English English English        Réduire la page        Agrandir la page          page plus lisible  

Epistémologie Generale        Chapitre I-5       

 

Chapitre I-5 Fautes de raisonnement dans

la Logique Quadripolaire

 

(Permalien)

Comme on le constate avec les exemples précédents, la logique quadripolaire règle quantité de situations sociales extrêmement importantes. Dans ces conditions il est très étonnant qu'elle n'ait pas été découverte plus tôt, ce qui nous aurait certainement apporté encore plus de bienfaits que la science et la technologie moderne.

La raison en est visiblement une série de confusions fondamentales qui empêchent le diagramme de fonctionner dans notre esprit, ou qui le réduisent à des oppositions qui apparaissent alors «logiques», et donc irréductibles. (Ne prenons pas la peine de parler de l'opposition imbécile à «l'ésotérisme»). On peut donc légitimement appeler ces confusions des fautes de raisonnement, comme dans la logique Aristotélicienne. La seule différence est que ces fautes n'apparaissent pas dans une série de raisonnements, mais bien plus tôt, au moment de la mise en forme logique du problème, quand on le met dans le diagramme quadripolaire. Et ces fautes de raisonnement propres à la logique quadripolaire sont très courantes, et elles ont des conséquences pratiques énormes et souvent catastrophiques. D'où l'intérêt vital d'étudier la logique quadripolaire afin de déceler les fautes de raisonnement associées. Et pas en faculté, ni le samedi soir à minuit, mais à l'école primaire, pour tous.

 

Nous avons déjà vu au Chapitre I-4 précédent deux fautes, opposition horizontale et confusion verticale:

Explication de l'opposition horizontale et de la confusion verticale

Une action inspirée par la confusion verticale:
la révolution sans discernement©

(Permalien) C'est un cas particulier de l'amalgame, entre une Séphire et la Qliphah correspondante. Cette faute est commise par des personnes qui tentent de résoudre un problème en se déplaçant horizontalement dans le diagramme au lieu de s'élever. Pour cela elles vont favoriser en bloc un des deux côtés du diagramme, ne voyant que ses bons aspects sans se méfier des mauvais, et rejeter indistinctement tout le côté opposé, bons et mauvais aspects confondus. Une telle faute est difficile à comprendre, car, elle nous paraît «logique». Telle une illusion d'optique qui nous fait voir des choses qui n'existent pas, elle prend en défaut les structures dualistes du raisonnement humain, quand ce dernier n'est pas tout simplement obnubilé par le désir ou la haine qui lui fait tout voir en termes de clans opposés, «amis» ou «ennemis». Il est difficile de réaliser que cette «amitié» et cette «haine» sont de pures illusions! Cette faute a pourtant été commise de nombreuses fois dans l'histoire, avec toujours des conséquences catastrophiques:

-Rejet indistinct de la spiritualité Chrétienne et du dogmatisme Catholique par la Révolution Française.

-Lors de la Révolution Américaine (ou plus généralement de la révolution industrielle) confusion entre les aspects positifs (liberté et initiative individuelles dans la société) et négatifs (égocentrisme antisocial). Cette faute est à la base du capitalisme, et résume toute la perversité de cette idéologie, perversité que tant de gens ont du mal à saisir, mais qui est pourtant à l'origine de nos crises économiques, sociales et écologiques, alors que nous disposons de tous les moyens techniques et intellectuels pour résoudre immédiatement et radicalement ces crises.

-Rejet indistinct de la vraie spiritualité et des sectes (note 48).

-Erreur réciproque de la précédente: accepter toutes les sectes au nom de la liberté.

-Rejet de toute morale par certains Hippies, confondue avec les systèmes d'oppression et de normalisation sociale. Cette faute, poussée à l'extrême, fut à l'origine du mouvement crado-punk apparu à la fin des années 1970.

-Rejet de toute science par certains écologistes, Nouvel Age et médecines douces, qu'ils confondent avec les idéologies scientistes.

 

Mais, dans tout raisonnement logique, le tout premier pas est de mettre le problème sous une forme utilisable. Cela est spécialement vrai pour la logique quadripolaire, et explique probablement pourquoi elle n'a pas été découverte plus tôt: des erreurs fondamentales dans la construction même du diagramme ont empêché la plupart des penseurs de le découvrir jusqu'à présent, bien avant de faire des erreurs dans son fonctionnement.

La faute la plus grossière, qui nuit le plus à la compréhension des situations régies par le diagramme, est de confondre l'axe du bien/mal avec celui de la dialectique Yin-Yang. Une telle erreur, commune chez les penseurs tant à l'est qu'à l'ouest, interdit tout bonnement de seulement suspecter l'existence du diagramme, et le cache sous une fausse dualité, ce qui bien sûr mène à des incompréhensions grossières des situations décrites par le diagramme. Toutes les guerres idéologiques dans le monde ont cette confusion pour cause.

Or, tout l'intérêt, justement, de la logique quadripolaire, est de séparer clairement ce qui ressort de la qualité Yin ou Yang, moralement neutre, de la problématique bien/mal qui s'y rattache. En clair, on ne juge pas le caractère Yin ou Yang de la situation, mais son caractère plus ou moins harmonisé, générateur de bonheur et de succès, ou au contraire son caractère d'opposition dualiste génératrice de conflit et de souffrance.

Cette séparation se fait en plaçant la dialectique Yin-Yang sur l'axe horizontal, et la problématique bien/mal sur l'axe vertical. Bien entendu toute confusion à ce niveau bloque totalement la compréhension du problème. C'est une des principales sources de troubles sociaux.  

 

Faute de confusion entre les axes© du diagramme

(Permalien) Pour bien comprendre de quoi il s'agit, j'ai représenté la distorsion progressive du diagramme, comme une boîte que l'on écrase:

Comment la faute de confusion entre les axes apparaît, illustrée
			par un écrasement progressif du Diagramme Quadripolaire

Puis, avec l'exemple de valeurs souvent confondues, telles que mâle-ordre-force, artificiellement opposées à féminin-liberté-sensibilité, voici deux formes de diagrammes écrasés, d'abord par les fachistes ¥ang classiques, puis dans le cas des nouvelles formes de fachisme ¥in «libertaire».

comment le fachisme classique et le nouveau fachisme «libertaire»
			sont équivalents, à une inversion Yin-Yang près

On constate immédiatement que l'on perd toute possibilité d'interprétation, et que plusieurs méprises affreuses deviennent inévitables:

 

- Les situations réciproques horizontalement (de bonheur ou de malheur égaux) apparaissent comme opposées (une «bonne» et une «mauvaise»)

- Certains aspects de la vie apparaissent indûment comme mauvais, tandis que d'autres sont déifiés sans raison.

- Les révolutions illusoires apparaissent comme radicales et indispensables, et des antagonismes profonds entre situations réciproques horizontalement divisent la société, eux aussi parfaitement illusoires car les deux forces mènent au même résultat.

- Une confusion verticale peut passer inaperçue; des gens s'associent sur la base d'un discours commun sans s'apercevoir qu'ils effectuent en fait des mouvements différents dans le diagramme. Pendant ce temps d'autres vont combattre ceux qui pourraient les aider.

- L'utopisme et le pragmatisme apparaissent comme mener à des résultats opposés, l'un quelconque des deux étant vu comme «bon» et l'autre «mauvais». Le plus souvent le pragmatisme est confondu avec la réaction, et l'utopie avec le désordre.

- La notion même de juste milieu est impensable, ruinant tout espoir de progrès. L'illusion apparaît que le progrès viendrait de l'élimination de l'une des tendances et non pas d'un travail de progression psychologique de l'ensemble. Or cela est impossible: on ne peut supprimer l'un des termes d'une dialectique Yin-Yang.

 

(Ajouté le 7 Novembre 2017) A la limite, les erreurs d'interprétation du Diagramme distordent tant la perception de la réalité que l'on peut parler d'hallucinations. Bon il ne s'agit pas à proprement parler d'hallucinations psychiatriques, mais les hallucinations dualistes ou hallucinations relativistes (voir plus loin) ont de nombreuses fois conduit à des divorces, des meurtres voire des guerres, sans aucun motif. Elles sont donc suffisament graves pour justifier des mesures coercitives.

Façon «intellectuelle»  ou «occidentale» d'écraser le diagramme:
occulter l'axe Yin-Yang sous l'axe bien/mal.
C'est la confusion d'axe bien/mal©.

ERREUR: l'axe Yin-Yang est caché sous l'axe bien/mal

(Permalien) A l'extrême, dans la faute connue sous le nom de dualisme, le diagramme est non seulement écrasé, mais en plus réduit à deux points, semblables à ceux de la logique Aristotélicienne, mais affublés des valeurs bon/mauvais au lieu de vrai/faux. Le résultat du dualisme est d'opposer artificiellement des valeurs morales, ou des groupes humains. Les deux sont criminels.

 

Le dualisme apparaît également quand on fait cette réduction (chapitre II-7) dans le cas des logiques floues ou graduées, et aussi quand dans une non-dualité on oppose artificiellement les deux termes. Le dualisme est aussi une erreur de type de logique© (Chapitre I-7) où l'on interprète «Aristotéliciennement» ce qui ne peut l'être. (Aristote m'a confirmé ceci par email). Ceux qui font cette faute ont une vision apparemment logique et Aristotélicienne qui rigidifie encore plus leur mental et leur idéologie. Ces personnes sont en réalité placées sur les pointes extrêmes du diagramme. Ci contre l'exemple d'un diagramme phallocrate et anti-liberté. Pour le diagramme féministe dualiste (femnazi) correspondant, il suffit d'inverser. Il est clair qu'un dualiste se place forcément en situation de ne rien comprendre à ce qui se passe, et de créer beaucoup de souffrance, pour lui et pour les autres. Un dualisme extrême conduit à l'intégrisme, religieux ou autre.

 

Le même diagramme écrasé montre aussi la faute de confusion entre valeurs©:

Des valeurs ou des données de la vie peuvent être abusivement associées, comme par exemple l'autorité et le masculin: le mariage est alors utilisé comme un moyen d'oppression phallocrate, tandis que la liberté est vue comme une tare féminine. Ces associations n'ont en réalité aucune base ni métaphysique, ni spirituelle, ni même psychologique. Elles apparaissent simplement comme confusions ou mélanges entre diagrammes similaires mais s'appliquant à des paires de valeur différentes.

Façon «orientale» ou «spirituelle» d'écraser le diagramme:
occulter l'axe Bien/mal sous l'axe Yin-Yang.
C'est la confusion d'axe Yin-Yang©.

ERREUR: l'axe bien/mal est implicite sous l'axe Yin-Yang

(Permalien) En Orient le cas le plus courant est d'occulter l'axe Bien/mal sous l'axe Yin-Yang. C'est la confusion d'axe Yin-Yang©, qui mène à différentes formes de relativisme, où des valeurs morales et humaines sont artificiellement mises en conflit entre elles, ou bien mises en concurrence avec des penchants égocentriques personnels, de clan, de nation...

 

Exemple: l'Occident serait Yang, l'Orient Yin, donc l'Orient aurait une approche subtile quand l'Occident serait scientifique, et... «les droits de l'homme seraient un concept d'intellectuels Occidentaux inapplicable en Orient!» Si on ne voit pas la confusion d'axe, un tel raisonnement vicieux paraît hautement spirituel et moralement inattaquable. Ceux qui parlent comme cela ne font qu'enfouir profondément une faute subtile sous une vision apparemment hautement spirituelle, et il est donc d'autant plus difficile pour eux de comprendre leur erreur. En plus la notion de mal reste souvent sous-jacente au pseudo Yin-Yang et arbitrairement attachée au Yin. Ci contre à nouveau l'exemple d'un diagramme phallocrate et anti-liberté, mais confondu cette fois avec l'axe Yin-Yang. On remarque immédiatement que, à la justification près, c'est exactement le même que précédemment! Et qu'il mène donc aux mêmes possibilités d'exclusion ou de confusion, notamment la confusion entre valeurs. La confusion d'axe Yin-Yang se rencontre même dans certains ouvrages Taoïstes, parfois même attribuées à des maîtres, soit que les disciples aient mal compris, soit que ces maîtres n'étaient pas si sages que cela.

 

La logique quadripolaire a le précieux avantage, en plaçant la problématique bien/mal et la dialectique Yin Yang sur deux axes différents, de bien séparer ce qui ressort de l'une ou de l'autre et d'éviter toute confusion grossière ou subtile entre les deux.

Une faute plus subtile est
d'appliquer le diagramme à des paires de valeurs inappropriées©.

(Permalien) Par exemple féminin/dominant, libre/intelligent, chasteté/laïcité... car ces choses, même si elles peuvent avoir des relations, ne sont pas des aspects complémentaires Yin Yang d'un même objet. C'est comme si, en logique Aristotélicienne, on opposait une porte ouverte à un robinet fermé, ou un chien mort à une tasse pleine. Quand à opposer des valeurs entre elles, ou des objets, comme par exemple écologie et économie, écologie et progrès, économie et droits de l'homme, il s'agit d'affirmations passionnelles et confuses qui ne ressortent même pas de l'étude du diagramme, quand ce ne sont pas des manipulations mentales délibérées.

Placer une hypostase de clan sur un des côtés du diagramme.

(Permalien) Une erreur subtile, qui n'est pas spécifique au diagramme quadripolaire, est de placer une hypostase (note 5) de clan sur un groupe humain quel qu'il soit (penser, inconsciemment, comme si le groupe humain était, tel une bande ou une armée, composés d'individus ayant tous les mêmes intentions, et qui portent collectivement la responsabilité des actes et fautes de chacun d'entre eux).

Ainsi dans les années 1990, un grand hebdomadaire «de gauche» français a tenté d'accréditer l'idée que les Arabes venaient en France pour s'approprier le pays, et que la délinquance dans les «cités sensibles» était ainsi sciemment orchestrée dans ce but, de chasser les blancs et d'en faire des quartiers strictement Arabes. Avant même de discuter s'il existe vraiment certains Arabes munis de telles intentions, cette idée apparaît de toute évidence absurde: les Arabes, comme tous les autres groupes humains quels qu'ils soient, sont composés d'individus divers, bon ou mauvais, honnêtes ou malhonnêtes, habités de toutes sortes de motivations, la plupart complètement étrangères à celles dont on les accuse. Donc toute phrase du style «les Arabes veulent...» «Les Noirs sont...» «Les Américains font...» «Les femmes pensent...» toute phrase de ce style ne vaut même pas la peine d'être lue plus loin, même si elle se trouve être vraie pour certains membres du groupe cité. De telles généralisations ne sont qu'une forme cachée ou inconsciente de racisme. Personnellement je résumerai en disant qu'Auschwitz n'était bâti que de 10% de haine contre 90% de telles hypostases, dont nous sommes encore loin d'être débarrassés. Même dans le cas d'un groupe politique ou religieux sensé être muni d'une véritable unité de pensée et d'intention, cette phrase peut receler quelques surprises. Ainsi «Les Hippies recherchaient l'expansion de la conscience», bien que théoriquement exacte, a pu mener à quelques abruptes déceptions, en pratique, dans certains squats de paumés. Voir aussi (note 63).

Dans le cas du diagramme, placer une hypostase de clan sur les personnes qui sont d'un côté (par exemple du côté Yin les femmes, ou du côté Yang la police) est tout aussi stupide et peut mener à des résultats aussi inappropriés et terrifiants, comme de haïr toutes les femmes parce qu'on a eu une mauvaise expérience avec une, ou aller caillasser les flics sous prétexte qu'il existe des dictatures.

 

On ne peut pas bâtir un diagramme valide entre
deux faits complexes qui ne sont pas des paires Yin-Yang.

(Permalien) Par exemple entre connaissance scientifique et croyance religieuse, car ce sont deux choses qui diffèrent par plusieurs aspects: 1) connaissance/croyance, qui est une problématique bien/mal ordinaire (à un seul axe) 2) matériel/spirituel, qui sont deux lieux de la réalité formant dans certaines conditions une dialectique Yin-Yang. On pourra donc valablement faire un axe Yin-Yang entre étude de la réalité intérieure (spirituelle) et extérieure (physique) et un axe bien/mal entre connaissance et dogmatisme. Ce diagramme rationalité et spiritualité sera construit de manière plus détaillée au chapitre II-6 sur l'épistémologie, et il sera une des bases des raisonnements de cette seconde partie.

 

Enfin la faute la plus subtile est
d'opposer une valeur extrême et
une valeur déjà harmonisée avec la première.

(Permalien) Par exemple violence et non-violence, car la non-violence est déjà une harmonisation (et même une non-dualité) entre activité (militante) et respect d'autrui, alors que la violence ordinaire est l'irrespect complètement décompensé. Les personnes qui ont fait cette confusion (par exemple certains écologistes lors des grandes manifestations antinucléaires des années 1970) l'ont souvent fait dans le but de combattre la non-violence. Cette vue réductionniste (chapitre II-7) (et souvent dualiste) mène à une compréhension très pauvre (dualité insoluble entre violence et non-violence, où cette dernière reste de toute façon fondamentalement incomprise ou caricaturale), alors que le diagramme complet montre toute une variété de formes de non-violence et de violence bénéfiques qui peuvent satisfaire à une large variété de styles et de situations. En particulier la non-violence est entièrement comprise en termes de respect de l'«adversaire», mais on peut aussi arriver à comprendre comment la violence manifestée par des Boddhisattvas (note 16) (ou par Jésus avec les marchands du temple) peut être donnée par amour, dans le seul but de faire progresser l'autre.

Violence et non-violence ne sont pas une paire Yin-Yang,
			car la non-Violence est déjà harmonisée

(1) est la non-violence Gandhienne stricte. (2) est l'éducation avec (quelques) fessées, ou Jésus avec les marchands du temple. (3) est l'assassinat du tyran Langdarma par le yogi Pelkyi Dordjé (qui le tua d'une flèche tout en projetant son âme dans une terre pure pour la délivrer du mal. Cet événement est commémoré dans toutes les fêtes du Tibet, sous le nom de danse des chapeaux noirs). En (4) on trouve les déités Bouddhistes courroucées (violence avec motivation compassionnée). (5) est l'action politique classique dans le cadre du jeu démocratique. Enfin en (6) se terrent les groupes fanatiques, extrémistes ou fachistes, pour qui la violence est complètement dualiste, due uniquement à la haine. Mais (6) peut aussi être capable de montrer une apparence de «non-violence»... On notera que, bien que les lieux (1) à (4) soient tous des Voies du Milieu, certains se trouvent placés dans des positions assez extrêmes, où ils peuvent conduire à des comportements forts.

L'erreur de validité de logique©.

(Permalien) Ceci sera vu au Chapitre I-7

 

 

 

 

 

 

Epistémologie Generale        Chapitre I-5       

 

 

 

 

 

 

Idées, textes, dessins et réalisation: Richard Trigaux.

 

 

 

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

 

 

 

Notice légale et copyright. Sauf indication contraire (signe © dans la barre de navigation) ou exception légale (pastiches, exemples, citations...), tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas faire un miroir de ce site, sauf si il disparaît. Merci de ne pas copier le contenu de ce site, sauf pour usage privé, citations, échantillons, ou pour faire un lien. Les liens bienveillants sont bienvenus. Tout usage commercial interdit. Si vous désirez en faire un usage commercial sérieux, contactez-moi. Toute utilisation, modification, détournement d'éléments de ce site ou des mondes présentés de maniére à déprécier mon travail, ma philosophie ou les régles morales généralement admises, pourra entraîner des poursuites judiciaires.