticable, et la méthode la moins difficile n'est pas de gigantesques vaisseaux transportant des générations de personnes. Nous discutons aussi les moyens spirituels et les ovnis, mais ils ne semblent pas davantage permettre de voyage spatial facile.

VIII-8 La civilisation universelle.

Nous commençons par établir les conséquences de la psychoéducation sur le comportement et l'organisation sociale de possibles extraterrestres. Puis comment peut s'organiser une possible civilisation galactique, selon leurs modes d'existence et leurs méthodes de communication.

VIII-9 Discussion sur les solutions possibles au paradoxe de Fermi.

Après discussion des diverses méthodes de détection existantes ou possibles pour le SETI, une évaluation montre que le Paradoxe de Fermi touche en particulier les signaux intentionnels: les causes du paradoxe sont alors dans la façon dont les extraterrestres se comportent envers nous, ou les uns envers les autres. Nous discutons plusieurs explications possibles, pour finir par des recommendations pour la recherche SETI.

VIII-10 Colonisation et Terraformation des planètes

Discussions sur diverses méthodes pour cela, ou pour des missions spatiales faisables aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

test