Pour le Bonheur de tous les Etres -- L'auteur -- Motivation -- Forums -- Soutenir ce site

Spiritualité:  En ce 21eme siècle spirituel (forum1) -- Une présentation du Bouddhisme

Université Shédroup Ling: Epistémologie Générale ( news1 ) -- L'Abduction Tranquille ( news1 ) ( forum1 ) -- La Vraie Economie ( publi1 )

Ressources pour un Monde Meilleur: écologie, bonheur, vie, art, esprit, livres, musiques, films...

Livres et Romans: Le monde merveilleux des Eolis -- De la science fiction actuelle: Dumria  new:Araukan  new:Typheren -- Tolkien: Rêve Elfique (forum1) -- Les Elfes du Dauriath -- Un gros projet 3D (forum1) -- Manifeste des mondes virtuels -- Vivons notre idéal dans les mondes virtuels 3D! -- Elf Dream, l'idéal elfique

Réagir: L'heure d'été (forum1) -- Droits de l'enfant violés en France -- Tabac et alcool sont des drogues -- Internet et liberté -- Logiciels buggués -- Epidémies nouvelles et hygiène de base -- Racisme et sexisme à rebours -- Une bonne constitution pour l'Europe? -- Devoir de mémoire -- Génération plombée?

English English English        Réduire la page        Agrandir la page          page plus lisible  

Nouvelles recentes sur l'abduction

(pour les lecteurs de « Epistémologie Générale»

Ecrire à l'auteur --- Démarrer un forum protégé

Soutenir ce site

Bibliographie utile -- Liens en parapsychologie, réincarnation et NDE

J'ai un peu dépoussiéré cette page, écrite en 2000. Je prépare une nouvelle version à jour de mon livre «Epistémologie générale» qui remettra beaucoup de choses au point. Il reste tout de méme plusieurs remarques intéressantes.

Fevrier 2009

LES LOIS DE MEHEUST: Réédition du livre

(Pour tout le monde)

(Voir actualité précédente, un peu plus bas)

 

Bertrand Méheust a réédité son livre, en y rajoutant une préface substancielle, plus d'actualité: «Science fiction et soucoupes volantes, une réalité Mythico-physique», réédition, Broché, 412 pages, Editeur: Terre De Brume (11 mai 2007); Collection : Pulp Science. Acheter le livre sur Amazon

 

A cette occasion j'ai eu un échange de courrier avec Bertrand Méheust, qui a confirmé que j'avais bien résumé sa pensée.

 

Les experienceurs de NDE sont aussi ceux qui ont des paralysies du sommeil

(Pour tout le monde)

 

Une étude de neurologie récente montre un lien statistique entre les personnes qui ont eu une NDE et ceux qui ont des paralysies du sommeil. Ainsi certaines personnes seraient prédisposées à ces expériences de conscience spéciales, susceptibles d'inclure des phénomènes parapsychologiques. (Référence: People with Near Death Experiences Can Differ in Sleep-Wake Control par Kevin R. Nelson (Neurology 2006; 66:1003-1009), un article paru dans la section «Views & Reviews» de la revue «Neurology» de«l'American Academy of Neurology» (édition du 11 avril 2006). Résumé de l'article

Il serait intéressant de relier ceci avec d'autres traits de personnalité, mais rien n'a été trouvé jusqu'à présent (sauf bien sûr les effets positifs bien connus des NDEs, mais il n'en sont que des conséquences après coup, pas la cause)

On notera que, encore une fois, les auteurs lancent une explication bidon des NDEs, qui ne seraient qu'une paralysie du sommeil, faisant croire que la personne est morte alors qu'elle ne l'est pas. C'est vraiment se moquer des médecins, qui sont tout de même capables de distinguer le sommeil du coma ou d'un arrêt cardiaque!

 

 

(Mars 2007)

La spiritualité sous le scanner des neurologues

(Pour tout le monde)

 

Par différentes sources je reçois des nouvelles de recherches neurologiques faites sur le cerveau de personnes qui pratiquent la méditation ou des techniques similaires. Ces recherches me semblent à la fois fort intéressantes, naïves et inquiétantes.

Intéressantes, parce qu'elles lèvent enfin le tabou idiot, et qu'elles permettent enfin d'étudier scientifiquement ce qui se passe dans le cerveau quand une personne se livre à des techniques de méditation ou manifeste des phénomènes parapsychologiques. Naïves, car elles recherchent toujours une explication matérielle à des faits qui, par définition, sont immatériels. Comme si on cherchait dans les circuits électroniques d'un ordinateur la cause de l'oeuvre d'art que l'utilisateur crée avec. Inquiétantes enfin, car à trop vouloir expliquer matériellement ce qui ne peut l'être, on risque de voir apparaître des «explications matérielles» qui bloqueraient notre compréhension bien plus radicalement que la simple censure. Franchement, «j'ai eu une vision de Christ très enthousiasmante» c'est plus clair et plus complet que «certaines techniques de visualisation mentales augmentent le taux de dopamine», non?

Alors le scanner ou la caméra à positrons révèlent quelles fonctions du cerveau sont actives lors de tels épisodes. Bien, mais tout dépend comment on interprète ces résultats. Ainsi nous apprenons que le Dr Andrew Newberg, directeur du « Center for Spirituality and the Mind» (Centre pour la spiritualité et l'esprit, Université de Pennsylvanie) a observé le cerveau de Pentecôtistes en train de manifester de la glossolalie (un phénomène parapsychologique fort et vérifiable qui permet à une personne de parler une langue étrangère qu'elle n'a jamais apprise), puis quand ces personnes chantaient normalement le Gospel. Leurs centres du langage était moins actifs en transe de glossolalie que pendant le chant! Et le Dr Andrew Newberg de conclure (naïvement à mon avis) que la glossolalie viendrait... d'une autre partie du cerveau!

 

(Pour les lecteurs de «Epistémologie générale»)

 

A mon humble avis, cette observation (importante) corroborerait plutôt ma théorie du «décollage psychique» que j'expose dans la septième partie de mon livre «Epistémologie générale». Dans l'exemple ci-dessus de la glossolalie, on observerait un décollage partiel, du seul centre du langage, qui ne servirait plus que de relais moteur, toutes ses fonctions syntaxiques et lexicales étant déconnectées. Ce type de fonctionnement correspond aussi à ce que l'on observe dans les méditations avancées (Shiné, Zen...): au delà d'un certain niveau de concentration, dans le noir, on commence à voir des lumières, puis des images analogues à un rêve. Mais si on fixe l'attention sur ces images, elles disparaissent instantannément. Tout simplement parce que en faisant cela, on reconnecte l'esprit immatériel au cortex visuel, qui nous renvoie alors la vision habituelle du fond noir de la rétine dans l'obscurité. Ainsi le décollage psychique se produirait surtout par désactivation de fonctions cérébrales, sans que l'esprit immatériel lui-même ne cesse de fonctionner. Dans les transes ou les paralysies du sommeil, on aurait une désactivation plus ou moins poussée de certaines fonctions. Mais dans le cas des NDE et de la mort, on aurait forcément un décollage complet, puisque le cerveau cesse alors de fonctionner (coma, voir électroencéphallogramme plat). Ainsi ma théorie commence à montrer sa capacité à expliquer de manière unifiée une grande variété de phénomènes.

 

Novembre 2006

LES LOIS DE MEHEUST

(Pour tout le monde)

 

En 1978 paraissait un petit livre qui aurait pourtant du changer la face de l'ufologie: «Science-fiction et soucoupes volantes» par Bertrand Méheust. La thèse en est que les scénarios d'apparitions d'ovni (ou d'abduction) sont essentiellement des scénarios oniriques, qui trouvent donc leur origine dans l'esprit du témoin, ou de l'humanité. Pour quelque mystérieuse raison, fort probablement psychophysique, ce scénario se manifeste de manière concrète au témoin, et même aux instruments de mesure physique s'il s'en trouve à proximité. Le même fonctionnement serait à l'oeuvre dans d'autres apparitions plus anciennes (fées, gnomes...) ou religieuses (mariales).

Evidemment ce livre est aujourd'hui introuvable, épuisé, oublié, écrasé par la cacophonie Roswell-conspirationniste et la débâcle qui s'en est suivi. Toutefois j'ai pu m'en procurer un exemplaire au «forum international d'Ufologie» qui a eu lieu à Graulhet (Tarn) les 9 et 10 Septembre 2006.   Ce qui me permet aujourd'hui de vous présenter de manière simple ces fameuses «lois de Méheust» auxquelles je faisais allusion dans la septième partie de mon livre « Epistémologie Générale»:

1) L'ostentation: Le phénomène se comporte essentiellement comme une mise en scène à l'intention d'un témoin, comme le ferait une intelligence ayant l'intention de montrer, de paraître.

2) L'élusivité: le phénomène se comporte comme ayant l'intention d'échapper à la confrontation qui lui permettrait d'influencer la société dans son ensemble. Il a une capacité sans faille d'y arriver. Exemple: un «vaisseau spatial en panne» reste toute la nuit devant le témoin, mais la «réparation» aboutit juste avant l'arrivée de la police. D'une manière générale, les témoins n'ont jamais de preuve (autre que les effets psychologiques), si il y en a elles disparaissent, les témoins rapprochés ne pensent pas à prendre une photo, etc. Jamais n'est franchi le cap irréversible de mettre l'ensemble de la société face à une preuve irréfutable de l'existence du phénomène (ou de ce qu'il prétend montrer).

3) L'adaptation au contexte: Le phénomène, en tant que mise en scène, est adapté au contexte: grand ovni dans la nature, petit dans une chambre (sans jamais rester coincé dans une fenêtre), argenté ou noir le jour, lumineux la nuit, répondant en radio et sur la bonne fréquence à un radar...

4) Le phénomène est porteur de sens (Prendre bien garde ici que ce mot «sens» ne s'applique pas aux «messages» des «contactés» ni aux implications philosophiques de l'existence des extraterrestres). Au lieu d'un phénomène physique (naturel ou artificiel) qui produit des effets physiques (lumière, chaleur, sons, choc...) il produit directement des images, des scènes ou des sons qui ont un sens pour le témoin. La différence est un peu difficile à saisir, mais elle est fondamentale: l'effet du phénomène sur le témoin ou sur un objet se présente comme un ensemble organisé, achevé, sans bavure, parfaitement conforme au but poursuivi, au contraire d'une action physique qui aurait forcément des défauts ou des effets secondaires non souhaités. Par exemple une guérison se produit sans aucune trace d'intervention, seul l'organe souhaité est rétablit dans un état normal. Ce comportement tend à montrer que le phénomène a bien une nature psychique, agissant de manière psychophysique, manipulant les objets de la réalité physique comme s'ils étaient des éléments d'un rêve et non des ensembles d'atomes soumis aux lois de la physique.

 

 

 

 

Mars 2009

Mise au point

(Pour tout le monde)

 

J'ai écrit cette théorie il y a bientôt dix ans. Depuis, d'autres chercheurs ont fait avancer le domaine, ce qui nécessitait de mettre mon texte à jour. Pour cette raison, j'ai décidé de retirer certaines des nouvelles de cette page.

 

Mars 2003

OVNIS: LA POLITIQUE DE LA CIA DEVOILEE

(Pour tout le monde)

 

Les canulars cadavériques et les grenouillages d'espions sont des à côté très peu reluisants de la recherche scientifique sur les ovnis, qu'on se passerait bien d'étudier, ni même de mentionner dans ce site consacré au positif, si ils n'avaient eu une influence si pernicieuse sur cette recherche. Mettons donc des pinces à linge sur le nez pour lire ce qui suit.

Grâce au FOIAct (loi donnant le droit aux citoyens américains d'accéder à certaines archives secrètes) un groupement ufologique américain, le CUFON, a pu obtenir des archives de la CIA un rapport concernant le Robertson Panel, le comité de la CIA qui, en 1953, avait décidé de la politique officielle des USA à propos des ovnis. (Pour le rôle de l'Armée, voir le livre récent sur Edward Ruppelt)(Pour l'URSS, c'est encore mieux, ça s'est censuré tout seul sans même que le KGB ait eu à intervenir, voir ici sur le site du RIAP)

Quand j'ai lu ce document, j'ai été immédiatement stupéfait par son amateurisme et sa subjectivité. Les citoyens Américains y sont traités avec le plus grand mépris (ils sont «psychologiques», ne peuvent réagir que par la «croyance» ou la panique, et les organisations d'ufologues sont des «irresponsables» «à surveiller») la novlangue est bien sûr de service (dire «éduquer» pour signifier «induire une opinion») et surtout il n'y a aucune réflexion de fond sur le sujet. Les robertsoniens, qui se posent si promptement en juges des capacités psychologiques de leurs concitoyens, se montrent eux-même dépourvus de toute rationalité, se contentant de sélectionner les faits qui les arrangent et d'éliminer les autres d'un revers de main. Par exemple, page 19, deux cas évoquent la présence de radio-activité. Mais, dans un des cas, il y aurait eu un problème avec le matériel de mesure. La conclusion, aussi instantanée qu'incroyable, est que la radioactivité était absente des deux cas! Et c'est tout du long comme ça.

Et tout ça pour décider qu'il fallait «éviter la panique» et donc empêcher que les citoyens ne sachent la vérité! Alors il a été décidé d'«éduquer» et même de discréditer («to debunk», le mot y est). Et, pour cette tâche éducative, on a fait appel à des sociétés très sérieuses comme... Walt Disney! Hé oui, je me rappelle très bien, à l'époque, avoir vu Donald se moquant des gens qui voyaient des soucoupes et des cigares dans le ciel! C'est totalement ridicule, et aussi parfaitement honteux, car cette propagande subversive visait de jeunes enfants.

Bref ce terrible Robertson Panel, qui a fait si longtemps trembler les ufologues, ne cache ni puissant enjeu politico-militaire, ni colossale conspiration Orwellienne, juste un petit concours d'enterrage de têtes sous le sable. Ce serait très comique si il n'en était pas résulté de si nombreux drames humains (témoins humiliés ou terrifiés), la perte d'un demi-siècle de science et la disparition irréparable d'indices uniques. Pire, les observations elles-mêmes sont maintenant faussées par ces incroyables visions de militaires américains conspirant avec des méchants «extraterrestres», preuve s'il en est de l'immense discrédit récolté par ces organisations.

 

Il serait temps de tirer un trait sur cette lamentable survivance de la paranoïa maccarthyste. Sans oublier que les incroyables canulars, les livres terrifiants et les films racistes anti-extraterrestres pourraient bien être des éléments d'un plan beaucoup plus élaboré et bien mieux dissimulé. On peut en effet retrouver dans ces films des allusions précises à des cas réels, ainsi que de belles images archétypales des années 1960-70 détournées en scènes de destruction et d'épouvante. Ceci pourrait être la signature de je ne sais quelle collusion ou conspiration d'esprits malsains qui se seraient donné comme but de discréditer l'idée de rencontre extraterrestre, voire de pourrir nos rêves!! Pour savoir qui est responsable, cherchons qui finance...

Cette situation anarchique très regrettable est ce qui advient quand la science refuse de s'intéresser à un champ entier de la connaissance.