English English English                               page couleurs pastel                     😀?!NO COOKIES!?😇     

Epistémologie Generale        Chapitre V-20       

 

V-20 Le Logos planétaire

 

(Permalien)

(Ajouté le 26 Avril 2020)

 

(Permalien) Il s'agit d'un concept apparaissant dans de nombreuses sources sur une large période de temps. Il se trouve fort utile pour expliquer un certain nombre de choses restées floues un peu partout dans ce livre, si on prend la peine de lui donner une définition plus précise. D'où l'intérêt d'y consacrer un chapitre, surtout quand on réalise les possibles applications.

Mais commençons par regarder les sources:

La tradition

(Permalien) Il existe de nombreuses sources postulant l'existence d'une entité spirituelle associée avec la vie sur Terre en général, ou avec l'Humanité en particulier. Selon les conceptions, il s'agit d'une divinité, d'une force impersonnelle, ou d'un groupe de personnes évoluées. Je cite ici les différentes sources, avec mes commentaires entre parenthèses et en italique (comme ceci). (Attention que citation ne signifie pas nécessairement approbation.)

 

☻ L'expression «Logos planétaire» proprement dite semble être apparue dans les milieux spiritualistes du début du 20eme siècle. Selon les versions, c'est une simple banque de données, une intelligence issue de la vie sur Terre, ou une intelligence chargée de contrôler cette vie.

 

Sanat Kumara, dieu de la Terre, qui apparaît dans des sources aussi anciennes que le Chandogya Upanishad, repris plus récemment dans la théosophie (spiritualisme du début du 20eme siècle)

 

Shambhala, un lieu secret où résident les monarques universels (chakravartin) et les êtres de sagesse depuis le début de l'Humanité. La source la plus connue est le Tantra Tibétain de Kalachakra (11eme siècle), mais ce Tantra puise à des sources plus anciennes dans les upanishad. Selon Kalachakra, Shambhala serait situé au Nord-Ouest de l'Himalaya, mais décalé «dans une autre dimension» (pour reprendre un concept moderne.)

Un concept important du Bouddhisme Tantrique est celui des «trois corps»: le corps physique, le corps de félicité, le corps de vérité.

 

L'hypothèse Gaïa, initialement proposée par des scientifiques comme James Lovelock, présentant la biosphère comme un organisme vivant physique (avec des régulations). Ce concept a été étendu par le Nouvel Age à une entité spirituelle.

 

Les archétypes de Young, contenant des prototypes d'idées, thèmes, etc. Ils ont été évoqué par Bertrand Méheust comme une des origines possibles des scénarios de rencontre ovni.

 

L'inconscient collectif, un concept issu de la psychanalyse, contenant des modèles tout faits de fonctionnement de conscience, voire des objectifs et décisions collectives.

 

Le corps éthérique des spiritualistes. (En fait l'origine de ce concept est la science du 19eme siècle et la notion d'éther. Cet éther de la physique avait déjà des propriétés fort contradictoires (infiniment rigide et infiniment fluide), alors les scientifiques l'ont chargé de tout ce qu'ils n'expliquaient pas: la conduction des sensation et de la volonté dans le corps, la formation du corps, sa composition chimique, etc. C'est pour suivre la science que les spiritualistes ont adopté la notion de corps éthérique au début du 20eme siècle, par exemple dans l'Anthroposophie. Mais depuis, les scientifiques ont trouvé d'autres explications à la formation du corps, et ils ont totalement abandonné l'ether.)

Le corps éthérique a t-il disparu avec? Peut-être pas. Il pourrait rester quelque chose au niveau des vibrations (chapter V-17) ou pour la formation des cyrlikars du cerveau (chapter V-19). Ainsi, le Logos pourrait être basé sur un corps éthérique de la Terre. Et tant qu'on y est, toutes les planète en auraient naturellement un.

 

Un esprit des lieux, (parfois improprement appelé un Déva), chapitre V-17.

 

Les champs morphogénétiques (morphogenetic fields) de Rupert Sheldrake. (Dans notre nomenclature, l'idée de Sheldrake se traduit par l'addition d'une nouvelle loi d'autogénération dans un système d'autogénération logique déjà existant, chapitre III-3. En physique, c'est les transitions de phase du Big Bang. Dans le domaine des idées et de l'esprit, ce peut être plus simplement l'addition d'un élément de karma au stock existant, par exemple la conscience écologique)

 

Le judaïsme hassidique (D'après le Rabin Gershom, cité dans «Enfants de la Réincarnation» par Vickie Mackenzie) définit cinq niveaux constituant l'être humain:

☺ 1 nefesh, la force vitale biologique du corps (le corps physique dans notre terminologie)

☺ 2 ruach, l'esprit émotionnel inférieur ou égo (l'égo neuronal dans notre terminologie, chapitre V-10)

☺ 3 neshamah, la conscience supérieure individuelle (le processus d'autogénération logique de la conscience, dans notre terminologie, chapitre V-2)

☺ 4 chayah, l'inconscient collectif du groupe. Dans le système Hassidique, Chayah correspond assez bien à l'idée de Logos planétaire discutée dans le présent chapitre. Le Rabin Gershom attribue une place particulière au peuple Juif, de gardien ou intercesseur de cet inconscient collectif de l'Humanité. (Le fait est que, alors qu'une importante partie des gens que j'ai rencontrés ont cherché à m'isoler ou à me dénigrer, par contre je n'ai jamais été moqué ou agressé par un seul Juif. Tous ceux que j'ai rencontrés ont été mes amis, ou au minimum ils se mettaient en bons termes avec moi.)

☺ 5 yechidah, le niveau d'unité avec Dieu et La création (la Transcendance, dans notre terminologie, chapitre V-6).

 

☻Le concept d'égrégore, ou esprit de groupe (chapitre VI-13). Le Logos serait alors l'égrégore de l'ensemble de la vie sur Terre.

 

☻ Même les scientifiques ont considéré l'idée, sous le nom de noosphère. C'est un concept original de Pierre Teilhard de Chardin et Vladimir Vernadsky (C'est le titre d'un livre de Patrice Van Errsel). Mais les scientifiques étant des scientifiques, ils ne se contentent pas de théories, il leur faut des expériences. C'est ainsi qu'a eu lieu l'expérience Noosphere de l'Université de Princeton, qui a réussi à détecter plusieurs impulsions synchrones de réponses similaires dans des générateurs aléatoires, en relation avec de grands événements de prière spirituelle et d'autres.

 

☻Dans la fiction, on ne peut éviter de penser à Zonama Sekot, la planète vivante, dans une des nombreuses séries de la franchise Star Wars, qui apparaît aux visiteurs sous le forme d'un enfant. Ou encore à Ursana, l'esprit veilleur de nouvelle Terre, dans la série «Altor» de Moebius et Bati. Egalement dans cette série, Atman, un esprit régulant l'écologie de la planète Vishdane.

Toujours dans la fiction, je décrivais moi-même en 1989 dans mes romans des Eolis, une intervention extraterrestre sur le Logos Terrien, sensée se produire à la même date. Bon, je ne suis pas une source primaire, le concept de Logos planétaire était déjà bien connu dans tout le Nouvel Age. Ce qui est intéressant toutefois est que cette intervention a eu le résultat escompté dans le monde réel, dès les années suivantes, même si ce livre a été sauvagement scotomisé par les éditeurs. (Il existe tout de même un dépôt légal de cette époque). En effet, ce qui se passe dans le Logos n'a pas besoin d'être «réel» pour influencer les gens.

 

☻Il existe des sources manifestement fausses, mais qui reprennent la même idée: pseudo-contactés, fausses annonces du retour de Maitreya, etc.

 

Tant de sources indépendantes suggèrent que, manifestement, l'idée est… dans le Logos.

Notre interprétation

(Permalien) Le Logos planétaire des traditions est indéniablement une conscience désincarnée, et donc un processus d'autogénération logique de conscience. Il n'est toutefois actuellement pas possible de savoir si ce processus partage les traits de personnalité humaine: conscience de soi, intentions, projets, etc.

On peut toutefois constater son fonctionnement. Par exemple, la conscience écologique est apparue d'abord chez un petit nombre de personnes. Puis elle s'est étendue rapidement, et aujourd'hui elle est «installée d'usine» chez les personnes qui naissent. On retrouve même un motif par vagues successives, à chaque fois plus hautes, comme une marée qui monte, dans plusieurs domaines, comme l'écologie et la spiritualité:

☻Prémisses 50 à 80 ans en avance: Le naturisme (1920) pour l'écologie, les milieux occultistes (1900) pour le spirituel. D'autres vagues plus discrètes sont discernable encore plus tôt.

☻ Le mouvement démarre dans une relative isolation de la société, les décades 1970 pour l'écologie, ou 1980 pour la spiritualité, sous forme du Nouvel Age.

☻Le mouvement dégénère et connaît une relative éclipse, les décades 1980-2000 pour l'écologie, les décades 1990-2010 pour le Nouvel Age

☻le mouvement redémarre, plus mature, et surtout dans l'ensemble de la société: décade 2010 pour l'écologie, et aujourd'hui 2000, pour la spiritualité, les deux en reconnaissance sociale croissante.

 

La question qui se pose toutefois est comment une telle entité a pu apparaître? En effet, elle ne peut pas avoir bénéficié d'une évolution dans un cerveau individuel. L'hypothèse la plus courante est qu'elle résulterait de l'évolution de l'ensemble des consciences sur Terre. Ce qui lui permet d'accumuler en quelque sorte l'ensemble de leurs capacités, possibilités et stock de karma.

Une autre question est quelle est sa nature exacte: simple inventaire d'archétypes de pensée ou de façons d'être (Young), entité consciente (hypothèse Gaïa), un égrégore, ou un ensemble organisé d'êtres conscients évolués (Shambhala)? Je ne vois pas aujourd'hui comment répondre scientifiquement à ces questions. En fait, il est fort probable que au moins le stock d'archétypes et l'égrégore et la communauté des maîtres existent, car ils peuvent être apparus séparément.

A t-on des preuves?

(Permalien) Il existe de nombreux indices suggérant fortement l'action d'une force extérieures aux individus, une sorte de modèle d'une personnalité humaine, de l'ensemble de ses sensations et expériences de conscience. Prenons un exemple: une personne aveugle de naissance est soudainement guérie (par une opération, par exemple). Ce que l'on observe est qu'une telle personne trouve presque instantanément une vision utilisable, malgré ses neurones qui n'ont jamais appris. Semble t-il elle ne voit même pas double, même si les circuits de commande sont habituellement figés avant 6 ans. La seule erreur que j'aie entendu mentionner est le cas d'une personne qui tente de saisir un objet à plusieurs mètres d'elle, n'ayant pas encore réalisé les distances. Un test optométrique des circuits de la convergence oculaire montre la même fulgurance: lors du premier test, il échoue. Mais au second, une minute plus tard, le test réussit.

Ce qui se passe probablement est que le processus d'autogénération d'une conscience individuelle ne démarrerait pas de rien: il serait adombré à son démarrage par une sorte de modèle archétypal, contenant déjà l'ensemble des expériences de conscience de son espèce, au lieu de démarrer un processus d'autogénération de conscience entièrement vide. Ainsi la conscience nouvelle recevrait un inventaire complet de tous ses cyrlikars (chapitre V-19), une chose que le génome du corps est bien incapable de lui fournir. Mais qui jouerait le même rôle que les gènes dans le domaine spirituel! Ce faisant la conscience a accès aux résultats complets de 400 millions d'années d'évolution du cerveau. C'est assez vertigineux, quand on pense aux milliers d'espèces qui existent ou qui ont disparu, mais dont les archétypes seraient toujours là, certains depuis des centaines de millions d'années.

Un cas particulièrement intriguant est celui des femmes tétrachromates (ayant hérité un gène de vision anormal de leur père daltonien). Il a été démontré que au moins certaines sont capables de discerner quatre couleurs fondamentales. Que leur cerveau en soit capable est déjà remarquable, mais il faut aussi que leur conscience possède les quatre sensations dans son inventaire de karma. C'est possible dans les deux cas, si les Humains ont eu des ancêtres tétrachromates. Oui ils en ont, mais c'était il y a 200 millions d'années, du temps des premiers dinosaures! Il est étonnant (mais prouvé) que les gènes soient capables de subsister sur une aussi longue durée. Mais apparemment le karma aussi.

Cette idée reste donc vague aujourd'hui, mais elle expliquerait beaucoup de choses restées en blanc dans ce livre, sur la croissance de la personne et l'apparition des différents types d'expérience de conscience. Nous avions même tenté, au chapitre V-2, de créer un sens entièrement nouveau: l'écholocation. Et nous avions été surpris de la facilité de ce processus. L'écholocation est répandue dans tous le règne animal, aussi il n'est pas étonnant que son archétype puisse soudain se manifester chez un humain. Sauf que aucun de nos ancêtres évolutifs ne la pratiquait... excluant ainsi toute explication génétique.

Ce qui nous fait ressentir à quel point nous sommes tous frères, animaux et Humains.

 

Ajouté le 5 Mai 2020: Il y a des choses qui démontrent la rapidité et la profondeur des changements en cours dans l'Humanité:

L'appel des patrons Allemands à une sortie écologique à l'épidémie de covid-19. Oui, les patrons de Krupp, l'ancien symbole du militarisme nazi!

☻ La banque Morgan Chase, vue il y a seulement quelques années comme des escrocs, licencie Lee Raymond,architecte du déni climatique.

☻ Le Pentagone qui reconnaît officiellement avoir vu des ovnis, mettant ainsi fin à 67 an de déni.

Une telle accumulation de nouvelles de ce calibre, en quelques jours (fin Avril 2020) indique très clairement une évolution en profondeur de la société, et non plus d'une seule frange avant-gardiste. Non seulement un dualisme genre Marxisme est inadapté à comprendre cette évolution, mais en plus il devient un obstacle. Même les Verts athées matérialistes sont maintenant débrayés! Fallait pas «virer les gourous», les gars.

Travailler avec le Logos.

(Permalien) La nature «divine» du Logos suggèrerait que nous sommes ses sujets, et que nous ne devrions pas chercher à l'influencer. L'idée même paraît «sacrilège». Toutefois nous verrons (chapitre VI-2, sur la quatrième fondation de l'éthique), que la Transcendance attend de nous que nous construisions notre monde de manière responsable, au lieu de suivre platement Ses directives. Une activité qui peut comprendre l'ajout d'éléments nouveaux dans le stock de karma du Logos. Ces éléments seront alors disponibles comme inspiration, pour l'humanité incarnée, ou dans le stock de karma des enfants à naître.

En fait cette activité n'est même pas nouvelle, elle a commencé officiellement au 11eme siècle avec le Tantra de Kalachakra, qui a aussi introduit la notion d'une communauté d'être éveillés: Shambhala. Ainsi le pratiquant de Kalachakra visualise t-il son lieu de retraite comme le Mandala de la divinité, et même carrément le monde entier comme son Mandala. Même la parèdre de Kalachakra a un nom évocateur: Vishvamata, «mère du monde», qui ajoute la bonté aimante à l'autorité du monarque universel (Kalachakra, en tant que Chakravartin). C'est une caractéristique unique à Kalachakra, mais fondamentale: il est là pour obtenir des résultats dans le monde, pas seulement pour la salvation du pratiquant. Que le Dalaï Lama tienne tant à offrir cette initiation partout dans le monde indique clairement une nouvelle donne: l'avenir de l'Humanité est maintenant l'affaire de tous.

IL est difficile de trouver une corrélation entre l'inception de Kalachakra et des événements du monde. Toutefois d'autres événements plus récents montrent d'intéressants résultats, notamment les prières interreligieuses pour la paix dans le monde, accomplies par plus d'un milliard de personnes. L'une d'elles a été suivie peu après par la fin de la guerre froide.

Un tel résultat a durablement marqué les esprits, et depuis, de nombreuses initiatives effectuent des prières pour le monde, sur toutes sortes de thèmes et de formats, que ce soit dans les religions classiques, ou en utilisant des concepts du Nouvel Age. Le monde évolue tellement vite aujourd'hui qu'il est difficile de savoir quelle action est la cause de quoi. Mais sur les 19 résultats du Global consciousness project (Wayback machine) dont la probabilité est inférieure à 2%, six sont de grandes méditations collectives, dont une à un milliard de participants en 1999 (Celle de la fin de la guerre froide n'y figure pas, le Global Consciousness Project ayant débuté en 1998) (On trouve aussi la mort de Kadhafi dans ces 19 événements, mais je ne l'ai pas comptée comme «événement positif», même si beaucoup l'inclueraient.).

On ne peut pas affirmer fermement que ces méditations seraient la seule cause du progrès de l'Humanité. Mais l'injection de nombreux archétypes positifs est certainement une aide bienvenue, quelle que soit leur origine. Et qui plus est une aide à laquelle chacun peut contribuer, quelle que soit sa religion ou son niveau spirituel, et qui se montre finalement plus efficace (et moins dangereuse) que les manifs traditionnelles. D'autant plus que aujourd'hui Internet permet de manifer sans quitter son siège, avec les sites de pétition comme avaaz, Change.org ou wemove.eu.

Il y a aussi des freins. Ainsi la génération au plomb tétraéthyle est-elle responsable des mouvements crado-punk des années 1980, puis, en vieillissant, du renouveau du fachisme, du racisme, et d'autres mouvements réactionnaires comme le déni climatique, l'antiscience, etc. Un autre danger est la dénégation de la conscience, par des groupes pseudoscientifiques comme le Projet Alpha, ou le Wikipedia Guerrilla Skeptics (Wayback machine). Mais que le mal tente de polariser la société contre le progrès est plutôt rassurant: c'est clairement le progrès qui tient la baguette du chef d'orchestre, et qui donne son rythme. Que certains doivent être traînés en marchant à reculons est pathétique, mais peu important.

Quant à Shambhala, existe t-il vraiment une communauté de maîtres ascensionnés dans le spirituel? Existe t-il vraiment des anges ou des extraterrestres tentant d'aider l'Humanité? Nous n'avons aucune preuve ferme pour le moment (voir le chapitre VII-2, sous-chapitre sur les contactés). Mais si cela existe, nous approchons du moment où cela peut être révélé.

Enfin, l'existence d'un Logos planétaire pour la Terre implique qu'ils puisse exister des Logos d'autres planètes habitées. Voire que… ils communiqueraient. Voir le chapitre VIII-8.

 

Ajouté en octobre 2022: Une méditation simple que tout le monde peut faire consiste à se détendre, à méditer ou à prier de notre façon ordinaire, d'après notre pratique spirituelle ou religieuse habituelle. Nous visualisons alors que toute la Terre autour de nous est entièrement baignée de lumière blanche. Des prières peuvent être ajoutées, si nous savons prier dans le non-égo et la non-action, sans attachement au résultat. Certains groupes soucoupistes ou Nouvel-Age proposent de telles méditations. Mon conseil ici est de ne pas s'associer à de tels groupes, qui pompent notre énergie ou apportent des concepts parasites: conspirationnisme, faux contacts, etc. Ils pourraient faire plus de mal que de bien. Procédez donc seul, ce sera plus efficace.

Une seule conscience pour tout le monde?

Les titres auxquels vous avez échappé: «La conscience universelle», galvaudé par le Nouvel Age. «Un champ de conscience»: Encore pire, cela induit l'idée fausse comme quoi la conscience serait définie en fonction du lieu, et donc dépendante du monde physique. «La théorie des champs quantiques de la conscience»: là je tape.

(Permalien) Ajouté en Novembre 2023: la notion de Logos planétaire laisse encore un problème: normalement, des processus d'autogénération logique différents ne communiquent pas entre eux. Or, la notion de Logos planétaire implique des communications massives, au minimum lors de la formation d'une conscience individuelle. En effet cette dernière reçoit de nombreux éléments depuis le Logos, par exemple le type d'expérience sensorielle pour chaque espèce vivante.

Une possible réponse est qu'il n'y aurait en fait qu'un seul processus pour tous les êtres conscients (Une façon de voir qui rend les tentatives de titres ci-dessus inutiles). Mais il se comporterait un peu comme le mycelium des champignons, qui existe partout dans la terre, diffus et invisible. Mais parfois ses cellules se rassemblent pour former un champignon. Similairement, la conscience unique existerait partout de manière diffuse. Mais quand un cerveau est disponible, elle s'y investirait alors, pour des expériences intenses et détaillées. Ceci tout en restant un système d'autogénération logique unique reliant ensemble toutes les consciences.

Mais alors, pourquoi ne perçoit-on pas toutes ces autres consciences? A cause de notre attachement frénétique aux signaux de notre seul cerveau matériel, l'égo neuronal (Chapitres V-2 et chapitre V-10), qui nous fait négliger les signaux plus subtils qui arrivent par la seule conscience. Mais des échanges significatifs se produiraient quand même lorsque des enjeux importants se présentent. Nous ressentirions alors cette communication comme un instant de superconscience (Chapitre V-8).

Que notre attachement à la seule activité de notre cerveau produise l'illusion d'être des êtres séparés, est une des raisons pour lesquelles toute discipline spirituelle vise à relâcher cet attachement. Passé un certain degré, nous devenons réceptif à la conscience universelle. Cela ne se produit toutefois pas comme on se l'imagine: notre égo ne va pas se mettre à télépather avec tout le monde (Et on ne reçoit pas Jésus et Bouddha au petit déjeuner). Simplement, quand l'égo nous lâche les baskets, des éléments de vérité nous parviennent, générales (prises de conscience) ou au contraire focalisés sur un enjeu immédiat (instants de super conscience, chapitre V-8).

 

Ce processus d'autogénération de conscience diffus reliant toutes les autres explique alors le Logos planétaire. Ce serait le «processus de base» non focalisé sur un cerveau (Le mycélium, dans l'allégorie des champignons). La Transcendance («Dieu», chapitre V-6), a été expliquée comme le résultat final vers lequel tend la conscience non-perturbée. Dans ce cas, elle n'a pas besoin de communiquer, car ce résultat est potentiellement présent chez toute conscience, individuelle ou collective. Mais le Logos, lui, avait besoin d'une explication n'ajoutant pas de métaphysique supplémentaire.

Même un écosystème pourrait avoir des expériences de conscience diffuses, grâce à son «corps» formé de multiples êtres vivants. C'est ce que l'on appelle improprement les dévas, personnalisés dans beaucoup de religions, chapitre V-17. Encore que l'on a aussi des sensations de ce genre en plein désert, et même en regardant les photos de Mars.

 

Cela pourrait expliquer beaucoup de choses, notamment les nombreux points communs entre individus. Clarifions que de nombreux traits de la personne humaine ont une origine génétique (il y a forcément des gènes qui construisent les circuits du cerveau, même si la plupart sont encore inconnus). Mais l'addition de tels traits à chaque nouvelle génération, par exemple la conscience écologique, ne s'explique pas par la génétique. Nous parlons de ceci plus en détail aux chapitre VI-1 et chapitre VIII-9, avec différentes hypothèses comme une élite spirituelle, voire des influences extraterrestres. Mais ces choses s'expliquent aussi avec l'idée d'un processus d'autogénération unique pour toutes les consciences, qui serait alors le Logos. Dans ce cas, les nouveautés (Y compris créées par de gens restés inconnus) s'ajoutent à une «bibliothèque» définissant l'Humain, et disponible pour tous les enfants naissant à partir de cette date.

 

Cette théorie permet quelques prédictions intéressantes.

 

Si l'expérience du Global Consciousness project a permis de détecter l'influence de la conscience, elle n'a pas permis de discerner l'influence du Logos de celles des consciences individuelles. Il serait donc intéressant de la refaire en triple aveugle (Chapitre II-9), c'est à dire en secret, pour éviter toute influence extérieure. On s'assurerait du premier et second aveugle si les gens ayant connaissance de l'expérience sont en retraite ou isolés, sans connaître l'actualité mondiale. On aurait ainsi une preuve intéressante de l'existence du Logos lui-même, sans influence des consciences individuelles.

 

On pourrait aussi comparer une conscience individuelle à une vague sur l'océan de la conscience universelle. Ce serait même plus juste que l'allégorie des champignons et du mycélium: la vague a son propre déterminisme, qui lui permet d'exister et de durer, au lieu de juste retomber instantanément. Dans le cas de la conscience, jusque quand peut-elle se maintenir?

Tant que nous sommes dans un corps matériel vivant, l'activité du cerveau serait une cause suffisante pour maintenir la «vague» bien dressée au-dessus de «l'océan». Mais quand le cerveau meurt? On se rappelle que, dans l'après-vie, avec seulement des éléments de conscience, nous ne percevons pas un environnement extérieur à nous: pour qu'il y ait perception, il faut que les éléments de conscience de cet «extérieur» soient aussi partagés «en nous» (Chapitre V-7). La «vague» individuelle peut-elle se maintenir dans ces conditions? Probablement faut-il pour cela qu'elle ait ses propres structures. Sinon on arriverait à un état où nous serions toujours conscients, mais sans pouvoir dire qui nous sommes dans une foule («dissolution» de la conscience, chapitre V-10). Ceci a été discuté dans la spiritualité, notamment Bouddhiste, où on retrouve diverses conceptions sur notre fonctionnement dans l'Après-vie. Probablement partageons-nous plus ou moins de nous en groupe (Egrégores), en couple, etc. Cet état de perte partielle d'individualité s'observe parfois dans des grand enthousiasmes de groupe, où peuvent surgir des idées que personne ne se rappelle avoir eu en premier. Mais probablement la notion de consciences individuelles séparées est si intéressante qu'elle pourrait aussi se maintenir comme «jeu de rôle» au paradis. Nous avons un fort karma pour ça de toutes façons, qui peut être suffisant pour conserver notre individualité même dans une mer de perceptions communes. Une mer parcourue de toutes sortes de vagues et d'autres choses étranges...

 

Une autre question à laquelle nous pouvons maintenant apporter des éléments de réponse est de savoir si une conscience individuelle peut disparaître à la mort, voire avant.

Par égocentrisme? Probablement pas, car les égocentriques ont souvent des consciences complexes et structurées. Mais, si ils sont incapables d'en partager une partie, alors ils doivent expérimenter une grande solitude dans l'après-vie, peuplée seulement de leurs propres rêves ou cauchemars. Il existe effectivement une petite proportion de NDEs comme cela, mais les scientifiques ne sont pas vraiment arrivés à relier les types de NDE avec des types de personnalité.

Se pourrait-il qu'une vie soit si nulle que la conscience s'en désinvestirait? Si elle est collective, cette possibilité doit être considérée sérieusement. Ce serait alors le cas de tous ces gens qui ne s'intéressent à rien, qui supportent les musiques plates des médias, qui ne sont pas gênées par le bruit, qui votent sur télécommande, qui déclarent un amour passionné pour détester quelques années après, etc. Il serait alors logique que ces personnes n'aient pas de NDE, et partant pas d'après-vie. J'espère qu'il y a d'autres raisons valables pour ne pas avoir de NDE, parce que 85% de zombis inconscients ça fait beaucoup.

On arrive à une vision intéressante, où la conscience universelle investit les cerveaux les plus évolués. La répression (par le meurtre) a alors l'effet inverse d'escompté: la conscience universelle se réinvestit dans des cerveaux d'enfants, dont ils accélèrent considérablement l'évolution. Ainsi la répression accélèrerait l'évolution de l'Humanité au lieu de la freiner.

 

Un dernier cas serait pour les criminels et les mauvais, affublés de sentiments détestables pour la conscience. Toutefois la haine est aussi un attachement, qui pourrait aussi bien structurer leurs consciences que des bons sentiments. Sauf que cet attachement pour le mal les lierait à des après-vie désagréables. On a aussi une petite proportion de NDEs «infernales», mais je n'ai pas connaissance de cas de NDE par des criminels haineux avérés. Il faut dire qu'ils meurent rarement d'un arrêt cardiaque à l'hôpital...

 

 

 

 

 

 

Epistémologie Generale        Chapitre V-20       

 

 

 

 

 

 

Idées, textes, dessins et réalisation: Richard Trigaux (Sauf indication contraire).

 

 

 

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

 

 

 

Notice légale et copyright.

Modified in 2024

1) Sauf indication contraire, tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas en faire d'usage commercial, ni à de mauvaises fins.

2) Vous pouvez utiliser les expressions marquées d'un signe copyright ©, à conditions toutefois 2-1) d'indiquer que l'auteur est Richard Trigaux, 2-2) de faire un lien vers la définition, et 2-3) de ne pas en déformer le sens.

3) Si ce site disparaissait, vous serez alors libre d'en faire un miroir, de tout ou partie, aux conditions de: 3-1) indiquer Que Richard Trigaux est l'auteur, 3-2) seuls les ayant-droit peuvent faire les bénéfices garantis par la loi, mais je leur interdit de s'opposer à la publication 3-3) ne pas déformer ou dénigrer mon propos. Ce point vaut aussi pour les médias, Intelligences artificielles et systèmes de crowd-sourcing.

CopyrightDepot.com cliquer pour verifier

00035455

Official Seal of CopyrightDepot.com