English English English        Réduire la page          page plus lisible  

Epistémologie Generale        Chapitre I-4       

 

Chapitre I-4 La Logique Quadripolaire ©

 

(Permalien)

La Logique Quadripolaire ©

Arbre de Vie et son ombre négative: extrayons-en un diagramme plus petit, à quatre pôles.

(Permalien) Après ce petit détour heuristique (note 2) par l'arbre de vie, présenté avec son ombre négative, extrayons-en un autre diagramme plus petit, à quatre pôles, qui y est implicitement contenu. Considérons l'une quelconque des trois paires Yin-Yang de Séphirot, et la paire correspondante de Qliphoth, sans retenir les données métaphysiques propres au système hébraïque, certes très intéressantes mais hors du cadre de cette étude sur la logique. Elles forment un carré, avec la Séphire Yang en haut à gauche (Il me paraît légitime de prendre maintenant cette francisation des termes hébreux, comme on l'a fait pour les termes chinois) la Séphire Yin en haut à droite, la Qliphah ¥ang en bas à gauche et la Qliphah ¥in en bas à droite. (Prononcer Qlipote, c'est plus rigolo. Heureusement, car la chose ne l'est pas: c'est par elle que ce qui est bon peut se retourner et devenir mauvais) (Le ¥ barré indiquant qu'il s'agit de Yin ou Yang pourri, maléfique, dévoyé)(cela n'a rien à voir avec le Yen, mais il fallait que je fasse avec les caractères disponibles. Son symbole est l'entité HTML ¥ ou ¥)

Une autre façon équivalente de représenter ce diagramme serait un losange: la pointe du haut, que l'on pourrait appeler Apex, est le Bien, celle de gauche est la pointe Yang, celle de droite la pointe Yin, et celle du bas le mal (appelons-la la cunette, qui est le fond d'un égout, là où se rassemblent toutes les saletés). Selon l'utilisation, le carré ou le losange sera plus approprié, et parfois seulement un triangle (le demi losange supérieur ou inférieur). On peut même ne considérer que les deux axes et retomber sur des symboles tels que la croix chrétienne ou le Caducée d'Hermès, qui peuvent être appropriés à certains cas.

Quatre représentations équivalentes du Diagramme Quadripôlaire

Notes: Le Yin-Yang aussi bien que le bien/mal sont tous deux représentés dans la tradition par le noir et le blanc. Toutefois leur signification est complètement différente et ce serait un grave contresens, voire une tentative de manipulation mentale, que de confondre le Yin-Yang avec le bien/mal. Ici, pour une compréhension claire, on a représenté le Yin-Yang par bleu-rouge, et gardé le noir et le blanc pour le bien/mal.

Aussi maintenant on a le diagramme en losange avec la pointe blanche du bien, la pointe rouge Yang, la pointe noire du mal, la pointe bleue Yin, et le centre gris du compromis.

On a le diagramme carré avec la Séphirah Yang rouge, la Séphirah Yin bleue, La Qliphah ¥ang rouge sale et la Qliphah ¥in bleu sale.

Toute la subtilité du diagramme tient dans les graduations entres ces influences, qui sont représentées par les graduations de couleur. Une situation donnée de la réalité est sur un point du diagramme, et a donc une couleur unique.

 

Donc nous avons maintenant tout un ensemble de lieux pour la qualité d'un objet, qui jouent le même rôle dans le raisonnement que les deux lieux de la logique Aristotélicienne. Appelons cela la logique quadripolaire©, (dont je réclame la paternité intellectuelle, sous réserve des antécédents ci-dessus). Alors que la logique Aristotélicienne comporte deux valeurs exclusives, vrai ou faux, la logique quadripolaire comporte quatre pôles (énumérés ci-dessus, dans les deux représentations équivalentes) plus tous les degrés intermédiaires, représentés sur une surface à deux dimensions. (On pourrait appeler cela un espace des phases, bien que cette expression soit habituellement définie pour des grandeurs mesurables).

L'axe gauche-droite est une relation de type dialectique Yin-Yang entre deux aspects opposés ou contraires, tandis que l'axe haut/bas exprime le degré de cette harmonisation ou non-dualité: nulle en bas (dualité antagonisme ou exclusion complète d'un des termes) moyenne au milieu (compromis insipide) forte en haut avec une non-dualité parfaite à l'apex. Souvent cet axe haut/bas exprimera le fait d'être plus ou moins approprié à un but recherché, au moyen de la non-dualité des contraires: en bas, rien ne vient tempérer les aspects destructeurs (qui l'un comme l'autre aboutissent généralement au même résultat; la sagesse populaire dit que «les extrêmes se rejoignent»); au milieu les aspects destructeurs se neutralisent mutuellement, mais les aspects positifs aussi: ces derniers ne peuvent donner leur ampleur dans ce compromis; en haut, toute la force positive des deux termes non-duels s'exprime et construit en parfaite harmonie. Pour cela, selon la nature du problème, il est souvent légitime de dire qu'on a le bien en haut et le mal en bas, ou au moins la réalisation et haut et l'échec en bas.

 

Les trois Pilliers

(Permalien) Une vue d'ensemble simplifiée de la Logique quadripolaire est la notion des Trois Piliers, connue depuis le 11eme siècle.

Les trois Pilliers dans le Diagramme Quadripolaire

On retrouve l'utilisation de ces trois piliers par exemple dans le tribunal (accusation, juge, défense), et ce n'est probablement pas par hasard si ils sont dans le même ordre que dans la Cabale hébraïque. Le temple maçonnique utilise aussi le symbolisme des «deux piliers», dont le sens est identique et l'origine fort probablement similaire.

Les trois Niveaux©

(Permalien) Il est aussi intéressant d'introduire la notion simplifiée des Trois Niveaux, qui a l'avantage décisif de clarifier beaucoup de notions qui sont habituellement confondues, comme la liberté et la démocratie, ou encore la non-dualité (la véritable résolution d'un conflit) avec le compromis (neutraliser l'aspect destructeur d'un conflit, mais sans le résoudre). (Même si la démocratie et le compromis restent des progrès par rapport aux dictatures et aux guerres.)

Les trois Niveaux dans le diagramme quadripolaire

La confusion des trois niveaux a plusieurs fois eu des conséquences sociales terribles. En particulier, la critique du capitalisme, de la démocratie ou du droit n'est pertinente que si elle permet de monter au niveau supérieur de la non-Dualité, sinon on retombe forcément au niveau inférieur de la dualité et dictature. Plusieurs mouvements importants ont, soit commis cette erreur, soit on a réinterprété leur pensée: les Cyniques grecs (Diogène), les Libertins (fondateurs du monde moderne), les Hippies, etc. on tous été utilisés pour promouvoir des attitudes matérialistes et égocentriques, à l'encontre des idéaux de liberté de leurs fondateurs.

Bien entendu on dira souvent de manière simpliste qu'une situation donnée est sur un pilier, ou sur un niveau, mais il faut toujours avoir présent à l'esprit toutes les graduations possibles des situations réelles.

étendue© (horizontale) et profondeur (verticale) d'une situation

(Ajouté le 22 Aout 2018:)

(Permalien). La définition du diagramme quadripolaire implique q'une situation donnée occupe un point précis sur le diagramme. Toutefois les situations sont souvent en logique floue, ou bien elles concernent de nombreuses personnes. Elles occupent alors une certaine surface (floue) du diagramme.

L'étendue horizontale, ou en résumé l'étendue, indique jusqu'à quel point on va vers le côté Yin ou vers le côté Yang, que ce soit par la variété des participants ou par le flou intrinsèque d'une situation. Mais seule une situation incluant le pilier central est susceptible d'évoluer: les autres sont bloquées ou verrouillées. C'est la situation des extrémistes de toute nature, et pourquoi ces gens restent coincés dans leur opinions.

La profondeur verticale, ou en résumé la profondeur, indique similairement jusqu'à quel point on va vers le bien ou vers le mal, que ce soit par la variété des participants ou par le flou intrinsèque d'une situation. Il n'y a pas de situation qui verrouille l'évolution, mais on notera au contraire qu'un groupe de grande profondeur verticale est foncièrement instable: les participants ne peuvent pas s'entendre, même si leurs névroses d'opinion (chapitre V-12) maintiennent une illusion d'accord. Seuls des groupes avec une autorité spirituelle et des méthodes de psychoéducation (ashrams) peuvent se maintenir dans cet état.

Si on fait des calculs en logique floue, je recommanderais d'utiliser une fonction d'appartenance d'allure Gaussienne, plutôt que les habituelles fonctions linéaires. En effet pour ces fonctions la probabilité pour la situation de se réifier en un point donné n'est jamais nulle, même très en dehors de l'étendue ou de la profondeur. Ce phénomène est analogue à l'effet tunnel en mécanique quantique, avec les valeurs évanescente d'une orbitale. Dans une situation en logique quadripolaire, on observe effectivement de tels «effets tunnels». Ils sont peu probables, mais ils sont souvent déterminants, soit qu'un petit nombre de personnes effectuent le saut, soit qu'une personne donnée ait une petite probabilité de le faire. Cela se traduit soit par des inversions d'alliance dans le sens horizontal, soit par des sauts évolutifs dans le sens vertical. L'illumination spirituelle est dans ce dernier cas. La sociologie doit tenir compte de ces phénomènes, qui peuvent amener des changements majeurs dans une société.

La logique quadripolaire n'est pas formalisable, car elle est transcendante

(Permalien) Il ne semble pas que l'on puisse créer une mathématique ou même des relations entre propositions avec la logique quadripolaire. On n'étudie qu'une seule proposition (dans le sens de la logique Aristotélicienne), mais l'ensemble des valeurs possibles est suffisamment riche pour des livres entiers d'étude. La logique quadripolaire est même «floue» comme la logique du même nom, et on ne peut pas y définir de mesure: on dira alors qu'elle est transcendante, comme la dialectique Yin-Yang.

Mais la Logique Quadripolaire est tout de même exacte, en ce sens que l'on peut bâtir des diagrammes correspondant à des réalités sociales, psychologiques ou spirituelles, qu'ils permettront de comprendre afin de résoudre les problèmes qui s'y posent et d'épargner d'énormes quantités de souffrance humaine. Au contraire d'autres diagrammes, faux ou déviés, ont pour résultat de durcir les problèmes sans permettre que n'en émerge de solution efficace.

Cette notion de transcendance choquera certains. «Transcendant» signifie tout simplement que le raisonnement n'est pas réductible à une série finie d'inférences Aristotéliciennes. Par exemple les mathématiciens qualifient le nombre pi de transcendant, parce qu'il ne peut être calculé directement. Les logiques basées sur une non-dualité sont transcendantes pour la même raison. On peut même trouver des cas où les logiques graduées ne sont pas réductibles à des inférences Aristotéliciennes, par exemple avec les émotions, ou quand des attracteurs étranges entrent en jeu. Toutefois quand on aborde les domaines de l'esprit, c'est bien de transcendance spirituelle dont il s'agit, pour la même raison. Si le monde divin des religions n'est réductible à aucune causalité ou motivation matérielle ou mondaine, on constate aussi qu'il n'obéit pas toujours à des logiques Aristotéliciennes.

 

Tentative pour harmoniser les notations

(Permalien) Ajouté le 7 Novembre 2017

Bien que la logique quadripolaire ne soit pas formalisable au sens des mathématiques Aristotéliciennes, elle renvoie tout de même à des concepts précis, même si certains de ces concepts ne sont accessibles qu'à la méditation. D'où l'idée d'utiliser des notations similaires à celles des mathématiques. J'en propose quelques-unes:

-Utiliser le tiret pour exprimer une dialectique Yin-Yang: chaud-froid, masculin-féminin...

-Utiliser la barre pour exprimer une opposition Aristotélicienne de type bien/mal: discipline/dictature, liberté/désordre...

Ces choix ne sont pas au hasard: on les trouve déjà dans la littérature. Toutefois ils sont encore inconsistants, pas des conventions établies.

-On peut aussi utiliser le symbole Yin-Yang UTF8 ☯ (☯ ou ☯ ou simplement ☯) pour exprimer une dialectique: Masculin☯féminin...

La Logique Quadripolaire nécessite aussi un symbole. Il n'en existe pas vraiment de convenable, de sorte que le comité UTF8 devra en créer un. Quelques-un parmi les existants marcheraient, mais ce n'est pas vraiment leur usage: (signe mathématique ∷) (Rouler lentement ⛚) (Lieu remarquable ⌘) (Ajouté le 17 Aout 2019:) On peut aussi utiliser deux fois le symbole deux points, comme ceci: :: Encore qu'il y a risque de confusion. Ici je l'ai mis en gras, pour minimiser la dite confusion.

Comme ceci a été ajouté après, je n'ai pas tenté d'harmoniser le reste ce ce livre. Cela aurait pris des semaines de travail.

 

Diagramme «Amibe»© d'une combinaison de plusieurs propositions non-Aristotéliciennes

(Ajouté le 22 Aout 2018) Les réalités non-Aristotéliciennes sont souvent des combinaisons de plusieurs propositions logiques, chacune vraie sur un intervalle flou. Je propose le diagramme «amibe»© à gauche.

On remarquera tout de même que trois axes ou plus n'est pas très pratique pour les humains, mais c'est parfait pour des robots utilisant la logique floue.

Le diagramme quadripolaire en logique floue

(Ajouté le 22 Aout 2018) Enfin voici une tentative de représentation du diagramme quadripolaire en logique floue, qui permet son appréhension par un ordinateur:

Exemples d'application

(Permalien) Nous allons maintenant étudier de nombreux exemples pour voir comment cela fonctionne, y compris des exemples faux pour dissiper de nombreux malentendus possibles.

Exemple d'application: prudence et confiance.

Diagramme Quadripolaire de la prudence et la confiance

(Permalien) Dans cet exemple simple, il apparaît clairement que c'est le bas qui est inefficace ou dangereux, et le haut qui est utile et efficace, alors que l'habitude courante est d'effectuer un déplacement vers la droite ou vers la gauche (selon le tempérament de chacun) en confondant prudence avec peur, ou confiance avec crédulité. Le meilleur endroit est le point noir, où l'on est au mieux protégé des dangers sans risquer de louper des occasions. Exprimé autrement, le diagramme met en valeur le caractère illusoire et inapproprié de la peur et de l'imprudence, à l'opposé du caractère réfléchi et approprié de la prudence et de la confiance. C'est toujours mieux que de foncer dans l'imprudence en se croyant courageux, ou de se croire prudent parce qu'on est peureux.

Si la situation est mieux connue, par exemple dans le cas d'un risque bien connu en balance avec un avantage (gain, obligation morale...) alors on peut tirer des conclusions plus précises. Le courage nous fait accepter le risque qui en vaut la peine, et la prudence nous fait refuser celui qui est trop élevé. La peur nous fait louper un avantage, alors que l'imprudence nous expose sans bénéfice.

Dans cet exemple on reste dans un domaine purement pratique, sans notion de transcendance ou de spiritualité. Un homme d'affaire ordinaire ne sera pas surpris en lisant cet exemple.

Exemple d'application: les relations sociales entre les sexes

Diagramme Quadripolaire du mariage et de l'union libre

(Permalien) (Cet exemple a déjà été vu au chapitre I-3 à propos de la dialectique Yin-Yang, exemple b). La zone noire (7) est celle du conflit ouvert, où les aspects négatifs s'expriment sans compensation. Une dominance masculine donne le viol (6), et la prostitution (5), qui n'est que du viol «équitablement indemnisé». En (7) la guerre des sexes est «égalitaire». A peine au dessus (4), l'union libre perverse est une forme d'exploitation égoïste réciproque, compromis de la pire espèce. La zone en gris moyen (3) correspond au compromis démocratique, où les aspects négatifs se compensent, mais aussi les aspects positifs. Ce sont des relations plus policées, où chacun a des garanties, par exemple de droit (mariage). Elle peut être modérément inégalitaire, mais la domination totale de certains individus sur d'autres n'y est plus possible. Enfin dans la zone blanche (1) les aspects négatifs sont pleinement éliminés, et les aspects positifs peuvent se féconder mutuellement en une véritable relation Yin-Yang. Le respect réciproque est suffisant pour que des garanties juridiques ne soient plus nécessaires: c'est à nouveau l'union libre (2) rêvée par les utopistes, mais promise au succès et au bonheur cette fois. Idéalement c'est l'union divine (1).

Un tel diagramme permet de comprendre un certain nombre de choses fort utiles. Une première leçon est que la Voie du Milieu, l'axe vertical central du diagramme, est souvent la voie la plus rapide vers le bien, et qui comporte le moins de souffrance.

 

Une structure dans le diagramme: Situations homonymes© et l'erreur qui résulte de sa méconnaissance: confusion verticale©

(Permalien) Une autre leçon du diagramme précédent concerne certaines personnes, gênées par le système d'interdits et d'obligations lié au mariage (3), et qui ont proposé l'union libre (2), plus libertaire. Pourquoi ces tentatives ont-elles si souvent mené à de terribles échecs? C'est que monter dans le diagramme, trajet 8>, ne peut se faire qu'en réalisant des qualités psychologiques de gentillesse et de respect mutuel. C'est payant, mais cela demande du temps, des efforts et de la sincérité. Si, dans le but de suivre le trajet 8> on se contente de supprimer le contrat de mariage, sans avoir réalisé le respect suffisant de l'autre, alors on accomplit en fait le trajet 9>, vers l'union libre pervertie (4), partage d'égoïsme et de problèmes. On a descendu en croyant monter. En réalité, le mariage et le droit, comme une bouée, garantissent aux personnes ordinaires de se maintenir à une certaine hauteur, sans tomber trop bas, tout en pouvant être une entrave à ceux qui sont capables de vivre spontanément un authentique respect mutuel dans la zone blanche. Pour un humain, une bouée peut être une aide indispensable, tandis que pour l'oiseau qui vole, elle est un poids inutile.

Les situations (2) et (4) sont des situations homonymes: elles sont apparemment décrites par le même discours, mais elles mènent à des résultats opposés, car elles s'appliquent à des personnes qui n'ont pas du tout le même niveau psychologique, moral ou spirituel, qui sont à des hauteurs différentes dans le diagramme. (2) mène au bonheur, et (4) à la souffrance.

Les personnes qui confondent (2) et (4) commettent une confusion verticale du diagramme. Cela peut mener à des quiproquos douloureux:

Un jouisseur immoral vous fera (4) en se réclamant de (2), tandis qu'un puritain barjot combattra le (2) divin, en le confondant avec (4), et ce faisant ils créeront tous les deux de la souffrance. Un autre exemple de situations homonymes serait la libération sexuelle bénéfique revendiquée par Mai 68 et la pornographie qui nous a été imposée en son nom (Internet porno, nus publicitaires...)

Exemple d'application fausse du diagramme: Révolution illusoire©

Exemple d'application fausse du Diagramme Quadripolaire: la révolution illusoire

(Permalien) On peut aller un peu plus loin, par exemple on pourrait étudier ce qui a été fait par les mouvements féministes, et qui a souvent donné lieu à des résultats contradictoires. Ce mouvement était censé effectuer un déplacement 5> depuis la société Occidentale à dominance masculine modérée (2) vers le centre, la société égalitaire (3). En fait les féministes dualistes (Chapitre I-5) (celles que les Américains appellent les «femnazis») n'ont été capables que d'effectuer un mouvement d'un bord à l'autre du diagramme 4>. Il s'agit d'une révolution illusoire©, qui ne fait qu'inverser les données du problème sans apporter de véritable solution. Pire, leur action étant basée sur la haine, ce mouvement est fortement descendant. Les révolutions illusoires détruisent souvent ce que l'on avait, sans rien offrir de nouveau. Les féministes qui ont vraiment avancé selon 1> ont été efficaces à court terme, mais elles ne sont pas vraiment sorties du compromis (zone grise). Seule une minorité tentent le mouvement 5> montant, praticable seulement au prix d'un effort de travail sur soi (Elimination de l'égoïsme et de l'esprit de clan) mais seule solution valable à long terme.

On pourrait dire que 1> est une démarche pragmatique efficace à court terme ou relativement, tandis que 5> est une démarche utopique (note 7) efficace à long terme ou ultimement. On constate aussi que souvent des personnes qui emploient le même discours ont en fait des actions différentes. Ceci est dû au fait que selon leur mentalité, selon la façon dont elles distordent le diagramme, les mêmes mots ne renvoient pas à la même vue, n'ont pas la même signification.

Exemple d'application: Discipline et liberté

Diagramme Quadripolaire de la discipline et de la liberté

(Permalien) On peut continuer à trouver d'autres cas de figure sur cet autre exemple. Ici il semble qu'un diagramme mi-carré mi losange corresponde mieux, car en bas on peut aller très loin dans les extrêmes mais pas en haut. En noir, le conflit entre les deux termes (dictature (1), chaos (2), et lutte entre les deux (3), en gris (5)un compromis de type juridique ou consensus social (démocratie), en blanc la maîtrise psychologique des protagonistes leur permet d'exprimer pertinemment discipline comme liberté sans qu'il n'en résulte de souffrance.

(1) est le fachisme classique (chapitre VI-10), immortalisé par le fameux roman d'Orwell «1984» et représenté de nos jours (2000, Europe) par les courants d'extrême droite antidémocratiques, simplistes et racistes. (2) est illustré par le non moins fameux roman d'Huxley «Le meilleur des mondes», qui finit exactement pareil que le premier. (2) est représenté en l'an 2000 par les nouvelles formes de fachisme: mouvements crado-punk, rap, drogue, fliquage des «quartiers sensibles» par les bandes, etc. Alors que (1) ¥ang cherche à faire souffrir par une autorité injuste, arbitraire ou sans objet, le réciproque (2) ¥in cherche a faire souffrir par des contraintes arbitraires au nom de la liberté (insécurité, musiques sataniques, tags anti-poésie...). On passe de (1) à (2) par le trajet 3>. Les gens de (2) pensent être à la pointe du progrès, mais le trajet 3> n'est qu'une révolution illusoire comme celle déjà vue.

Une autre structure dans le diagramme: les situations réciproques©
et l'erreur qui résulte de sa méconnaissance: opposition horizontale©

(Permalien) Dans l'exemple ci-dessus, (2) et (1) sont des situations réciproques© horizontalement©, où la simple inversion du caractère ¥in ou ¥ang de l'objet concerné (ici le type de comportement) ne change rien au degré de souffrance ou de bonheur des protagonistes, ne change rien à la situation elle-même.

Selon une analyse simpliste, les situations réciproques horizontalement paraissent opposées, ou sont décrites par des discours contraires, alors qu'elles sont fondamentalement la même chose, les deux faces Yin et Yang (ou ¥in ou ¥ang) de la même pièce, et qu'elles s'adressent à des personnes de même niveau moral, psychologique ou spirituel, mais de caractères différents. L'erreur consistant à croire que deux situations réciproques sont contraires, incompatibles ou opposées est une opposition horizontale©. Si une personne fait clan avec une des deux situations réciproques, en croyant combattre l'autre, en fait elle la renforce. (Les extrêmes se rejoignent) En croyant être libéré de l'autre il s'y lie davantage, et en prêtant toutes les qualités au sien il court à la désillusion.

Dans l'exemple ci dessus, le mouvement crado-punk (2) a réussi, en présentant son cynisme comme une «libération», à casser l'idéalisme de la jeunesse des années 1960-70, avec une efficacité dont l'extrême droite classique et même les jeunesses hitlériennes n'auraient jamais osé rêver. (Une action directe du côté fachiste aurait au contraire provoqué une vive opposition de la jeunesse) On a même l'impression d'une collusion occulte entre les deux, par exemple quand le (2) agit de manière à provoquer le racisme cher au (1), tandis que (1) organise bavures policières et autres injustices pour exciter la haine de la société chez (2). Peut-être qu'un jour on trouvera des actionnaires d'extrême-droite à des éditeurs de rap, peut-être qu'un jour on prendra conscience qu'on a vu des skinheads protégeant un rassemblement néo-nazi.

Mais ce qu'il est important de comprendre ici c'est que de telles connivences volontaires et organisées ne sont absolument pas nécessaires au fonctionnement efficace de la synergie entre les deux situations réciproques horizontalement, puisqu'elles sont fondamentalement la même chose et que les progrès de chacune profitent immédiatement à l'autre. Quand des flics baveurs ou des «milices» d'extrême droite se bagarrent avec des jeunes rapettes (rapeurs), ils COLLABORENT. Ne les dérangez pas!

Les mouvements de bascule entre des situations réciproques

(Permalien) Il faut bien comprendre l'effet dynamique de passage d'une situation réciproque à l'autre, très similaire à celui d'un pendule. Plus on s'écarte du juste milieu, plus on provoque une force en retour vers l'autre extrême. Plus on réagit de manière stupide, sectaire ou dualiste (en bas du diagramme, donc), plus ces forces sont violentes, et plus les balancements vont loin dans le malheur. Ainsi la situation provoquée par le mouvement crado-punk (sinistre excès de «liberté») commence à produire, au moment où j'écris (1999), le fruit que tout le monde était en droit d'en attendre: le retour des moralistes, immédiatement exploité par les «moralistes» puritains. Ceci se manifeste d'abord de manière très positive (lutte contre la pédophilie) puis plus polémique (affaire Clinton aux USA, lutte anti-PAC en France. Ce PAC mêlant des éléments très positifs et d'autres très négatifs, toute position de type «pour» ou «contre» est forcément stupide). Si ce mouvement continue, on pourrait assister bientôt à un retour des idéologies «moralistes» anti-bonheur et anti-vie... Ce qui ne fait que se confirmer en 2010). Si l'on veut revenir à un juste milieu plus sûr, il faut freiner ce balancement, ou pousser au bon moment de façon à l'arrêter. Et ce bon moment, paradoxalement, est souvent le contraire de ce qu'il paraît.

Voyons un exemple pour voir cette notion de «bon moment» pour «pousser »: Actuellement (1999) se crisper sur des positions «libertaires» extrêmes, comme ce PAC qui tends à «légitimer» l'«homoparentalité», est le moyen le plus efficace pour provoquer le retour des idéologies anti-vie (2017: prédiction réalisée, avec le retour du fachisme. Fallait lire ce livre). Pour les vrais libertaires, si ils veulent éviter ce retour, il est au contraire urgent de lutter avec les moralistes contre les crado-punks et les excès des «libertaires», afin de garder le contrôle de la force en retour, qu'elle ne profite pas aux «moralistes». Le moment idéal pour eux agir aurait été, mais c'est bien trop tard, de combattre le mouvement crado-punk dès sa naissance, au lieu de stupidement s'identifier à lui. Quant aux vrais moralistes, le moment est déjà venu pour eux de s'armer contre les «moralistes», qui, s'ils sont laissés sans contrôle, seront avant quelques années un réel danger pour la société (ajouté en 2007: on y arrive, en particulier aux USA).

Second exemple, illustrant le bon moment pour freiner: Michael Gorbatchev, après avoir mis en branle la libération de l'URSS, s'est rapidement retrouvé en position de devoir freiner les réformes qu'il voulait pourtant promouvoir, afin de ne pas aller vers un excès de laxisme. Peu de Russes l'ont compris, bien que cette situation soit fort simple et tout à fait comparable à pousser une voiture sur une descente: après un petit effort de départ, il faut ensuite freiner le mouvement que l'on souhaite pourtant, afin de garder le contrôle de la situation. Ceci n'a pas été compris, et malheureusement la Russie de Boris Eltsine est allée vers un chaos prévisible, où elle s'est retrouvée embourbée encore plus profondément que sous la dictature, après être passée en quelques jours au delà du juste milieu qui lui aurait permis de progresser. (Ajouté en Mars 2012: Poutine a semblé un moment ramener l'autorité nécéssaire. Mais, en refusant d'aider la Syrie, il a démontré sa faiblesse)

J'écrivais en 1999 que cette situation pourrait aussi se présenter en Iran. Mais en 2010 il est amusant de noter que l'action frénétique de Ahmadinejad est la façon la plus rapide de mener à un Iran démocratique, voire laïc :D.

J'écrivais aussi en 1999 qu'une gigantesque catastrophe se préparait en Chine... Mais il semble aujourd'hui (2010) que même le gouvernement chinois, tout matérialiste et d'extrême droite qu'il est, a gardé suffisament de souvenirs de sa culture Yin-Yang pour relâcher la pression progressivement, ce qui pourrait, après tout, amener la Chine à se poser doucement dans la démocratie, sans déclancher une gigantesque catastrophe écologique.

La maîtrise des situations réciproques et des mouvements de bascule dans le diagramme:
la voie du juste milieu

Mouvements de bascule dans le Diagramme Quadripolaire: la Voie du Juste Milieu

(Permalien) (8), (9) et (10) sont à la fois des lieux et des mouvements, car dans les hauts du diagramme on ne peut rester statique. (8) est la discipline nécessaire pour progresser spirituellement, tandis que (9) est la liberté d'esprit indispensable pour accueillir la sagesse. On constate immédiatement que (8) et (9) sont aussi des situations réciproques horizontalement, mais bénéfiques cette fois, puisqu'elles sont en haut. Tout comme pour (1) et (2), elles se synergétisent et communient. Les opposer est également illusoire, mais cette faute ne peut être commise que par des gens qui regardent d'en bas du diagramme. En effet, à cette altitude dans le diagramme les qualités d'esprit nécessaires pour comprendre cela sont acquises, et il est fréquent de rencontrer en un même lieu des moines (8) Yang et des yogis (9) Yin. Tous deux pour aboutir à l'Apex ont besoin de développer la totale liberté d'esprit ET la discipline absolue qui en est la seule garante. Il est clair que pour accomplir la libre voie du Yoga il faut autant de discipline que dans la voie monastique, et que pour accomplir la voie monastique il faut autant d'ouverture d'esprit que dans la voie du Yoga. Les deux voies sont fondamentalement la même chose, vue de deux points de vue différents, la même montagne à escalader par deux voies. Vous pouvez préférer une des deux voies, mais vous n'en trouverez pas une où la montagne est moins haute.

Cette compréhension de la non-dualité des deux voies (10) (chapitre 1-3) est la Voie du Juste Milieu, qui diffère fondamentalement d'un compromis entre deux objets ressentis comme opposés ou ennemis. Contrairement à une idée reçue cette compréhension n'implique pas nécessairement d'abandonner l'une des deux voies (9) ou (8); le trajet exact que vous accomplirez effectivement est une affaire d'opportunités et de prédispositions personnelles, et il peut être assez extrême.

Les philosophies Bouddhistes et Taoïstes se réclament aussi de la Voie du Milieu. Je pense que ce que nous avons trouvé ici avec la logique quadripolaire est vraiment la même chose, comme on peut le vérifier en méditant selon une de ces philosophies ou selon la logique quadripolaire, c'est-à-dire en utilisant les facultés intuitives correctes, qui permettent de maîtriser ce domaine de logique transcendante non-mesurable. Toutefois la logique quadripolaire a l'avantage d'expliciter des choses qui sont souvent confondues dans les doctrines Bouddhistes ou Taoïstes d'origine.

 

Divers exemples en politique: En ce début de 21eme siècle beaucoup de pays du tiers monde sont encore en (4). L'Europe est plutôt en (5), la démocratie, où un minimum de liberté est garanti par des lois. (6) est une dictature éclairée (rare) et (7) une démocratie molle ou corrompue, qui tolère (2) et se montre souvent la cause d'un retour du (1). En effet les excès d'un des deux côtés finissent toujours par lasser les gens, produisant une révolution illusoire ou une réaction, tous deux simples inversions horizontales©. L'Histoire est pleine de ce style de va et vient qui font beaucoup de bruit et de fureur et paraissent très importants à ceux qui les animent; mais ils restent bien futiles tant qu'ils ne font pas monter dans le diagramme en maîtrisant les qualités psychologiques nécessaires. En Europe de l'Ouest aucune révolution ni réaction n'a rien apporté de durable; la véritable démocratisation (ascension dans le diagramme) est venue d'un lent travail d'éducation sociale. Cette démocratie profonde paraît encore bien faible, mais elle a pourtant su résister efficacement au nazisme, et même transformer cette douloureuse expérience en un ciment de l'Europe, grâce au pardon aux Allemands, non-duel avec un rejet absolu du nazisme. Notons que les mots «réaction» et «révolution« ne peuvent être assimilés à de simples reflets droite/gauche dans le diagramme: une révolution est une tentative idéaliste ou utopique pour monter dans le diagramme (Révolution Française ou Russe, mouvement Hippie) alors qu'une réaction cherche délibérément à descendre (réaction monarchiste, nazisme, mouvement crado-punk). Une inversion horizontale peut se vanter d'être une révolution, c'est bel et bien une réaction si le résultat est de faire descendre. (exemple: L'invasion du Tibet par les maoïstes, présentée comme une révolution libératrice et progressiste, alors qu'elle a été une des plus grandes pertes culturelles de tous les temps, faisant brutalement passer ce malheureux pays de (6) à (1).). Une authentique révolution, elle, se reconnaît à ce qu'elle fait monter dans le diagramme, peu importe qu'elle passe par la droite ou par la gauche.

La logique quadripolaire en volume

(Permalien) Si on convient de noter une force qui agit vers la gauche (Yanguisante) devant le diagramme, et une force qui agi vers la droite (Yinisante) derrière le diagramme, alors le diagramme devient un volume. Dans le cas d’une alternance de situation réciproque, la situation parcours alors une boucle, vu du dessus. Quand la situation s’améliore, ou empire, on a une spirale qui monte, ou qui descend. Je mentionne aussi que, dans le développement spirituel, on se retrouve souvent dans des situations similaires, mais d'un point de vue à chaque fois plus élevé, comme si on montait sur une voie hélicoïdale.

Les spécialistes reconnaîtront que ces effets dynamiques sont très comparables à ceux d'un système oscillant, décrit par l'équation différentielle du second ordre, avec une force de rappel et un terme inertiel. L'amortissement est soit trop faible soit trop fort en bas, et optimal seulement en haut. Tant que l'on ne s'occupe que de faits non-mesurables, ce n'est qu'une analogie. Mais si on introduit une mesure, alors les deux cas deviennent la même chose.

Voir aussi la (note 8)

Exemple d'application: chasteté et liberté sexuelle

Diagramme Quadripolaire de la chasteté et de la liberté sexuelle

(Permalien) (L'aspect moral de la sexualité sera discuté au chapitre VI-5)

Dans cet exemple, (1) est la pudibonderie la plus malsaine, tandis que (2) est la pornographie la plus irrespectueuse des personnes. (5) représente une société policée ou même des extrêmes comme (6) et (7) s'expriment dans un cadre contrôlé sans excès tragiques. (8) est le lieu de la chasteté monastique (ou assimilé), (9) la voie des yogis.

Les flèches représentent toutes les différentes conséquences d'un mouvement comme par exemple l'émancipation qui a suivi Mai 1968, positives si elles montent, négatives si elles descendent. On constate là encore qu'un discours unique peut conduire à une très grande variété de trajets dans le diagramme: a) En concernant des personnes situées en des lieux différents du diagramme   b) En touchant différemment des personnes du même lieu (par exemple en (7)) mais dont les prédispositions variées leur feront recevoir différemment la même impulsion. Globalement le déplacement ascendant réel est minime (de (6) à (5) pour la majorité des gens) comparé aux émotions fortes que le mouvement horizontal a dû provoquer chez certains. Toutefois, malgré ce faible progrès réel, la société est maintenant mieux lotie, car dans la voie du milieu. On note toutefois que les idéologies fascistes de type pudibond sont encore puissantes, et qu'elles pourraient regagner du terrain si l'absence de réflexion citoyenne se prolonge.

Exemple d'application: Utopie (note 7) et pragmatisme

Diagramme Quadripolaire de l'utopie et du pragmatisme

(Permalien) Cette relation est souvent très mal comprise. On a en (1) les utopies destructrices (nazisme, stalinisme...), en (2) les réactions crasse (anticommunisme, antiécologie...) et en (5) le jeu démocratique. Tout le monde comprend immédiatement que le jeu démocratique est limité vers le bas. Mais il est moins facile d'accepter qu'il est aussi limité vers le haut, de par ses compromis intrinsèques qui l'empêchent d'atteindre une véritable non-dualité. En (6) on a la direction erronée habituellement attribuée au pragmatisme: une action selon le problème immédiat, selon les données immédiatement disponibles, sans aucune recherche d'amélioration plus globale. Cette absence de vue à long terme est dangereuse car elle fait immédiatement descendre dans le diagramme, rendant plus improbable une solution durable à long terme. La situation réciproque horizontalement (7), l'utopisme irréaliste ou brutal, mène aussi à la déception. (9) est le véritable utopisme, qui part d'une compréhension réelle et profonde du problème, et en déduit des solutions novatrices, parfois difficiles à mettre en oeuvre, mais seules réellement capables de résoudre le problème en profondeur. (8) est la véritable stabilité: la préservation des grandes traditions, des valeurs profondes, des structures fondatrices. Enfin (10) est le véritable pragmatisme: Travailler dans l'immédiat, mais sans perdre de vue un but profond, préserver les acquis sans hésiter à les mettre en cause si du mieux peut en surgir, oeuvrer pour le long terme sans rejeter ce qui est utile. (8) et (9) sont des situations réciproques, et les personnes capables d'agir selon les deux de manière non-duelle sont de très précieuses aides à l'humanité. A noter que dans cet exemple se placer en haut du diagramme ne demande pas de long travail psychologique (acquisition de qualités humaines) mais seulement une réflexion aiguë et... pragmatique. A noter également que le véritable pragmatisme surgit aussi de la Voie du Milieu.

 

 

 

 

 

 

Epistémologie Generale        Chapitre I-4       

 

 

 

 

 

 

Idées, textes, dessins et réalisation: Richard Trigaux.

 

 

 

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

 

 

 

Notice légale et copyright. Sauf indication contraire (signe © dans la barre de navigation) ou exception légale (pastiches, exemples, citations...), tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas faire un miroir de ce site, sauf si il disparaît. Merci de ne pas copier le contenu de ce site, sauf pour usage privé, citations, échantillons, ou pour faire un lien. Les liens bienveillants sont bienvenus. Tout usage commercial interdit. Si vous désirez en faire un usage commercial sérieux, contactez-moi. Toute utilisation, modification, détournement d'éléments de ce site ou des mondes présentés de maniére à déprécier mon travail, ma philosophie ou les régles morales généralement admises, pourra entraîner des poursuites judiciaires.