Pour le Bonheur de tous les Etres -- L'auteur -- Motivation -- Forums -- Soutenir ce site

Spiritualité:  En ce 21eme siècle spirituel (forum1) -- Une présentation du Bouddhisme

Université Shédroup Ling: Epistémologie Générale ( news1 ) -- L'Abduction Tranquille ( news1 ) ( forum1 ) -- La Vraie Economie ( publi1 )

Ressources pour un Monde Meilleur: écologie, bonheur, vie, art, esprit, livres, musiques, films...

Livres et Romans: Le monde merveilleux des Eolis -- De la science fiction actuelle: Dumria  new:Araukan  new:Typheren -- Tolkien: Rêve Elfique (forum1) -- Les Elfes du Dauriath -- Un gros projet 3D (forum1) -- Manifeste des mondes virtuels -- Vivons notre idéal dans les mondes virtuels 3D! -- Elf Dream, l'idéal elfique

Réagir: L'heure d'été (forum1) -- Droits de l'enfant violés en France -- Tabac et alcool sont des drogues -- Internet et liberté -- Logiciels buggués -- Epidémies nouvelles et hygiène de base -- Racisme et sexisme à rebours -- Une bonne constitution pour l'Europe? -- Devoir de mémoire -- Génération plombée?

English English English        Réduire la page        Agrandir la page          page plus lisible  

L'essence au plomb a t-elle rendu
toute une génération moins intelligente?

Tout le monde sait aujourd'hui que le plomb est un neurotoxique qui, à petites doses répétées, nuit au développement du cerveau et de l'intelligence de l'enfant. Il est donc légitime de se demander quels ont été les effets de l'intoxication chronique de toute une génération par le plomb massivement rejeté dans l'atmosphère, suite à l'utilisation d'essence au plomb par les voitures. Quels peuvent être les effets (statistiques) d'une baisse de l'intelligence moyenne, même légère? Que se passera t-il quand les enfants «sans plomb» arriveront à l'âge de créer leurs propres modes et mouvements sociaux? Quels défis auront-ils à relever, face à des parents de la génération «plombée»?

 

Cette page a été créée le 17 Aout 2009.

 

 

Historique de la consommation de plomb

A quoi s'attendre?

Pièges du passé et du futur

Les réactions de la société

Mise au point sur statistique et intelligence

Le précédent instructif des enfants indigo

Trucs et conseils

Et le Printemps Arabe? (Mise à jour le 11 Mars 2011)

 

Ecrire à l'auteur --- Démarrer un forum protégé

Soutenir ce site

 

Historique de la consommation de plomb

 

Tout le monde a entendu dire que la civilisation romaine avait décliné de par l'absorption de plomb (utilisé à l'époque pour les tuyauteries et comme additif alimentaire). Les historiens sont partagés à ce sujet, et il est très difficile de savoir ce qu'il en était réellement, qui consommait du plomb à l'époque, et qui était moins intelligent, dans un monde brutal où de toutes façons personne avait accès à une éducation épanouissante.

Une coïncidence moins connue mais bien plus troublante a eu lieu en Allemagne, avec l'utilisation de plomb comme pesticide, dans les années 1920 et 1930, suivie par la montée du nazisme. D'autres causes ont bien entendu joué pour produire une maladie sociale d'une telle ampleur, mais le fait est que la génération nazie est celle qui a été nourrie de pesticides plombés. On peut supposer que cette génération souffrait d'une intelligence moyenne diminuée, qui l'aurait rendue plus vulnérable à la propagation des délires nazis.

Mais la coïncidence qui a attiré mon attention a été le remarquable revirement de la jeunesse vers 1980: abandon des mouvements idéalistes, écologiques, sociaux, communautaires, autogestionnaires, remplacés par les mouvements égocentriques ou réactionnaires issus des errances punk: cynisme, repli sur soi, rap, tags, bandes fachistes des cités, jeux vidéos violents et noirs, etc. Ce revirement correspond en gros à l'arrivée à l'adolescence de la génération qui a commencé à respirer du plomb en quantité, dans les années 1950-60. Bien entendu on peut y voir, tout comme avec le nazisme, l'effet de la propagande réactionnaire des médias (sardou, rap, Libé, radios caca, dénigrement des idéalistes, etc.). Cette propagande n'arrivant pas à museler les mouvements idéalistes, le truc a été de présenter un état d'esprit réactionnaire comme étant «la mode des jeunes», ce qui a très bien marché. Mais une jeunesse idéaliste est par principe réfractaire à une telle propagande... Cela suggère fort que cette génération aie eu un terrain plus faible: la génération plombée?

 

A quoi s'attendre?

 

Si cette relation entre le plomb et le niveau politique existe réellement, cette situation ne serait que temporaire. En effet, après une pollution effrénée dans les années 1970-80 (Joachim Curtius, université de Francfort, dans une étude sur le plomb comme antagoniste de l'effet de serre), l'essence sans plomb a entraîné une baisse radicale du plomb présent dans l'atmosphère, au cours des années 1990. On devrait donc bientôt commencer à assister à l'arrivée à l'adolescence d'une nouvelle génération sans plomb, et, si cette relation existe réellement, à un retour de l'idéalisme chez les jeunes. Ceci devrait arriver au cours des années 2010 (écrit en 2009).

(A condition, bien sûr, que d'autres pollutions plus subtiles n'aient pas eu aussi un effet contre l'intelligence... On sait déjà que ces générations auront une sexualité bridée par certains pesticides, merci messieurs les exploitants agricoles passéistes qui refusent encore l'agriculture biologique. Les études publiées en Californie, dans «Environmental Health Perspectives» ou réalisées par le centre hospitalier Mount Sinaï, ou encore par l'Université de Columbia, montrent toutes une forte diminution de l'intelligence chez les enfants exposés aux pesticides organophosphorés présents dans l'alimentation non-biologique. D'autres études montrent aussi un lien avec les troubles déficitaires de l'attention, avec ou sans hyperactivité. Tout cela n'incite pas à l'optimisme, et pourrait trè bien expliquer la résurgence de maladies sociales comme la xénophobie ou les bandes.)

 

 

Il est difficile d'imaginer à quoi ressembleraient les nouveaux mouvements positifs et idéalistes. Résurgence des années 1960-70, ou quelque chose d'entièrement nouveau? On peut s'attendre à de l'écologie, de la spiritualité, du social responsable... ou quelque chose de complètement inédit.

 

Pièges du passé et du futur

 

Cette situation est bien sûr éminemment souhaitable, mais il ne faut pas oublier que la précédente génération idéaliste n'a pas construit grand-chose, victime comme elle l'a été de divers pièges. Ainsi les hippies ont été détruits par la drogue, Mai 1968 et les communautés étaient pourris de marxisme dès le départ, et enfin le mouvement écologiste a été récupéré par le parti politique des Verts et stérilisé de tous ses éléments sociaux, artistiques ou spirituels. Seul le mouvement anti-raciste de Martin Luther King a vu ses idées arriver dans les livres de loi et les actions gouvernementales.

La proportion de jeunesse idéaliste qui restait dans les années 1980-1990-2000 a tout de même pu exister, mais dans un mouvement censuré et caché par la société: le Nouvel Age. En accord avec son époque, ce mouvement est un jaillissement brut de spiritualité et d'altruisme, dépassant largement tout le reste dans les domaines de l'art et de la beauté. Mais il est tombé dans le piège de nombreuses sectes, et de virus idéologiques tels que «chacun sa vérité» qui interdisent à ses membres de virer tous les escrocs et théories fumistes qui étouffent et pourrissent ce mouvement.

 

Il y a donc fort à parier que les futurs mouvements sans plomb auront à déjouer des pièges similaires, et c'est là le but de cette page que de les prévenir. En particulier cette page s'adresse à des jeunes qui entameront une remise en cause des idées reçues, alors qu'ils n'auront aucune expérience d'une telle démarche et de ses nombreux pièges.

 

On assiste déjà à la propagation de rumeurs infondées, telle que l'aspartame ou le soja qui seraient très toxiques, par des canaux de propagande «branchés» et bien financés. Un mouvement spirituel dogmatique, déconnecté de la science et des enseignements spirituels sérieux, pourrait être aussi dangereux que le marxisme, et fourvoyer de nombreuses personnes dans des voies impraticables, des attitudes antisociales, voire causer des dictatures. DANGER! Un mouvement écologiste dogmatique rejetant la technologie, la science, l'altruisme ou la spiritualité nous ramènerait très rapidement au Moyen Age, à tous les points de vues. DANGER!

 

Les réactions de la société

 

Mais d'éventuels mouvements sociaux positifs des années 2010 pourraient avoir à faire face à de l'hostilité délibérée. Les parents des hippies des années 1960 étaient fortement imprégnés d'idéologies grises, normatives et puritaines, qui les ont amenés à des positions très réactionnaires contre leurs enfants, comme de rejeter leur recherche de la beauté tout en laissant hypocritement faire la drogue.

Similairement, les parents des jeunes des années 2010-2020 seront ceux qui auront grandi dans le n'importequoi-isme, l'anarfachiste, l'individualisme, le cynisme, le matérialisme, le racisme des bandes des cités, le rejet ricanant de la beauté. Et ces idéologies brunes sont toutes aussi méprisantes et normatives que le puritanisme gris des années 1960. Il y a donc des chances que les enfants plus sensibles se sentiront bien seuls et bien incompris. Le conflit se produira probablement au niveau de l'expression de la beauté, des vêtements, des «signes ostentatoires». Je verrais bien un mouvement spirituel, mais qui vivrait concrètement une recherche de la beauté, de l'harmonie en société. Avec pour parents des beaufs athées réacs à la Cabu, amateurs de jeux de baston, et des «éducateurs» pervers qui «ne font pas de morale»... On va, une fois de plus, avoir une «nouvelle génération à laquelle les parents ne comprennent rien»...

 

Encore davantage de suicides d'adolescents en perspective, si on ne fait rien pour aider ces jeunes à comprendre ce qui leur arrive et à garder leur confiance en eux, si on fait passer la répression avant la compréhension. Qu'un seul lecteur de cette page évite ce destin en la lisant, cela vaudrait déjà largement la peine de la publier. Mais ça serait bien si on faisait aussi passer l'information à tous les autres... Messieurs dames les éducateurs? Les journalistes? On entend des histoires de pages internet qui ont des millions de lecteurs...

 

Mise au point sur statistique et intelligence

 

Quand je parle de «génération plombée», il ne faut pas penser que les gens nés entre 1960 et 1995 seraient systématiquement idiots. Il ne s'agit que d'une statistique, d'une moyenne. L'intelligence d'un individu donné est déterminée par de nombreux facteurs, et peut varier dans des proportions très supérieures aux effets dont nous parlons ici. De plus, le plomb a pu aussi altérer d'autres facultés, l'intelligence émotionnelle ou sociale, qui permettent d'avoir une vie heureuse avec les autres. Ainsi le plomb pourrait expliquer la prévalence aujourd'hui de cet autisme du geek qui touche la même génération, avec tant de jeunes et d'anciens jeunes retranchés derrière leur écran, dans le retrait du sens commun et le rejet de la vie émotionnelle.

 

Mais il faut comprendre qu'une petite variation de l'intelligence moyenne (ou de toute autre faculté de l'esprit, comme l'intelligence émotionnelle on l'intérêt envers les autres) peut avoir des effets bien plus grands. Ces choses sont régies par un domaine mathématique dit de percolation, car il part de l'étude de fluides se propageant dans un milieux poreux (comme dans un percolateur). Dans un milieu peu poreux, les fluides ne peuvent pas passer d'un pore à l'autre. Et même si l'on augmente progressivement la porosité, la circulation n'augmente pas en proportion: elle reste nulle. Mais elle apparaît brusquement quand un nombre suffisant de pores sont connectés ensemble, de façon à créer un premier chemin continu. Un raisonnement similaire vaut pour les épidémies, qui ne peuvent se propager que si une certaine proportion de personnes sont susceptibles de les attraper. Si la proportion est trop faible, l'épidémie ne se propage pas, ou reste circonscrite à des cas marginaux. Mais si une baisse d'hygiène générale rend davantage de personnes vulnérables, alors une épidémie inattendue peut soudain «apparaître» et se développer de manière foudroyante. On peut donc concevoir que la propagation des idées (et aussi malheureusement des idéologies) obéit à des lois similaires: l'apparition progressive d'un pourcentage suffisant de personnes réceptives entraînera l'apparition soudaine d'un mouvement social ou intellectuel inattendu. A l'inverse, une faible baisse de l'intelligence moyenne pourrait entraîner l'expansion rapide de mouvements stupides ou rétrogrades. C'est probablement ce qui s'est passé avec le nazisme, et aussi vers 1980, avec l'apparition du rap, des bandes, etc. à partir d'un mouvement punk qui n'avait aucune intention que ce soit de devenir un système de pensée normative. Ces modes d'idéologies anti-vie ou anti-sociales qui se répandent peuvent être appelées des maladies sociales.

 

Enfin, quand suffisamment de gens sont réceptifs, les hasards de la vie intellectuelle feront monter un petit nombre de «théoriciens», dont le discours se propagera rapidement. Ils imprimeront au mouvement leur style, leurs idées, leurs concepts et vocabulaire, créant un mouvement entièrement original et inattendu. C'est ce qui fait tout l'intérêt du phénomène... mais aussi son danger, car il fera aussi monter les erreurs et limitations de ces personnes.

 

Le précédent instructif des enfants indigo

 

Certains adeptes du Nouvel Age pensent que des anges ou des extraterrestres se réincarnent en humains, pour venir aider l'humanité: ce seraient les enfants indigo. Ces adeptes proposent des critères qui permettent de désigner certains enfants comme étant indigo: éveil précoce, intérêt envers les autres, manifestations d'altruisme, sens artistique, etc. Mais si l'on y réfléchit un tant soit peu, ces critères décrivent des enfants... normaux, dont les parents s'occupent normalement! Toutefois d'autres adeptes de ce mouvement désignent aussi différents troubles de la personnalité (autisme, hyperactivité, déficit d'attention...) comme des «conséquences de la répression de la société» sur des enfants aux capacités supérieures, réprimés ou incompris. Une telle répression arrive (j'ai vu des cas), et elle peut effectivement aboutir à un traumatisme présentant l'apparence de tels troubles. Mais le plus souvent, ces troubles arrivent naturellement. Accuser systématiquement la société permet alors à des charlatans de la psychologie de manipuler aisément les parents. Il est clair qu'avec de tels mouvements on entre dans un domaine non balisé, susceptible d'interprétations biaisées dans un sens comme dans l'autre: authentique dérive sectaire, ou persécutions normatives.

 

Si je mentionne cette histoire d'enfants indigos, ce n'est pas pour faire de la pub pour eux, mais c'est parce que les adeptes de futur mouvements sans plomb sont pratiquement sûrs de se retrouver confrontés aux mêmes deux dangers: dérive sectaire/idéologique, ou répression psychologisante/normative... dont les résultats seront les mêmes.

 

Trucs et conseils

 

Des persécutions pourraient apparaitre contre une nouvelle génération qui manifesterait des intérêts plus élevés que le rap et les bandes, qui suivrait des modes plus intéressantes, ou s'organiserait dans des mouvements sociaux inattendus. Un excellent prétexte à des persécutions serait l'apparition d'un mouvement violent, une chose contre laquelle je met fortement en garde. Mais des persécutions pourraient aussi viser des comportements parfaitement bénins, comme refuser la viande, méditer, rêver, ne pas fréquenter de bande, refuser une «psychothérapie» normative, refuser les aventures sexuelles, ne pas fumer de marijuana, ne pas regarder la télé, être victime de moqueries, suivre la mode, ne pas suivre la mode, manifester altruisme ou sensibilité, écouter de la belle musique, s'intéresser à la nature ou à la poésie, fréquenter des mondes virtuels, porter des «signes ostentatoires d'appartenance», ou tout autre prétexte arbitraire que les éducateurs et politiciens sadiques ont l'habitude d'inventer pour stigmatiser les gens et s'amuser à les faire souffrir. Si, adolescent, vous êtes victimes de telles persécutions, comprenez le danger: les persécuteurs sont des paranoïaques, et vous rebeller ne fera que les conforter dans leurs délires et leurs agressions. Dites leur plutôt que vous «comprenez», afin de les calmer, et continuez à vivre votre vie plus discrètement.

 

Dans l'autre sens, j'aimerais aussi mettre en garde les futurs adeptes de nouveaux mouvements contre les dérives sectaires, qui peuvent prendre des apparences très variées: marxisme et gauchisme, fausse psychologie, refus de la société, conformisme social, sectes religieuses, etc. En particulier:

- Refuser toute affirmation qui se répand sans être vérifiée par des études scientifiques, des sources ou des enquêtes. Se démarquer des gens qui les répètent, et surtout de ceux qui sont bien payés pour les publier. Se rappeler que tous les domaines comme l'écologie, la médecine, la diététique, etc. sont basés sur la science, seuls l'art et la spiritualité y échappent.

- Tout comme la physique, la spiritualité a ses lois et ses chemins. Les Grandes traditions spirituelles, surtout le Bouddhisme et le Yoga hindouiste, expliquent cela de manière suffisante pour qu'il ne soit pas nécessaire d'ajouter d'autres groupes ou de se démarquer de ces bases. Refuser tout gourou auto-reconnu, «révolutionnaire» ou «polémique».

- Des gens apparemment sympathiques ou beaux peuvent cacher des intentions bien moins belles. C'est souvent le cas des sectes, où des apparences plaisantes et gratifiantes peuvent cacher de terribles pièges. Si, dans un groupe, vous vous sentez très mal sans cause claire, vérifiez que ce ne serait pas une secte. Un test qui marche souvent est de leur dire que vous êtes quelque chose de «mal» (homo, juif, scientifique, flic...) et voir si ils sont toujours aussi sympathiques.

- Se méfier autant des gens qui diabolisent la société que de ceux qui la présentent comme LA norme. La société n'est ni entièrement bonne, ni entièrement mauvaise. Elle contient tout l'héritage des réalisations positives de l'humanité, mais hélas, elle est encore loin d'être purgée de tout le potentiel de réactions négatives. Et les gens peuvent servir l'un, ou l'autre, ou le plus souvent les deux.

- Personne ne représente la société dans son ensemble, même pas le gouvernement. Se méfier de ceux qui parlent au nom de la société, ils ne font que s'en servir comme instrument pour leurs propres fins pas très sociales.

- Chasser à coup de pompes au derrière tous ceux qui viennent «organiser» votre mouvement. Ils sont restés coincés à Saint Petersbourg en Octobre 1917, rêvant de transformer votre mouvement en fabrique de cocktels Molotov, après l'avoir vidé de toute sa substance. Nul.

- Une manif ne sert pas à taper sur les flics, mais à faire passer un message à ceux qui la verront. Et le message est bien plus dans la tenue de la manif que sur les panneaux. Et de toutes façons un message réellement nouveau ne passe jamais dans les médias, alors ne perdez pas votre temps.

- Le moment le plus dangereux pour un mouvement est quand les médias commencent é en parler, parce qu'ils peuvent alors le déformer et le casser. Restez discrets, pas de grands rassemblements, pas de manifestations visibles, pas de vocabulaire: restez EN PRIVE. Par exemple on a vu comment les médias ont organisé la récupération des écologistes au profit des «verts» athés et politiquement dépendants.

- Attendez d'avoir fini vos études avant de «tout plaquer» C'est ce que j'ai fait en 1973 pour les communautés. Quand j'ai eu fini mes études, il n'y avait plus de communautés... mais j'avais un métier.

- De toutes façons, un mouvement sérieux aura besoin de gens capables et formés.

- Coupez toute relations avec ceux qui rejettent la science. La science est certes critiquable, mais elle reste aujourd'hui la meilleure base de la connaissance.

- Méfiez-vous tout autant de ceux qui rejettent la spiritualité. La spiritualité est à la base de notre évolution et libération, ce qui la rend encore plus importante que la science. Toutefois l'information sur ce qu'est vraiment la spiritualité est moins répandue de nos jours. Pour cette raison, if faut expliquer d'abord, et ne rejeter qu'après.

- Si des dieux, anges ou extraterrestres peuvent s'adresser à des humains, alors ils n'ont pas besoin d'individus spéciaux pour ce faire. Si ils peuvent parler à eux, ils peuvent aussi parler à nous, et nous donner alors des preuves claires que leurs voix ne sont pas un tour que notre imagination nous joue. En clair, se méfier de toute personne qui se prétend spéciale, ou jouir d'expériences exclusives. Voyez les preuves d'abord. De véritables voyants existent, mais ils sont rares.

- Un mouvement valable n'a pas besoin de chefs, de «représentants» ni de parti politique pour vivre et exister: le marxisme a détruit l'idéal socialiste, tout comme les Verts ont détruit le mouvement écologiste autogéré. Un mouvement valable a besoin de gens qui incarnent ses valeurs de manière concrète et durable, de gens qui travaillent et font quelque chose, de gens sympas et agréables à vivre, qui donnent envie de rejoindre le mouvement.

- Un mouvement valable propose son idéal à la société, il ne lui jette pas à la figure.

- Mais de loin la plus grande leçon des années 1960 et 1970 est qu'aucun mouvement social ne peut marcher si il ne s'accompagne pas de l'élimination de tous nos problèmes psychologiques. C'est un travail spirituel sur les fondements mêmes du fonctionnement de notre esprit, un travail de libération de tout ce qui nous frustre ou nous fait mal agir envers les autres. C'est un processus long et plein de pièges, mais c'est le seul possible, que ce soit pour ne pas se disputer dans un petit groupe, ou pour réussir un grand mouvement dans la durée. Tout mouvement social qui n'entreprend pas une forme ou une autre de libération psychologique est complètement pipeau, voué à l'échec, ou à n'exister que dans les livres.

- Ainsi toute personne qui vient vous dire que cet aspect spirituel n'est pas important devra être considérée comme opposant actif.

- Même chose pour les anti-science.

 

Le printemps Arabe

 

Ajouté le 11 Mars 2011:

 

Le printemps Arabe semble correspondre au scenario annoncé plus haut: l'apparition soudaine d'un vaste mouvement, à partir d'un évènnement très local. Ce qui est surprenant est son ampleur, la détermination des membres, leur niveau de responsabilité. Avec en plus le rejet de l'habituel terrorisme «islamique» et de la sempiternelle dichotomie Israel/Arabes...

Par contre je n'avais pas pré que cela arriverait dans les pays Arabes. Probablement le développement rapide de moyens de communication nouveaux (télephones portables, réseaux sociaux...) a permis à un grand nombre de gens de se connecter brusquement, alors qu'ils étaient en faits prêts depuis longtemps.

 

Ajouté le 27 Mai 2011:

 

Il est aussi très intéressant de noter que les révolutions arabes son fondamentalement non-violentes (Les guerres qui les ont accueillies ne sont pas de leur fait).

Il est aussi très intéressant que ce mouvement se répande eu Europe... Il est peu probable qu'il renverse les solides démocraties sur ce continent, mais certains gouvernements corrompus ou incompétents pourraient bien payer le prix des «crises» qu'ils ont provoquées, et qu'ils aggravent avec leurs politiques sadomaso de coupes budgétaires.