English English English        Réduire la page          page plus lisible  

Epistémologie Generale        Chapitre VII-5       

 

VII-5 Autres phénomènes inexpliqués

 

Ce chapitre a pour but de présenter des faits réels, et des mystères réels. Et vous verrez qu'il y a suffisamment de matière pour remplir des vies de recherche, sans faire appel à des faux mystères. Je cite toutefois ces derniers, afin précisément d'y mettre fin. Dans ce but j'indique les raisons pour laquelle un mystère est résolu, afin d'éviter d'avoir à refaire encore et encore les mêmes enquêtes.

 

Ajouté en Mars 2016: j'avais prévu un système pour cacher les faux mystères inutiles. Malheureusement, il créait de nombreux liens morts, et j'ai dû le retirer. A la place, j'ai mis le statut en position plus évidente, avec les trucs dingues en gris pour ne pas qu'ils aient l'air aussi important que les mystères sérieux. Merci donc de bien lire ce statut avant de sauter sur les conclusions. De plus, certains mystères ne sont pas clairement dans l'une ou l'autre catégorie, ou peuvent changer après des vérifications. Les faux mystères peuvent aussi avoir des réfutations intéressantes, ou côtoyer de vraies questions.

 

On remarquera que, même si la plupart des mystères se ramènent à une enquête scientifique selon l'épistémologie classique, l'épistémologie générale amène à considérer des phénomènes que le scientisme refuse, comme la parapsychologie ou les extraterrestres.

 

Il est également remarquable que les vrais mystères ne soient pas cités dans les médias, alors qu'il font des efforts frénétiques pour faire connaître les faux. C'est que ces as de la désinformation amplifiante n'ont pas oublié que la bonne vieille censure reste la meilleure méthode quand le fait à cacher n'est connu que d'une petite minorité.

 

Il existe aussi toute une «littérature des mystères», qui répand de fausses explications, de l'archéologie fiction, etc. sans aucun contrôle scientifique, souvent même en déformant les faits. Certains des cas présentés ici ont été abondamment commentés par cette littérature. On pourrait donc penser qu'elle a beaucoup fait connaître les mystères. En fait, elle a surtout servi à dénigrer les recherches alternatives, en l'associant à des mensonges, sectes, histoires d'horreur, etc. C'est donc délibérément que je ne cite pas cette littérature dans cette étude, me basant au contraire sur des sources indépendantes et objectives.

Pour des raisons similaires, j'évite aussi de donner des liens vers Wikipédia, tant que ses éditeurs sont des spécialistes autoproclamés, anonymes et incontrôlables. On y trouvera tout de même beaucoup d'éléments factuels... entre les pièges. En effet, n'importe qui peut modifier les pages à tout moment, pour y glisser des erreurs ou des mensonges. Ainsi, même si wikipédia est une source d'information plus sûre que les médias, cela ne rend que plus dangereux les erreurs ou mensonges que l'on y trouve encore. Les professionnels de l'information recommandent donc de ne pas se fier à wikipédia.

 

Quelquefois les efforts frénétiques des médias ou des «autorités» pour dénigrer les mystères laissent au contraire penser qu'il y a quelque chose d'important à cacher, même si il n'y a que des curiosités locales. Il ne faut donc pas s'étonner alors si les théories conspirationnistes prennent tant d'ampleur, comme une nouvelle religion contestant un système hypocrite. Mais ce que proposent les conspirationnistes n'est pas mieux, avec leur tendance peu rassurante à voir des «complots juifs» ou à chercher des mystères sous les ruines nazies.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Abduction

Abduction, «enlèvements extraterrestres».

Statut:Phénomène naturel, théorie conspirationniste, mais peut avoir des implications spirituelles ou parapsychologiques.

Description: Des personnes décrivent des histoires ressemblant à des rencontres rapprochées d'ovni. Toutefois la «rencontre» a lieu dans la chambre du témoin, ne laisse pas de traces, et n'implique pas de phénomènes visibles par d'autre personnes.

Explication: La plupart des cas d'abduction sont en fait des paralysies du sommeil, un phénomène naturel qui produit des expériences oniriques ressemblant à un enlèvement dans un ovni, voir chapitre VII-2.

Il n'y a donc aucune raison d'avoir peur du phénomène, ni surtout d'en faire un battage médiatique.

Toutefois les spécialistes reconnaissent que de vrais phénomènes parapsychologiques (notamment OBE et ESP) ont de fortes chances d'arriver dans cette situation. La ressemblance avec les témoignages ovni suggère tout de même un élément commun avec les RR4, par exemple le même mécanisme onirique à l'origine des scénarios.

Il y a une forte diffamation des expérienceurs de paralysie du sommeil, bien que les travaux psychologiques montrent qu'il n'est pas lié à des troubles psychologiques ou psychiatrique. Au contraire il y a une corrélation positive avec les NDE et les valeurs positives associées.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Gravitational_anomalies

«Anomalies gravitationnelles»: Routes et lieux avec une «gravitation inversée»

Statut: faux mystère, canular.

Description: Près de Minerve dans l'Aude (France) se trouverait une route où les voitures seraient attirées vers le haut, au lieu de descendre selon la pente. (J'ai vu passer des variantes de cette histoire en Turquie, en Mongolie et sans doute ailleurs. Tous des lieux aisément réfutables, dirait Popper) La littérature de mystères parle d'anomalies gravitationnelles ou de champs de forces.

(2014:) j'ajoute le «Mystery Spot» dans le parc national de Redwood, Santa Cruz, Californie, où une cabane intentionnellement construite de guingois sert de démonstration à de telles illusions d'optique, présentées comme un «mystère». Egalement, en Ecosse, la route Electric Brae ou Croy Brae, près de Ayrshire, présente une telle illusion d'optique, pourtant présentée par Yahoo! comme un «Mystère» (5 Juin 2014)

Explanation: De passage à Minerve, je trouvais l'endroit, bien connu des habitants du coin. (Depuis Minerve, prendre la D10E vers Fauzan, puis suivre «curiosité de l'Auriol», 43°20'38.116''N 2°42'08.73E). Inutile de refaire le voyage: une simple illusion de perspective avec la pente d'une route voisine fausse la perception de la pente de la route, donnant l'impression qu'elle monte alors qu'elle descend. On peut le vérifier facilement en regardant l'horizon.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Antonin_Horak

Antonin Horak, voir Moonshaft ou Puits en Croissant de Lune

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Fictional_Archaeology

Archéologie fiction.

Statut: Controversé, peu vraisemblable.

Description: De nombreux auteurs expliquent certains mystères archéologiques par des théories ad-hoc, impliquant souvent des civilisations avancées mythiques, des extraterrestres, etc.

Explication: L'archéologie est une science. Apportez vos preuves avant de publier, les gars.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Asteroid_1991_VG

Astéroide 1991 VG

Statut: probablement expliqué, phénomène naturel.

Description: Un astéroïde présentait une orbite inhabituelle proche de la Terre, et ses variations rapides de luminosité laissant penser à un objet artificiel.

Explication: L'enquête a d'abord mené à un étage de fusée en orbite stellaire, mais aucun ne correspondait. Une sonde de Bracewell a même été envisagée. Puis d'autres astéroïdes présentant des orbites similaires ont été trouvés, et la plupart des petits astéroïdes trouvés depuis présentent aussi des rotations rapides. Les astronomes ont donc conclu à une explication naturelle.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#P_2013_R3

Mystérieuse désintégration d'un astéroïde

Statut: inconnu, probablement naturel.

Description: Les astronomes ont observé la désintégration d'un astéroïde - dont certains fragments peuvent atteindre 200 mètres de rayon. Ils ignorent les causes de ce phénomène.

Explication: l'objet P/2013 R3, d'apparence nébuleuse, montre de nombreux fragments qui s'éloignent rapidement. Rien n'indique la cause de ce comportement. Fort probablement il résulte d'une collision.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#PlatinumUW158

Astéroïde en platine UW-158

Statut: Mensonge.

Description: Lors du passage de cet astéroïde près de la Terre, en 2015, les médias ont annoncé que cet asté,roïde était fait de platine.

Explication: wikipedia attribue l'affirmation originale à Planetary Resources, une société qui affirme développer l'exploitation minière des astéroïdes. Mais leur site ne montre que des estimation spectaculaires et exagérées.

UW-158 est un astéroïde géocroiseur d'environ 300x600 mètres, tournant sur lui-même en seulement 37 minutes. Ceci, plus sa forme en plaque, suggère qu'il s'agit d'un rocher unique, et non d'un tas de blocs.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Astrology

Astrologie

Statut:Croyance ou escroquerie.

Description: Selon plusieurs systèmes astrologiques différents, des facteurs astronomiques tels que les positions des planètes influenceraient sur nos caractères, nos comportements, certains événements, etc. Les «prédictions astrologiques», complaisamment affichées dans les médias, sont l'objet d'un commerce florissant dans toutes les parties du mondes, et certains en font une base indispensable à la spiritualité.

Explication: Il n'existe aujourd'hui aucune théorie ni aucun fait permettant d'affirmer la valeur de l'un ou l'autre système astrologique. Certaines explications spirituelles, comme l'existence d'entités spirituelles conscientes dans les différentes planètes, sont des spéculations.

Dans les années 1970, un astrologue comme André Barbault avait publié une fascinante corrélation entre l'excentration du soleil et les crises mondiales. Toutefois il a du reconnaître que cette corrélation ne s'est pas du tout poursuivie depuis. Les événements complexes et aléatoires présentent souvent de spectaculaires corrélations, qui ne sont pourtant que le fait du hasard, et qui ne se reproduisent pas ensuite.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Atlantis

Atlantide, îles englouties et déluge

Statut:croyance, mais avec d'autres faits intéressants.

Description: Un continent aurait existé dans le milieu de l'océan Atlantique, et aurait coulé, détruisant une civilisation avancée unique. Des histoires semblables existent à propos du Continent Mu.

Explication: Il n'y a aucune preuve factuelle étayant l'histoire d'un grand continent à cet endroit, qui est également incompatible avec la tectonique des plaques et la géophysique. L'histoire a commencé avec une description par Platon, puis elle a été réactivée par Edgard Cayce. Depuis lors, de nombreux auteurs prétendent retrouver des souvenirs de vies antérieures en Atlantide, etc.

Sur les faits plausibles, Platon voulait peut-être parler d'un lieu sur la côte ouest de l'Espagne. J'ai vu passer une fois le nom de Huelva. Pour un passager à bord d'un bateau, arriver à Huelva depuis Gibraltar peut donner l'impression d'arriver sur une île.

Une histoire similaire s'est produite avec les îles Cassitérides, dont l'emplacement exact a été discutée pendant deux mille ans, avant une possible identification moderne dans une série de collines dans l'estuaire de la Loire, qui étaient des îles dans l'antiquité.

On trouve des histoires de déluge dans de nombreuses régions du monde. Elles peuvent renvoyer à la montée des Océans à la fin de la période glaciaire, il y a 8000 ans. Une telle montée relativement rapide de l'océan pourrait expliquer pourquoi les civilisations sont apparues soudainement à ce moment: en faits, elles seraient apparues plus tôt et beaucoup plus graduellement, mais les traces ont été cachées par la montée des eaux.

Le cas de la Mer Noire est le mieux documenté, avec un remplissage soudain à travers le détroit du Bosphore, à un rythme tel que les gens ont probablement dû fuir.

Les histoires de la cité submergée hindoue de Dvārakā (la «ville de Krishna»), avec les ruines submergées découvertes dans le Golfe de Khambhat, s'accordent bien avec le contexte géologique local, car il y a eu des événements récents de subsidence dramatique de la région, suite à des séismes (création du «Allah's bund» en 1819).

On notera aussi le cas du Dogger Bank dans la Mer du Nord. Les pêcheurs remontent régulièrement des artifacts préhistorique de cet endroit, qui était émergé pendant les dernières glaciations, et probablement un lieu de vie intéressant.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#AZF_explosion

Explosion de l'AZF, Toulouse 2001

Statut: Théorie conspirationniste a auteurs connus, racisme.

Description: Le 21 Septembre 2001, une violente explosion a détruit l'usine AZF de Toulouse. De nombreuses théories conspirationnistes et accusations racistes ont été émises pour l'expliquer, tandis que certains témoignages rapportent des détails impossibles, comme une double explosion.

Explication: Un hangar contenant des rebuts de nitrate d'ammonium a explosé sans crier gare. L'enquête n'a pas trouvé de cause directe, proposant différentes circonstances comme de mauvaises conditions de stockage ou une erreur d'un employé soumis à un harcèlement moral. Après des années d'enquêtes et de controverses, (Mis à jour en Mars 2018:) les condamnations juridiques ont reconnu l'imprudence simple (En effet, le stockage en vrac était clairement imprudent, pour un produit bien connu pour avoir déjà causé plusieurs désastres de la même façon)

Concernant les témoignages de double explosion, ils ont été vite expliqués, par la double propagation d'une onde sonore et d'une onde sismique de vitesse différente (voir un exemple ici), ou par la double perception de l'éclair bleuté de l'explosion et de la boule de feu orange qui l'a suivie.

Toutefois l'idée qu'un accident aussi stupide ait pu détruire si facilement la plus grosse entreprise et le principal employeur de Toulouse passait fort mal, et les théories conspirationnistes ont vite pullulé. Ce qui est remarquable dans ce cas est que ces théories ne sont pas le fait d'une frange d'allumés du Nouvel Age, mais de médias importants, de politiciens et de «scientifiques» bien dans le système: la page wikipédia (Mai 2014) cite Le Figaro, Valeurs Actuelles, l'Académie des sciences, un professeur du CNRS, un enseignant du lycée Pierre de Fermat, etc. liste à laquelle wikipédia s'ajoute lui-même, en publiant anonymement ces calembredaines comme des faits, sans indiquer leur caractère conspirationniste. Cette liste est très révélatrice, comme quoi les théories conspirationnistes ont une toute autre fonction que d'attitrer l'attention sur des marginaux: masquer des vérités dérangeantes pour le système, par désinformation amplifiante.

Les théories du complot les plus élaborées ont imaginé une première explosion, ou un «phénomène électromagnétique» parti d'une usine voisine, la Poudrerie. Bien entendu, la nature de ce phénomène reste confuse, ainsi que la façon dont il se serait propagé si précisément, droit sur le hangar fautif, en totale contradiction avec toutes les lois de la physique, sans rien détruire des multiples rideaux d'arbres et autres bâtiments sur son passage. On n'évoque tout de même pas les ovnis, mais ils ne sont pas loin, avec l'hypothèse d'une météorite, que le tribunal a été obligé de vérifier! Et l'usine de la Poudrerie étant classée secret défense, on reste très judicieusement dans l'improuvable, exactement comme avec l'Area 51...

Ajouté en Mars 2015: pour info, on voit sur Youtube un enregistrement de caméra de sécurité montrant l'explosion. L'usine de la Poudrerie est à droite, entre les deux rangées d'arbres sombres. On n'y voit clairement rien d'anormal.

 

Mais le plus grave concerne les accusations racistes contre un employé arabe, tué dans l'explosion. Pour bien comprendre ce qui s'est passé, il vaut bien mieux se fier à des gens qui ont connu les événements en direct, comme j'ai pu les vivre, plutôt qu'à une «synthèse» écrite des années après par des ignorants qui donnent un poids égal à toutes les «sources», factuelles ou délirantes. Des sources, il n'y en a qu'une seule dans cette affaire: les enquêteurs, qui, sur la foi d'un indice, ont effectué une perquisition chez cet employé, pour vérifier une éventuelle piste terroriste. Le résultat a été nul, cette personne n'ayant jamais fréquenté ces milieux. Après, tout n'est que pure invention, à commencer quelques jours après, quand l'information sur cette perquisition a «fuité» dans une petite revue d'extrême droite locale. Certains médias nationaux s'en sont alors immédiatement emparé, publiant bien sûr le nom de la personne, des journalistes ont extrapolé, lui construisant tout un «groupe», la police a été accusée d'avoir «abandonné» la piste, des «penseurs» ont écrit des livres, etc. Bien entendu, tous ces délires deviennent alors des «sources» faisant autorité. Suprême consécration de ce travail de pure diffamation sans aucun élément factuel, tout est maintenant pérennisé par wikipédia: dans 1000 ans les gens liront encore que cet homme était un terroriste.

Utiliser des puissants moyens d'information pour diffamer une personne morte, par pur racisme, est probablement le plus écoeurant de tous les faux mystères que je dénonce ici. Mais cette affaire est aussi très instructive: pour une fois, on a pu assister au processus de fabrication d'une théorie conspirationniste. Et surtout on a pu voir QUI les crée vraiment, puisque cette fois ses auteurs avaient oublié de se cacher sous un turban du Nouvel Age ou sous l'anonymat de Youtube.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Baltic_Disk

Disque baltique

Statut: Forme probablement naturelle.

Description: Une société de chasseurs de trésors, Ocean X, a repéré au sonar un objet en forme de disque au fond de la mer Baltique. Les spéculations vont bon train sur sa nature, en particulier une grosse soucoupe volante.

Explication: Les plongées suivantes sur l'objet ont trouvé une structure rocheuse de forme grossièrement circulaire, constituée de roches diverses: goethite et limonite (oxydes de fer), granite et même basalte. Le contexte général est un endroit qui a subi une intense activité glaciaire durant la dernière période glaciaire, de sorte qu'aucune de ces trouvailles n'est extraordinaire. Nous espérons qu'un examen par des scientifiques indépendants dissipera tout doute restant... Lorsque Ocean X révélera les coordonnées de l'objet.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Barisal_Gun

Le canon de Barisal

Statut: Inexpliqué.

Description: De mystérieuses détonations ébranlent l'air en certains endroits. Le phénomène tire son nom d'une ville du Bangla Desh où le phénomène a été observé, mais il est connu en de nombreux endroits sous divers noms: Japon (uminari), pays Bas (mistpouffers) Italie (brontidi), Philippines (retumbos ), USA (Guns of the Seneca, autour des lacs Seneca et Cayuga, fog guns).

Explication: Aucune connue. Ici je passe en revue les explications naturelles possibles, dont aucune n'est prouvée à ce jour. Ce qui laisse encore la porte ouverte à des explications non-naturelles.

La stratosphère pourrait jouer un rôle de guide d'ondes acoustiques, et porter des sons comme le tonnerre à de grandes distances. Ces phénomènes ont été abondamment étudiés dans les années 1930, avant la découverte du radar. Voir ici une étude universitaire. Il y a même eu une série d'explosions expérimentales organisée en France, à La Courtine, en 1923! Par contre des bruits comme ceux du lac Seneca sont pour le moment inexplicables.

Un détail intéressant est que ces bruits semblent toujours se faire entendre au-dessus d'une étendue d'eau, depuis la rive, même si l'étendue en question est petite, comme les rives du Gange à Bénarès. Cette disposition ouvre la possibilité de phénomènes acoustiques spécifiques: certains types de vagues pourraient ainsi se propager à des vitesses subsoniques dans l'eau, mais supersonique dans l'air. Si une telle chose est possible, alors même une vague trop petite pour être visible pourrait produire un bang supersonique. Pour comparaison, les vagues habituelles, dites oscillations gravitationnelles, peuvent déjà se propager à des centaines de kilomètre-heure, si l'océan est assez profond (cas des tsunamis, que les navires ne ressentent pas).

Les phénomènes du lac Seneca pourraient être similaires à ceux de Moodus, dont ils partagent le même contexte géologique.

On comparera aussi avec l'incident de Bell Island.

(Avril 2018: J'ai recherché des sources plus officielles que ceci (2013)). Un article de la BBC (2013) et un de la Seismological Society of America (2011) mentionnent divers épisodes de bangs assez forts dans le Nord-Est des USA, en les expliquant avec diverses hypothèses: météorites, vagues, éclatement de roches souterraines de type granite, etc.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Bell_island_incident

Bell island incident et Mystérieuses détonations sur la côte est des USA

Statut: Mystère. Importante découverte possible.

Description: Pendant plusieurs mois, entre fin-1977 et mi-1978, près de 600 détonations ont été entendues provenant de l'océan, sur la côte est des Etats Unis. Au hasard d'informations partielles dans les médias, on trouve mention de bruits similaires dès 1973 (je m'en souviens), ou plus récemment.

Explication: Inconnue.

Une explication pseudo-rationnelle fréquente dans les médias est celle de bangs supersoniques dus à l'avion Concorde. Ainsi la page wikipédia affirme que, sur 600 bruits répertoriés, environ 400 «pourraient être expliqués» par le Concorde. Toutefois il est surprenant que cet avion n'ait été entendu que cette année-là, alors qu'il volait encore bien des années après. Et certains bruits sont bien trop au sud. Cela laisse donc la place à de nombreux bangs inexpliqués.

De plus, dans un cas, l'origine du bruit a été observée, dans une petite île de Terre Neuve, Bell Island (Bell Island incident) et par le satellite Vela. Elle s'est avérée être un coup de foudre d'une puissance phénoménale, qui a fait exploser les télévisions de tout un village. Les deux pages wikipédia ci-dessus sont (2014) un résumé de différentes sources médiatiques ou scientifiques que l'on consultera avec profit, pour plus de détails. Comme d'habitude dans ce genre de situations, les témoins donnent des versions confuses ou divergentes, à propos de divers bruits ou manifestations lumineuses dans les secondes précédant le bang. Certains mentionnent aussi des lumières erratiques dans le ciel, plusieurs heures après.

La thèse de l'orage toutefois ne tient pas: il n'y avait pas d'orage dans les environs (la météo confirme). De plus il est impossible qu'une situation atmosphérique donnée reste au même endroit pendant plusieurs mois. Mais le plus étrange est que seul un éclair parfaitement rectiligne peut produire un bang unique, les éclairs naturels zigzaguent, et pour cette raison ils roulent (bruit de tonnerre). Un témoin confirme effectivement que l'éclair de Bell Island était «unusuellement rectiligne», incliné à 45 degrés... Pour produire un tel résultat, il faudrait tirer depuis l'espace un faisceau de particules super énergétiques, suffisamment puissant pour ioniser tout son trajet et provoquer un court-circuit entre le sol et l'ionosphère.

Pour information: l'ionosphère stocke au minimum un millier de gigajoules d'énergie électrique (charge capacitive entre l'ionosphère et le sol, qui varie beaucoup). Les «superbolts», coups de foudre géants dont on parle ici ont une énergie de l'ordre de 20 mégajoules (données du satellite FORTE).

Le satellite Vela a également enregistré d'autres éclairs similaires, eux aussi associés à des bangs dans la même région, mais tombant plutôt dans l'océan. Ce motif par «vague» dans une région donnée n'est pas sans rappeler les vagues d'ovnis, et pourrait pointer à une classe plus générale de tels phénomènes.

La persistance du phénomène dans une même région pourrait pointer vers une explication géomagnétique. Reste toutefois à expliquer comment des phénomènes géomagnétiques faibles et diffus pourraient concentrer leur énergie dans un canal rectiligne long de dizaines de kilomètres, pour un diamètre au plus de l'ordre du mètre. Même les aurores boréales sont arrêtées par l'atmosphère bien avant d'atteindre les couches d'air denses.

Dans ce cas, «phénomène inexpliqué» rime avec effrayant...

Ajouté en Juillet 2014: La seule explication naturelle que je vois serait liée aux courants de Birkeland dans la ceinture de Van Allen. Ce sont des «cordes» de plasma, alignées avec le champ magnétique terrestre. Les courants électriques qui les traversent tendent à les concentrer, en diminuant leur diamètre. Habituellement, cette concentration n'aboutit pas, dispersée par les nombreux phénomènes chaotiques de la magnétosphère, et nos courants de Birkeland terrestres restent évanescents et bien inoffensifs. Mais dans certaines conditions, ou en certains endroits, ils pourraient bénéficier d'une plus grande concentration, et donc produire des effets puissants: c'est après tout le même phénomène qui produirait les jets des quasars ou les rayons cosmiques à très haute énergie! Si c'est le cas, alors un courant de Birkeland bien concentré pourrait produire un faisceau de particules à haute énergie et de très petit diamètre, plus ou moins aligné avec le champ magnétique terrestre. Un tel faisceau pourrait alors arriver facilement jusqu'au sol, ionisant son trajet et ouvrant la voie à une décharge entre le sol et l'ionosphère. Les phénomènes observés dans les secondes précédant le coup de foudre de Bell Island pourraient bien s'expliquer par un faisceau de particules très énergétiques. Les lumières dans le ciel qui l'ont suivi pendant plusieurs heures pourraient également être des aurores causées par des courants de Birkeland moins puissants, ou par des courants de rééquilibrage des charges dans l'ionosphère (sans exclure d'autres explications de type ovni). Je réclame antériorité pour cette explication, en Juillet 2014. Prédiction: des conditions magnétiques similaires existent dans les îles Sandwich du Sud, région de l'Amour en Russie, et dans l'océan Antarctique au sud de l'Australie.

Ajouté en Mars 2016: je n'avais pas remarqué, mais à peine quelques jours après mon rajout de Juillet 2014, des pilotes ont effectivement observé un phénomène similaire au large du Kamtchatka. Ce n'est pas exactement la région de l'Amour, mais c'est tout de même symmmétrique avec Bell Island, par rapport au plan que forment (approximativement) l'axe magnétique terrestre et son axe de rotation.

 

 

 

Bermudes, voir Le triangle des Bermudes

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Big_Foot

Big Foot, voir Yeti et cryptozoologie

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Bimini_road

Route de Bimini

Statut: Probablement formes naturelles.

Description: une structure de roche avec des angles carrés est visible sous la mer à l'ouest de l'île de Bimini. Elle est souvent considérée comme une structure artificielle, qui serait alors plus ancienne que la montée de la mer à la fin de la dernière période glaciaire, il y a 8000 ans.

Explication: Le contexte de récifs coralliens sur des îles sablonneuses conduit à une explication simple: une couche de calcaire sur une couche de sable se fracture en blocs sub-rectangulaires ou irréguliers, sous l'influence des tempêtes. Plusieurs structures similaires sont visibles sur l'île de Bimini ou autour, alignées avec le Gulf Stream, qui est ici dans un passage étroit où il prend de la vitesse. Les récifs coralliens passent souvent par des phases de construction et de destruction. Lors de la génération, ils forment des formes allongées le long des rives ou des plages. Quand ils sont détruits, ils se fracturent, et les tempêtes peuvent même projeter des blocs au-dessus du niveau de la mer. C'est ainsi que les îles coralliennes peuvent se développer au-dessus du niveau de la mer, alors qu'elles se forment au-dessous. De plus, des changements tectoniques de l'altitude de l'île peuvent parfois soulever une couche de calcaire en entier au-dessus du niveau de la mer. A Bimini, ce processus a conduit à la formation d'un réseau de conduits souterrains véhiculant de l'eau douce.

La structure est en partie visible à 25°45'50" N 79°16'25"W sur Google Earth.

Tout cela a l'air bien naturel. Il y a cependant quelques détails troublants qui nourrissent les spéculations:

-La prédiction de Edgard Cayce en 1939 comme quoi le «temple» serait découverte à Bimini vers 1968. La structure a en effet été découverte cette année.

-Quand on a commencé à entendre parler de Bimini, il s'agissait, non pas d'une route, mais d'un mur. Les photos de cette époque montraient même ce qui semblait être un bâtiment rectangulaire avec deux chambres, environ 10-30m de long. poque, Mais je n'ai ne pas retrouvé mention de ça dans Google Earth ou sur Internet.

-Dans Google Earth, il y a une zone floue au sud de l'île principale, autour de Gun Kay et North Cat Cay.

 

Ajouté en Mars 2016: A l'époque, l'affaire avait fait suffisament de bruit pour que l'équipe Cousteau effectue une plongée dans le «bâtiment» ci-dessus. Ils avaient conclu à une structure naturelle. A l'époque, le problème des théories conspirationnistes n'était pas encore compris, aussi cette réfutation par des gens populaires et hors-système a joué un rôle notable dans cette compréhension.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Binaural_beats

Binaural beats (battements binauraux)

 

(Ajouté en Janvier 2017)

<Statut: à tester.

Description: Robert Monroe affirme qu'il a pu développer un don de «voyage astral» utilisable, en écoutant des «battements binauraux»: à l'aide d'un casque audio, deux sons de fréquence légèrement différente envoyés à chaque oreille produisent un battement, qui aurait des effets sur l'électroencéphalogramme. Aujourd'hui l'Institut Monroe vend des enregistrements de sons binauraux sensés produire le voyage astral, plus d'autres sensés produire différents effets positifs sur la personnalité. De nombreux sons binauraux sont également disponibles sur Youtube.

Explication: Mon propre essai sur l'enregistrement sensé produire le voyage astral n'a rien donné de ce genre, tout au plus quelques sensations inhabituelles. Les sons binauraux audibles sur Youtube, ou que l'on peut créer avec Audacity, produisent vite une sorte de malaise, et je ne conseillerais pas de les utiliser sans savoir qui les a créés ni ce qu'ils font.

Qu'en conclure? On ne peut pas exclure que des conditions matérielles inhabituelles puissent placer le cerveau dans un état propice à des expériences de paralysie du sommeil, à leur tour susceptible de produire des sensations de décorporation avec des ESP (j'ai eu une fois une ESP prouvée de cette façon, voir chapitre V-8). Les yogis utilisent aussi des gestes comme la position des yeux ou de la langue, comme «interrupteurs» pour déconnecter l'égo neurologique (chapitre V-10). On ne peut donc pas tirer de conclusions sur un échec unique. Mais il faudrait tout de même que d'autres personnes ayant utilisé la méthode Monroe pour le voyage astral produisent des OBE vérifiées.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#BouddhaBoy

«BouddhaBoy» Ram Bahadur Bonjam

Statut: Une belle histoire, souillée par la désinformation amplifiante et le dénigrement de la spiritualité.

Description: Ram est crédité de pouvoirs exceptionnels comme de vivre sans manger.

Explication: Ram est en fait un jeune homme Népalais qui s'est engagé à devenir un Bouddha en méditant pendant sept ans. Sa capacité de rester immobile pendant des heures est très impressionnante, mais à part ça, il montre juste le discours, le comportement et les pratiques d'un excellent pratiquant bouddhiste.

Les choses ont commencé à mal tourner lorsque certains membres de sa famille ont répandu des rumeurs comme quoi il vivrait sans manger. En fait, il n'a jamais été observé en permanence, de sorte que cela est improuvable (et fort probablement faux, car alors il serait déjà un Bouddha). Mais depuis, Ram a été la cible de tracas et même d'attaques physiques, de sorte qu'il a dû changer d'endroit plusieurs fois, se cachant et réapparaîssant plus loin. Ce qui est très facile au Népal.

Les choses sont allées encore plus loin sur wikipedia et avec les sectes anti-sectes, qui «combattent» des rumeurs qu'elles créent et propagent elles-mêmes (effet Bugarach, encore une fois). Idiots du monde, qu'il est stupide de mépriser quelqu'un qui a sacrifié toute sa vie pour vous aider à être moins bêtes.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Bovanenkovo

Cratère de Bovanenkovo ou cratère Yamal

Statut: très probablement phénomène géologique/glaciaire.

Description: Un gouffre bizarre s'est formé près de la station gazière russe de Bovanenkovo, dans la péninsule de Yamal en Sibérie.

Le cratère de Bovanenkovo dans la péninsule de Yamal

Voir ce qu'en disent les journaux de Sibérie

Explication: (Juillet 2014) Sur les images publiées par la presse, le gouffre semble un de ces gouffres qui s'ouvrent dans les sols karstiques, comme le gouffre de Padirac, ou ceux qui s'ouvrent souvent en Floride ou en Amérique Centrale. Il en diffère toutefois sur les quelques mètres près de la surface, constitués de pergélisol. L'impression que l'on a en le regardant est que cette couche de pergélisol a été violemment projetée vers le haut, formant un éjecta tout autour, similaire à celui d'un cratère de météorite. Toutefois cet éjecta s'arrête net, contrairement à un éjecta de météorite dont la périphérie est très diffuse.

On n'a pas les coordonnées précises du gouffre, et sur Google Earth, la région de Bovanenkovo est presque entièrement floutée.

Pour le moment (Début Aout 2014) aucune information scientifique n'est publiée, seuls les médias répètent que ce n'est pas une météorite ni un ovni (qui d'autre qu'eux fait de telles suppositions?). En particulier, les médias ne publient aucune donnée sur la nature du sol, qui permettraient d'envisager un mécanisme. Le paysage est très plat, entrecoupé de lacs glaciaires. Fort probablement le pergélisol y forme une couche imperméable à quelques mètres de profondeur.

Les médias mentionnent un pingo (colline formée par l'accumulation de glace dans le sous-sol), mais cela ne tient pas debout, le paysage étant plat.

La première hypothèse est qu'il s'agirait d'un gouffre karstique ordinaire, mais que les derniers mètres, au lieu de s'effondrer dedans, auraient sauté sous la pression de l'air à l'intérieur. Un bar suffirait pour cela. Une telle surpression dans une cavité karstique se surprendra pas les spéléologues, d'autant moins que le pergélisol empêche l'air de s'échapper. On peut envisager des causes multiples à cette surpression, comme le transport ou le piégeage d'air dans des conduits souterrains. Les scientifiques locaux envisagent toutefois une autre hypothèse: le relâchement de méthane dû à la fonte du pergélisol (de par le changement climatique). On peut aussi envisager des fuites de méthane depuis les exploitations de gaz à proximité.

Mais en regardant sur Google Earth (il y a une zone non floutée à l'est de Bovanenkovo), on constate qu'il y a dans les environs des milliers de lacs qui semblent découpés à l'emporte-pièce dans le sol environnant, entourés d'une petite falaise. Certains coupent des dépôts d'alluvions récents, voire même une rivière ( 71°41'4.09"N, 71°36'0.37"E). Si on y réfléchit un peu, le sort qui attend le gouffre nouvellement formé est de s'agrandir en superficie (absorbant rapidement l'éjecta) tout en diminuant de profondeur. Il ressemblera alors tout à fait à ces autres lacs. De sorte que ceci doit être un processus très commun dans les environs.

Il se profile alors une explication simple, si l'on admet que le terrain n'est pas du calcaire, ni même de la roche, mais des sédiments meubles, limons ou sable, imbibé d'eau gelée, de glace. Toutefois, à une certaine profondeur, l'eau peut exister à l'état liquide. Elle forme donc un réseau de rivières souterraines à ce niveau, érodant le sol en fondant la glace qui lui donne sa solidité. Cela marche donc comme dans un karst calcaire, mais bien plus rapidement. Un tel karst hyper actif a donc eu le temps de former des milliers de tels gouffres, qui se sont ensuite élargis en lacs. Ainsi, le gouffre de Bovanenkovo, loin d'être unique, ne serait que la manifestation d'un processus qui dure depuis des milliers d'années. D'autres se formeront. Preuve de flux d'eau souterrains, beaucoup des lacs émettent ou reçoivent de petits cours d'eau. Je réclame antécédence pour cette explication, à partir du 20 Août 2014.

 

La première expédition scientifique (Ajouté fin Aout 2014) montre sans surprise que le gouffre s'élargit vers le bas (de tels puits résultant toujours de l'effondrement du toit d'une salle souterraine). Mais les photos rapprochées montrent aussi que mon intuition était juste: le terrain n'est pas de la roche, mais des sédiments à grains fins, avec même des graviers ici ou là. Comment cela peut-il supporter le poids du terrain environnant? La solution est simple: ces sédiments sont gelés. Mais une fois cette glace fondue, le terrain perds toute consistance, comme on le voit sur l'éjecta. On voit même clairement des formes de fusion sur les parois du gouffre.

 

La nature du terrain dans la péninsule de Yamal est celle d'un matériau composite, formé de grains dans une matrice de glace. Toutefois, la température proche de zéro permet à la glace de fluer, tandis que les grains de sédiments gêneraient la propagation de craquelures. Ceci lui donne des propriétés mécaniques uniques: il ne se fracture pas en morceaux comme une roche, mais se découpe en grosse écailles conchoïdales, comme on en voit au fond du gouffre ou sur les formes récentes à l'entour:

Dans le cratère de Bovanenkovo dans la péninsule de Yamal

A noter que le terrain de Bovanenkovo est probablement commun sur Mars, où il expliquerait beaucoup de formes géologiques bizarres là-bas.

 

Ajouté en Mars 2016: Nouvel article du Siberian Times montrant que la formation de ces cratères est un processus permanent.

Ajouté en Mars 2016: J'ai trouvé une vidéo Youtube récente. Je n'analyserai ici que les images, qui semblent provenir d'une expédition scientifique (Russian state university of oil and gas). J'ai repéré plusieurs détails intéressants qui soutiennent ma théorie ci-dessus:

A 1'47" un lac avec de l'eau qui en sort ou qui y rentre, montrant quelque connexion souterraine.

A 11'19" une vue récente du lac: 2015? Il est en train de se remplir avec la terre du bord.

Entre 11'49" et 11'56" les strates du sol original sont visibles, montrant un fort pendage.

A 12'05" les vagues permettent de voir la partie submergée de la paroi. Elle apparaît clairement en creux à cet endroit, preuve claire qu'elle fond avec la chaleur de l'eau. Ce qui n'est possible que si elle est formée de boue gelée, comme je l'avais deviné.

A 14'47" la «roche» semble formée en bonne part de glace.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Apocalyptic_noises

Bruits apocalyptiques dans le ciel

Statut: Faux mystère, peut-être propagande organisée ou expérience sociale.

Description: De nombreuses vidéos youtube prétendent que les gens entendent des bruits étranges venant du ciel, dans diverses parties du monde.

Explication: Si il y avait de si nombreux cas, nous entendrions ces sons dans le monde physique, pas seulement dans Youtube. S'il y avait quelque chose de censuré, ce serait aussi censuré dans Youtube.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Noises_in_the_sky

Bruits mystérieux dans le ciel

Statut: Expliqué, phénomène acoustique.

Description: De faibles roulements de tonnerre sont parfois audibles même par grand beau temps. Ils se produisent à des intervalles de quelques minutes à une heure, semble t-il lors de conditions météo favorables. Curieusement, je n'ai jamais entendu parler de ce phénomène, bien que je l'aie remarqué tout au long de ma vie, à partir d'environ 1969.

Explication: Dans la version 1 de ce livre, je mentionnais que j'entends moi-même souvent de faibles bangs ou roulements de tonnerre curieusement déformés. Je m'étais essayé à une explication acoustique à base d'ondulations des couches d'air qui focaliseraient parfois des sons naturels. Mais depuis j'ai remarqué que ces bangs précédaient toujours de dix à vingt secondes le bruit d'un avion de ligne. L'explication est alors simple: vu que ces avions vont presque à la vitesse du son (mach 0.8), ils forment un cône d'ondes acoustiques renforcées, sans toutefois former une véritable onde de choc. Cette pointe d'ondes renforcées est alors audible quelques secondes avant le son normal. Et tant pis pour le journaliste à qui j'avais signalé ces bruits, et qui les «expliquait rationnellement» par des bangs du Concorde… à mille kilomètres de là. Etre rationnel, les gars, c'est une démarche, pas un argument de rhétorique.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#NOAA_sounds

Bruits sous-marins du NOAA.

Statut: Inexpliqué, probablement origine naturelle.

Description: les hydrophones du NOAA ont à plusieurs reprises détectés des bruits inexplicables, de forte puissance. Le plus connu est le «Bloop»

Explication: Les scientifiques n'ont pas d'explication définitive. La plus probable serait la fracturation d'icebergs (icequakes). Des volcans pourraient aussi produire des bruits intenses. Ecoutez la liste liste wikipédia des sons inexpliqués

 

 

 

Bugarach voir prophétie maya 2012

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#CarancasMeteorite

Maladie de la météorite à Carancas.

Statut: explication naturelle probable.

Description: Le 15 septembre 2007, une météorite est tombée à Carancas, au Pérou. Les gens venus voir l'endroit ont été malades pendant plusieurs jours.

Explication: La meilleure solution est que la chaleur de la météorite aurait libéré des composés arséniés du sol. Le cratère est visible sur Google Earth au 6°39′52″S et 69°02′38″O.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Black_knight

Le satellite Chevalier Noir

Statut: probablement rumeur, mais difficile à dissiper, vu les différentes histoires et l'absence de sources originales sur Internet.

Description: Un satellite noir inconnu tournerait autour de la Terre. Des photos spectaculaires sont visibles sur Youtube (chercher «black knight»).

Explication:

-Un premier objet a été repéré en 1960, orbitant en 104.5 minutes avec une inclinaison de 79 degrés, apogée 1,728 km et périgée 216 km. Il a été dit officiellement qu'il serait un élément d'un ancien vol Discoverer VIII de 1959.

-De spectaculaires photos et un film que l'on trouve facilement sur Youtube (chercher «black knight») montrent un objet sombre de forme bizarre, dérivant lentement sur fond d'horizon terrestre. Elles proviendraient d'un vol de la navette spatiale Endeavor (STS-88), qui aurait perdu une couverture. Toutefois, il n'y a pas de page wikipédia sur ce sujet, et personne ne donne de lien vers le site de la NASA qui confirmerait ou infirmerait cette explication (le seul que j'aie trouvé, ftp://eol.jsc.nasa.gov/, est vide). De plus, le vol STS-88 a servi à assembler la Station Spatiale Internationale, qui est sur une orbite inclinée à 51,63°. Dans ces conditions, STS-88 ne pouvait pas photographier l'objet de 1960, incliné à 79 degrés (la rencontre aurait eu lieu à très haute vitesse).

-L'astéroide 1991 VG est une variante de cette histoire.

La totalité des objets orbitant autour de la Terre étant précisément suivis par le NORAD, et probablement par d'autres, aucun satellite inconnu en orbite proche n'a pu passer inaperçu. Si de tels objets existent, alors ils seraient fortement censurés. Il n'y a aucun élément aujourd'hui pour affirmer de manière sûre qu'il y a de tels objets. Mais si on en trouvait un, alors il y a de fortes chances qu'il soit une sonde extraterrestre.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#SiberianCauldrons

Chaudrons sibériens

Statut:Candidats paléoartifact, mais explication naturelle possible.

Description: Dans la «Vallée de la Mort», une région de Sibérie mal connue, des témoignages font état de structures d'apparence métallique dispersées dans la forêt

Explication: Aucune connue. Les témoignages datent de la première partie du XXème siècle, et les personnes sont mortes depuis. Les structures auraient la forme de chaudrons d'une dizaine de mètres. Ils auraient un orifice permettant de rentrer à l'intérieur, où il ferait toujours chaud. Certains se seraient enfoncé dans le permafrost. Certains auteurs sans scrupules y vont de leur désinformation amplifiante, affirmant que «les scientifiques ont reconnu que les objets sont réels». En réalité aucun examen scientifique n'a eu lieu, car personne n'a retrouvé ces objets.

En effet, l'endroit est très difficile d'accès, et il faudrait explorer des centaines de kilomètres de taiga, où la vue ne porte qu'à quelques mètres. Une expédition coûteuse donc, au retour scientifique incertain... quoique si ces objets existent réellement, ce seraient des paléoartifacts prouvés.

Bien entendu, on ne trouve aucune coordonnée sur Internet. J'ai tout de même pu trouver l'endroit, grâce au site internet de guides locaux, qui organisent des «chasses aux chaudrons»... sans garantie d'en trouver!

Partir de la ville minière de Mirny (Мирный), 62°32'N, 114°E (aéroport). De là les guides locaux peuvent louer voitures et matériel. Suivre la route vers le Nord Ouest, jusqu'à un pont situé à 63°41'38"N, 112°26'22"E. Ce pont passe la rivière Olguidakh (Олгуйдах, ce qui signifierait «lieu où il y a des chaudrons» en langue yakoute locale), qu'il faut suivre. Après, c'est la Sibérie, débrouillez-vous. Les seuls moyens de transport sont le bateau ou l'ULM (en s'assurant de pouvoir redécoller). Il ne semble pas qu'il y ait d'information plus précise, et bien entendu la zone est floutée sur Google Earth.

Bon, ma contribution est de dire que, si quelqu'un veut faire un effort pour cette histoire, la méthode la moins coûteuse serait d'acheter des photos satellite à haute résolution de la région, plutôt que de se lancer dans une chasse au dahut aux résultats plus qu'incertains. Choisir une photo prise en soleil rasant (matin ou soir), et l'hiver. Ainsi on a quelque chance de trouver des objets de la taille d'une maison, entre les arbres, grâce à l'ombre portée. Si quelqu'un trouve quelque chose, alors le voyage sur place peut valoir le coup. Merci de publier les coordonnées.

 

A ce point, puisqu'il y a plusieurs additions, je les ai réorganisées en un mini-blog, par ordre chronologique:

Ajouté en Mars 2016: Cette histoire suit le schéma général des légendes bâties sur des faits réels. Oui mais quels faits réels? Pour information, les mêmes sources décrivent aussi une «guerre entre titans», avec boules de feu dans le ciel, bruits de tonnerre, vent couchant les arbres... Ceci ressemble beaucoup à l'événement de la Toungouska, auquel les mêmes témoins ont aussi assisté. Les histoires semblent donc précises, quoiqu'elles peuvent toujours contenir de grosses fausses interprétations. Pour cette raison, il serait intéressant de vérifier comment ils disent «cuivre» et «métal» dans la langue Yakoute locale, pour éliminer d'éventuelles fausses traductions. Si il en était ainsi, les «chaudrons» pourraient être des objects plus ordinaires, comme des formes rocheuses.

Ajouté en Mars 2016: Il faut aussi noter que la région a été explorée en détails, à la recherche de mines de diamants. Dans les zones non-floutées près des villes minières, un quadrillage de chemins rectilignes est bien visible dans la forêt, et on le voit parfois dans les zones floutées. Donc si il y a vraiment quelque chose, cela a dû être trouvé par les autorités.

Ajouté en Septembre 2016: de larges portions de terrain intéressant sont visibles sur le site des cartes Michelin, avec une résolution suffisante pour voir clairement une voiture ou les pylônes haute tension. Toutefois la zone à examiner est immense, et elle nécessite des semaines de travail, de sorte qu'une organisation est clairement nécessaire. Elle est centrée sur 63°23'30"N 112°14'E, et elle s'étend depuis la route (est) jusqu'aux rivières Olguidakh et Ahtaranda (ouest).

 

Ajouté en Octobre 2016: le mystère résolu?

J'ai examiné les photos satellite ci-dessus, pas systématiquement, mais avec suffisamment de persistance pour repérer plusieurs artefacts humains dans la basse vallée de l'Olguidakh et de l'Ahtaranda (63° 3'18.26"N 112°21'25.95"E, 63°21'58.00"N 112°6'43.25"E 63°22'30.58"N 111°59'8.35"E, 63°26'1.14"N 111°51'27.25"E, sans compter les pylones électriques le long de la route). A cette échelle, ces artifacts sont clairement identifiables, et des «chaudrons» de 10 mètres seraient également repérables sans confusion possible. Si ils étaient nombreux, je n'aurais donc pas manqué d'en trouver. Ce qui n'a pas été le cas.

Par contre j'ai fini par trouver un truc curieux. Dans ce paysage vierge, tous les fonds de vallée sont couverts de marécages, et on ne s'étonnera donc pas de trouver des milliers de petits étangs de forme arrondie. Toutefois il est plus étonnant d'en trouver à flanc de colline, voire au sommet. Il y en a quelque dizaines, de forme arrondie ou ovale, larges de seulement dix à cinquante mètres, dans les collines entourant les basses vallées de l'Olguidakh et de l'Ahtaranda, précisément. Sur les photos ils apparaissent comme des petites clairières, avec souvent des taches d'herbe de couleur différente, trahissant l'humidité:

Clairiéres curieuses dans la forét sibérienne

(63°22'43.50"N 112°8'2.32"E)

(Ces images proviennent du site viamichelin.com. Satellite non indiqué.)

Certains montrent même des petits étangs:

Clairiéres curieuses dans la forét sibérienne, avec des points humides

(63°9'45.86"N 112°5'48.52"E)

Le plus accessible est clairement sur une colline, à seulement quatre kilomètres en bateau du barrage de Chernyshevsky (Чернышевский), ce qui le met à portée de simples touristes (voir plus haut pour louer guides et matériel):

La plus accessible des curieuses Clairiéres, près du barrage de Chernyshevsky

(63°2'38.76"N 112°20'55.23"E. La zone grise en bas à gauche est un sommet rocheux)

Ces clairières seraient-elles les fameux chaudrons? Il est possible que les locaux les aient appelées ainsi, de par leur forme. De plus, des observateurs de la nature n'auront pas manqué de remarquer leur position anormale. D'où probablement les légendes. Et la conclusion de ces légendes, pour expliquer qu'on ne les voie plus: ils se seraient «enfoncés dans le permafrost», une fois leur rôle de protecteurs accomplis. Justement impossible, car sur ces collines le sol est rocheux.

En tous cas ces «chaudrons» paraissent bien naturels, et de piètres candidats paléoartifacts. A moins d'ajouter une bonne dose de supposition: le métal aurait été pillé, ou retiré par la censure soviétique, ou effectivement les structures se seraient rétractées sous terre.

Si ils sont vraiment naturels, il reste à expliquer leur curieuse position. Une des hypothèse serait liée au permafrost: ce dernier forme une couche imperméable. Toutefois l'eau en dessous fond, de par la chaleur géothermique. Les «chaudrons» seraient alors des résurgences géothermiques. Où il ferait «toujours chaud», un concept extrêmement relatif en Sibérie. Peut-être même ces résurgences changeraient de place, expliquant que l'on trouve aussi de telles clairières partiellement reconquises par la taïga.

Une autre hypothèse serait une particularité des roches à ces endroits précis. Par exemple certaines roches ultra basiques comme la serpentine sont toxiques pour les plantes. La roche encaissante pourrait effectivement prendre forme de chaudron. Un indice va dans ce sens: les deux rivières montrent, en une dizaine d'endroits, de curieux «noeuds», qui pourraient correspondre par exemple à d'anciens conduits volcaniques plus durs:

Curieux noeud dans le lit de la rivière Ahtaranda, suggerant une pipe volcanique plus dure

(63°25'11.16"N 112°5'24.61"E)

Il n'y a pas d'information sur le contexte géologique, juste que c'est un terrain ancien (présence de pipes de kimberlite) d'allure cristalline ou métamorphique.

 

Je réclame précédence pour cette découverte des candidats «chaudrons», et ces trois possibles explications, à partir du 1er Octobre 2016.

Toutes ces hypothèses ne sont vérifiables que sur place.

 

Ajouté en Octobre 2016: Il y a d'autres endroits pullulant de ces curieuses clairières, par exemple 63°52'59"N 111°58'6"E, et d'autres plus au nord, ou alentour.

Ajouté en Octobre 2016: J'ai trouvé ce qui pourrait être le texte russe original, apparemment le premier apparu sur le net, datant de la «fin des années 1990» (une information précieuse, dans une affaire où toutes les publications se citent les unes les autres). Cela se traduit bien avec Google translator: Regards sur la vallée de la mort Vilyuiskaya, par Vadim Chernobrov

Ajouté en Avril 2017: Ce document mentionne abondamment la rivière Vilyuy (Вилюй), qui est tout simplement celle qui passe par le barrage de Chernyshevsky (Чернышевский 63° 1'57.18"N 112°28'15.72"E). L'ennui c'est qu'elle est très longue, depuis sa naissance très à l'ouest du barrage, jusqu'à son embouchure dans la Lena (64°21'58.68"N 126°24'59.47"E). Le texte décrit toutefois une série de vallées d'inondation, ce qui pourrait correspondre au lac formé aujourd'hui par le barrage. Si objets il y a, ils seraient aujourd'hui sous l'eau. Ceci fait de la maintenance du barrage une excellente opportunité pour chercher, car alors dans le lac vide n'importe quoi d'inusuel se repérerait facilement. Via Michelin offre quelques scènes de bonne qualité de la rivière y en amont du lac du barrage, mais leur examen ne montre rien d'intéressant... sauf quelques unes de ces pistes rectilignes qui traversent la taïga sur des kilomètres, mais neuves, celles-là.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Megacryometeores

Chutes de glace ou Mégacryométéores

Statut: inexpliqué, probablement phénomène naturel. Également étudié par les ufologues.

Description: parfois des blocs de glace pesant plusieurs kilogs tombent du ciel, par beau temps. Ces événements se regroupent par vagues d'une à deux semaines.

Explication: Aucune connue.

Les résidus de toilettes d'avion ont été proposées, ou le dégivrage. Mais ces hypothèse rencontrent divers contre-arguments, comme d'arriver avant l'aviation, ou loin des routes aériennes. De plus, les analyse d'échantillons récentes montrent de l'eau de pluie ordinaire.

J'avais proposé des météorites de glace, mais cela est aussi contredit par la composition précédente.

Les météorologues ont aussi essayé d'expliquer ces phénomènes avec la croissance de grêlons dans des turbulences de ciel clair. Ces turbulences existent, mais elles ne peuvent pas soutenir d'aussi lourds grêlons pendant assez longtemps pour qu'ils se forment.

Un indice pourrait aider: les gens qui les ont vu tomber notent qu'ils laissent une traînée (de poudre de glace). Ainsi ce serait plus de la neige ou de la neige durcie que de la glace ordinaire (ce qui exclut aussi le dégivrage d'avion). De la neige peut parfois se former en haute altitude, dans les cirrus, et elle apparaît alors comme des langues qui pendent de ces nuages. Pour les gens qui ne connaissent pas la météorologie, c'est toujours du «beau temps», ensoleillé et chaud. Habituellement, ces langues se dissipent quand la neige atteint des niveaux plus chauds. Pour former des boules de neige, cette neige doit être concentrée par la turbulence ou par des phénomènes électrostatiques. Et cette concentration doit être rapide, car l'air neigeux est plus dense, de sorte qu'il tombe rapidement. Et un petit volume d'air très neigeux se fragmenterait, de par la turbulence de la chute. Mais ce faisant, il pourrait aussi créer un vortex toroïdal suffisamment stable pour concentrer la neige dans une boule de neige. De tels tourbillons sont parfois visibles quand on regarde la neige tomber au loin.

On notera que les cas espagnols en 2000 ont déclenché une panique sociale avec des comportements imbéciles de dénigrement et des falsifications. Je pense que de tels comportements devraient être punis, qu'ils cherchent à créer de faux mystère ou à cacher les vrais, car ils sont des fraudes scientifiques, qui de surcroît coûtent cher en enquêtes.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Spontaneous_combustion

Combustions spontanées

Statut: Résolu, phénomène naturel, faux mystère.

Description: (personnes sensibles s'abstenir). Des personnes sont retrouvées incinérées sans trace de crime ni d'incendie à l'entour. parfois seule une partie du corps est incinérée, le reste étant intact. Les amateurs de faux mystères y voient un phénomène parapsychologique, des rayons extra-terrestres, etc.

Explication: (personnes sensibles s'abstenir). Ces personnes, souvent obèses, sont tombées ou sont mortes naturellement, en présence d'une source d'ignition. Le feu a pris à leurs vêtements, faisant fondre la graisse corporelle. Les vêtements ont alors fait office de mèche, permettant la combustion lente mais totale de la graisse corporelle. L'expérience a été faite avec un porc (mort) et a donné le même résultat. Malgré cela ce faux mystère effrayant est ressorti régulièrement pour faire vendre du papier.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Communication_Facilitee

Communication facilitée

Statut: Croyance ou escroquerie.

Description: Une personne tient la main d'un handicapé mental profond. La main de l'handicapé désigne alors des lettres, ce qui lui permettrait de s'exprimer, de manière matériellement inexplicable, comme si il était une personne normale seulement incapable de parler.

Explication: Comme dans le ouija, Le «facilitateur» peut fort bien désigner les lettres lui-même, inconsciemment ou par tromperie délibérée. L'effet bouleversant sur la famille de l'handicapé «justifie» alors la méthode. Mais bien entendu cela ne marche qu'avec le «facilitateur», qu'il faut donc faire revenir... et re-payer.

Curieusement, j'ai découvert ça il y a quelques années, quand été approché par une partisane de la communication facilitée, qui me demandait d'y apporter la caution de mon Epistémologie Générale. Comme je ne savais pas de quoi il retournait, je me suis contenté de décrire à ces gens les tests nécessaires pour vérifier la réalité du phénomène. Ils ne m'ont pas recontacté depuis...

Ajouté en Septembre 2014: Wikipédia affirme que les tests scientifiques ci-dessus auraient été accomplis. Et que, sans surprise, les résultats seraient négatifs. Toutefois certains de leurs sources manquent de crédibilité, de par leurs liens avec le dénigrement des phénomènes parapsychologiques. Toujours d'après wikipédia, les pouvoirs publics français auraient une position encore plus ambiguë: rejeter la méthode tout en honorant le facilitateur du titre de «gourou». On a donc là typiquement un exemple où le dénigrement de la parapsychologie et de la spiritualité sert plutôt les charlatans et les sectes (Situation réciproque, voir chapitre I-5). Ma conclusion est que, prise entre le marteau sectaire et l'enclume rationaliste, l'épistémologie générale démolis les deux en rigolant.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Contactees

Contactés

Statut: Croyance ou escroquerie. Possibilité théorique de cas réels (chapitre VIII-8).

Description: Certaines personnes affirment être en contact, physiquement ou télépathiquement, avec des extraterrestres ou des entités spirituelles, qui les auraient chargés de publier des messages spirituels ou sociaux, des avertissements, des prédictions, etc.

Explication: Aucun contacté connu aujourd'hui ne peut prouver la réalité de ses contacts. Certains sont probablement sincères, ayant eu la sensation d'avoir «reçu un message» lors d'une expérience spirituelle, d'une «abduction» (paralysie du sommeil) voire d'une véritable rencontre ovni. Mais les autres sont certainement des mythomanes, parfois des escrocs.

Un point qui a longtemps semé le trouble est la haute valeur morale, sociale ou artistique de la plupart des messages. Cela a été souvent invoqué comme argument en faveur de leur authenticité, dès l'époque de Adamski, le «prototype» des contactés. Toutefois, m'étant intéressé au phénomène, j'ai rencontré plusieurs contactés. J'ai pu constater que des escrocs peuvent aussi produire des messages magnifiques et apparemment très sages. Il leur suffit alors de dire que les extraterrestres ne contactent que certaines personnes en secret, sans laisser de traces, pour mettre en place tous les éléments d'un système sectaire de croyance auto-verrouillé. Et si vous posez encore des questions, alors ils laissent entendre que vous êtes trop mauvais pour mériter davantage de réponses...

Je n'ai pas connaissance aujourd'hui d'élément permettant d'affirmer qu'il y ait des contactés authentiques. On ne peut toutefois pas non plus affirmer qu'il n'y en a pas. Juste que, si vous voyez quelqu'un se disant contacté, demandez-lui d'abord ses lettres de créance...

Voir chapitre VII-2 pour plus de détails.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Patomski_Crater

Cratère Patomski

Statut: Inconnu, à explorer, bon candidat pour un artéfact non-humain.

Description: En Sibérie, au Nord Est du Lac Baikal, le cratère Patomski ressemble à un petit cône strombolien, dont le cratère contient un petit dôme supplémentaire. Problème, la roche n'a rien de volcanique, c'est de la roche locale broyée (grès calcaire gris clair), comme si la formation avait été rejetée par une gigantesque taupe. Des sondages électriques auraient montré une «gigantesque structure souterraine» sous le monticule, parfois attribuée à un vaisseau extraterrestre, d'autres fois à un cryovolcan.

Explication: L'objet est réel, et étudié par des universitaires russes, malgré les grosses difficultés d'accès à la région (absence de routes). Il n'y a aucune trace de volcanisme ni de météorite. Il n'y a aucune explication connue, géologique ou autre. Par contre les rumeurs de vaisseau extraterrestre sont pour le moins exagérées: le profil de conduction électrique souterraine montre sous l'objet les mêmes couches rocheuses qu'ailleurs, mais plongeant verticalement à cet endroit, ce qui n'a rien d'extraordinaire en géologie. Probablement si la structure a une racine, elle est plus fine. De plus l'échelle de mesure de l'étude ne permet pas de distinguer une couche isolante d'une cavité.

Le cratère Patomski en Sibérie

Photo extraite de cet article du Siberian Times

Des explications triviales restent possibles, comme une «pyramide» érigée par des tribus locales. A mon avis, seul un sondage dans la structure permettra de trouver une éventuelle racine. Il serait également intéressant de rechercher des traces d'outils, d'ADN, ou des modes de fracturation sur les pierres qui constituent le dôme. La formation semblant récente, il serait intéressant d'interroger les populations Yakoutes locales.

Le cratère Patomski est visible sur Google Earth à 57°17'04''N 116°35'22''E. Il est flouté.

Et les cryovolcans ne sont pas une nouveauté: sur Terre on appelle ça une source.

 

Ajouté le 3 Octobre 2017: Une recherche sur Internet apporte une moisson de publications scientifiques nouvelles:

-Des mesures gravimétriques révèlent une zone de faible densité sous la structure (diagramme de gauche, en bleu):

Mesures gravimétrique de densité pour Le cratère Patomski en Sibérie

Continuation souterraine du cratère Patomsky (gauche) et de la structure d'impact de Popigay (droite), par analyse du champ gravitationnel. (Crédit: Demezhko et al., 2011)

Il est difficile de deviner ce que ça pourrait être, mais il paraît logique que, quel que soit le phénomène qui ait rejeté des roches brisées en surface, il ait aussi résulté en des creux en profondeur. En tous cas cette zone de faible densité est bien plus grande que le cratère.

-Une étude des matériaux rejetés révèle une édification en plusieurs étapes, avec des roches diverses, mais tout de même d'origine strictement locales.

-La théorie de l'explosion phréatique est préférée par une autre étude: les matériaux rejetés par l'explosion montrent des altérations de composition et isotopiques, suggérant un échauffement à plus de 100°C. Encore que, à mon avis, ces différences s'expliquent aussi si les roches viennent de couches sous-jacentes et non de la surface. C'est aussi une des conclusions de l'article suivant:

-Une étude géologique explique le contexte et propose une théorie générale: les roches sont des calcaires plus ou moins métamorphisés, avec des strates de schistes noirs carbonés, sources de méthane (grisou, ou gaz de schiste). Un pli géologique pincé, un croisement de failles, et peut-être des cavités karstiques (grottes), auraient abouti à un piégeage du méthane sous le permafrost imperméable. Le «petit age glaciaire» du 16eme siècle, puis le léger réchauffement depuis, auraient abouti au jeu complexe d'une «cheville» (peg) de glace, voir d'hydrates de méthane, dont les variations de volume auraient fracturé les roches et rejeté le cône, et même formé la dépression à son sommet. Je recommande d'essayer de lire cet article passionnant, mais il est complexe, même si Google Translator en fait une bonne traduction du russe.

Je note qu'il y a deux curieux petit lacs à proximité, à 59°14'43"N, 116°29'60"E puis 59°15'34"N, 116°26'7"E. Leurs situations au milieu d'une pente indique une probable origine karstique. Le second lac produit même un petit cours d'eau!

Les études scientifiques ci-dessus affaiblissent l'hypothèse d'un paléoartifact pour le cratère Patomski. Mais en fait, la seule chose qui permettra de vraiment savoir sa cause est un forage. Et un forage suffisamment profond: trouver la cheminée ne servira à rien, il faut descendre jusqu'à la source. Bon, je sais, c'est une région isolée… mais des moyens considérables ont tout de même été investis pour aller gratter quelques pépites d'or à peine quelques kilomètres plus au nord. Alors on peut bien aller gratter une pépite de savoir.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Crop_circles

Crop circles

Statut: douteux, sujet très pollué.

Description: des motifs géométriques variés apparaissent parfois dans les champs, fait de tiges couchées. On entend souvent que ces motifs seraient tracés par des ovnis ou phénomènes similaires.

Explication: Toujours aucune de sûre à ce jour, mais il y a des cas où des gens ont pu faire des crop circles de bonne qualité, rapidement et avec des moyens légers. Ainsi, de «véritables» crop circles faits par des ovnis ne pourraient pas être distingués de ces canulars. Le seul moyen d'être sûr serait d'observer un ovni en train d'en réaliser un, mais cela n'est jamais arrivé. On a tout de même observé des traces d'ovni vérifiées, montrant de l'herbe écrasée, mais aucune aussi ellaborée.

Personnellement, j'ai vu passer un jour une photo de crop circle montrant de légers défauts de traçage, comme ceux qui apparaissent dans un dessin au compas.

Il est aussi remarquable que si peu soient visibles sur Google Earth. Je n'en ai trouvé qu'un seul, à proximité de Stonehenge.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Cryptozoology

Cryptozoologie (voir aussi yeti)

Statut: légendes ou blagues.

Description: Certaines personnes prétendent observer des espèces d'animaux inconnus de la science officielle, tels que les rhinogrades, le yéti (ou sasquash ou big foot), le chupacabra, etc.

Explication: Il est facile de vérifier que certains de ces animaux ne peuvent pas exister (rhinogrades). Pour les autres, à l'exception du yéti, il n'existe aucune preuve sûre de leur existence.

On ne peut toutefois jamais affirmer que toutes les espèces sont connues, et de nouvelles sont encore régulièrement trouvées, qui défient parfois les classifications. Certains cas semblent liés aux ovnis, comme le Chupacabra ou le Mothman.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Deja_vu

Sensation de déjà vu.

Statut: Expliqué, phénomène naturel, sans intérêt.

Description: On a parfois l'impression d'avoir déjà rencontré la personne, le lieu, la situation, etc. bien que l'on soit incapable de dire où et quand.

Explication: Il semble que ce soit un mauvais fonctionnement de la mémoire. Il est facile de vérifier que beaucoup de sensations de déjà vu renvoient à des situations qui n'ont pas pu arriver auparavant. Par exemple j'ai eu une sensation de déjà vu en regardant les missions Apollo sur la Lune.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#

Incident du col de Dyatlov

Statut: Mystère. Peut-être RR3.

Description: En 1959, neuf skieurs russes ont planté leur tente dans un col désert de l'Oural. Leur tente effondrée et leurs corps dénudés ont été retrouvés quelques jours après, sans explication connue.

Explication: Certains faits secondaires ont pu être expliqués comme conséquences du fait principal, mais pas ce fait principal lui-même. Le mystère est pourquoi toute l'équipe a soudain fuit en panique en pleine nuit, laissant leur tente effondrée ou éventrée (une photo la montre effondrée avec de la neige dessus). Il leur fallait un motif vital et urgent, pour fuir ainsi dans la neige à -30° sans prendre le temps de s'habiller ou de se chausser. La suite vient logiquement: les sauveteurs ont suivi leur piste sur «un mile» (1.6kms) jusqu'à un point où ils se sont arrêtés, et on tenté de faire du feu. Certains ont alors tenté de revenir à la tente, prenant les vêtements de leurs camarades déjà morts de froid, mais ils sont aussi morts de froid sur le trajet du retour. D'autres ont été retrouvés trois mois plus tard, dans un ravin sous la neige, portant des blessures témoignant d'un écrasement violent. Probablement ils ont chuté et déclenché une avalanche en cherchant du bois. D'autres faits inexpliqués plus ou moins établis entourent l'affaire: une des victimes n'avait plus sa langue, une teinte anormalement orangée des corps, des lumières oranges vues de loin par d'autres témoins au même moment, des mesures de forte radioactivité sur certains de leurs vêtements, et la présence dans la région de nombreuses ferrailles généralement attribuées à des activités militaires.

Cette affaire est parfois considérée comme une rencontre ovni rapprochée, mais même dans ce cadre elle est atypique.

On peut voir l'endroit et le mémorial sur Google Earth à 61°45'10'N 59°26'17''E.

 

Ajouté le 4 Janvier 2018: Le site de fact check Snopes consacre un article à cette intrigante énigme, qui est donc «fact-checkée». Sans surprise, en gros ils confirment mon analyse ci-dessus: les victimes ont fui en panique en pleine nuit, sans toutefois que l'on puisse savoir pourquoi.

Leur texte apporte quelques nouveautés: les «lumières oranges» deviennent des «boules de feu rapides», sans toutefois que Snopes ait pu retrouver le témoignage d'époque. Les «traces de radioactivité» deviennent de faibles traces de potassium 40 sur une veste. Ils apportent également un témoignage de garde forestier qui a déconseillé aux campeurs de s'aventurer dans la forêt, fortement enneigée et donc dangereuse. Toutefois la théorie de l'avalanche est contestée par les enquêteurs, qui n'en ont pas retrouvé de traces.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Free energy

Energie libre

Statut: Croyance, escroquerie. Non la moindre escroquerie étant que l'expression «énergie libre» a été en fait volée aux écologistes, qui l'utilisaient pour qualifier une source d'énergie ne dépendant pas de système complexe, d'aliénation sociale ni de ressources rares.

Description: Certains prétendent maîtriser le mouvement perpétuel, ou de nouveaux effets physique permettant de produire de l'énergie sans le prix, le travail ou l'effort des sources traditionnelles.

Explication: Jusqu'à preuve du contraire, personne n'a pu démontrer une telle chose, qui viole les lois connues de la physique.

Il y a longtemps, lorsque de telles idées commençaient à émerger, on se demandait vraiment si la science n'avait pas tort. Surtout que certaines revues comme «science & vie» avaient annoncé la «synergétique» ou «énergie zéro du vide» (aux alentours de 1970). Mais quand j'ai demandé aux gens de la synergétique quelle expérience ils comptaient faire pour démontrer leur théorie, ils m'ont répondu qu'ils ne comptaient pas en faire, parce qu'ils voulaient «convaincre les scientifiques d'abord». Et ils m'ont envoyé une revue qui parlait de «complot juif»... A l'époque, je n'avais que peu de connaissance en politique, mais je savais tout de même qu'il fallait soigneusement se tenir à l'écart de telles personnes.

La seconde fois, ce fut la N-Machine de Bruce de Palma, qui était arrivée à faire parler d'elle dans une revue écologique (environ 1978). Elle est formée d'un champ magnétique et d'un conducteur électrique qui tournent ensemble (Deux aimants cylindriques sont séparés par un disque de cuivre. L'ensemble est monté de façon à n'avoir qu'un axe et mis en rotation par un moteur. Deux balais permettent de recueillir le courant, un au centre du disque, l'autre au bord) Selon les lois connues de l'électricité, un tel appareil ne produit ni électricité, ni énergie. Mais certain invoquent une nouvelle forme de magnétisme (l'explication proposée à beaucoup varié avec le temps) qui fait que la N-Machine produit de l'électricité et de l'énergie. Qui a raison? Est-ce que ce sont les scientifiques «idiots et autoritaires» qui cherchent à étouffer une découverte intéressante, ou bien est-ce De Palma qui rêve? Dans un contexte où la science elle-même était contestée, la seule façon de savoir était de tenter l'expérience. Aussi j'ai construit une N-Machine... et j'ai trouvé un courant, comme annoncé. Faible, mais réel. D'où venait-il? De Palma avait-il raison? Non: simplement, le mouvement du champ magnétique induit un courant, non pas dans le disque qui tourne avec lui, mais dans le balai qui est immobile. J'ai vérifié, en l'éloignant de l'aimant, le voltage obtenu disparaît. Aussi aucune loi physique connue n'est violée, et il n'y a pas d'énergie libre dans cette machine. Ce n'était qu'une escroquerie élaborée, basée sur une fausse interprétation, juste bonne à extorquer des fonds à des investisseurs ignorants (comme probablement la plupart de telles revendications).

 

Alors il n'y aura pas de troisième fois. Maintenant, quand je rencontre quelqu'un qui conteste «ces idiots de scientifiques», je lui demande de faire l'expérience lui-même. Aujourd'hui bien sûr je ne prête même plus attention aux milliers d'annonces de cette sorte. Et si quelqu'un prétend avoir trouvé, qu'il le démontre lui-même, en faisant fonctionner des machines dans le monde physique, et non pas dans une vidéo de Youtube.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#OBE

Experience hors corps (OBE, ou voyage astral) .

Statut: Prouvé scientifiquement, mais difficilement reproductible. Matériellement inexplicable, preuve de l'existence de la conscience indépendamment du corps.

Description: Une personne perçoit son corps de l'extérieur. Elle peut alors se promener ailleurs, au loin, et ramener de ce périple des souvenirs et perceptions d'autres endroits qu'elle ne pouvait pas voir physiquement.

Explication: Le phénomène se produit lors d'une NDE ou d'une paralysie du sommeil (cela m'est arrivé une fois). Sa rareté en rend l'étude scientifique difficile. Toutefois certaines personnes semblent «douées» pour cela, ce qui a pu mener à des vérifications contrôlées en laboratoire. Ce phénomène plaide fortement pour une conscience existant en dehors du cerveau.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#ColdFusion

La fusion froide

Statut: Fort probablement erreur, suivie de débat idéologique.

Description: En 1989 des scientifiques, Stanley Pons et Martin Fleischmann ont annoncé avoir observé des réactions de fusion nucléaire à température ambiante.

Explication: l'idée originale est que, dans le palladium, l'hydrogène pouvait être dissous à une pression partielle si élevée que des réactions de fusion puissent se produire (un peu comme avec les muons). Observant parfois des dégagements de chaleur dans certains de leurs appareillages, Pons et Fleischmann se sont dépêchés d'annoncer avoir produit ce phénomène. Cette annonce a fait grand bruit, car elle ouvrait une ère d'énergie «gratuite» et «non-polluante». Toutefois aucune équipe n'est arrivée à reproduire l'expérience originale. La déconvenue a été à la hauteur des espoirs, et la communauté scientifique a vivement condamné Pons et Fleischmann pour leur empressement à publier un résultat insuffisamment vérifié. Les débats idéologiquement orientés qui ont suivi ont même fait qualifier l'affaire de pseudoscience.

Toutefois de nombreux points troubles sont restés, sur le véritable degré de saturation en hydrogène, la qualité des échantillons de palladium, etc. pour expliquer des phénomènes assez élusifs (seuls certaines cellules manifestaient des dégagements de chaleur, et seulement par moments). Aussi des équipes scientifiques officielles ou privées continuent-elles de travailler dessus, sans résultats convaincants à ce jour (2015), en particulier aucune trace claire de radiations résultant de réactions nucléaires.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#HD_164595

HD 164595

Statut: Inconnu, possible signal extraterrestre.

Description: Le radiotelescope RATAN-600 a observé le 15 mai 2015 un signal radio provenant de l'étoile HD 164595. C'était un signal puissant, large bande, centré sur 11 Ghz. IL a duré environ deux secondes. Aucune autre information n'a été publiée, ni spectre, ni forme d'onde.

Explication: Inconnue. Aucun signal astronomique connu ne se comporte de cette façon. La fréquence est dans une bande militaire, mais le SETI n'a pas connaissance d'activités militaires pouvant l'expliquer, sauf si elles sont secrètes. Reste bien sûr l'explication d'un signal artificiel extraterrestre, mais rien ne le prouve définitivement. HD 164595 a été re-écoutée plusieurs fois sans succès.

HD 164595 est une étoile dont toutes les caractéristiques sont très proches de celles du Soleil, à un ou deux pour cent près. Elle a une exoplanète confirmée, de la taille de Neptune, mais en orbitre proche. Cette planète est donc fort probablement inhabitable, mais d'autres planètes habitables pourraient exister.

Voir aussi le Wow Signal. Ces puissantes impulsions radio pourraient être une classe de phénomènes astronomiques encore inconnus. Les spécialistes pensent à des effets de lentille gravitationnelles. Elles pourraient aussi être artificielles, par des extraterrestres recherchant le contact. Mais ces émissions ne se répètent pas.

Ajouté en Janvier 2017: les scientifiques estiment maintenant que l'explication la plus probable serait une interférence d'un satellite militaire secret. Si c'est le cas, aucune confirmation n'est possible.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#KervranTransmutations

Les transmutations biologiques de Kervran

Statut: non testé, probablement faux.

Description: Dans certains cas des oligo-éléments semblent apparaître dans le sol ou dans l'organisme. Un biologiste, Corentin Louis Kervran, a créé une théorie assez sophistiquée expliquant ces apparentes aberrations par des transmutations nucléaires, produites par des enzymes biologiques, sans dégagement d'énergie ou de radiations, selon des règles spécifiques.

Explication: Ces théories ont été pendant un temps assez populaires dans les milieux écologistes, puis naturopathes. Toutefois elles vont à l'encontre des lois de la physique nucléaire (Les réactions proposées dégageraient une énergie très supérieure aux réactions organiques. Par exemple 12C plus 16O donnerait 28Si plus 14Mev, de quoi carboniser n'importe quelle enzyme qui tenterait de produirait une telle réaction).

Mais surtout, aucune expérience n'a été faite pour les reproduire, ni pour identifier les enzymes responsables, de sorte que l'on ne peut rien conclure. On a là typiquement une situation où l'étiquette «écolo» ou «naturel» suffit pour produire une adhésion inconditionnelle. Plus vicieusement, «une théorie» devient «une vérité», sans apparemment d'autre justification que la... liberté d'expression!

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Lotschberg_light

Lumière curieuse sur le col du Lötschberg

Statut: curiosité

Description: c'est «mon» mystère, car c'est moi qui l'ai trouvé :-)

Un curieux éclat de la lumière est visible sur un glacier du col du Lötschberg, dans les Alpes suisses. Voir dans Google earth (2015) à 46° 25' 40,98"N et 7° 42' 39,30" E. (la surface du glacier est recouverte d'éboulis gris, mais c'est bien un glacier)

Explication: Probablement humaine. Avant d'évaluer à quel point cette lumière est vraiment étrange, j'ai dû en chercher une semblable, d'origine connue. J'en ai trouvé une dans un village voisin quelques kilomètres au Nord, Frutigen, à 46° 35' 21,92"N et 7° 38' 33,16 E.

Lumière curieuse sur le Col du Lötschberg

A gauche: la lumière mystère. A droite: une lumière semblable sur une fenêtre de toit.

La comparaison des deux reflets montre que les rayons dorées et l'ovale blanc sont des artefacts de caméra (comme d'habitude Google ne dit pas quel satellite a pris cette image). Cependant, la lumière sur le glacier semble plus intense que le reflet de la fenêtre, ce qui indique une plus grande surface, probablement un mètre ou plus. Le problème est: qui pourrait se balader sur un glacier alpin en trimbalant un aussi grand miroir? Des vidéos youtube de l'endroit ne montrent rien.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Earth_Lights

Lumières lors de tremblements de terre, Earth Lights.

Statut: Scientifiquement observé, inexpliquée. Probablement phénomènes naturels, peut-être OVNI.

Description Avant ou pendant les tremblements de terre, les gens voient les lumières étranges dans le ciel ou près du sol.

Explication: Aucune connue. l'explication habituelle implique des phénomènes électriques ou magnétiques liées à la rupture des roches (effets piézoélectriques). Mais créer des effets lumineux nécessite des champs intenses qui auraient été remarqués par d'autres effets physiques. Cela tomberait dans la catégorie plus générale des phénomènes liées au plasma, que nous avons vu dans le chapitre VII-3, ou peut-être des OVNI.

Ces phénomènes ont été précisément observés lors du tremblement de terre de L'Aquila, le 6 avril 2009, avec des dizaines de photos et de vidéos. Plusieurs articles scientifiques ont été publiés (Fidani (PDF), Fidani), Hutton, Thériault&al, Takaki&al). Toutefois, les véritables photos et vidéos semblent virtuellement absente de l'Internet. Je n'en ai trouvé qu'une seule dans Youtube (les paradis des idiots qui ne regardent jamais le ciel, et ne savent pas reconnaître un parhélie ou une traînée de condensation) et un autre dans USA Today. Il y a d'autres, mais associées à Nibiru, ou à des parhélies, aussi je ne vous fait pas perdre votre temps.

Dans certains cas, les lumières sont aperçues haut dans le ciel, pendant les tremblements de terre, ou dans les heures précédentes/suivantes. Ils peuvent être causés par les courants dans l'ionosphère, si le potentiel de la terre a changé. Voir l'incident de Bell Island, ou des lumières similaires sont rapportées.

Comme d'habitude, les nombreux médias affirment que les lumières des tremblement de terre «sont expliqués par les scientifiques» (c'est un mensonge) et que «elles ne sont pas OVNIS» (personne ne le sait... les OVNIS sont peut être des lumières de tremblement de terre, voir le chapitre VII-3. En particulier, les lumières de Hessdalen, considérées comme ovnis par les scientifiques, ont commencé à se manifester suite à un tremblement de terre.)

Je donne une «explication» beaucoup plus étrange dans mon roman «Les Jardins d'Aéoliah»

 

 

 

Expérience de Philadelphie, voir Philadelphia experiment

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Atmospheric_explosions

Explosions atmosphériques.

Statut: probablement météorites, mais de nombreux points d'ombre n'ont été éclairés que récemment.

Description: Une vingtaine d'explosions de forte puissances ont ébranlé la haute atmosphère dans plusieurs endroits du monde. Le cas le plus célèbre est celui de la Toungouska, tandis que l'Incident Vela a été interprété à l'époque comme un test nucléaire secret.

Explication: seule la compréhension récente de certaines rentrées atmosphériques a permis d'expliquer les différents aspects étranges de ces phénomènes. En effet certaines météorites (morceaux de comètes) sont de nature pulvérulente, au lieu d'être formées de roche. Soumises au frottement de l'air, elles se fractionnent alors en morceaux plus petits, qui sont soumis à des frottements encore plus intenses, accélérant encore le fractionnement de manière exponentielle, jusqu'à produire une dislocation totale presque instantanée. Tous les grains dégagent alors leur énergie en même temps, dans une zone restreinte. Cette énergie localisée dans un petit volume produit alors une explosion, bien plus forte que les bangs supersoniques émis lors du vol les pierres. Ces explosions ne s'accompagnent pas de chute au sol, ou seulement de cailloux, ou probablement les sphérules trouvées à la Tunguska.

Dans le cas de l'incident Véla, on n'a qu'un enregistrement de deux flashes lumineux successifs, interprétés à l'époque comme un test nucléaire de faible puissance, dont l'auteur n'a jamais été trouvé. Aucune trace de radioactivité n'a non plus été trouvée. Aujourd'hui on sait que ces deux flashes peuvent s'expliquer par la chute d'une météorite double, ou qui s'est fractionnée plus haut dans l'atmosphère.

Dans le cas de la Toungouska, il semble que la publication récente des témoignages d'époque montre qu'il n'y aurait pas eu une, mais plusieurs explosions. Selon la position des témoins, la séquence aurait duré de cinq à vingt minutes, ce qui indique que ces explosions ne se sont pas toutes produites au même endroit. D'autres témoins parlent d'un «tube lumineux» en approche, avant les explosions. Ces éléments tendent à montrer que l'on a peut-être eu affaire à une caténa, c'est à dire une chaîne d'impacts provoquée par une météorite fractionnée, vraisemblablement un morceau de comète. De nombreuses lignes de cratères de type caténas sont visibles sur la Lune et les autres planètes.

Ajouté en 2013: La récente météorite de Cheliabinsk (2013), abondamment filmée et enregistrée, confirme nombre d'hypothèse et de spéculations sur les phénomènes qui se déroulent lors d'une grosse rentrée atmosphérique d'un objet pulvérulent. Les vidéos montrent clairement une petite portion de trajectoire qui a produit un flash bien plus lumineux que le reste, et est restée en flammes pendant plusieurs secondes. Cette zone a produit le bang principal très violent, tandis que les autres portions de trajectoire ont produit des dizaines d'autres bangs plus calmes.

 

 

Explosion de la Toungouska, voir Toungouska

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Faux_de_Verzy

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#QueulesBeuvray

Faux de Verzy et queules du Mont Beuvray

Statut: curiosités.

Description: Dans les deux cas il s'agit d'arbres aux formes tourmentées et illogiques. Dans la version 1 je confondais ces deux phénomènes, mais leurs explications sont en fait très différentes.

Explication:

Les faux de Verzy sont des hêtres qui poussent dans la forêt de Verzy près de Reims en France. Leurs formes tourmentées sont probablement dus à une mutation génétique. La fascination exercée par ces arbres étranges depuis le haut Moyen Age explique probablement que des peuplements ont été exportés en plusieurs endroits d'Europe.

Les queules du Mont Beuvray sont en fait des haies que les paysans locaux réalisent en guidant et tressant de jeunes pousses d'arbres. Quand les arbres sont adultes, leurs troncs gardent ces formes étranges. Jules César mentionnait déjà leur existence, et on peut encore en voir en cours de «formation» de nos jours, par exemple sur le chemin qui mène à la source de l'Yonne.

Dans les deux cas, les paysages fantastiques ainsi créés sont propices aux histoires de fées ou d'esprits de la nature. Le Mont Beuvray par exemple est un haut lieu de la Vouivre.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#alse_Memories

Faux souvenirs.

Statut: Expliqué, phénomène naturel, sans intérêt, peut être utilisé à des fins de manipulation mentale.

Description: On a un souvenir d'une chose qui n'a pas pu arriver. L'exemple souvent cité est se rappeler d'avoir vu Bugs Bunny à Disney Land. Ce phénomène est souvent brandi pour dénigrer les NDE, les «abductions», etc.

Explication: La mémoire peut effectivement modifier des scènes lointaines, par exemple de notre enfance, ou des scènes banales de la vie quotidienne auxquelles on n'a pas prêté attention. On peut facilement s'en rendre compte, par exemple en regardant un film qu'on n'avait pas vu depuis notre enfance: faux souvenirs, scènes déformées, scènes totalement oubliées, ressurgissent alors en pagaille. Voir chapitre V-8 sur le fonctionnement de la mémoire, et la façon dont elle code les souvenirs en éléments simples. L'échange de deux éléments peut alors facilement produire un faux souvenir. Par exemple, dans le film «Ben Hur», que j'avais vu étant enfant, j'étais persuadé que Jésus était descendu dans la fosse aux lépreux. Simple échange de deux éléments...

Toutefois ce phénomène est totalement incapable de produire de toutes pièces une scène complète, et surtout pas une scène absurde ou impliquant de fortes émotions, comme un viol ou une RR4. Au contraire, un viol reste gravé précisément dans notre mémoire, comme tout événement traumatisant.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ghosts

Fantômes

Statut: trouble, croyance, possibilité de cas réels.

Description: de nombreuses personnes affirment que des consciences de personnes décédées peuvent revenir en certains lieux (généralement leur ancienne maison), et s'y manifester par des actes de télékinésie.

Explication: les théories de la conscience que nous avons exposées dans la cinquième partie rendent ce phénomène possible, et finalement assez simple à expliquer comme à vivre avec, voire à résoudre. Toutefois, malgré de nombreux cas rapportés, peu ont été prouvés scientifiquement. Je n'ai même pas connaissance de tels cas.

De plus, le phénomène est souvent vécu comme un scénario de film d'épouvante, avec cris, émotions violentes, terreur, etc. A quoi s'ajoutent souvent les accusations religieuses de satanisme. Dans ces conditions, les témoignages sont souvent hautement biaisés, et les scientifiques ne s'y intéressent guère.

Ce que j'ai par contre observé, est que des pièces ou des maisons entières peuvent rester imprégnées des mauvaises vibrations (chapitre V-17) de leurs anciens occupants. Dans certains cas, c'est si mauvais qu'il peut être effectivement dangereux d'habiter dans de tels lieux. Le malaise peut alors conduire à des visions, fausses mais convaincantes. Juste comme cela se produit avec la peur.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Feux_de_Seron

Feux de Séron

Statut: Falsification, mais peut-être des cas similaires non résolus.

Description: Dans une ferme près de Tarbes, en 1979,des dizaines d'incendies «inexpliqués» ont démarré en quelques semaines. Les médias parlaient de parapsychologie, voire de satanisme.

Explication: Yves Lignon, spécialiste des phénomènes parapsychologiques à l'Université de Toulouse, est arrivé à confondre les fermiers en leur tendant un piège.

Ce qui est intéressant dans ce cas a été de voir les journaux parler de parapsychologie, voire se satanisme («puisque» on est pas loin de Lourdes!), pour ensuite dénigrer ces phénomènes, en écrivant par exemple des calembredaines telles que «des matières comme le phosphore ou le sodium sont couramment utilisées dans les fermes». C'est ce genre de pseudo-explications fumeuses qui discréditent le rationalisme et favorisent les rumeurs et les croyances.

Il y a eu plus récemment une autre affaire de feux en série en Alsace, mais je n'ai pas retrouvé le nom. A l'époque je n'avais entendu que des explications succinctes «simplifiées», ce qui tend à faire suspecter que l'on cache quelque chose.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ball_lightning

Foudre en boule

Statut: inexpliqués, probablement phénomènes naturels ou peut-être phénomènes OVNI.

Description: Parfois, des boules de lumières apparaissent juste après un coup de foudre. Elles planent pendant quelques secondes, passent à travers les vitres sans les briser, avant de disparaître ou d'exploser. Parfois des gens sont blessés.

Explication: Aucune connue. Les hypothèses habituelles sont liées aux plasmas. Cependant il n'y a aucun moyen de savoir comment un plasma peut rester confiné pendant si longtemps, tout en déversant de l'énergie. De nombreuses autres explications ont été proposées, comme la combustion de poussière de silicium. Mais encore une fois, le poussière de silicium ne brûle pas (le silicium élémentaire brûle, mais il n'existe pas dans la nature).

Je remarque que la foudre en boule semble souvent obéir aux lois de Méheust (chapitre V-3). Ce qui suggère qu'une conscience la contrôle, ou au moins qu'elles dépendent d'un enjeu de conscience. Elle se place aussi dans la catégorie plus générale des phénomènes liés aux plasma, que nous l'avons vu au chapitre V-2, qui sont aussi invoqués pour expliquer les OVNI.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Storm_gamma_bursts

Sursauts gamma et jets bleus inexpliqués dans les nuages d'orage

Statut: inexpliqué, probablement naturel.

Description: des bouffées de rayons gamma sont parfois observées dans les gros nuages d'orage. D'autres phénomènes lumineux sont également d'origine inconnue, comme les jets bleus.

Explication: On ne sait pas comment des éclairs peuvent produire des rayonnements de haute énergie. Ces rayonnements sont probablement liées aux jets bleus, des jets lumineux s'élevant très vite au-dessus des nuages. En revanche, les «elfes» sont maintenant bien compris comme des coups de foudre montant du dessus du nuage vers l'ionosphère, tandis que les «sprites» sont des réactions de l'ionosphère au rayonnement électromagnétique des grands éclairs.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Red_gas

Gaz rougeâtre émanant de l'océan

Statut: inconnu.

Description: Des remontées de gaz ont été observée une fois au large des Charentes, par un navire de la Marine Nationale, colorant les eaux en rouge. Je ne me souviens pas de la date, c'était très probablement dans les années 1970.

Explication: Aucune connue, bien que le navire ait prélevé des échantillons. Les explications naturelles sont le volcanisme (peu probable dans ce lieu), des émanations de gaz naturel, ou d'une épave.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Google_Mysteries

Y a t-il des mystères visibles sur Google Earth?

De nombreuses vidéos Youtube prétendent montrer divers mystères qui seraient visibles sur Google Earth (Il y en a trop pour les commenter toutes). Bien entendu, fort peu résistent à l'examen. Par exemple j'ai vu passer une fois l'histoire d'une soucoupe volante photographiée sur Google Earth! Bien entendu l'endroit ne montre que le toit rond d'un phare, qui, vu du dessus, semble léviter (Si je me souviens bien c'est au Cap Hangklip, près du Cap en Afrique du Sud).

Je parle bien sûr de vraies photos satellite, prises par une agence spatiale et publiées par Google. Les photos «panoramio» ajoutées anonymement par les utilisateurs n'ont aucune valeur, car elles peuvent être truquées par n'importe qui.

J'ai toutefois trouvé quelques zones floutées sans cause apparente. L'explication ordinaire est que ce seraient des erreurs de montage (il y en a beaucoup), mais quand elles coïncident avec des lieux remarquables, on a envie de vérifier. Par exemple, le Mont Illimani, près de La Paz en Bolivie, une montagne visible de loin et sacrée pour les Incas, est traversé par une longue bande floue (2014). On a aussi une petite zone rectangulaire près du pôle sud de la Lune (en 2014 je n'ai pas retrouvé l'endroit exact, mais c'est tout le pôle sud qui devient invisible quand on tende de zoomer).

On a tout de même quelques-uns des mystères évoqués dans ce chapitre, qui sont visibles sur Google Earth. Mais il est tout de même remarquable que Google Earth ne montre que si peu d'inexplicable, et que les millions de photographies spatiales prises par tous les pays ne soient jamais arrivées à surprendre un ovni ou autre truc inexpliqué.

En particulier, il est très rare de trouver des Crop Circles, malgré leur grand nombre. Ceci indique qu'une censure aurait bien lieu. Dans ces conditions, on peut se demander si d'autres choses ne seraient pas censurées.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#HAARP

HAARP

Statut: la désinformation amplifiante sur HAARP ne doit pas cacher les risques réels prévisibles.

Description: le projet HAARP est un ensemble d'expériences électromagnétiques conduites par les militaires des USA, visant à étudier les propriétés de l'ionosphère, principalement dans les régions polaires, en envoyant des ondes radio dans des régions sélectionnées. Il existe des projets équivalents russes et européens. Des dizaines de théories conspirationnistes présentent HAARP comme une menace majeure, ou comme une arme globale capable d'effets terribles.

Explication: La position officielle est qu'il n'y a aucun danger dans le projet HAARP. Cela est probablement vrai pour les expériences telles qu'elles ont lieu aujourd'hui. Cependant, je serais beaucoup plus prudent sur ses possibles effets inattendus, et en particulier sur les usages criminels des connaissances qui en résultent: des perturbations mineures de l'ionosphère peuvent avoir des effets dévastateurs sur les réseaux électriques et de télécommunications, comme cela a été observé lors des essais nucléaires Starfish et K en 1962. Des appareils du type HAARP, juste plus puissants, pourraient produire des effets similaires sur un pays cible, sans enfreindre les interdictions nucléaires.

Si ce n'était pas le cas, alors pourquoi les gouvernements s'intéresseraient t-ils à un sujet aussi ingrat que des phénomènes évanescents dans la magnétosphère?

On remarque aussi que les théories conspirationistes anti-HAARP visent la version Américaine, mais pas les autres, ce qui donne un indice sur leurs origines.

 

 

 

Hantise, maisons hantées, voir fantômes

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Hessdalen_Lights

Lumières de Hessdalen

Statut: réel, scientifiquement étudié, inexpliqué.

Description: Près de la ville de Hessdalen, en Norvège, des ovnis sont observés régulièrement.

Explication: Voir le chapitre VII-2 et le site de Hessdalen. Il n'y a aucune explication connue à ce qui se passe ici, malgré les observations scientifiques régulières. Le phénomène de Hessdalen est considéré comme faisant partie du mystère OVNI, dont ils affiche les traits habituels, sauf les rencontres rapprochées ou les «personnages». Cependant la récurrence du phénomène en un endroit unique en permet l'étude scientifique correcte, avec des vidéos garanties non-falsifiées et des spectres montrant de l'air ionisé. Cependant, cela n'a jamais permis de trouver une explication crédible.

Hessdalen est tout à fait unique, dans le sens qu'un phénomène inexpliqué peut être (et est) étudié par des moyens scientifiques. Cela rend toute dénégation très difficile, même si l'histoire est ostensiblement ignorée par les médias et par les instances dirigeantes de la science.

Le fait que Hessdalen soit impossible à censurer a toutefois produit une réaction unique: de la «pseudoscience officielle» (chapitre II-7), c'est à dire des théories qui ont l'air scientifique, mais qui ne le sont pas. La plus connue est la combustion de poussière de scandium, un élément qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde. Cette pseudoscience est même publiée sous la forme rituelle d'un papier scientifique... qui oublie juste un «petit détail»: le scandium n'existe jamais dans la nature sous forme métallique, mais sous forme de silicates (comme la Thortveitite). Ainsi la poussière porteuse de scandium à Hessdalen est juste du sable, et faire brûler du sable est sérieusement impossible.

Les explications sérieuses invoquent des plasmas (puisque les spectres de plasma ont été observés), mais elles ne parviennent pas à fournir un mécanisme crédible capable de les confiner (plusieurs kilowatts dans certaines observations) (voir aussi la foudre en boule). Donc, nous sommes obligés de classer les lumières de Hessdalen dans la catégorie OVNI, même si nous ne sommes pas totalement sûrs qu'il s'agisse exactement du même phénomène.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#The_Hum

Le hum

Statut: complexe.

Description: Certaine personnes affirment entendre des sons constants de basse fréquence dans certains endroits, tandis que d'autres ne remarquent rien.

Explication: Aucune n'est sûre. Les explications réductrices les plus courantes sont les bruits d'oreille ou des problèmes psychologiques, mais cela ne couvre pas tous les cas, quand beaucoup de gens se plaignent simultanément sans se concerter. De plus les plaintes ne se produisent que dans un petit nombre d'endroits précis (environ une douzaine, les plus connus étant Bristol et Taos).

Malgré les efforts, la source des bruits n'a quasiment jamais été trouvée. Je ne connais pas non plus d'enregistrements de source fiable. C'est probablement parce que le bruit est trop faible pour les appareils d'enregistrement ordinaires. A titre indicatif, nous ne pouvons pas enregistrer le son que pourtant tout le monde entend dans les coquillages.

Que seulement certaines personnes se plaignent pose aussi des difficultés particulières. Encore une fois, l'explication réductrice est que ces personnes ont des problèmes psychologiques. Toutefois, dans le cas de Kokomo, dans l'Indiana, où les gens se plaignaient d'un fort bruit de basse fréquence, la source a été trouvée dans des tuyauteries de deux usines à proximité. Malgré cette cause objective, la plupart des gens n'entendaient pas le son, que d'autres décrivaient pourtant comme fort et incommodant. Cela peut pointer à la façon dont les gens perçoivent de faibles bruits inattendus, ou au contraire ne prennent pas conscience de ce qui ne fait pas partie de leurs préoccupations habituelles. J'ai souvent observé ce phénomène, même avec des sons très évidents. Cela marche encore mieux avec les sons de basse fréquence, qui sont souvent plus des vibrations que des sons.

Aussi, la réponse de l'oreille aux sons de basse fréquence n'est pas la même chose qu'avec les sons de moyenne fréquences (les sensations sonores de basse fréquence s'estompent plus rapidement quand le son baisse, comme les constructeurs d'amplificateurs audio le savent bien). Cet effet pourrait être différent selon les personnes, conduisant à des sensibilités différentes aux sons de basse fréquence et de faible intensité.

Une autre explication pour les sons dans les maisons, que l'insonorisation ne peut pas supprimer, serait des résonances aiguës dans les pièces, amplifiant une fréquence donnée. Tout comme avec un coquillage, mais à des fréquences plus basses. Par exemple, deux murs séparés de 4m, donnent une résonance à environ 40Hz. Les résonances peuvent être étonnamment sélectives et efficaces pour augmenter le bruit thermique autrement inaudible de l'air, et en faire une fréquence pure. Ainsi, un jour que je travaillais à un test de vibrations dans la société Intespace, nous avons eu un cas d'une oscillation venant de nulle part, très visible sur les enregistreurs et les oscilloscopes. Elle s'est avérée n'être que du bruit thermique, amplifié par une résonance métallique aiguë. Mais le plus souvent, entrer dans une petite cavité permet l'amplification clairement audible d'une bande de fréquence. Dans le cas d'une très petite enceinte comme un coquillage, tout le monde l'entend, mais habituellement notre cerveau supprime la faible résonance dans les chambres ou dans les grottes. De sorte que certains se plaignent, tandis que d'autres ne remarquent rien.

(je demande antériorité pour ces explications, à partir de mai 2014).

Le site d'info Hum dirigé par un professeur d'université. Il met l'accent sur une sensibilité électromagnétique, qui est également une hypothèse commune. En effet, certains lient le hum au système LORAN, ou à des systèmes militaires VLF. Il n'est pas improbable que les champs électromagnétiques basse fréquence puissent être perçus par les cellules ultrasensibles de l'oreille. Et au point où en sont les choses aujourd'hui, aucune hypothèse ne peut être écartée.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Electromagnetic_waves

Hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Statut: Discuté.

Statut: Modifié le 17 Décembre 2017 pour tenir compte des édudes scientifiques et lignes directrices de santé pour les portables

Description: Certaines personnes affirment souffrir de différents maux quand elles sont exposées à des ondes radio.

Explication: Le seul effet universellement admis des ondes électromagnétiques sur le corps humain est une élévation de température. Les normes actuelles d'exposition sont bien en dessous de cet effet. Certaines études semblent toutefois montrer, pour diverses gammes de fréquences, des effets plus vagues à des niveaux inférieurs, de type irritabilité, insomnies, etc. La détermination d'un seuil objectif a amené des controverses avec les fabricants, et pourrait amener à abaisser ces seuils d'exposition. (Par exemple ne pas implanter d'antennes de téléphonie sur le toit d'immeubles d'habitation, ou se protéger du téléphone portable à l'aide d'un petit chapeau en tissus conducteur). A titre d'indication, les pays de l'ex-bloc soviétique ont des seuils d'exposition bien plus faibles.

Toutefois certaines personnes affirment ressentir des effets désagréables, voire douloureux ou invalidants, même quand les autres ne ressentent rien. Les expériences en double aveugle ont montré qu'elles se plaignent même quand elles croient être exposées à des ondes, alors qu'il n'y en a pas. Il semble donc que l'on ait affaire à des cas d'autosuggestion, dit effet nocebo, où des pensées négatives répétées arrivent à produire des malaises réels. Le malaise verrouille alors la croyance, ce qui renforce encore les malaises. La seule solution est une meilleure éducation spirituelle... et technique. Et plus d'honnêteté de la part des pouvoirs publics, afin de ne pas prêter si facilement le flanc à des théories conspirationnistes.

Des cas similaires sont par exemple le syndrome du bâtiment toxique, ou d'autres «hystéries» plus anciennes. Les choses peuvent aller très loin, comme des personnes qui meurent parce qu'elles se croient empoisonnées, ou parce qu'elles sont visées par un rituel de sorcellerie.

 

Ajouté le 17 Décembre 2017: Une étude scientifique du biorxiv a mis en évidence un accroissement de certains cancers du cerveau en présence de rayonnement de téléphones portables. Curieusement cet effet épend de la modulation utilisée. En conséquence, la Californie a émis des recommandations concernant l'usage des portables:

-Tenir le portable loin du corps

-Eviter le portable si le signal est faible

-Eviter le streaming d'audio ou de vidéo, ou le téléchargement de gros fichiers

-Tenir le portable loin du lit la nuit

-Retirer le casque si on n'est pas en appel (J'ajoute: ceci vaut pour les casques bluetooth)

-Eviter les produits prétendant bloquer les ondes (J'ajoute: entourant le portable ou collés dessus). Ils peuvent en fait augmenter l'exposition (j'ajoute: en plus c'est de l'arnaque)

Fort bien, mais je ne vois toujours pas mes deux propositions:

-Le chapeau métallique «tinfoil hat» (ouiii!!) pour protéger le cerveau pendant un appel.

-Ranger le portable dans une boîte métallique, ou carrément retirer la batterie (et la tenir loin des métaux!!). Ceci évite également au gestionnaire de réseau de nous pister, ou aux pirates de nous écouter.

Une autre étude du NVBI semble décrire un processus par lequel de faibles niveaux d'ondes pourraient être dangereux.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ina_caldera

Caldeira Ina

Statut: inexpliqué, probablement naturel.

Description: une structure étrange et unique est visible sur la lune.

Explication: Aucune connue. La structure est visible ici, à la latitude 18.65N et longitude de 5.31W (zoomez pour la trouver). Des structures très similaires sont également visibles sur Mercure, dans certains lieux précis, les Mercury's hollows.

La caldeira Ina sur la Lune

(photo extraite du site ci-dessus, probablement NASA domaine public)

La vue très détaillée fournie ici suggère que la couche de régolite poudreuse (une couche de poussière et de sable, provenant de la roche de base concassée par les nombreux impacts de météorite) a été éjectée au loin, depuis des points précis, mettant à nu la couche sous-jacente de roche ferme. Seuls les plus gros rochers (un mètre ou plus) ont été laissés en place. (C'est bien la couche de roche, qui apparaît plus claire et montre la racine de nombreux cratères qui s'étaient formés avant l'éjection. Mais elle ne porte que quelques cratères récents, ce qui indique un âge relativement récent pour la structure). Des parcelles restantes de régolithe forment maintenant des monticules irréguliers au-dessus de cette roche.

Je n'ai aucune idée de quels phénomènes naturels pourraient provoquer une telle éjection. Je ne suis pas d'accord que la structure soit une caldeira, car elle ne ressemble à rien de ce genre. Elle n'est pas non plus au sommet d'un dôme volcanique, mais sur une des nombreuses collines qui font partie du vaste éjecta des deux mare voisines. Dans l'environnement lunaire, le seul effet capable de nettoyer la roche de sa poussière serait électrostatique.

On peut examiner l'hypothèse que cette structure soit artificielle. Cependant, même ainsi, il manque beaucoup de détails révélateurs, tels que des traces de machine ou d'extraction de minerai (la résolution des images permet de repérer facilement les atterrisseurs Apollo et même les instruments laissés sur place). On a l'impression qu'une soufflette géante a été utilisée pour nettoyer le substrat rocheux. Sur un monde sans air, les gaz d'une soufflette porteraient la poussière très loin, sans laisser de bord ou de tas identifiable.

Voir un article d'astronomie sur Ina Caldera

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#IncartablePlaces

lieux incartables.

Statut: curiosité. Mais bon... et si Google s'était fait tirer les oreilles, pour avoir montré des choses qu'ils ne devraient pas?

Description: Certains endroits hautement spirituels ne sont pas visibles sur Google Earth, tout comme l'école de Poudlard est incartable.

Explication: Ces lieux n'apparaîssent pas dans Google Earth, en raison de circonstances diverses.

-Taktsang au Bhoutan est caché par un grand surplomb de falaise

-Les treize Stupas dorées au Mont Kailash sont également masqués par un énorme surplomb.

-Le château de Lusignan en France (ou ce qui reste de lui), ancien siège de la Fée Mélusine, est caché par un nuage, un seul tout petit nuage sur des centaines de kilomètres.

Bon, avec les milliers d'images satellite disponibles aujourd'hui, c'est vraiment drôle que Google n'ait pas de meilleure images de ces lieux. Voir aussi «existe-t-il des mystères visibles sur Google Earth?»

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Indigo_children

Enfants Indigos

Statut: Ambigu, entre visions progressistes de l'éducation, ou escroquerie.

Description: Certains enfants seraient des réincarnations d'extraterrestres, ce qui se manifesterait par des dons artistiques, un intérêt pour l'éthique, etc. Dans une variante de cette expression, les enfants indigo seraient ceux qui souffrent de troubles tels que l'autisme, le déficit d'attention, l'hyperactivité, la dyslexie, etc. à cause de «la répression par la société».

Explication: La plupart des enfants présentent, à certaines phases du développement, un intérêt particulier pour la morale, l'altruisme, la beauté, etc. qui s'estompe par la suite. Qu'ils soient des réincarnations ou pas. Les enfants Indigos sont juste des enfants normaux!

Quant à considérer que certains troubles psychologiques seraient une «normalité autre», cela pose le problème du refus de soins à des enfants qui en auraient pourtant besoin pour s'épanouir.

Ce qui serait surtout utile, quand un enfant s'intéresse à des choses positives, serait de toujours l'encourager et de le féliciter, et même, pour les plus téméraires, de lui offrir les éléments dont il a besoin pour épanouir cet intérêt. Et tout le monde: parents, copains, école, assistantes sociales, juges, télévision, Internet, jeux vidéo, bandes dessinées... (Sans forcer non plus, a vu avec les «enfants surdoués» que c'est contre-productif.)

C'est de le pas le faire qui constitue vraiment «la répression par la société», et qui fait des enfants gris.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Kamchatka_Lights

Phénomènes lumineux du Kamtchatka

Statut: inconnu.

Description: Le 24 août 2014, les pilotes d'un avion de ligne ont repéré un éclair blanc rectiligne vertical au-dessus de l'océan, au sud du Kamtchatka. Arrivant à l'endroit un vingtaine de minutes plus tard, ils y ont vu une lueur rouge intense sur l'océan, comme d'un énorme incendie. Le pilote, JPC van Heijst, a pris plusieurs photos fiables et bonne qualité montrant de grandes lumières rouges et des plus petites, vertes ou blanches.

Explication: Aucune connue. Voir ici un compte-rendu de l'événement, et la page du pilote JPC van Heijst. Des circonstances annexes sont une forte activité magnétosphérique avant et pendant l'événement. Les pilotes rapportent également une lueur verte diffuse dans le ciel, avant l'éclair blanc.

Les hypothèses évoquées sont:

-Des pêcheurs de calamars. Cependant, ils sont loin du port et ils n'utilisent pas habituellement de lampes rouges. Et cela n'explique pas l'éclair (sans aucun nuage d'orage).

-Une éruption volcanique. Cependant aucun volcan n'est connu dans le voisinage, et l'océan est très profond.

-Un essai militaire, éventuellement nucléaire. Dans le contexte de tensions à propos de l'Ukraine, un test secret inhabituel, ou d'une nouvelle arme, est plausible.

-OVNI. Cependant, ce n'est pas une description OVNI habituelle.

Le meilleur rapprochement que je vois est avec l'incident de Bell Island. Cependant celui-ci serait beaucoup plus gros et pointerait vers un phénomène magnétosphérique inhabituel, puissant et inconnu. Celui-ci aurait même créé les perturbations observées, au lieu de résulter d'elles. Dans l'hypothèse des courants de Birkeland concentrés que j'ai proposée, celui-ci serait trop puissant. Il pourrait même ne pas venir de la Terre, mais directement du Soleil.

Le seul point faible dans cette comparaison est la lueur de l'océan, qui a duré plus de 20 minutes après le flash.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Kerala_red_rain

Pluies rouges du Kerala

Statut: Résolu, phénomène naturel, faux mystère.

Description: des pluies rouges ont affecté une région du Kerala en 2001, pendant un mois. Les amateurs de faux mystères invoquent des micro-organismes tombés d'une météorite, et y voient un argument pour la panspermie.

Explication: Les études scientifiques du Centre for Earth Science Studies montrent clairement que les particules rouges sont des spores de lichen local. Les phénomène se produit régulièrement dans la région, et les habitants le connaissent bien. Malgré cela ce faux mystère est ressorti régulièrement pour faire vendre du papier.

De plus, un nuage de poussières de comète ne serait pas resté au même endroit plusieurs semaines, à cause des mouvements de l'atmosphère. Ainsi le nuage de la météorite de Chelyabinsk a fait le tour de la Terre en seulement quatre jours.

 

Ajouté en Mars 2015: Certains universitaires comme Chandra Wickramasinghe ou Milton Wainwright soutiennent l'idée de panspermie, et en voient la preuve dans les pluies rouges. Inutile de préciser que cette preuve discrédite plutôt leurs idées.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#LDE

LDE (Radio Long Delayed Echoes, écho radio anormalement longs)

Statut: Inexpliqué. Probablement phénomène naturel. Possibilité d'une sonde spatiale extraterrestre.

Description: Des échos d'émission radio ont été observés dès 1927, des ondes courtes aux UHF, avec des délais anormaux entre 3 secondes et 40 secondes.

Explication: Différentes théories tentent d'expliquer les échos, à l'aide de plasmas dans l'ionosphère, la magnétosphère, et jusque dans des éjections de plasma solaire. Toutefois aucune ne rend compte de tous les cas, probablement différents phénomènes se produisent.

Il existe une possibilité que le responsable soit une sonde de Bracewell, une sonde extraterrestre d'exploration automatique, qui tenterait de communiquer avec nous. Toutefois, si c'était le cas, elle ne ferait pas que renvoyer nos messages, elle y ajouterait ses propres messages.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ligeia_Mare

Ligeia Mare sur Titan

Statut: inconnu, probablement naturel.

Description: La sonde Cassini a repéré une île qui apparaît et disparaît dans Ligeia Mare sur Titan

Explication: aucune connue. Quand elle est visible, l'île mystérieuse a la même allure que les autres alentour. Les Hypothèses invoquent des matériaux flottants, des vagues, des bulles, etc. Toutefois aucune n'explique exactement les observations.

 

 

 

 

Link here with this URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Los_Angeles_Battle

Bataille de Los Angeles

Statut: Pas vraiment connu, probablement une mauvaise interprétation.

Description: En 1942, un mystérieux objet a survolé Los Angeles. Soupçonnant un avion japonais, la DCA a tiré dessus pendant une heure, sans résultats. L'explication officielle a été une fausse alerte, mais certains soupçonnent une activité OVNI.

Explication: Aucune certaine, mais très probablement la DCA a confondu un ballon météo, voire un petit nuage, avec un avion ou un ballon japonais. Les tirs ont ensuite créé un nuage de fumée qui a ajouté à la confusion des soldats encore inexpérimentés. Bien qu'un OVNI ne puisse pas être totalement exclu, il apparaît que la seule photo publiée du phénomène a été fortement retouchée (une pratique courante à l'époque, comme les femmes photoshoppées aujourd'hui). La photo originale dans les archives du Los Angeles Times ne montre rien là où les projecteurs convergent, sauf les points blancs non résolus qui sont probablement des explosions.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Loch_Ness_Monster

Monstre du Loch Ness

Statut: Très probablement légende, bien entretenue.

Description: Un monstre à allure de diplodocus vivrait dans le Loch Ness.

Explication: Outre qu'un tel être est peu vraisemblable, il n'y a pas de preuves de son existence. Cette discussion renvoie à celle plus générale de la cryptozoologie.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Lorimer_Bursts

Lorimer bursts (FRB)

 

(Modifié En Janvier 2017. Ancienne version sur la wayback machine)

 

Statut: inexpliqués, probablement naturel.

Description: En radioastronomie, les Sursauts Radio Rapides (FRB) sont des impulsions radio très courtes (5 ms) et très fortes. Leur étalement spectral dans le temps suggère une origine à des milliards d'années lumière, ce qui en ferait un phénomène extrêmement violent.

Explication: inconnue.

Une des premières hypothèses publiée a été celle d'un pulsar à la limite de s'effondrer en trou noir, mais tournant suffisamment vite pour empêcher cet effondrement. Quand le pulsar ralentit naturellement, la disparition de la force centrifuge le fait se contracter, jusqu'à ce qu'il transforme soudain en un trou noir. L'énergie magnétique stockée autour se transformerait en une impulsion radio. Je me permet de rejeter cette hypothèse: en effet, les dimensions d'un tel champ magnétique sont des dizaines ou des centaines de kilomètres. Les ondes radio émises seraient alors des grandes ondes de cette taille, et non pas des micro-ondes.

Les tout premiers FRB ont été trouvés en 2007 sur des enregistrements du radiotélescope de Parkes. Les premières observations en direct ont été effectuées en 2014 (Papier ici), avec recherche immédiate d'une lueur dans d'autres longueurs d'onde. Mais à l'époque rien n'a été trouvé, épaississant le mystère.

En Janvier 2017 Nature publie la première localisation précise de FRB 121102, le seul FRB à répétition. Il est associé avec une source radio constante plus faible, dans une galaxie naine avec un noyau actif, située à trois milliards d'années-lumière. Il n'est pas prouvé que le noyau, la source constante et le FRB soient le même objet, mais ils sont situés tous les trois dans un volume de quelques années-lumière au maximum.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Mars_Glints

Lumières sur Mars

Statut: Probablement naturel.

Description: Le robot Curiosity a repéré des points de lumière brillants sur Mars.

Explication: Incertaine. Des points de lumière apparaissent fréquemment sur les images de Mars, causés par des rayons cosmiques. Toutefois dans ce cas elles sont apparues deux jours de suite au même endroit. L'équipe de Curiosity les attribue alors à des réflexions sur des gros cristaux dans les roches. De tels cristaux ont effectivement été observés de près quelques mois auparavant.

Le moins que l'on puisse dire est que cette lumière aurait mérité le détour... mais Curiosity a continué comme si de rien n'était. Ainsi Curiosity est bien mal nommé! Un élément qui a probablement pesé dans la décision est le mauvais état des roues du robot. Il était en effet maladroit de chausser une machine capable de durer 80 ans avec des roues en fer blanc déjà sérieusement endommagées au bout de deux ans... Comment ce problème n'est-il pas apparu pendant les tests?

Dans l'hypothèse où ces lumières seraient des réflexions sur de gros cristaux, il aurait été intéressant d'y regarder de plus près. En effet les roches du cratère Gale sont essentiellement éruptives (ou détritiques dérivées) alors que les gros cristaux apparaissent dans les roches plutoniques ou hydrothermales. Il y avait donc un motif scientifique majeur à les étudier en détails, afin d'identifier ces cristaux et les processus associés.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Lycus_Sulci

Taches étranges de Lycus Sulci sur Mars

Statut: Inexpliqué, probablement phénomène naturel.

Description: Sur Mars, un endroit près de Olympus Mons montre des motifs étranges sur le terrain, ressemblant à des moirés ou à des traces de flamme.

Etranges taches de Lycus Sulci sur Mars>

		<p>Voir sur Google Mars à 17°29'11"N   143°18'54"O
			(Cette image est un extrait d'une image plus grande, prise par la camera
			<A HREF=High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE) à bord du vaisseau spatial Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la Nasa. Voir ici la page d'information: observation information page. Observation ID: PSP_003450_1975 Image de: Flanc ouest du mont Olympus. Pris le: April 22, 2007. Credit: NASA  /  JPL  /  University of Arizona)

Explication: Aucune connue. Les motifs apparaissent comme peints sur la surface, y compris même sur des dunes. Ils semblent plus ou moins liés à des blocs erratiques ou d'autres détails tels que des barkanes (dunes en forme de croissant). Le contexte géologique est un énorme glissement de terrain qui est descendu des pentes de Olympus Mons, montrant de larges blocs erratiques pointant à travers une surface plane. Il y a dunes partout. Il n'y a aucun jeune cratère visible, et les rares vieux apparaissent érodées et même sur un piédestal, ce qui suggère que la surface plane résulterait d'une érosion éolienne active dans un matériau tendre, laissant quelques gros rochers durs pointant par contraste. Des sillons en croissant évoquent aussi une érosion éolienne intense.

Les motifs eux-mêmes apparaissent comme des taches plus sombres peintes sur cette surface, souvent organisées en motifs moirés. Étant donné que sur Mars tout devient du même rouge en seulement quelques années, à cause des chutes atmosphériques de poussières d'oxyde de fer, le moiré doit être activement maintenu par un processus empêchant la poussière de tomber ici.

Le meilleur candidat reste un champ magnétique, qui oriente les grains de poussières ou qui guide leur chute, afin qu'ils produisent les motifs moirés de manière globale. Je ne vois pas d'autre processus capable d'organiser des particules de matière sur une telle distance sans aucun contact matériel. Il n'y a rien de tel nulle part ailleurs sur Mars, ce qui suggère que la source serait quelque astéroïde de fer tombé ici dans des conditions très précises. Cependant, les cartes magnétiques de Mars ne montrent pas de champ magnétique puissant ici. Dans ces conditions, si un champ magnétique est impliqué, il doit être très local et bipolaire (pour s'annuler, vu depuis l'orbite). Un mécanisme similaire est invoqué pour expliquer les étranges motifs de Reiner Gamma à la surface de la Lune.

Des dunes sombres sont également visibles, comme celle observée in situ par le rover Spirit. Pourquoi ne sont-elles pas rougies par la poussière rouge qui imprègne tout sur Mars, c'est aussi un mystère, ainsi que de leur coexistence avec les dunes d'autres matières. l'Olivine observée par Spirit pourrait former les motifs sombres, mais elle n'est pas magnétique, contrairement à la poussière rouge. Ainsi les motifs seraient plutôt un manque de poussière rouge.

Les taches de Lycus Sulci sont visibles sur Google Mars aux alentours de 17°25'56"N et 143°17'20''O. Ces coordonnées pointent précisément sur une dune qui apparaît «peinte», moitié clair, moitié plus foncé, par l'un des moirages. Voir le moiré demande d'effectuer un zoom arrière, et encore davantage pour voir l'ensemble de la structure.

Il est remarquable qu'aucune autre information ne soit disponible sur Internet, sur l'une des plus étranges énigmes de Mars.

L'affirmation que ces motifs seraient «peint» sur les dunes étant nouvelle, il me faut le prouver. Je le fais avec un extrait de l'image précédente (Lieu: 17.43°N 216.69°E ):

 

Image brute de moirés de Lycus Sulci

 

Cette image montre clairement deux gros moiré noirs de haut en bas, et quelques moirés plus petits dans le coin supérieur droit.

Image de moirés de Lycus Sulci, traitée pour montrer les formes (ombres), indépendamment de la couleur su sol

 

Cette image est la même que la précédente, mais j'ai appliqué une recherche de contours, qui supprime la couleur du sol, tout en gardant les bords des dunes. Il apparaît clairement qu'il y en a autant dans les régions claires que dans les régions foncées.

 

Image de moirés de Lycus Sulci, traitée pour montrer les couleurs du sol, indépendamment des formes (ombres)

 

Cette fois, j'ai appliqué un seuil de luminance: les dunes plus claires sont au-dessus du seuil et apparaissent en clair, les plus sombres sont de-dessous du seuil, et elles apparaissent en noir. Les motifs moirés sont maintenant très visibles, ce qui prouve qu'il y a une réelle différence de couleur des dunes elles-mêmes, selon qu'elles sont sur un moiré noir ou sur un clair.

Ceci exclut les théories comme quoi les motifs seraient formés par l'érosion de couches avec des couleurs différentes. Si c'était le cas, les dunes seraient toutes de la même couleur. Clairement il faut que quelque matériau soit déposé de façon différentielle sur les dunes. (Je réclame l'antériorité de cette explication, à partir de mai 2014).

 

Ajouté en Avril 2017: Une explication se fait jour si l'on regarde les alentours. On note en effet des dunes claires, et des dunes très foncées. Ces deux sortes de dunes ont été observées de près par les différents rovers, Spirit, Opportunity et Curiosity. Les claires sont formées d'une fine poussière de quartz ferrugineux (la poussière martienne ocre qui recouvre tout), tandis que les foncées sont formées d'olivine. Elles sont actives, surtout les foncées. Que le vent trie les minéraux pour les accumuler dans des dunes différentes n'est pas le moindre mystère de Mars. Dans le cas de Lycus Sulci, on note un troisième matériau, gris moyen. Par endroit, ce matériau forme ses propres dunes, ou des placages. Mais il semble que le vent le souffle également en fine couche de poussière (ce qui arrive aussi souvent avec l'olivine). C'est cette fine couche qui présenterait les moirés. Cette photo de Hirise montre très clairement des moirés gris «peints» sur des dunes d'olivine bleu foncé. Sur cette photo, l'olivine forme de très petites dunes.

J'avais proposé une explication magnétique, si par exemple le minéral gris est de la magnétite. Mais il pourrait aussi y avoir une explication optique, si le minéral a des cristaux réagissant différemment selon l'angle de la lumière, par exemple le mica. Une troisième explication serait en rapport avec la turbulence du vent, ce qui expliquerait les relations entre les moirés et les reliefs.

On remarquera que les coordonnées que j'avais donné sur Google Mars sont maintenant fausses. Cela en dit long sur la difficulté pour un amateur de travailler avec de telles sources.

Des moirés similaires existent aussi dans Noctis Labyrinthus, ou sont visibles sur Google Mars à 7°34'47.21"S 92°49'36.85"O. Il est toutefois difficile de dire si c'est bien le même phénomène. En particulier je n'ai pas trouvé d'endroit où les moirés sont clairement sur les dunes.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Mary_Celeste

La Mary Celeste

Statut: inconnu.

Description: La Mary Celeste est un navire qui a été retrouvé le 5 Décembre 1872 vide de tout équipage ou occupant, sans dégâts ni indices visibles indiquant ce qui s'était passé.

Explication: Aucune connue. Il y a beaucoup de confusion autour des détails de la découverte, de par le dénigrement par les médias (déjà) ou des fictions ultérieures. L'équipage a apparemment quitté le navire à la hâte, en plein océan, mais rien n'a jamais permis de comprendre pourquoi. La théorie d'apparence la plus naturelle est qu'ils auraient fui un incendie, craignant une explosion. Certains supposent un enlèvement par des OVNIs, mais aucune preuve ne va dans ce sens. De nombreux détails intriguants viennent en faits d'un livre de fiction inspiré par ce cas. Les sources les plus détaillées semblent être ici (dans les notes)

Il existe de nombreuses affaires similaires, aux causes plus ou moins identifiées. Elles ont donné lieu à des rumeurs comme le Triangle des Bermudes.

 

 

 

Mayas, prophétie 2012, voir Prophétie Maya 2012.

 

 

 

Mégacryométéores, voir Chutes de glace ou Mégacryométéores

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Megaliths

Mégalithes, pyramides et autres travaux impossibles.

Statut: probablement naturel.

Description: Des construction antiques impliquent la manipulation de poids énormes, tailler des roches dures, etc. qui semblent impossibles avec les moyens de l'époque. Ceci est souvent interprété comme la manifestation de pouvoirs parapsychologiques, ou d'interventions extraterrestres.

Explication: Sans exclure cette possibilité, il n'existe pas de preuves aujourd'hui que des moyens extraordinaires aient été employés. Des techniques rudimentaires se sont montrées capables d'effectuer ces travaux, et l'Egypte disposait d'une énorme force de travail pour ses pyramides, disponible six mois par an lors des crues du Nil. Des fils de bronze incrustés de sable peuvent scier des roches calcaires assez facilement, tandis que des petits trous et des coins permettent de briser proprement les plus gros blocs de granite. Les soldats de napoléon qui ont emporté l'obélisque de Louxor n'étaient que 70, avec des moyens guère supérieurs à ceux des égyptiens antiques.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Mercury_Hollows

Mercury's Hollows (Creux sur Mercure)

Statut: Inconnu, probablement naturel.

Description: des structures mystérieuses sont visibles dans certains endroits précis de Mercure.

Explication: Aucune connue. Les structures ressemblent à des fosses creusées dans le régolite, comme si elle avait a été soufflée par un jet de gaz. Voir ici des images de la NASA. Étant donné que des structures très similaires sont visibles sur la Lune, j'ai reporté cette discussion sur Ina Caldera.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#MemoryOfWater

La mémoire de l'eau

Statut: Erreur, suivie de débat idéologique.

Description: en 1988, le chercheur Jacques Benveniste a annoncé que l'eau pouvait garder des propriétés de certaines substances, après leur disparition. Ceci aurait expliqué l'homéopathie.

Explication: les résultats originaux ont été expliqués par la contamination des surfaces de l'appareillage, ce qui aurait dû clore l'affaire. Toutefois l'entêtement de Benveniste et la proximité avec les médecines douces on fait considérer la mémoire de l'eau comme une pseudoscience. A noter que même dans ce sens il ne faut pas aller trop loin: la revue Science et Vie a été condamnée en diffamation pour avoir écrit que Benveniste avait fraudé.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Moodus_noises

Bruits de Moodus (Moodus Noises).

Statut: Mystère géologique.

Description: Moodus est une petite localité du Connecticut, ou, depuis des temps immémoriaux on entend occasionnellement des grondements souterrains. (Moodus signifie «lieu du bruit», en langue indienne locale).

Explication: Les sismographes ont permis de comprendre que ces bruits étaient produits, soit lors de tremblements de terre régionaux, soit par des essaims de micro-séismes très localisé dans une zone de quelques centaines de mètres de large, vers 1200 mètres de profondeur. Après des années, j'ai fini par dénicher sur Internet les résultats d'un forage qui a été effectué en travers de la zone. Voir ici la carte générale (pdf), avec des liens vers plusieurs forages, en particulier celui qui nous intéresse, appellé EI1 (pdf). Le terrain est complexe (un ancien cœur de montagne Hercynienne), mais la zone elle-même (core 8, p 40 and p109 sur le compte-rendu de forage ci-dessus) ne montre que des couches de gneiss (BPG dans le document) relativement horizontales, sans failles ni traits particuliers. Seul fait remarquable, les carottes de sondage se fracturaient en rondelles de 1cm régulièrement espacées lors de leur remontée. Les géologues interprètent ceci comme le signe de très fortes contraintes dans la roche. D'autres études effectuées plus tard sur le même puits disent qu'il est maintenant «obturé» juste au dessus niveau de la zone, sans préciser pourquoi (éboulement, ou jeu de faille?)

La question est de savoir pourquoi des contraintes concernant un continent entier se concentrent en une zone si petite. Pourquoi également les séismes se transforment en bruit au même endroit, et pas ailleurs. Les scientifiques penchent pour un jeu de failles, sans pouvoir toutefois identifier laquelle, ou lesquelles.

Mon hypothèse est que la zone serait un vaste monolithe de gneiss, celui que l'unique forage a traversé. Il faut savoir que, à peu près partout dans le monde, le sous-sol est sous tension maximale, à la limite de rupture sismique. Toutefois le sous-sol se déforme aussi lentement, par glissement lent entre les blocs de roche, comme si le sol était une substance pâteuse. Ceci évite généralement les chocs. A Moodus, toutefois, ces glissements ne pourraient pas se produire dans le monolithe. Le terrain environnant serait alors obligé de le contourner, ce qui nécessite des changements de direction. Ces changements produirait des glissements et fracturations des petits blocs environnants: les micro-séismes. Ces micro-séismes se produisant à une échelle plus petite que les séismes ordinaires, ils généreraient des fréquences plus élevées, donc plus facilement audibles. Ce serait un tel mouvement qui aurait obturé le forage, sur la face supérieure du monolithe. Les séismes régionaux pourraient aussi déclencher des micro-séismes, en relaxant les contraintes. Il serait intéressant de voir si des bruits similaires ne s'entendraient pas autour d'autres monolithes connus, mais à ma connaissance le cas de Moodus serait unique. (Je réclame antériorité pour cette hypothèse, à partir de Juillet 2014)

La localité de Moodus compte aussi une grotte taillée dans du granite massif (il ne s'agit pas d'une grotte de chaos granitique). Ceci est normalement impossible, à moins qu'il n'y ait eu là une grosse xénolithe tendre dégagée par l'érosion. On y trouve aussi des constructions de pierre sèche d'origine Amérindienne, le tout impliqué dans de nombreuses légendes locales, avec notamment une escarboucle (grenat) trouvée dans la grotte par les premiers colons, et perdue depuis. La présence d'un tel minéral conforte la thèse d'une xénolithe.

Sur Google Earth l'endroit est grisé de manière sinistre.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#UfoStopNukes

Armes nucléaires neutralisées par des ovnis

Statut: Crédibilité à démontrer, mais possibilité de découverte importante.

Description: (Ajouté le 30 Octobre 2017) Lors de plusieurs rencontres rapprochées d'ovni sur des bases militaires, des armes nucléaires auraient été désactivées.

Explication: L'histoire semble sortir d'un site de barjots conspirationnistes, mais elle revient souvent ces temps-ci. Des cas auraient eu lieu aux Etats Unis et en Angleterre (dont lors du cas célèbre et bien documenté de Rendlesham). Une recherche rapide sur Internet en trouve effectivement plusieurs mentions sur les sites ufologiques (archives de l'ancien NICAP) ou dans la presse (article de CBS). Par contre je n'en ai pas trouvé mention sur les sites de fact check.

Malgré cette abondance de citations, après plusieurs heures de vérifications sur Internet je ne suis guère plus avancé. Un des cas les plus discutés est celui de «The Malmstrom AFB UFO/Missile Incident»: sur le site du CUFON, sur le site du NOUFORS. Une dizaine de missiles minuteman se seraient désactivés en quelques secondes alors qu'une lumière stationnait devant l'entrée de la base. Toutefois la page de discussion de wikipedia présente cette observation comme une exagération due aux «enquêtes» de Robert Hastings, un nom que j'ai effectivement trouvé à l'origine de la plupart des «sources» (ou son témoin-clé Robert Salas). Une accusation qui n'est pas sans rappeler le cas de Bud Hopkins et de sa construction imaginaire d'un vaste phénomène d'abduction (chapitre VII-2). Toutefois, avec son parti-pris anti-ovni, wikipédia n'est guère plus crédible que Bud Hopkins. En effet, si, comme ils le disent, que seulement quatre minuteman se soient arrêtés au lieu de dix, ne remet pas en cause le noyau dur inexplicable. On en reste donc à la polémique ad-hominem, faute de pouvoir discuter des faits, en l'absence de sources indépendantes.

D'autres sources évoquent les documents publiés par la CIA, supposés plus sûrs. Mais il est difficile de s'y retrouver dans leurs listes, qui ne sont que des papiers scannés, non lisibles par les moteurs de recherche. La liste du Nicap montre des cas en Russie et en Chine. Si quelqu'un en sait plus sur n'importe laquelle de ces sources indépendantes de Robert Hastings, merci de le faire savoir.

 

La raison pour laquelle je parle de cette histoire est que, si elle était vraie, alors elle serait la preuve la plus convaincante d'une intelligence supérieure derrière les ovnis. Bien entendu, aucune armée ni aucun gouvernement ne commente l'affaire (ce qui incite fortement à penser qu'elle serait vraie). Il est pourtant impératif qu'ils le fassent: si cette histoire n'est qu'une rumeur, alors seul leur démenti peut y mettre fin. Mais si elle est exacte, alors c'est un devoir moral impératif que de faire savoir qu'une autre intelligence est là. Et qu'en plus, elle tente de nous protéger de ces armes de la folie.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Guerisseurs_Philippins

Guérisseurs philippins ou chirurgiens à mains nues

Statut: éxagération, puis désinformation amplifiante.

Description: dans les années 1980 on a entendu que certains guérisseurs philippins pouvaient retirer par magie des tumeurs du corps de leur patient, les mains nues. Ils montraient du sang et des tissus retirés de l'intérieur du corps du patient, sans que la peau ne montre aucune blessure.

Explication: je connais deux personnes qui sont allés aux Philippines pour étudier cette méthode, auprès d'un maître appelé Sony. Ce qu'ils ont trouvé, c'est une religion chrétienne et animiste locale, qu'ils appelaient Baba nam, pratiquant des prières et des rituels de guérison. Bien qu'en France on prétendait qu'ils pratiquaient la chirurgie à main nue, quand j'ai précisément posé la question à mes deux témoins directs, ils ont dû admettre qu'ils n'ont jamais réellement vu ça aux Philippines. De sorte que l'on doit conclure que, si elle existe vraiment, la chirurgie à mains nues n'est très probablement qu'une mise en scène à des fins de rituel. Si des personnes avaient de tels pouvoirs magiques, c'est sûr qu'ils ne passeraient pas inaperçus.

 

Par contre wikipedia dit que la chirurgie à main nue est largement répandue. Si j'en crois mes témoins directs, je dois donc admettre que wikipedia ment par exagération, comme dans l'affaire de Bugarach et beaucoup d'autres.

 

Wikipedia ajoute aussi dès la première phrase que la chirurgie à mains nues est «une fraude». Tout en admettant deux lignes plus loin qu'elle produit un «effet placebo». Quand vérité et mensonge sont si intimement mélangés, il faut soigneusement démêler la vérité:

Dans l'hypothèse où ces pratiques ne sont pas destinées à simplement extorquer de l'argent aux patients, alors la chirurie à mains nues est en réalité un rituel de guérison. Et les rituels de guérison sont bien connus de la science moderne pour produire des effets parapsychologiques réels. Oh non non, ils ne l'admettront pas, mais au lieu de cela ils l'appellent «effet placebo», tout en le dénigrant avec des explications «psychologiques» ad hoc, pour s'éviter de reconnaître des faits hérétiques.

Même si le placebo nécessite le mensonge, il est largement considéré comme une aide légitime à toute personne malade. Pour cette raison, les médecins scientifiques dans les hôpitaux occidentaux modernes font souvent des placebos avec des noms chimiques ronflants, et même parfois de la chirurgie placebo. Mais comme c'est athée, wikipedia ne s'amène pas pour appeler cela une fraude.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Moonshaft

Puits en croissant de Lune, ou le Moonshaft

Statut: Inconnu, à explorer, possible artéfact non-humain.

Description: Antonin Horak, un capitaine résistant slovaque aurait, lors de combats en 1944, trouvé dans une grotte des Monts Tatras une structure inconnue, un grand cylindre lisse et noir d'apparence artificielle, avec un faible bruit semblable à une turbine. Ses compétences géologiques (ingénieur des mines) et sa personnalité en font un témoin crédible. Réfugié en France, puis aux Etats Unis, il a contacté Alen Hynek, mais la guerre froide a empêché les explorations. Ce n'est que récemment (2010) que deux explorateurs, l'Américain Ted Phillips (mandaté par Allen Hynek) et le Slovaque Walter Pavlis (spéléologue local), affirment tous deux indépendamment avoir retrouvé la grotte, avec des traces du passage de Horak, mais pas encore la structure. Ils sont depuis silencieux.

Explication: Cet objet, si il existe, ne correspond à rien de connu. L'enjeu de cette histoire est que le Moonshaft pourrait être une ancienne structure artificielle. Il est le meilleur candidat connu aujourd'hui pour un «paléo-artefact», c'est-à-dire un objet laissé lors d'une ancienne visite de la Terre par une civilisation extraterrestre. De tels objets, s'ils existent, sont probablement rares, mais au moins ils sont bien plus faciles à attraper que les ovnis. Et si on en tient un, on tient une preuve sûre de l'existence de visites spatiales. Toutefois cela reste entièrement spéculatif tant qu'il n'a pas été retrouvé et examiné scientifiquement. L'enjeu justifie de débloquer des moyens financiers. Si la découverte est confirmée, l'objet doit être avant tout protégé de la censure ou des dégradations, afin de pouvoir être étudié scientifiquement, et les résultats publiés, quels qu'ils soient.

La position exacte de la grotte du Moonshaft n'est connue que de quelques personnes, qui ne l'ont pas publiée. Ce serait vers 49°13'40''N 20°40'00''E, à un ou deux kilomètres près. Sur Google Earth, l'endroit est flouté et ennuagé. De toutes façons rien n'indique sa présence dans le paysage. Dans une première publication en 1965 par Horak dans une revue de spéléologie américaine, la NSS, il donnait une position très différente, pour éviter que les soviétiques ne trouvent et détruisent la structure. Ainsi la position ci-dessus pourrait être encore fausse de quelques kilomètres.

L'histoire ici (1940-1970)

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#frozen_soils

Motifs réguliers des terres gelées

Statut: expliqué, phénomène naturel.

Description: Dans les terres au climat froid, gelées une partie de l'année, on trouve des séries de monticules régulièrement alignés, ou de zones pierreuses sans terre, etc. La littérature de mystère prétend même qu'ils... grossissent!

Explication: L'eau présente une propriété quasiment unique: en dessous de 4°C, elle devient de moins en moins dense au fur et à mesure qu'elle se refroidit. Ceci peut conduire à des motifs de convection inhabituels. Ces motifs créent alors des structures régulières, appelées cellules de Bénard (note 33) dans les terres qui gèlent et dégèlent régulièrement chaque année.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#NDE

NDE.

Statut: Prouvé, reconnu par la science officielle, de nombreuses recherches en cours.

Description: Des personnes s'étant trouvé en mort clinique, mais sauvées, rapportent des souvenirs de ce qui semble le début d'une vie après la mort. Cela arrive dans une variété de situations, la plus courante étant un simple arrêt cardiaque, ou d'autres situations impliquant des électroencéphalogrammes plats.

Explication: Ces faits impliquent deux choses: 1) que la conscience peut exister sans le support du cerveau (cas avec EEG plat) 2) qu'elle puisse influencer ce cerveau, même si il est à l'arrêt complet. Ceci écarte de nombreuses théories pseudoscientifiques, qu'elles soient «psychanalytiques» («refus inconscient» de la mort) ou pathologiques («feu d'artifice» de neuromédiateurs, similaire au LSD).

Le seul bémol est que, par nature, ce phénomène ne peut concerner que les premiers stades d'une éventuelle vie après la mort. Rien ne prouve donc que les visions des NDE reflètent le véritable début d'une autre vie. D'après le Bardo Thödol il ne s'agirait que d'une phase intermédiaire, où l'on a des visions symboliques. Certaines méditations avancées (difficiles) permettent de retrouver des aspects des NDE, sans aucun risque.

 

 

 

 

Link here with this URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#PioneerAnomaly

L'anomalie de Pioneer.

Status: vraisemblablement expliqué, phénomène naturel.

Description: Les sondes interplanétaires Pioneer montraient une accélération minime mais inexpliquée. Les explications proposées ont été une neuvième planète, une gravitation non-Newtonienne, de la matière noire, etc.

Explanation: (Ajouté en Aout 2018) Une analyse soigneuse du bilan radiatif de la sonde a montré qu'elle émettait davantage de photons dans une direction, produisant l'accélération dans la direction opposée. Les conclusions intéressantes sont qu'il n'y a pas de masse cachée dans le Système solaire, ni planète inconnue ni matière noire.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Planet_Nibiru

Planète Nibiru.

Statut: légende, théorie conspirationniste.

Description: Une planète qui devrait réapparaître, une des cause souvent citée pour les supposées catastrophes de 2012.

Explication: Bien que de nouvelles planètes naines aient été découvertes récemment, elles sont sur des orbites lointaines, et aucune ne peut s'approcher de la Terre. Une planète extrasolaire aurait pu apparaître, mais cela est très peu probable. Et ça ne s'est pas produit en 2012 de toutes façons. Les auteurs de livres de fausses prophéties vont-ils rembourser leurs lecteurs?

Récemment (Mars 2014) le télescope WISE a exclu tout corps de ce type jusque dans le système solaire lointain, ainsi que tout corps de type «Némésis». Pour comparaison, il a permis de découvrir la paire de naines brunes Luhman 16 à 6,5 années lumière, soit bien plus loin que la supposée Némésis. Mais elles ne nous menacent pas.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Norwegian_spiral

Spirale Norvégienne

Statut: Expliqué, recoupé officiellement.

Description: Une spirale lumineuse est apparue dans le ciel nocturne de Norvège, avant de se dissiper. De nombreuses photos circulent. Comme d'habitude, les médias y voient des ovnis, Youtube des vortex interdimentionnels, etc.

Explication: Lors d'un test, un missile russe Bulava a eu une anomalie de tuyère au troisième étage. L'échappement partant latéralement, le missile s'est mis à tournoyer, annulant toute poussée. Ainsi le missile et son échappement ont voyagé ensemble à la même vitesse, tandis que l'échappement formait la spirale.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Mushroom_Cloud

Nuage champignon

Statut: inexpliqué, probablement naturel.

Description: de nombreux phénomènes aériens, distincts des OVNIs mais tout aussi mystérieux, semblent se produire, comme ce vaste nuage champignon apparu brusquement un jour au large de l'Alaska. Les échantillons ne montraient aucune radioactivité.

Explication: aucune de sûre, probablement météorite or volcan.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Numerology

Numérologie

Statut: Sans intérêt, croyance ou escroquerie.

Description: Selon plusieurs systèmes numérologiques, des nombres obtenus par des transpositions des lettres et chiffres de notre nom, date de naissance, etc. auraient une forte charge symbolique influençant nos caractères, nos comportements, notre destinée, etc. Certains en font une base indispensable à la spiritualité.

Explication: Il n'existe aujourd'hui aucune théorie ni aucun fait permettant d'affirmer la valeur de l'un ou l'autre système numérologique.

 

 

 

Ondes électromagnétiques, voir hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Orbs

Orbes

Statut: Résolu, artéfact photographique, faux mystère.

Description: Sur des films ou photos pris la nuit (parfois en infra-rouge) apparaissent des cercles plus clairs, superposés à l'image.

Explication: Il est bien connu que des lumières vives, même hors champ, peuvent produire divers artéfacts sur l'image. Mais aussi, les photographes ne prennent pas toujours conscience de la présence d'insectes, poussières, etc. dans le champ (Je le sais, ça m'est arrivé). Dans le cas de l'utilisation d'un flash, ces objets sont alors vivement éclairés, et en même temps flous, prenant l'apparence de cercles clairs. Dans les prétendus films d'orbes, on voit clairement leur comportement papillotant ou de vol d'insecte. De plus, dans les films récents à l'aide d'appareils électroniques à l'optique beaucoup plus compacte, les «orbes» sont bien plus nets, et ils apparaissent alors pour ce qu'ils sont: moustiques, papillons de nuit, etc. Mais ces images sont toujours présentés comme «des ovnis»... Au moins un cas d'observation reproductible, ha ha ha!

Ajouté en Juin 2017: Une nouveauté est les «tubes de lumière», qui s'expliquent parfaitement avec les nouveaux appareils de prise de vue, capables de flash en pose B. Des insectes, ou même les gouttes de buée de la respiration du photographe, créent alors des traînées de lumière, au lieu des classiques orbes fixes.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#OVNI

Ovnis.

Statut: Prouvé, prouvé par la science officielle, inexpliqué. Censuré.

Description: Des personnes rapportent avoir vu des objets aériens inexpliqués. Dans certains cas il existe des preuves matérielles indirectes (enregistrements radar, photos, traces au sol). Certains cas décrivent des rencontres plus rapprochées d'objets qui semblent être des «vaisseaux extraterrestres», avec des «personnages». Il existe environ 150 cas de personnes ayant été «enlevées» dans un de ces «vaisseaux», où elles décrivent une physique impossible, et sont soumises à des «expériences» biologiques ou psychologiques.

Explication: Aucune de sure. Toutes les hypothèses envisagées nécessitent de sérieusement repenser ce qui nous paraît connu.

Des agences scientifiques gouvernementales de plusieurs pays ont prouvé la réalité physique du phénomène. L'hypothèse la plus courante est l'hypothèse extraterrestre, où les ovnis seraient des vaisseaux spatiaux, mais cela n'explique pas tout. Face aux nombreuses incohérences et impossibilité de l'hypothèse extraterrestre, s'est développée l'hypothèse psychique, où le scénario de l'expérience est plus ou moins créé par l'esprit du témoin, en un processus similaire au rêve, tout en apparaissant physiquement par quelque effet parapsychologique. Cette hypothèse ne nécessite pas d'extraterrestres, mais ils pourraient tenter d'utiliser ce phénomène pour communiquer. Enfin l'hypothèse plasma explique les ovnis et d'autres phénomènes comme la foudre en boule par un état de plasma encore inconnu. Cette hypothèse ne nécessite donc pas de physique inconnue, mais elle pose aussi certains problèmes. Voir le chapitre VII-2 pour une discussion plus détaillée de ces hypothèses.

 

Il est à noter que le phénomène est visé par deux formes de censure aussi imbécile que sans but:

1) La CIA (le Robertson Panel, 1953) a entrepris un dénigrement systématique des faits (debunking), qui a créé une véritable culture où toute personne intéressée par le phénomène est ostracisée, y compris dans les milieux scientifiques officiels. Ce «debunking» continue activement aujourd'hui dans les médias, les administrations et la science officielle, bien qu'ils aient probablement oublié pourquoi.

2) De nombreux prétendus «chercheurs alternatifs» produisent des théories conspirationnistes loufoques, utilisées pour ridiculiser ou culpabiliser ceux qui s'occupent sérieusement des ovnis (désinformation amplifiante). Les médias contribuent aussi largement à cette désinformation, qui utilise aussi les outils de la liberté d'expression, comme Internet.

Face à la première censure, des organisations privées avaient pu étudier objectivement le phénomène, rassemblant une impressionnante liste de cas soigneusement décrits et vérifiés. Mais la seconde censure a pratiquement détruit toute étude sérieuse, amateur ou professionnelle.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Pareidolia

Pareidolias

Statut: Phénomène naturel, désinformation.

Description: (Adjouté le 15 Déembre 2017) On voit parfois des images dans des formes quelconques. Les barjots conspirationnistes prennent alors ces images comme la chose réelle, tandis que les médias parlent de maladie mentale.

Explication: Il s'agit d'un phénomène naturel: les neurones du cortex visuel cherchent toujours à identifier des formes, et ils ont parfois des «faux positifs». En toute rigueur, reconnaître un personnage de bande dessinée à partir de quelques traits est une pareidolia.

La pareidolia la plus connue est le «visage sur Mars». Non seulement il est très réaliste, mais en plus il évoque un guerrier grec, voire Arès lui-même. Quand cette image est apparue en 1976, sur des photographies à basse résolution, il était possible de se demander si c'était une statue. Mais depuis, de meilleurs photos ont exclu cette hypothèse. Cette interprétation est toutefois restée comme théorie conspirationniste, ou comme désinformation amplifiante contre les ovnis ou contre les extraterrestres.

De nombreuses sources qualifient la pareidolie de «phénomène psychologique» (sous entendu: anomalie, folie). Ceci est un mensonge, de désinformation réductrice cette fois: la pareidolie est un phénomène neurologique, des faux positifs causés par le fonctionnement normal du cortex visuel, sans aucun lien ni avec des troubles psychologiques ni avec des troubles psychiatriques.

Par contre croire qu'une pareidolie est réelle est bien de l'affabulation, voire un symptôme psychiatrique. Et affirmer qu'elle est réelle est un mensonge ou une manipulation. Le cas le plus célèbre est celui du «lézard sur Mars», largement repris par les médias pour normaliser d'autres maladies mentales comme la dénégation du changement climatique.

 

 

 

Patomski, voir Cratère Patomski

 

 

 

Puits en Croissant de Lune, voir Moonshaft

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#ESP

Perception extra-sensorielle, ESP.

Statut: Prouvé, matériellement inexplicable.

Description: Une personne perçoit des images (parfois d'autres facultés sensorielles) d'objets qu'elle ne peut percevoir physiquement.

Explication: De nombreuses études ont prouvé la réalité du phénomène. Il arrive chez certaines personnes lors d'une NDE, d'une paralysie du sommeil, en rêve, ou de manière plus diffuse, en état de veille. Il n'y a pas d'explication matérielle possible. Ce phénomène plaide fortement pour une conscience existant en dehors du cerveau.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Philadelphia_experiment

Philadelphia experiment (Expérience de Philadelphie)

Statut: Légende urbaine.

Description: Dans les années 1945-50, un navire de l'US Navy aurait créé une porte spatio-temporelle, en utilisant les dernières découvertes de la physique d'Einstein. L'équipage en serait revenu transformé, jouissant de pouvoirs étranges, ou morts de manière bizarre.

Explication: Il n'existe aucun élément factuel prouvant cette histoire. La physique invoquée ne tient pas non plus debout. Enfin, si le gouvernement américain avait pu faire de telles choses, il n'aurait pas juste refermé le dossier, par peur. Quand on voit comment il a, au même moment, délibérément sacrifié la descendance de soldats en les exposant à des retombées radioactives, il n'avait certainement pas «peur» de perdre des équipages.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Premonitions

Prémonitions.

Statut: Fait d'expérience commune, matériellement inexplicable, preuve que la conscience peut exister indépendament de la matière

Description: Des personnes ont la prémonition d'un événement, ou d'une rencontre imprévisible, d'un danger caché. Cela peut arriver lors de la conscience ordinaire, de l'irruption d'un état spécial, ou en rêve prémonitoire.

Explication: Bien entendu la prémonition n'est réelle que si rien ne laissait prévoir l'événement. Par exemple voir en rêve une personne que l'on n'a jamais vu, et la rencontrer le lendemain, constitue une prémonition.

Ce phénomène arrive suffisamment souvent pour être considéré comme commun (beaucoup en font l'expérience au moins une fois dans leur vie). C'est probablement la preuve la plus commune de l'existence des phénomènes parapsychologiques et d'une conscience pouvant influencer la matière. Les cas publics récents concernent des soldats en Irak, que ont eu le «gut feeling» de la présence d'un piège explosif (IED). J'ai eu personnellement plusieurs prémonitions, des rêves sur des personnes que j'allais rencontrer, ou des dangers invisibles.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Maya_prophecy

Prophétie Maya 2012.

Statut:Mensonge et désinformation amplifiante par les médias.

Description: Quelques auteurs d'archéologie fiction ont prétendu que le calendrier Maya prévoyait «la fin du monde tel que nous le connaissons» pour le 23 Décembre 2012. Un vent de panique a secoué la télévision, les médias et les gouvernements à l'approche de cette date...

Explication: La date donnée n'est qu'un «nombre rond» dans le calendrier Maya (comme l'an 1000 en Europe, qui avait aussi fait l'objet de prédictions de fin du monde). Il n'existe aucun document Maya, ni chez les archéologues, ni chez les néo-Mayas, qui décrive un événement particulier pour cette date.

Cette rumeur était en faits apparue des années avant, puis elle était retombé dans l'oubli, faute du moindre document maya pour l'accréditer. Elle aurait disparue d'elle-même bien avant 2012, si ce n'était l'énorme matraquage médiatique à son sujet. Il est intéressant de noter que ladite presse a prétendu qu'il existait un large mouvement de croyants en cette prophétie, alors qu'ils étaient les seuls à en parler.

Les plus crédules ont finalement été... les pouvoirs publics français, qui ont été jusqu'à interdire l'accès au Puech de Bugarach, en prétendant que des milliers de croyants viendraient s'y réfugier. Bien entendu absolument rien ne s'est passé ce jour-là, et les seuls à se présenter à Bugarach ont été des hordes de journalistes, pris à leurs propres mensonges. En cherchant des infos sur Internet, j'ai trouvé que des choses similaires s'étaient produites aux Etats Unis, où les autorités craignaient que des suicides de masse auraient lieu, affirmant que cela s'était «déjà produit» avec les cultes soucoupistes (références s'il vous plaît, messieurs). Tout cela préjuge fort mal de ce qui se passerait si il y avait une véritable catastrophe... ou un véritable contact extraterrestre.

Pour être précis, l'idée de fermer Bugarach provient des Miviludes, l'organisme officiel de lutte contre les sectes. Ce faisant, ils ont plutôt contribué à bâtir un mythe d'un vaste mouvement sectaire nécéssitant davantage de contrôle des gens, plutôt que de clarifier les problèmes réels.

 

Ajouté en mars 2015: Lisant d'autres medias sur les mensonges de Bugarach, certains mentionnent 20.000 cultistes dans l'année visitant la montagne... En «oubliant» juste de préciser que ce bel et intéressant endroit est très populaire chez les touristes, montagnards et spéléologues! Voici donc comment ils se font «voir» eux-même 20.000 sectaires là où il n'y en a probalement jamais eu. Google Earth montre Bugarach en détails, mais sans aucune référence à une quelconque activité sectaire à cet endroit. Dans les dix premières réponses de Google, le seul résultat sectaire appartient à free.fr!

 

 

 

Puits en croissant de Lune, voire le Moonshaft

 

 

 

Pyramides, voir Mégalithes, pyramides et autres travaux impossibles.

 

 

 

Queules du Mont Beuvray, voir Faux de Verzy et queules du Mont Beuvray

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#RadJapan

Événement de radiations au Japon, en l'an 774 et 775

Statut: événement astronomique inconnu.

Description: Un important excès de radioactivité est visible dans les cernes de croissance des arbres, pendant ces deux années, au Japon.

Explication: L'excès de carbone14 et de bérylium10 montre un taux inhabituel de rayons cosmiques d'origine interstellaire. Une supernova est suspectée. Voir l'article sur space.com.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Dowsing

Radiesthésie, sourciers.

Statut: Très trouble.

Description: Une personne tient un pendule ou une baguette de sourcier. Les mouvements de l'objet sont sensés indiquer une direction, une réponse, une source, une mine, etc.

Explication: la façon dont la baguette est tenue la fait sauter facilement, ce qui donne l'impression qu'elle bouge d'elle-même. Mais c'est bien la main qui la fait bouger. Idem pour le pendule. Sans exclure de possibles cas de véritable perceptions, un sourcier peut ressentir inconsciemment la présence d'eau de par la végétation, ou d'autres indices. Les causes d'erreur étant bien trop nombreuses, ce phénomène n'est pas étudié scientifiquement aujourd'hui.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Reiner_Gamma

Reiner Gamma

Statut: une explication naturelle crédible est disponible.

Description: d'étranges motifs clairs et foncés sont visibles dans un endroit sur la surface de la Lune, formant des volutes et formes en spirale. Voir ici, à 7°36 -59°

Explication: le lieu a un champ magnétique assez fort, capable de former une ionosphère locale. Ainsi, il dirige le vent solaire vers certains endroits, et il protège les autres endroits. Comme les particules solaires assombrissent la surface de la Lune, certains endroits sont protégés de l'assombrissement.

Il est intéressant de comparer avec Lycus Sulci sur Mars, où des motifs similaires apparaissent sur le terrain, mais à une plus petite échelle.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ross128SignalWeird

Ross 128 Signal Weird!

Statut: Inexpliqué, informations cruciales non testées.

Description: Ross128 est une étoile naine rouge proche du soleil (10.9 années-lumière). En avril et mai 2017, une campagne d'observations avec le télescope d'Arecibo, a donné dix minutes de signaux radio inhabituels, des «impulsions de fréquence variable». Ce signal a été baptisé «signal weird!», par analogie avec le signal wow!

Explication: Pas clair. Les astronomes ont d'abord annoncé que ce signal ne correspondait à rien de connu, et qu'il présentait un étalement de spectre typique des sources spatiales lointaines. Puis, comme d'habitude, d'autres astronomes ont indiqué que les signaux étaient «probablement» dus à un satellite géostationnaire dans la même zone du ciel. Toutefois personne n'a tenté d'écouter le satellite en question, pour voir si le signal correspond.

Ross128 est une étoile à «flares», qui peut émettre dix mille fois plus de rayons X que le Soleil. Ce qui plaide plutôt contre la présence de vie. Toutefois une planète de masse terrestre a été trouvée depuis, dans la zone habitable. Ross128 est donc une cible privilégiée des exobiologistes et de SETI, d'autant plus qu'elle est très proche et donc facile à observer.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Sailing_stones

Sailing stones

Statut: naturel.

Description: Dans un lac temporaire de la Vallée de la Mort en Californie, appelé Racetrack Playa, des pierres se déplacent en laissant des traînées dans la boue séchée du fond.

Explication: L'explication est qu'une nappe de glace se forme à la surface de l'eau, entraînant les pierres. Comme le lac se remplit rarement, le phénomène a pris longtemps avant de pouvoir être observé, à l'aide d'une webcam.

Le principal lieu est visible sur Google Earth à 36°68'13''N 117°56'27''0. Toutefois les traces sont trop petites pour être visibles sur Google Earth.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Sasquash

Sasquash voir cryptozoologie et Yeti

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#SHGb02+14a

SETI signal SHGb02+14a

Statut: inexpliqué. Enquête en cours comme signal d'Intelligence extraterrestre.

Description: SETI a repéré trois fois un signal inconnu au même endroit.

Explication: Aucune connue.

Il y a une discussion en cours sur le supposé décalage Doppler du signal. Dans chaque cas, le signal démarrait à la même fréquence, pour ensuite se décaler comme le ferait un émetteur sur une planète. Cependant un émetteur sur une planète démarrerait chaque fois à une fréquence différente. Mon opinion est que les hypothèses utilisées par les ingénieurs SETI sont peut-être fausses (telle qu'un émetteur fixé sur une planète, et se décalant en fréquence sans correction). Ces hypothèses les conduiraient à manquer des signaux se comportant autrement (si les extraterrestres émettaient vers la Terre, ils corrigeraient leur fréquence)

En outre, vu le nombre gigantesque des unités de travail SETI, les coïncidences les plus improbables deviennent une certitude.

Ceci dit, SHGb02+14a reste l'un des signes d'activité extraterrestre intelligente les plus probables que SETI ait trouvé à ce jour.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Past_life_memories

Souvenirs de vie antérieure.

Statut: De précieuses pépites dans beaucoup de gangue.

Description: Spontanément, ou par l'utilisation de certaines techniques, certaines personnes rapportent des souvenirs de vie antérieure.

Explication: Le critère de validation est évidemment qu'une enquête indépendante vérifie les faits que le témoin a rapporté, bien qu'il n'ait matériellement pas pu les connaître. Il existe un corpus de cas satisfaisant à ce critère, parmi des personnes quelconques, mais aussi chez certains lamas tibétains. Ce fait est une des meilleures preuves de la survie de la conscience après la mort, indépendamment des NDE.

 

Il faut toutefois mentionner ici l'existence d'un grand nombre de cas obtenus grâce à des «techniques de revécu de vies antérieures». Ces cas sont souvent invérifiables, voire absurdes (Bien plus de rois que de paysans, souvenirs de l'Atlantide). Ce qui se passe en fait dans ces séances de «souvenir» est que la technique met en route l'imagination du témoin. Toute personne normale connaît et maîtrise son imagination, et donc elle écarte immédiatement ces visions imaginatives, et pour elles la technique «ne marche pas». Mais des personnes qui ne connaissent pas l'imagination, prendront l'apparition de ces visions imaginaires pour l'apparition d'un souvenir réel, et donc développeront immédiatement une forte conviction et un fort attachement à ces visions et à la technique. En toute rigueur, ce procédé est une manipulation mentale dangereuse, qui vise à tromper sur la spiritualité, et bien sûr à soutirer de l'argent.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Space_roar

Space Roar (Rugissement de l'espace)

Statut: pas assez étudié, inexpliqué, probablement naturel.

Description: Une expérience de radioastronomie, le ballon ARCADE, destinée à détecter la chaleur des premières étoiles de notre univers (décalés vers les fréquences radio par l'expansion de l'univers) a détecté six fois plus d'énergie que prévu.

Explication: Aucune connue.

«Mon» explication (en admettant que le phénomène est réel et non local) serait la lumière produites par la ré-ionisation du gaz interstellaire sous l'influence des mêmes premières étoiles, riches en ultraviolet. (Je réclame antécédence pour cette explication, à partir de mai 2014).

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Taby_star

KIC 8462852 Taby Star

 

(Ajouté en Janvier 2017)

Statut: inexpliqué. Possibilité d'une activité extraterrestre.

Description: «Taby star» est l'une des plus étranges découvertes astronomiques récentes. C'est une étoile semblable au soleil, qui présente des variations de luminosité inexpliquées. Il y a deux catégories de variations:

- Un déclin irrégulier (20%) de la luminosité, que l'on a pu reconstituer depuis le début du XXe siècle, à partir d'anciennes astrophotographies.

- Des chutes brèves dans la luminosité, d'environ 5-20%, à l'échelle de quelques heures.

Jusqu'à présent, les seuls mesures montrent un spectre d'étoile ordinaire, sans excès d'infrarouge. Aucun spectre n'a encore été pris au cours d'une chute de luminosité.

Explication: aucune connue.

L'hypothèse intéressant ce livre est que ces phénomènes pourraient être causés par une sphère de Dyson, ou plus précisément un essaim de Dyson (de grandes structures en orbite stellaire, construites par une civilisation extraterrestre). Cependant un essaim de Dyson produirait un excès d'infrarouge, équivalent à la lumière visible absorbée. Mais aucun infrarouge excédentaire n'a été trouvé.

Des explications plus classiques invoquent de grands nuages de comètes.

La possibilité d'une explication extraterrestre a provoqué une éruption d'article dans le style «ce ne sont pas des extraterrestres, une explication rationnelle a été trouvée». La plus élaborée suppose que la KIC 8462852 aurait avalé une de ses planètes il y a quelques siècles. Cela aurait produit un échauffement de sa surface, et nous observerions aujourd'hui le refroidissement. Les courtes chutes de luminosité seraient causées par des nuages de débris laissés en orbite. Cette hypothèse a «l'avantage» d'éliminer les extraterrestres, mais elle élimine également un élément de la réalité: les nuages en orbite émettraient un excès d'infrarouge, exactement comme le ferait une sphère de Dyson. Aucun n'est observé.

Raisonnons donc rationnellement (au sens vrai de rationnel, voir chapitre II-6). Les chutes de luminosité ont un début lent et une fin lente, environ 10 heures au total. Mais la partie centrale est beaucoup plus rapide, parfois seulement une heure (chaque chute est différente, et elles se produisent souvent à plusieurs se chevauchant). Si nous admettons que ces creux sont causés par des objets se déplaçant entre nous et l'étoile, alors des considérations de géométrie simple conduisent à:

- A partir de la durée des chutes de luminosité, on déduit que les objets se déplacent à une vitesse linéaire entre 100 et 400 km/s, ce qui les fait orbiter très près de l'étoile (lois de la vitesse orbitale), entre 10 et 30 millions de km seulement.

- A cette distance de l'étoile, leur température serait dans les centaines de degrés, faisant une bosse infrarouge très perceptible dans le spectre. Aucune n'a été trouvée.

- A une telle vitesse, ils orbiteraient l'étoile en quelques jours ou semaines, faisant des motifs facilement repérables dans les chutes de luminosité, à cette échelle de temps. Aucune n'a été trouvée.

- D'après la forme de la courbe de luminosité, on déduit que les objets sont d'environ un million de kilomètres de large, de façon à intercepter complètement le disque de l'étoile (En comparant avec la courbe de luminosité d'une éclipse de Soleil par la Lune). Pourtant, ils sont en partie transparents, pour intercepter seulement 20% de la lumière.

 

Le manque d'infrarouges exclut tout objet comme des comètes, des nuage de poussière, des nuage de débris ou un essaim de Dyson.

Le seul objet d'intelligence extraterrestre qui expliquerait le manque d'infrarouge serait des parasols, de gigantesques miroirs reflétant au loin la lumière de l'étoile, pour protéger une planète, ou comme source d'énergie. Mais même cela reste incompatible avec l'absence de période dans les chutes de luminosité.

De sorte que ce qui cause l'étrange comportement de KIC 8462852 est encore à découvrir, mais cela se trouve probablement au sein de l'étoile elle-même. Une possibilité serait énormes taches solaires transitoires, ou des éruptions causées par un compagnon extrêmement proche, en train d'être absorbé par l'étoile principale, probablement déjà à l'intérieur. Si cela est vrai, on pourrait assister à un beau feu d'artifice avant la fin du 21eme siècle (prédiction faite en Janvier 2017, voire la wayback machine).

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Ouija

Tables tournantes ou «ouija»

Statut: Très trouble.

Description: Un groupe de personnes sont réunies autour d'une table, avec chacune un doigt posé sur un verre retourné. Ce verre peut glisser sur la table, où sont dessinés un alphabet et deux cases «oui» et «non». Les personnes invoquent un esprit désincarné, et lui posent des questions. Cet esprit est alors sensé guider le verre sur les bonnes réponses.

Explication: Sans exclure de possibles cas réels, les causes d'erreur sont très nombreuses. Il est très facile pour une personne de pousser le verre sans se faire repérer, inconsciemment ou par manipulation délibérée. Les autres participants «confirment» alors, tout aussi inconsciemment. De plus la séance tourne souvent au psychodrame, ou bien à la franche rigolade, ce qui naturellement dégoûte tous les esprits à la ronde. L'idéal pour une étude scientifique serait d'obtenir des réponses que les participants ne peuvent pas connaître. Ce phénomène avait été étudié par la plupart des scientifiques de renom, à la fin du 19eme siècle; mais ils n'avaient pu en obtenir aucun résultat sérieux à l'époque. Aujourd'hui, les parapsychologues n'étudient pas ce phénomène, lui préférant d'autres plus contrôlables, sans la dimension psychodramatique de groupe.

Certains religieux considèrent le ouija comme un moyen de se faire manipuler par des démons. Sans nécessairement prendre un tel discours au pied de la lettre, on remarquera tout de même que les démons n'ont pas besoin d'exister pour nous faire du mal (chapitre V-10). De toutes façons un groupe de pratiquants croyant aux réponses du ouija se fera forcément manipuler par le plus perfide du groupe.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Telekinesis

Télékinésie, psychokinèse, PK.

Statut: Prouvé, matériellement inexplicable.

Description: Une personne fait bouger un objet par la seule pensée, sans aucun moyen matériel.

Explication: Les études du Pear Laboratory ont permis d'identifier un effet faible, mais reproductible, grâce à un grand nombre de tirages aléatoires. La précision statistique obtenue est très supérieurs à celle de beaucoup d'études pharmaceutiques! Cet effet faible viendrait en complément de témoignages d'actions spectaculaires mais non reproductibles. Les cas les plus fréquents arriveraient pendant les NDE (guérisons inexplicables) et les paralysies du sommeil. La télékinésie n'ayant aucune explication matérielle plausible, elle suggère fortement une conscience avec son existence propre, capable d'interagir avec la matière, mais irréductible à elle.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#TLE

TLE (Transcient Lunar Events), phénomènes lumineux sur la Lune

Statut: Inexpliqué, probablement naturel.

Description: Depuis des siècles les astronomes observent des points de la surface de la Lune devenir anormalement brillants, ou flous, parfois même colorés. Ces phénomènes ont été connus sous d'autres noms, comme ULE (Unidentified Lunal Event) ou TLP (Transcient Lunar Phenomenon). Certains y voient des ovnis, et de fait les ufologues s'y sont intéressés. Les scientifiques reconnaissent le phénomène, et des observations ont été tentées lors des missions spatiales.

Explication: L'hypothèse la plus populaire est celle de poussières lunaires maintenues en lévitation par des forces électrostatiques. Toutefois cette affirmation n'a pas été testée, et il est difficile de le faire. D'autres hypothèse vraisemblables sont des particules solaires, ou des gaz volcaniques. Toutefois les détecteurs d'atmosphère sur la lune n'ont trouvé aucun gaz (ils étaient suffisamment précis pour détecter l'échappement des fusées Apollo).

Lors des vols Apollo en orbite Lunaire, la NASA avait fait appel aux astronomes amateurs pour signaler de tels phénomènes aux astronautes. Neil Armstrong rapporte qu'une zone du cratère Aristarque (un point où des TLE sont souvent observés) était plus brillante que les environs, comme si elle était fluorescente. La sonde Clémentine a été chargée de photographier des endroits avant ou après un TLE, mais aucune différence n'a été trouvée.

Certain des vols Apollo en orbite autour de la Lune ont aussi vu une aurore (avant le lever du soleil), sur laquelle se projetait l'ombre de montagnes (effet éventail). Cela ne peut être une atmosphère, car aucun gaz n'a jamais été détecté. Par contre des poussières expliqueraient parfaitement cette vision. Cet article de la NASA montre que ces poussières sont de l'ordre de 0,1 à 0,5 microns, à moins de 100 kilomètres d'altitude sur la Lune, sans toutefois conclure sur leur origine ni leur mode de sustentation (balistique, orbital, et électrostatique sont mentionnés). D'autres vols Apollo n'ont rien vu. J'en conclus donc que la variation même de cette poussière montre qu'elle provient d'événements distincts et fréquents. Les TLE pourraient être de tels nuages nouvellement formés, et encore suffisamment concentrés pour produire les effets visuels observés au télescope. Des impacts de météorite pourraient vaporiser les roches et produire de tels nuages de poussière, mais je n'ai pas connaissance (2014) de relation entre les impacts et les TLE.

Voir un article de Universe Today sur ce thème, ou le Moonblink project.

Il reste bien sûr des hypothèses plus extraordinaires, comme des phénomènes physiques inconnus, une activité de type ovni, voire des extraterrestres. Toutefois l'explication extraterrestre se heurte à l'absence complète de traces de leur activité.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#toxic_lady

The toxic lady (la dame toxique)

Statut: Une cause naturelle plausible a été trouvée. Mais toujours présenté comme un mystère...

Description: En février 1994, à l'hôpital général de Riverside en Californie du Sud, une femme de 31 ans, Gloria Ramirez, se mourait d'un cancer. Quand l'équipe médicale d'urgence tenta de prélever son sang, des cristaux blancs apparurent dedans, dégageant une très mauvaise odeur. Au total 23 personnes ont dû être évacuées de la salle d'urgence avec des symptômes débilitants, dont une est restée gravement malade pendant plusieurs mois. Aucune substance toxique n'a été trouvée, et les enquêteurs officiels ont conclu à une «maladie sociogénique» (accuser les victimes d'être folles).

Explication: Depuis que j'ai entendu parler de cette histoire, je me doutais bien que quelque réaction chimique inhabituelle s'était déroulée dans le corps de cette personne. Cependant, rien n'a été détecté pendant des mois, jusqu'à ce qu'une enquête menée par le Lawrence Livermore National Laboratory ait trouvé une substance chimique inhabituelle dans son sang: méthylsulfonylméthane. Sachant ce qui a été fait à la victime, ils ont proposé un scénario plausible: la victime a utilisé du DMSO pour tenter de soulager ses douleurs. Quand elle a eu une insuffisance rénale aiguë, cette substance s'est accumulée dans son sang, bien au-delà de n'importe quel niveau habituel. Puis on lui a administré de l'oxygène, qui a réagit avec le DMSO pour former le méthylsulfonylméthane. Leurs tests ont même montré les cristaux blancs de ce corps chimique. Puis il a réagi à son tour avec d'autres composants du sang, pour former du sulfate de diméthyle, qui est un gaz neurotoxique puissant, produisant précisément les symptômes dont les infirmiers ont souffert. Et après, le sulfate de diméthyle s'est juste décomposé, ne laissant aucune trace!

Ce qui est intéressant à noter encore une fois, c'est que les médias qui ont annoncé cette affaire ont soigneusement évité depuis de publier cette solution. Et ils nous bassinent encore des années après avec ce «mystère»...

Une autre note triste est la réaction immature habituelle des autorités, face à un phénomène inexpliqué: blâmer les témoins, en les accusant d'avoir des troubles psychologiques. Tout comme pour les OVNIS. Heureusement, cette situation n'est arrivé qu'une seule fois, mais il est clair qu'en cas de problème récurrent, les autorités ne nous protègent pas. Oh, c'est une nouvelle découverte ?

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#InstrumentalTranscommunication

La Transcommunication instrumentale

Statut: Pas clair.

Description: En écoutant du bruit blanc ou des sons similaires, on a souvent l'impression d'entendre des voix, voire des messages. L'expérience a été souvent proposée tout au long du 20eme siècle, et interprétée comme la réception parapsychologique de messages réels, similairement au spiritisme.

Explication: l'oreille possède des circuits neuronaux permettant d'identifier des paroles dans un environnement bruité. De tels circuits pourraient fournir des faux positifs à partir d'un bruit blanc. Toutefois on ne peut exclure un phénomène parapsychologique réel, à partir d'une source de bruit analogique. En effet une telle source possède les propriétés vues au chapitre V-4 et au chapitre V-18, qui lui permettent d'être plus influençable par télékinèse que par exemple une source numérique de bruit.

Intrigué, j'avais réalisé un corrélateur, à l'aide de détecteurs de seuils à transistors, capable de détecter des relations statistiques. (Selon l'idée qu'un phénomène parapsychologique pourrait plus facilement biaiser une statistique que violer la conservation de l'énergie). Le bruit était produit par une jonction base-émetteur d'un transistor, dans une bande de quelques centaines de kilohertz. Je n'ai pas vraiment pu utiliser ni conserver cet appareil, étant à l'époque dans un contexte pénible. Toutefois les quelques tests n'ont pas montré davantage de signal.

Aujourd'hui il est possible de réaliser un tel dispositif sur PC, à l'aide d'un logiciel comme Audacity, en faisant saturer un bruit blanc produit par une entrée microphone laissée ouverte (bruit analogique). La saturation joue le rôle d'un détecteur de seuil. Un filtrage passe-haut permet d'avoir une intensité proportionnelle au nombre de passages du seuil. Enfin on accélérera le signal d'un facteur d'environ 10, pour ramener les moyennes dans le spectre normal de la parole, et éliminer les hautes fréquences indésirables. Bien entendu pour qu'il se passe quelque chose il faut vaut mieux méditer pendant l'enregistrement du son.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Bermuda_Triangle

Le triangle des Bermudes

Statut: trouble, probablement simple jeu de statistiques.

Description: Dans une zone entre les Bahamas, les Etats Unis et les Bermudes, navires et avions disparaîtraient. Les spéculations impliquent des extraterrestres, l'Atlantide, etc.

Explication: Bien entendu chaque mer du monde a son lot de disparitions bizarres ou de navires coulant sans jamais être retrouvés. Toutefois la littérature des mystères a vite répandu l'idée qu'un nombre anormal de navires ou d'avions disparaîtraient sans laisser de traces, voire tous. Ces récits ajoutent souvent des circonstances bizarres sans citer de sources.

De nombreuses enquêtes ont ramené le nombre de cas à des proportions plus modestes, et apporté pour certains des explications naturelles. Toutefois, dans un contexte de dénégation des faits inexpliqués, ces enquêtes peuvent ne pas paraître crédibles aux yeux d'une personne qui ne connaît pas le dossier, et personnellement je ne garantis rien. On a en effet vu de nombreuses «enquêtes» faites longtemps après coup, prétendant «expliquer» des cas ovni pourtant sûrs et bien établis.

Voir aussi le cas de la Mary Celeste.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#TurinShroud

Le suaire de Turin

Statut: Très vraisemblablement une fausse relique . Mais les polémiques idéologiques n'en finissent pas de demander des vérifications et des contre-vérifications, par exemple sur la façon dont les échantillons ont été prélevés pour la datation au carbone 14.

Description: Une pièce de tissus apparue en 1357 montre la trace d'un homme allongé, de face et de dos. Des traces de sang correspondant à la Passion du Christ ont accrédité l'idée que ce serait le linceul ayant servi à ce dernier, entre sa mort et la résurrection.

Explication: La datation au carbone 14 donne irrévocablement une date correspondant à son apparition, tandis que de nombreux autres suaires similaires montraient des images variant avec l'époque de leur fabrication. Selon toute vraisemblance le suaire de Turin est une fausse relique (plusieurs autres linceuls sont connus, plus des dizaines de clous, et assez de morceaux de croix pour construire un bateau). Cette pratique existe dans presque toutes les religions, à fin de produire des objets d'adoration visibles (ou parfois à soutenir des intérêts personnels). Les capacités des artistes de l'époque, et les matériaux à leur disposition, leur permettaient parfaitement de fabriquer cet objet. On a même été jusqu'à utiliser du véritable sang humain, un détail plausible dans un contexte de pénitence.

Personnellement, je trouve irréaliste que le corps ait pu être allongé parfaitement, sans avoir à le pousser ou à l'ajuster (ce qui aurait laissé des traces). Egalement on a deux projections parfaites, une de face et une de dos, alors qu'un enveloppement aurait montré aussi le dessus de la tête, les côtés, etc. Par contre il ne pouvait pas montrer les cheveux comme des objets solides! Enfin les traces de sang sont trop régulières, et le corps montre de curieuses marbrures.

Il est à noter que l'Eglise n'a jamais reconnu l'authenticité de l'objet.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Tunguska_explosion

Tunguska, explosion de la Tunguska.

Statut: Expliqué, naturel.

Description: Le 30 juin 1908 vers 7h13 en Sibérie centrale, une énorme explosion rase la forêt sur des kilomètres. Toutefois aucun cratère n'est trouvé. Pendant longtemps, ce phénomène hyper-violent et élusif est resté incompris, faute du moindre indice sur sa cause, donnant lieu à des spéculations: explosion d'un vaisseau extraterrestre, météorite d'antimatière, voire micro-trou noir.

Explication: Seule la compréhension récente de certaines rentrées atmosphériques a permis d'expliquer ces phénomènes. En effet certaines météorites (morceaux de comètes) sont de nature pulvérulente, ne contenant pas de pierres. Soumises au frottement de l'air, elles se fractionnent alors en morceaux plus petits, pour qui le rapport frottement sur solidité est encore plus élevé. Ceci accélère donc les fractionnement de manière exponentielle, jusqu'à produire une dislocation totale presque instantanée. Tous les grains dégagent alors leur énergie en même temps, dans une zone restreinte. Cette énergie localisée dans un petit volume produit une explosion, bien plus forte que les bangs supersoniques émis lors du vol des pierres. Ces explosions ne s'accompagnent pas forcément de chute au sol, si ce n'est peut-être les sphérules métalliques trouvées à la Tunguska.

Cette explication a été parfaitement corroborée lors de l'explosion de la météorite de Tchelyaninsk en 2013. Les simulations numériques ont aussi montré que, même si chaque débris produit sa propre onde de choc à l'intérieur de la traînée, ces ondes se rattrapent l'une l'autre en formant un bang unique, de grande puissance. C'est ce bang qui a produit tous les dégâts observés à Tchelyabinsk. Il a été suivi de plusieurs minutes de bangs secondaires, provenant de parties de la traînée situées plus loin.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Col_de_Vence

Le bruit du Col de Vence

Statut: Inexpliqué, possible phénomène ovni récurrent.

Statut: Mis à jour le 15 Décembre 2017: probable phénomène naturel.

Description: (ajouté en Juin 2017)Sur la route du Col de Vence, une ligne très haute tension produit parfois un bruit inhabituel, ressemblant à quelque engrenage tournant mal. Le phénomène serait accompagné de chutes de pierres (poltergeist). La zone est l'objet de nombreuses histoires plus ou moins crédibles: deux observations d'ovni que le GEIPAN a classé C (inexplicable, mais données insuffisantes pour conclure), de nombreuse photos d'Oiseaux Volants Non Identifiés, des «orbes», des roches aux formes fantastiques, mention d'une «secte» qui aurait tenté de rencontrer les extraterrestres, etc.

Explication: La perspective d'un «Hessdalen en France» valait le coup d'être vérifiée: j'ai donc organisé une «expédition» sur place! J'ai loué une chambre au gîte rural de la mairie de Coursegoules (que je vous recommande).

Toutefois la zone est vaste, et j'avais peu de chances «d'attraper un ovni» en me baladant au hasard dans la nature. Je me suis donc concentré sur ce qui paraissait le plus vérifiable: le bruit. Je me suis mis aux aguets à proximité des pylônes. Il m'a fallu trois jours pour finalement entendre le bruit, qui est donc bien réel (et très différent des habituels grésillements). Il en existe des enregistrement, par exemple sur Youtube, qui correspondent bien à ce que j'ai entendu, y compris les bruits de fond. Il émanait précisément d'un point des câbles de la ligne THT.

A ce point, il est difficile de conclure sûrement à un phénomène de type ovni: l'association précise du bruit avec la ligne THT suggère plutôt une explication technique. Toutefois une enquête sur Internet ne m'a pas permis de trouver de telle explication. J'ai même téléphoné à RTE, la société qui gère la ligne THT, qui n'a pas su me répondre à propos de ce bruit. Vu que des amateurs d'ovnis leur ont déjà téléphoné, il est probable que si RTE avait une explication, ils me l'auraient proposée.

A ce point, je ne peux guère aller plus loin, car cela nécessite des instruments de mesure que je n'ai pas.

A noter que dans les hypothèse de type plasma des ovnis (chapitre VII-2), les décharges entourant les câbles THT (qui produisent les grésillements) pourraient être à l'origine de différents types de phénomènes:

-Des phénomènes purement électromagnétiques genre décharges synchrones, amplifiant le grésillement naturel;

-Etre réceptif à l'influence d'une conscience, qui organiserait les décharges de façon à produire le bruit. Un cas qui pourrait être aisément confondu avec le précédent.

(Modifié le 17 Aout 2017) Précisions, pour éviter la propagation de confusions ou de mensonges: -le bruit ne vient pas des câbles qui «galopent»: il faut un vent fort pour ça, et il n'y en avait pas. Voir ici une balise qui oscille, similaire à celles de Vence, à 4'30". -Le bruit est très différent des grésillements des lignes THT. -Le bruit n'est pas produit dans les câbles, il ne se propage pas dedans. Si c'était le cas, on l'entendrait provenir des câbles devant nous, comme le bruit de roulement d'un train qui provient des rails devant nous. Mais je l'entendais d'une direction tangente aux câbles, comme le sifflet du train, qui se propage dans l'air. Donc le son est produit dans l'air autour des câbles. Ecouter ici le bruit des câbles, à 0'23". -L'analyse du bruit (FFT) des différents enregistrements sur Youtube ne montre aucune relation avec le 50Hz, ce qui exclut un phénomène électromagnétique. -Le pylône 85 produit un bruit de ferraille, à cause d'une pièce qui bouge avec le vent. Le pylône 86 siffle aussi naturellement par vent fort. Ces bruits n'ont rien d'intéressant, mais il sont souvent présentés comme «le bruit», par confusion ou mensongèrement. Bon, je comprend, sur place j'ai aussi pensé que c'était ça. Avant d'entendre le vrai.

 

(Ajouté le 17 Aout 2017) J'ai appris que le GEIPAN ne s'intéresse pas au phénomène! Je dois dire que je suis aussi abasourdi que vous, qu'ils ne sautent pas sur ce Graal des ufologues: un cas reproductible. Enfin déniché après 70 ans à courir inutilement après un phénomène aussi élusif.

A propos de RTE la société qui gère les lignes haute tension, plusieurs sources Internet racontent curieusement la même histoire que moi: d'avoir eu un dialogue constructif avec eux, sur le bruit métallique du pylône 85. Mais cette interaction cesse quand on en vient au bruit inexpliqué proprement dit. J'ai aussi écrit à la société Dervaux, fabricante des balises attachées aux câbles. J'ai demandé si le bruit pourrait être produit le vent dans ces balises. Envoyé le 3 Juillet 2017, en attente de réponse.

En fait, les réactions de tous ces gens ont en commun une caractéristique notable: ils évitent toute interaction avec nous sur ce sujet. Il est toutefois difficile et risqué de spéculer sur ce qu'ils pensent. La seule supposition plausible serait qu'ils n'ont pas d'explication mondaine au phénomène. En effet, si ils en avaient une, ils la donneraient tout de suite. Au moins ça serait utile pour la science, et surtout pour éviter rumeurs et dépenses d'enquêtes inutiles.

Bon, puisque la «science officielle» se désiste, seule l'Epistémologie Générale reste en lice.

 

Mise à jour le 15 Décembre 2017:

J'ai finalement pu trouver une explication naturelle possible, sur Internet: un mode particulier d'oscillations des câbles, appelé en anglais «aeolian vibrations» (En français «vibration éolienne»). Ce n'était pas facile à trouver, de par la rareté des sources et ce mot-clé inattendu.

Pour éviter toute confusion ou désinformation, il faut dire que les câbles d'une ligne électrique peuvent osciller de trois façons:

-Se balancer de droite à gauche par vent fort

-«galoper» par vent violent: se tordre violemment dans tous les sens

-Les «vibrations éoliennes», par vent faible: le vent produit des tourbillons, qui se détachent du câble, tantôt par dessus, tantôt par dessous. Ce phénomène produit alors une vibration de haut en bas dans le câble, entre 30 et 140 Hertz, qui excite des résonnance de rang élevé dans le câble. Le mouvement résultant est de faible amplitude (invisible donc). De plus, du fait que plusieurs modes de résonnance voisins sont excités, la forme d'onde varie en amplitude, ce qui donne au bruit résultant cet effet de «bétonnière».

Informations sur les vibrations éoliennes: Resources de l'IEEE, Vidéo montrant le bruit et les vibrations, Etude scientifique théorique du Professeur. J-L Lilien de l'Université de Liège.

Comparaison entre vibration éolienne théorique et bruit du Col de Vence

Comparaison: à gauche, enregistrement de vibration éolienne (EPRI 1979, voir l'étude), à droite enregistrement du bruit du Col de Vence (John Constantine, 2014)

Mon observation a justement été faite par vent faible. Les variations du vent expliquent alors très bien les variations et déplacements du phénomène. Et bien sûr par vent fort je ne l'ai pas entendu.

Bon, il est décevant de tomber une fois de plus sur une explication triviale. Mais c'est le prix à payer pour la vérité: une fois éliminé les sources d'erreurs, la verité apparaît magnifiée. Et rappelez-vous, l'Epistémologie Générale inclus aussi la méthode scientifique classique, sans la contredire.

Sans le bruit, et si on retire les orbes et tout le montage de bourrichon, il ne reste pas tant à étudier au Col de Vence: deux cas ovni qui ont laissé le GEIPAN circomspect, une photo bizarre, et les poltergeists. Beaucoup de temps, donc, à passer sur place, pour espérer voir quelque chose. Ce qui réserve cette étude à ceux qui habitent dans le coin. Une station façon Hessdalen? Ne la mettez pas sur le parking de Saint Barnabé, en tous cas!

Quant à ceux qui deviennent soudain muets quand on leur pose des questions, je ne vais pas leur courrir après. Ne leur dites pas non plus, comme ça ils seront obligés de venir ici lire ce livre pour savoir. Quand même, depuis 17 ans que je travaille sur cette Epistémologie Générale, tout le monde devrait être au courant. Broutchemolles et pitchaks flapis pour les autres.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Mars_face

visage sur Mars

Statut: curiosité

Description: Une colline sur Mars ressemble beaucoup à un visage humain. Comme d'habitude, elle a été la cible de nombreuses théories conspirationnistes, etc etc.

Explication: Il s'agit bien sûr d'une forme naturelle. Mais elle ressemble tellement au visage d'un soldat grec, que c'en est remarquable. Quant aux conspirationistes, je me demande ce qu'ils vont penser de celle-là, lol

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Vimanas

Vimanas et vaisseaux spatiaux dans les textes anciens de l'Inde

Statut: mauvaise compréhension de la spiritualité hindoue.

Description: les anciens textes hindous traditionnels présentent des descriptions de ce qui semble des vaisseaux spatiaux appelés Vimanas. Ils volent dans le ciel et prennent part à des batailles. Cela est souvent interprété comme preuves d'une ancienne science humaine, ou d'anciennes interactions avec des OVNIS ou des extraterrestres.

Explication: dans les traditions spirituelles indiennes ou bouddhistes, les personnes ayant atteint un niveau spirituel élevé peuvent maîtriser leur condition et vivre dans des mondes spirituels au-delà de la mort. Ils sont alors appelés «dévas», un mot qui a été improprement traduit par «Dieux», mais il conviendrait mieux de dire «béni» ou «bienheureux», dans le sens chrétien de ces mots. Quand ils meurent et qu'ils atteignent les mondes spirituels, ils créent des Mandalas, qui sont des univers spirituels et des lieux de vie paradisiaque ou des palais, comprenant souvent diverses protections autour d'eux, symbolisées par des flammes, des lotus, des vajras, etc. Comme les Mandalas n'existent pas dans notre espace physique, ils semblent voler dans l'espace, tout comme les scènes d'un monde virtuel. Mais en fait ils ne volent pas, puisqu'il n'y a pas d'univers défini autour d'eux, et donc aucune chute, aucun mouvement et aucun lieu où aller.

Les Vimanas ne sont que l'une des descriptions de ces mondes, dans certaines des riches traditions indiennes. La tour principale d'un temple indien est appelée le Viman, et c'est une représentation matérielle d'une telle demeure céleste, avec plusieurs enceintes et motifs symboliques et, tout au cœur, la statue du Dieu qui vit ici. Et un pratiquant hindou visitant le temple visualise qu'il visite la demeure du Dieu, et qu'il Le rencontre en personne, comme il le ferait si il visitait un parent à son domicile.

Ainsi, les anciens textes hindous décrivant des soucoupes-Vimanas volant dans le ciel ou s'engageant dans des batailles ne se réfèrent pas à des OVNIs ni à des extraterrestres, mais aux descriptions traditionnelles des Mandalas comme demeures divines. Ils sont même pas de science fiction, mais de la spiritualité-fiction, sans aucun lien avec aucune découverte scientifique connue ou prévisible. Juste que certaines personnes dans l'Inde ancienne comprenaient les faits spirituels de manière bien mondaine, pour imaginer que des êtres suffisamment évolués spirituellement pour construire des Vimana, puissent s'engager dans des guerres comme des moldus.

(Je réclame antécédence pour cette explication, à partir de mai 2014).

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Voynich

Manuscrit de Voynich

Statut: curiosité.

Description: Un étrange manuscrit Renaissance a été trouvé, rédigé dans une langue inconnue et montrant des images étranges.

Explication: Aucune connue. L'écriture a résisté à toute tentative pour la déchiffrer. Toutefois, les images montrent par exemple des plantes qui semblent des mélanges de plantes existant réellement. Ce qui tend à indiquer une fabrication. Dans quel but ne sera probablement jamais connu. Mais est-ce vraiment utile de passer du temps là-dessus ?

 

 

 

Signal Weird! voir Ross 128

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Wow_Signal

Wow Signal

Statut: inexpliqué, possible manifestation d'une intelligence extraterrestre.

Description: Une des premières recherches SETI a repéré une émission à bande étroite dans l'espace.

Explication: Aucune connue. Beaucoup de causes naturelles ont été proposées, et écartées, comme la réflexion d'une source radio terrestre sur satellite.

Le Signal Wow est l'activité extraterrestre la plus probable que SETI ait trouvé à ce jour.

L'examen technique montre que la courbe d'intensité du signal correspond à ce que produirait un point immobile dans le ciel, sur le télescope mobile, dans l'un de ses «lobes de réception». Cependant un second lobe est passé une minute après, et n'a rien reçu. Le trait le moins naturel du signal est que la plupart de l'énergie n'est que dans une bande d'un kilohertz. Mais les autres bandes de l'appareil récepteur montrent tout de même une certaine activité dans des fréquences adjacentes. Malheureusement, seule l'amplitude du signal a été enregistré, pas le signal lui-même.

Voir aussi HD_164595

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Yamal

Cratère Yamal voir Cratère de Bovanenkovo

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Yeti

Yéti (voir aussi cryptozoologie)

Statut: Différent des autres histoires de cryptozoologie, de par la possibilité d'une espèce rare.

Description: Une histoire traditionnelle du Tibet et de l'Himalaya rapporte l'existence d'une créature humanoïde ou simiesque, repérée ici ou là dans les endroits sauvages. Des histoires semblables existent dans d'autres parties du monde, voir cryptozoologie.

 

Explication: Les analyses d'ADN réalisées par le généticien Bryan Sykes, de l'université d'Oxford, et le musée de zoologie de Lausanne, n'ont rien donné d'intéressant pour 30 échantillons de régions du monde diverses, sauf un en provenance du plateau tibétain. Cet échantillon s'est avéré provenir d'un hybride d'ours brun et d'ours polaire, que l'on pensait éteint depuis la dernière glaciation.

 

 

 

 

Lier ici avec cette URL: http://www.shedrupling.org/nav/shenav.php?index=30705&c=1#Yonaguni

Yonaguni

Statut: contestable, probablement phénomènes naturels.

Description: une structure de roche avec des angles carrés est visible sous la mer, au sud de l'île de Yonaguni. Elle est souvent considéré comme une structure artificielle, qui serait alors plus ancienne que la montée des océans à la fin de la dernière période glaciaire, il y a 8000 ans.

Explication: Bien qu'il n'y ait pas de consensus parmi les scientifiques, la structure s'explique naturellement par une série de failles (diaclases) à angles droits dans une couche de roche dure. Dans ce contexte, lorsqu'un bloc se détache, il est rapidement dégagé par les violente vagues des typhons (plusieurs par ans). Cependant ces vagues ne peuvent rien contre la roche dure, tant qu'elle est encore attachée au sol. Ce mécanisme explique très bien l'aspect carré fraîchement taillé de la structure, et l'absence de débris d'érosion ou de vie marine sur elle. (Je réclame précédence pour cette explication, à partir de mai 2014).

La structure est en partie visible à 24°26'10''N 123°0'40''E sur Google Earth. Il est clair que la partie sous-marine est bien taillée carré, tandis que la partie au-dessus de la mer ne l'est pas, car elle est à l'abri de l'érosion par les vagues.

 

 

 

 

 

 

 

 

Epistémologie Generale        Chapitre VII-5       

 

 

 

 

 

 

Idées, textes, dessins et réalisation: Richard Trigaux.

 

 

 

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

 

 

 

Notice légale et copyright. Sauf indication contraire (signe © dans la barre de navigation) ou exception légale (pastiches, exemples, citations...), tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas faire un miroir de ce site, sauf si il disparaît. Merci de ne pas copier le contenu de ce site, sauf pour usage privé, citations, échantillons, ou pour faire un lien. Les liens bienveillants sont bienvenus. Tout usage commercial interdit. Si vous désirez en faire un usage commercial sérieux, contactez-moi. Toute utilisation, modification, détournement d'éléments de ce site ou des mondes présentés de maniére à déprécier mon travail, ma philosophie ou les régles morales généralement admises, pourra entraîner des poursuites judiciaires.