name="top">

Pour le Bonheur de tous les Etres -- L'auteur -- Motivation -- Forums -- Soutenir ce site

Spiritualité:  En ce 21eme siècle spirituel (forum1) -- Une présentation du Bouddhisme

Université Shédroup Ling: Epistémologie Générale ( news1 ) -- L'Abduction ( news1 ) -- La Vraie Economie ( publi1 ) -- Lumière de Trappist ( publi2 )

Ressources pour un Monde Meilleur: écologie, bonheur, vie, art, esprit, livres, musiques, films...

Livres et Romans: Le monde merveilleux des Eolis -- De la science fiction actuelle: Dumria , Araukan , Typheren -- Tolkien: Rêve Elfique -- Les Elfes du Dauriath -- Un gros projet 3D -- Manifeste des mondes virtuels -- Vivons notre idéal dans les mondes virtuels 3D! -- Elf Dream, l'idéal elfique

Réagir: L'heure d'été (forum1) -- Droits de l'enfant violés en France -- Tabac et alcool sont des drogues -- Internet et liberté -- Logiciels buggués -- Epidémies nouvelles et hygiène de base -- Racisme et sexisme à rebours -- Une bonne constitution pour l'Europe? -- Devoir de mémoire -- Génération plombée?

English English English        Réduire la page          page couleurs pastel  

Les Elfes du Dauriath

Index and Calendar

 

Ashnar et Elmerae

 

Venez m'écouter en vrai!

le Vendredi, 12pm SLT (21h Française, 19hTU), Elf Dream Meetings et histoires,dans notre region virtuelle Daur Lysaer (Comment entrer)

le Samedi, 12pm SLT (21h Française, 19hTU), Elf Dream Meetings et histoires,dans notre region virtuelle Daur Anarie (Comment entrer)

Je suis connu dans le virtuel sous mon nom d'artiste Yichard Muni, ainsi que dans le groupe «Elf Dream» (Rêve elfique) dans MEWE, réseau social respectueux de notre vie privée, approuvé comme tel par les créateurs de l'Internet.

 

Soutenir ce site

Ce texte s'insère dans une intrigue plus vaste. Il vaut donc mieux lire d'abord «Le Baiser des Mondes», afin de ne pas gâcher la surprise.

Ashnar et Elmerae

Par Yichard Muni, barde elfe

 

 

Le monde des elfes où cette histoire se déroule n'est pas comme dans le Seigneur des Anneaux: c'est une planète double, deux globes effilés en goutte d'eau, se touchant par la pointe. Les elfes et les humains vivaient ensemble sur l'un des deux, mais les humains ne supportaient pas les elfes. Pour cela, ils les avaient bannis sur l'autre planète. Cette autre planète, appelée le Dauriath, est un monde étrange, où l'eau et la vie n'existent que depuis quelques centaines d'années.

Le Dauriath est désormais le pays des elfes, où il leur faut construire un monde nouveau. On y trouve beaucoup de lacs rond, et l'un d'eux a environ 20 km de large: le Daur Asnath Anarië. Il y a une communauté elfique nouvelle ici. Ce nom signifie quelque chose comme «Amour et lumière», et il est en souvenir d'un ancien lieu elfique dans le monde des humains.

C'est un cadre magnifique de collines, de forêts et de champs, parsemé de villages elfiques tout autour du lac, avec de petits ports, des barques à voile ou à rames. Sur une île au centre du lac, les elfes construisent un temple.

Au début de cette histoire, c'est la nuit, la merveilleuse nuit elfique, avec une subtile lueur indigo dans le splendide ciel étoilé. L'air est frais avec de doux parfums de fleurs et de végétation. Les rochers de l'île rayonnent encore de la chaleur de la journée. Sur la rive, trois canots à avirons sont amarrés. Un peu plus loin sur la plage, une bande de jeunes elfes dansent autour d'un feu, faisant joyeusement la fête. Ils peuvent prendre tout leur plaisir à chanter et à jouer leur musique vive et agréable, car ils savent que rien de mal ne peut jamais arriver ici.

Le niveau d'eau augmentant lentement avec le temps, les elfes ne construisent rien de permanent près du rivage. Ils se contentent de couper des arbres pour construire leurs maisons, sachant que de toutes façons ces arbres mourront. Ainsi, la rive est pleine de branches, et les elfes se construisent des abris de feuillage, et allument des feux brillants jusque tard le soir. Puis ils dorment dans leurs abris, et seulement le lendemain ils remonteront à leurs maisons collectives pour y travailler et étudier. C'est une vie très heureuse, sans aucun besoin de se garder du danger.

 

Il n'y a pas de Lune pour éclairer la nuit dans ce monde, mais le monde des humains forme un dôme brillant au-dessus de l'horizon. Il est plus lumineux que notre Lune, mais ici dans le Daur, il est masqué par les montagnes. Ainsi on ne voit qu'un halo clair au dessus des sommets, et la nuit reste sombre et étoilée.

 

 

Les elfes adorent les bains de minuit.

Ashnar et Elmeraë sont amoureux depuis peu, mais ils ne s'en sont pas encore rendu compte. Ils profitent juste d'être ensemble dans l'eau. La nuit indigo cache leur nudité, gardant la belle surprise intouchée...

Tout à coup Ashnar sent un objet flottant dans l'eau, qui vient le toucher. Dans un premier temps, il n'y fait pas attention, beaucoup plus intéressé par Elmeraë. Juste il pense que c'est un quelconque morceau de bois mort flottant près d'eux, ce qui arrive souvent. Mais Elmeraë se rend compte qu'il ne donne pas l'impression d'être en bois. C'est un objet cylindrique fabriqué, rendant un petit son de quelque chose de métallique bougeant à l'intérieur. Ainsi Ashnar, sa curiosité piquée, rapporte cette chose jusqu'à la rive, près du feu, pour que tout le monde puisse la voir.

Tous les copains sont là, dansant autour d'une joyeuse guitare, de flûtes et de tambourins, avec des chanteurs improvisant librement, et les amoureux échangeant des câlins derrière. Mais ils s'arrêtèrent tous dès qu'ils virent l'objet, leur joie et leur excitation maintenant centrés sur lui.

C'est une boîte cylindrique en bois dur recouvert de cire, avec un couvercle soigneusement fermé à une extrémité. Le bois était devenu gris avec le temps et le sel de l'océan. L'usure avait enlevé la cire par endroits, laissant le bois érodé. Mais le contenu est encore à l'abri à l'intérieur, sonnant d'un léger son métallique quand on remue la boîte.

Aucun d'entre eux n'a jamais vu une telle chose, mais ils savent parfaitement ce que c'est, car on en trouve beaucoup dans l'océan. Mais presque jamais dans le Daur.

«Un message du monde des humains!» dit l'un.

Wow!

Pour comprendre, il faut imaginer leur planète double comme deux astres en forme de goutte d'eau, se touchant par leurs pointes. Ceci permet la communication, dangereuse et à sens unique, car l'océan de la planète des humains se déverse sur le monde des elfes.

C'est ainsi que les Elfes arrivent dans leur monde, ou que les humains de bonne volonté peuvent envoyer messages et cadeaux aux elfes, avec des radeaux, des bateaux, ou des capsules comme celle-ci. Une capsule en bois, muni d'un couvercle bien hermétique. Sa petite taille explique qu'elle soit passée inaperçue, jusqu'à ce qu'elle arrive dans le Daur (qui communique avec l'océan). Un voyage long et tortueux, à travers détroits et canaux. Aussi les jeunes elfes sont bien étonnés d'en trouver une ici.

 

C'est un petit cylindre de bois dur, recouvert de cire jaune, avec une bande de tissu blanc bien serrée autour: le Listal, la bannière des humains qui veulent devenir des elfes. Ainsi, les jeunes elfes prennent cet objet très au sérieux... qui sait ce qu'il apporte?

 

Il n'y a pas d'autre moyen pour l'ouvrir que de le casser. Normalement ils ne devraient pas, mais plutôt l'apporter à la maison, pour pouvoir l'examiner correctement, en toute sécurité. Mais vous savez comment sont les jeunes elfes, toujours prêts à faire des bêtises...

Ne pouvant pas y résister, ils prirent leur hache...

Une fois la capsule ouverte, ils regardent ce qui est dedans. Ils trouvent un petit sac de tissus, contenant des objets métalliques, et un message sur un papier ciré. C'est en lettres humaines, et ils ne le comprennent pas. De plus, le sac a un sceau, et ils ne peuvent pas l'ouvrir et dire après que c'était par accident.

 

Il leur faut donc patienter, et l'amener à la maison communautaire, plus haut sur la colline. Ils montent rapidement, et là, malgré l'heure tardive, il reste de la lumière, et un aîné occupé à quelque chose, avec d'autres dans des bureaux ou dans le temple. Nos amis envahissent la salle commune avec leurs rires joyeux et leur excitation, et ils posent leur trouvaille sur la table, pour que l'aîné et tous les autres membres de la communauté la voient.

 

L'ancien fait comme si il n'avait pas vu le coup de hache, mais il note, dans l'espoir de trouver un moyen amusant de punir ce petit méfait. Ainsi sont les jeunes elfes, très doux et aimables, mais ils ont encore besoin d'éducation. Pourquoi pas d'une manière amusante...

 

Et il lit le message... C'est une histoire... une histoire d'amour... De deux humains. Le sac contient quelques joyaux et deux anneaux de mariage.

 

Et le message dit:

«Bonjour à ceux qui trouveront ceci.

«C'est mon héritage.

«Nous étions deux humains. Ma femme et moi

«Avons vécu une longue vie d'amour.

«Nous étions heureux, même si à la fin nous avons souffert d'être seuls et incompris de nos enfants et petits-enfants.

«Nous avons assisté à l'exil des elfes, et pensé que c'était une énorme erreur,

«Car nous admirions les manières elfique d'art, de bonté et de beauté.

«Mais avec tous les troubles politique, c'était trop difficile pour nous de rejoindre les elfes

«Et maintenant nous sommes vieux et ne pouvons plus voyager.

«Et il y a seulement quelques jours

«Ma chère épouse, l'amour de ma vie

 

«Est morte

 

«Et je sais que je vais bientôt la rejoindre

«Dans le paradis elfique de Shelenaë

«Libres pour toujours de toute douleur.

«Mais pour l'instant

«Je ne veux pas que ces bijoux

«Tombent entre les mains avides et insensibles de mes enfants

«Car ils sont tout imprégnés de nos vibrations d'amour

«Et 64 ans de bonheur ensemble

«Alors que nos enfants ne vont que se disputer à leur sujet, et les vendre pour de l'argent

«Les pauvres qui n'ont jamais vu un elfe.

«Alors je les ai mis dans cette capsule temporelle

«Et je les ai confiés à l'océan, afin qu'il les guide

«Vers des mains qui les méritent

«Puissent-ils rejoindre les authentiques terres elfiques

«Et PUISSENT CEUX QUI LES TROUVERONT ETRE HEUREUX EN AMOUR ENSEMBLE»

 

Il y eut un silence ému

quelques larmes ont coulé

Les bijoux précieux passèrent soigneusement de main en main, afin que tout le monde puisse ressentir la douce vibration d'amour en eux...

Puis l'aîné demanda, avec un sourire: «qui les a trouvés»?

Les yeux convergèrent vers Ashnar et Elmeraë, qui devinrent rouges!

Et l'ancien rit gentiment, suivi de tous les autres.

Puis il dit :

«Eh bien, si vous devenez amoureux, vous avez toutes les chances d'être heureux ensemble»

Ashnar et Elmeraë se regardèrent mutuellement, la respiration haletante, les lèvres tremblantes, alors que tous les autres elfes les encourageaient...

Mais l'ancien dit tout à coup, avec un sourire malicieux: «Eh bien, il est temps d'aller au lit maintenant. Passez une bonne nuit, chacun dans sa chambre. Je garde ces anneaux pour les donner aux prochains qui se déclarent leur amour. Bonne nuit»

Tout le monde se mit à rire, laissant ces deux

Non déclarés

Et avec tout le délicieux embarras et la joie merveilleuse de le faire plus tard eux-mêmes!

 

 

 

Fin, mais pas comme dans les films!

 

 

 

 

La création de cette histoire

 

Tout d'abord, ce texte fut improvisé le samedi 13 juin 2009, à la «soirée bardique française» que je tenais dans les terres de «Elf Circle» dans Second Life. Le principe était que je demandais à l'audience des mots-semences, jusqu'à ce que je reçoive une inspiration. Mes mots-semences furent: «Black night» et «Elixir», «Boissons» et «Danse», «shining stars» et «Lac». Plus tard, lorsque j'eus placé le paysage, j'ai demandé d'autres mots-semences, pour commencer une histoire, et j'ai obtenu «Lune», «Nomades», «Lost», «Recherche» et «Amis», et «Messagers» de notre journaliste elfe.

 

Lorsque les elfes ont coupé la boîte, cela a fait rire l'audience, et j'ai expliqué que c'est pourquoi les elfes ont des oreilles pointues: ils font tellement de bêtises quand ils sont jeunes, qu'ils se font souvent tirer les oreilles. Et quand ils sont plus âgés, ceux qui ont les oreilles les plus pointues sont les plus sages. La journaliste elfe a dit qu'elle est très sage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

<

 

Scénario, dessins, couleurs, réalisation: Richard Trigaux.

Comme tous les auteurs indépendants, j'ai besoin de votre soutient pour que je puisse continuer à travailler à ce site et que puisse exister une expression libre sur le net:

Notice légale et copyright. Sauf indication contraire (signe © dans la barre de navigation) ou exception légale (pastiches, exemples, citations...), tous les textes, dessins, personnages, noms, animations, sons, mélodies, programmations, curseurs, symboles de ce site sont copyright de leur auteur et propriétaire, Richard Trigaux. Merci de ne pas faire un miroir de ce site, sauf si il disparaît. Merci de ne pas copier le contenu de ce site, sauf pour usage privé, citations, échantillons, ou pour faire un lien. Les liens bienveillants sont bienvenus. Tout usage commercial interdit. Si vous désirez en faire un usage commercial sérieux, contactez-moi. Toute utilisation, modification, détournement d'éléments de ce site ou des mondes présentés de maniére à déprécier mon travail, ma philosophie ou les régles morales généralement admises, pourra entraîner des poursuites judiciaires.